Les pépites (encore workwear) de la rédaction #76 – Michel

Temps de lecture : 4 minutes

Sac en toile, chemise coton bleue, gilet gris

Publié par le 23 août 2020

À l'instant où vous lisez ces lignes, je dois être en train de planter un drapeau avec mon prénom marqué dessus en haut de la plus haute montagne polonaise.

Oui, je suis en vacances. Oui, je suis parti faire de la randonnée et vous connaissez la destination.

Mais aujourd'hui, c'est le jour des pépites de la rédaction et c'est moi qui suis de service. Alors pour ne pas vous laisser les mains vides, je vous ai préparé une sélection de pièces qui ont retenu mon attention avant de partir.

Pour ceux d'entre vous qui seront aussi séduits que moi, il devrait rester suffisamment tailles selon mes pronostics. Sinon, elles restent de bonnes idées pour inspirer vos recherches. Dans les deux cas, vous me direz si j'ai bon.

Aussi, il se trouve que ces pièces se prêtent toutes à une tenue pour faire du bricolage sur une vieille moto, cueillir des champignons en forêt, couper du bois au canada... Bref, c'est du workwear. Envie du moment ou pur hasard, allez savoir.

Chemise zippée en coton-lin - Aviatic

Voici la chemise workwear du bûcheron moderne, garantie sans carreau. Une hache, des manches retroussées... vous voyez le tableau.

look homme chemise bleue

Ici, le style workwear passe par la coupe droite, la fonctionnalité suggérée par les deux poches à l'avant et l'aspect brut de la matière. Ces cases étant cochées, on peut maintenant entrer dans les détails.

D'abord, la matière est une étoffe japonaise en coton-lin très réussie. On y trouve tout le charme qu'on aime voir sur un tissu nippon.

chemise chevron

Les plus avertis reconnaîtront le motif chevron, juste assez marqué pour surprendre l'oeil de près et suffisamment fondu pour le tromper de loin.

Les deux poches rappellent celles qu'on trouve communément sur les chemises workwear en chambray. Ici, c'est le détail qu'il fallait pour enfoncer le clou de la décontraction.

Enfin, le meilleur pour la fin : ce col popover zippé, dose d'originalité qui lui permet de bien se démarquer. D'ordinaire, je suis frileux de ce genre de pirouettes fantaisistes. Mais là, je dois avouer que c'est très bien mené.

Je souligne aussi qu'elle est fabriquée en France. Pour 245€ et vu la matière, ça se tient. De plus, en cette période de remises, on n'est pas à l'abri d'une bonne surprise.

Pour mieux nous projeter, je vous montrerais bien avec quoi je l'aurais portée. Mais ce mannequin d'Elevation Store le fait déjà très bien.look veste denim

J'ajouterais juste une casquette camel, ainsi que la fameuse hache.

Gilet en flanelle chevron - Pike Brothers

Quand je listais des clichés grossiers, je parlais de bricolage sur une vieille moto. Voici un gilet pour ne pas salir son tee-shirt à l'huile de moteur.

gilet gris

C'est d'ailleurs l'usage originel de ce type de gilet d'après la description de Cultizm. Je vous laisse découvrir l'anecdote.

Pour ma part, je vous en parle parce que je trouve qu'un gilet workwear est une très bonne ressource pour composer des tenues pointues : par dessus un tee-shirt blanc en mi-saison, sous un manteau ou un cardigan l'hiver. Il y a de quoi faire.

Celui-ci est extrêmement efficace : un belle flanelle 100% laine, un motif chevron qui ne manque pas de nuances, des boutons foncés qui s'accordent parfaitement avec le reste, une doublure 100% coton et une confection portugaise.

Certes, il n'est pas de saison mais il devrait en traverser plusieurs. Pour 179 €, c'est encore une belle prouesse de la marque Pike Brothers.

Si il figure ici en tant que pépite, c'est donc pour cette performance, pour le style avancé auquel il peut contribuer et parce qu'il me plaît beaucoup.

Je le porterais bien en période de rentrée avec une chemise en twill blanche dont je remonterais les manches. En bas, j'enfilerais un pantalon en flanelle gris clair et je finirais avec des mocassins noirs. Ensuite, j'irais diriger mon bureau de paris hippiques.

Si vous hésitez encore à franchir le pas du gilet sans manche, je vous invite à lire cet article de David. 

Tote bag en Cordura - Epperson Mountaineering

Et voilà pour la cueillette aux champignons.

tote bag vert

Pour le ramener à un usage plus commun, y déposer une serviette de bain et un ballon de volley pour la plage ou y ranger un ordinateur et des documents de travail, pour les moins chanceux.

Quoiqu'il en soit, j'aime beaucoup le grain de son tissu en nylon de chez Cordura qui nous laisse comprendre qu'on peut le laisser se frotter au sol sans s'inquiéter.

Cordura vert

J'aime aussi ses détails fonctionnels, tels que ses poches intérieures et son cordon de serrage qui, tout en facilitant son usage, font un clin d'oeil au domaine de l'escalade. Au cas où le nom de la marque ne suffirait pas.

Cette influence esthétique se prête aussi bien au style workwear que celle des vêtements d'héritage militaire. D'ailleurs, puisqu'on en parle, je trouve que son vert y fait penser tout en restant moderne. Pour cause, il est plus vif et remarquable que le vert olive habituellement croisé dans les surplus.

120€ pour une pièce en Cordura Made in U.S.A. Je ne sais pas vous mais moi, je dis oui.

Avatar Michel Bojarun

Geek de la musique électronique aboutie comme des beaux vêtements, je me démène avec l’équipe éditoriale pour que la mode masculine soit une source de bien être sans prise de tête. Je suis aussi un grand passionné de vélo, de DJing et de bretzels.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.