Les pépites des lecteurs #2 – Luc

Temps de lecture : 6 minutes

22

Cela faisait un moment que je cherchais quelque chose qui sorte de l’ordinaire pour l’été et les chemises cubaines faisaient partie de ma liste.
Mais au-delà de l’aspect connoté Tom Selleck dans Magnum, aucunes ne me plaisaient car les dessins étaient soit très banals, soit trop grossiers et trop vus : en résumé, pas de motif floral. J’ai eu un véritable coup de coeur pour deux pièces de la marque anglaise Percival, qui représentent des peintures japonaises de la période Edo (1600 - 1868).

Pourquoi cette marque ?

chemise bleue col cubain motifs japonais casquette t-shirt blanc

J'ai découvert Percival au détour de posts de plusieurs lecteurs de BonneGueule. Sur leur site, j'ai été séduit par leur façon de présenter et de décrire leurs pièces, la qualité de la confection, qui permet de constater l’obsession du détail. La marque possède aussi d’autres pièces très intéressantes. Il faut savoir que les retours ne sont gratuits qu'en Angleterre, mais Percival y réfléchit pour le reste du monde.

Pourquoi ces pièces ?

Je voulais une pièce à l’esprit brut, l’autre plus « habillée ». J'ai donc opté pour une kaki, la Dusk Edo Rooster et une bleue, la Ukiyo-e Scene. Il est important de dire à ce stade, que je n’aurais jamais acheté ces pièces si par ailleurs, elles ne s'étaient pas insérées dans mon dressing. Avoir un coup de cœur c’est bien, mais l’achat doit survivre plusieurs étés et éviter l’achat compulsif.

chemise kaki col cubain motifs japonais

La chemise col cubain dans sa version kaki…

chemise bleue col cubain motifs japonais

… et dans sa version bleue.

Outre le coup de cœur initial, il a fallu vérifier la provenance du tissu : en 100% coton léger et peigné, il est japonais et la confection est réalisée en Angleterre (pour la kaki) ou au Vietnam (pour la bleue). Certes, j’aurais aimé plus de précisions, mais c’était déjà un bon début. Ces deux pays étant reconnus pour leur qualité de confection.

chemise bleue motifs japonais

Très léger, le coton rend la chemise très agréable à porter.

A ce titre, tout est très propre. L’envers montre un coton aéré, un tissage qui rappelle les paravents japonais en bois et papier. Idéal pour évacuer la chaleur. C’est très bien vu et ne se constate qu’une fois la pièce en main. Les coutures sont régulières et proches du bord . En coque de coco, les boutons se fondent dans le dessin et apportent une touche naturelle bienvenue.

manche chemise kaki motif japonais

On peut noter qualité des finitions

La reproduction du dessin a été aussi soignée, puisque la marque annonce que le dessin a été appliqué en huit couches. Diantre ! C’était ma crainte à la lecture de la description : avoir un tissu final rigidifié par la teinture, il n’en est rien en réalité, il reste fluide et léger.

Nous voilà au moment crucial qui pourrait bloquer psychologiquement l’achat. Je vois quatre écueils sur ce genre de chemise :

  • Le col cubain
  • La poche poitrine
  • Le dessin
  • L’ouverture des manches.

Ce qui m’a séduit, c’est l’originalité des dessins issus de peintres japonais de la période Edo qui s’étend sur trois siècles (du XVII au XIXe). La version kaki est plus brute et la bleue aux dessins délicats et subtils.

Ces dessins, très beaux, permettent à eux seuls d’éliminer trois écueils sur quatre : la forme du col cubain et de la poche sont fondus grâce à un choix judicieux du dessin qui « casse les lignes ». Le col cubain se devine, et le choix du tissu de la poche n’est certainement pas choisi au hasard : on voit qu’il y a une certaine continuité des dessins sans les suivre vraiment.

chemise bleue col cubain motifs japonais

Le choix des dessins s'adapte parfaitement à la forme du col, et vice-versa.

Reste l’ouverture des manches : une ouverture trop large aurait été rédhibitoire, mais là encore, la marque semble avoir anticipé. Elles épousent relativement bien le biceps, même bras tendu pour une musculature normale, et les manches seront remplies pour les plus musclés.

Les rouloter une fois est un must et la confection l’a prévu aussi, car le dessin apparait au verso du tissu au premier roulotage. Au-delà, l’envers du tissu est noir sur la version kaki.

manche chemise kaki motifs japonais

Roulotée une fois, le revers de la manque affiche toujours le motif

Le confort au porté : quelle que soit la version, le port est agréable sur la peau, les deux chemises sont très douces. Le tissu est très léger. Elles sont de longueur courte, couvrant la ceinture pour être sûr qu’elle ne sera pas portée dans le pantalon, logique car ce genre de chemise doit être porté à la cool.

Comment porter cette pièce forte ?

Une telle pièce forte doit être "calmée". J’aurais pu tomber dans la facilité de l’éternel pantalon bleu marine ou vert olive. Certes, cela fonctionne, car ce sont des couleurs basiques, mais cela ne m’intéressait pas. Trop sombre, surtout en été.

Pantalon beige sneakers bordeaux chemise kaki col cubain

Pantalon beige et sneakers bordeaux pour accompagner la version kaki de la chemise.

Pour la version kaki, j’ai choisi le ton sable du pantalon à lien coulissé BonneGueule qui rappelle certains tons sable de la chemise. Le tee shirt blanc, le très beau modèle Brume de Benjamin Jézéquel contribue aussi à calmer et illuminer la pièce à la fois par sa texture marquée.
Et pour ceux qui auraient été tentés, je pense qu’ici, l’utilisation d’un pantalon blanc aurait vraiment été exagérée, car le mélange de deux pièces fortes rend la tenue moins lisible.

Pantalon beige BonneGueule, sneakers bordeaux Belledone, lunettes de soleil Atelier Particulier et pendentif Kristin Alliage d'Artisan d’Aurillac

Pantalon BonneGueule, sneakers Belledone et lunettes de soleil Ray Ban

Quant aux sneakers, je pensais utiliser mes sneakers suédés taupe, mais la tenue aurait été trop monochrome. C’est alors que je me suis tourné vers mes sneakers suédés d’un bordeaux vintage profond, de la jeune marque Belledonne, qui répond directement aux crêtes des coqs, et participe à illuminer la tenue sans trop en faire.

Le côté vintage des sneakers s’harmonise avec les dessins japonais séculaires pour ne pas présenter de décalage visuel sur l’ensemble de la tenue. Un bordeaux plus rouge aurait été inapproprié selon moi. On le voit, tout est question de dosage : on ne peut pas porter directement cette chemise sans avoir une idée précise, mais sans overthink.

jean bleu sneakers blanches chemise col cubain bleue motifs japonais

Place au jean bleach bleu et aux sneakers blanches.

Pour la version bleue, il fallait procéder à la même approche de composition : fondre la pièce dans la couleur dominante sans tomber dans le bleu marine pour garder l’esprit pastel de la peinture. Aussi, le jean bleach en toile japonaise Selvedge Kuroki de BonneGueule s’imposait de lui-même avec son aspect vaporeux, très doux, mélangeant bleu et blanc.

chemise bleue col cubain jean bleu sneakers blanches

Jean bleu BonneGueule, t-shirt Benjamin Jezequel, sneakers ETQ, lunettes V2 Atelier Particulier, pendentif Kristin Alliage – Artisan d’Aurillac

Quant aux sneakers, vu que cette version est « plus habillée » que la première, des sneakers en cuir lisse blanc (ici des ETQ Amsterdam Low 03), illuminent la tenue et répondent aux divers blancs qui la composent. Des sneakers taupe suédées auraient été aussi possibles. Leur côté velouté se serait harmonisé à la douceur des nuances crèmes de la peinture japonaise.

Et l’entretien ? La marque annonce un pressing obligatoire. Pas d’affolement, c’est du coton. Je pense que la précaution est due aux dessins. Pour ma part je l’ai passée à la machine en mode « Lavage à la Main » à 20°C et à 400 tr/min en filet de lavage, à l’envers, avec une lessive liquide. Un lavage à la main en bassine en eau froide suffit également. Aucun problème à signaler pour les deux chemises.

Le mot de la fin

Alors certes, la chemise cubaine est connotée. Mais si on part sur ce fait, on ne mettrait plus rien. Mais ici les dessins étaient originaux et suffisamment bien étudiés pour casser les lignes et sortir des éternels motifs floraux. Ces chemises s’assument plus facilement qu’on ne le pense. Et comme vous pouvez le voir, elles peuvent facilement s’associer à des pièces basiques (jean, chino, jogpant ...) du moment que l’on prend soin de fondre le motif dans des couleurs similaires.  Proposées à 99 livres sterling (soit 125 euros environ avec le change actuel), le rapport qualité prix est très bon.

Luc L. Luc L.

Je suis fan de soft tailoring italien, des pantalons blancs, et de casual chic avec des matières japonaises. J’aime le jeu d’échecs et les séries scandinaves et aussi la paresse.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.