Les pépites « été farniente » de la rédaction #73 – Nicolò

Temps de lecture : 5 minutes

Publié par le 2 août 2020

Pour bien commencer le mois d'août, je vous ai préparé trois pépites qui vous donneront envie de "farniente", littéralement, de ne rien faire... Mais de le faire confortablement, avec style ! Le hasard à aussi voulu qu'elles soient toutes les trois dans des tons marron ou beige... Mais je vous jure que je n'ai pas fait exprès.

Polo "Kodo" camel - Percival Menswear

Percival n'a eu cesse de me surprendre (et en bien), depuis l'été dernier.

Après les deux chemisettes que j'ai prises l'année dernière, et dont j'ai parlé dans mon premier épisode de Checklist, cette année ce sont leurs polos boutonnés qui m'ont fait de l’œil. Pourtant, à l'instar de Benoît, je suis exigeant en polo, à tel point que j'ai longtemps crû que je n'en porterai jamais, tant le polo basique uni ne présentait pas d'intérêt à mes yeux.

Mais une fois que l'on se retrouve face à une pièce comme ça, difficile de ne pas changer d'avis : le point de tricot singulier et pourtant élégant, la couleur, le boutonnage qui lui donne l'occasion d'être porté avec la décontraction d'une chemise estivale.

chemise polo couleur rouille

Petit détail "qui tue" : ce fin trait blanc contrastant sur le bord-côte de la manche et sur la bordure de la poche.

Je me vois déjà faire sauter le second, voir même le troisième bouton (soyons fous), au bord d'une piscine avec un cocktail agrémenté d'une petite ombrelle, à bronzer sur un transat. Encore faut-il que je trouve la piscine avant septembre...

Quoiqu’il en soit, j'en ai reçu un exemplaire tout récemment, ainsi que ce modèle "Purl Weave", que j'ai commandé deux semaines plus tôt (Moins estival car le tricot est plus épais, mais très beau), et ils confirment ce que je savais déjà du sizing de Percival : ça taille très normalement, je prends mon M habituel.

Cependant, c'est légèrement ajusté à la taille sans être un "slim fit" pour autant, donc prenez garde si vous êtes un habitué des polos et des tees à coupe très droite.

Chaussettes invisibles - Doré Doré

On continue avec des chaussettes invisibles, accessoire indispensable pour avoir les chevilles qui respirent en été, sans pour autant abîmer vos chaussures en les portant pieds-nus. Vos pieds vous remercieront également, d'ailleurs.

Cependant, tous ceux qui ont l'habitude de les porter en été connaissent bien leur plus grand souci : elles finissent toujours par se déchausser de votre pied au cours de la journée. Et pas qu'une fois.

On doit donc régulièrement se déchausser en sautillant à cloche pied, remettre la chaussette, dire "Attendez, c'est ma chaussette, euh... j'arrive !" à ses amis, et les rattraper en trottant.

Ce n'est jamais un grand moment de fierté.

Mais malheureusement, je crois que c'est assez inévitable, vu la forme de ce genre de chaussettes : tous les concepts de "chaussettes magiques" anti-glisse que j'ai vus ou sur lesquels j'ai eu des échos n'ont jamais totalement fait leurs preuves.

Je pense cependant que l'on peut grandement réduire la récurrence de ce désagrément... En évitant les chaussettes à taille uniques.

doré doré chaussettes invisibles beige homme

Si j'étais taquin, je vous dirais que vu qu'elles sont invisibles, je n'aurais tout simplement pas du mettre de photo. 😉

Car sous prétexte d'avoir un produit à la matière très élastique, on chausse le 39 comme on chausse le 45... Pas étonnant, donc, que ça s'éjecte comme un élastique, ou au contraire, que ça tienne trop peu le pied.

C'est notamment pour ça que je m'oriente vers Doré Doré : en bons spécialistes de la chaussette qu'ils sont, ils propose cinq tailles, regroupant chacune deux pointures de chaussures européennes (38-39, 40-41 etc...). Je vous en dirais des nouvelles, mais à mon avis ça laisse déjà présager une bien meilleure tenue.

Et la possibilité d'acheter par lot de six a achevé de me convaincre.

Côté composition, c'est un petit coton (égyptien)-polyamide-élasthanne : pas de surprise, c'est une compo normale pour allier respirabilité et résistance à la friction.

Bref, je ne pense pas être déçu de ces chaussettes invisibles dont on m'a dit le plus grand bien.

Sandales en cuir - Alvaro

En été, rien ne dit "farniente" comme une jolie paire de sandales.

Sentez la brise sur vos doigts de pieds. Cette sensation de liberté, celle de pouvoir se mettre pied nu d'un simple mouvement.

Alors oui, certes... Vous ne pourrez sans peut-être pas le faire en ville sans attirer quelques regards désapprobateurs. Même si ça fait débat. D'ailleurs, l'ami Jordan vous prépare un petit article, répondant à l' "é-pied-neuse" question : "Que faire de vos pieds en été ?"

Mais en attendant que vous vous fassiez votre propre avis là dessus, il reste toujours la plage. Il reste aussi la terrasse, ou même, le jardin. Ou encore la fameuse bordure de piscine (que je n'ai pas toujours trouvée pour cet été). Et un tas d'autres occasions du même genre.

C'est pourquoi je n'aurai cesse, chaque été, de militer pour réhabiliter la belle sandale, celle qui réconcilie la nonchalance avec l'élégance. Jusqu'à ce que le fait d'avoir un coup de cœur sur des sandales ne surprenne plus personne.

Et comme toute propagande, la mienne ne pourra avoir de force qu'en multipliant les exemples criants de vérité.

Je vous propose donc un modèle de plus, histoire de bien enfoncer le clou après notre sélection d'il y a quelques semaines. Et de rappeler que non, il n'y a pas que Birkenstock dans la vie !

C'est un cuir à tannage végétal, donc attendez vous à ce qu'il se patine très joliment dans le temps. Surtout en été au contact de... la transpiration ! Eh oui, ça aide.Ça n'a pas besoin d'être compliqué : des matériaux nobles comme ce joli cuir lisse, des formes élégantes et épurées, et des tons naturels. Difficile de se planter (des pieds) !

Et si la vue de vos propres pieds vous fait frémir  de peur, soignez-les plutôt que de les laisser périr sous la chaleur d'une paire fermée par temps de canicule, tel un chien qu'on aurait abandonné dans une voiture sans ouvrir la vitre. Les pauvres !

Un petit point de mise en garde cependant : le confort. Comme nous l'ont fait remarquer des lecteurs lors de la précédente sélection, rien ne présage avec certitude du confort d'une paire de sandales, lorsque vous l'achetez sur internet.

Alors une fois commandées, avant de jeter l'emballage, et de vous précipiter pour aller les user dans le sable, marchez un peu avec chez vous, histoire de vous assurer qu'elles sont agréables. Et n'hésitez pas à les renvoyer si vous sentez qu'elles sont douloureuses.

Sur ce, je vous souhaite un bel été, et de belles vacances si vous en avez. On les aura tous méritées, cette année.

Nicolò Minchillo Nicolò Minchillo

Moi, c'est Nicolò. Concepteur-Rédacteur (et anciennement Responsable de la Communauté), je suis depuis 2015 chez BonneGueule.

J'écris évidemment des articles, et je crée des vidéos sur notre chaîne YouTube, telles que "Sapristi" (où j'analyse la mode et toutes les problématiques qui y touchent, sous les angles inattendus tels que ceux de la philo, de la socio, de la psychologie), ou encore "Sape m'en Cinq"

Le tout avec un certain amour pour le débat, dont je ne me déferais jamais.

À côté de ça, je prête main forte au pôle produit pour qu'on développe des vêtements inspirés, dans de super matières.

J'aime la funk, le bacon, les manteaux majestueux, le tailoring revisité, les blousons en suédé et les belles boots.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.