Test : De nouvelles desert boots avec les Flèches de Phebus

Temps de lecture : 6 minutes

Il est temps de dépoussiérer les vieux attributs des parents et grand-parents. A l'instar de plusieurs maisons qui réinterprètent les codes du passé en achetant dans les fripes les habits les plus emblématiques d'une époque passée pour s'en inspirer, beaucoup de créateurs ont un vestiaire d'archives dans lequel "piocher": certaines pièces des nouvelles collections s'inspirent donc souvent de modèles qui avaient du succès il y a cinquante ans.

C'est le pari qu'ont pris aujourd'hui Aïssata, Dimitri et Louis avec les desert boots. Leur crédo est de repartir de zéro avec ce modèle en repensant la forme et les couleurs. Le but : leur donner un coup de frais pour dynamiser notre dressing et colorer nos pieds !

Un vrai travail a été fait sur l'inspiration, l'âme à donner à la collection et le choix des couleurs.

La desert boot, c'est quoi déjà ?

La D.B. (oui, on est intimes), c'est un peu l'icône de l'émergence du style casual des années 50. Ramenées à la maison par les militaires de la Seconde Guerre Mondiale, elles sont inspirées des bottes portées par les militaires anglais (avec le chino) lors des campagnes en plein désert. Portées par à peu près tout le monde depuis, on la retrouve surtout sur des looks à base de chino et de jean.

Retrouvez-les toutes grâce à un tour d'horizon de la desert boot effectué par Valery (et son article sur comment porter des desert boots).

look1

Lookbook Printemps-Eté 2011 de la marque Closed :
porter ses D.B. pieds nus est une bonne idée pendant l'été
(ou avec des socquettes pour ceux qui n'aiment pas).

Quelle nouveauté pour les desert boots ?

Alors autant se mettre d'accord de suite : oui, le retour de la desert boot se fait sentir depuis un moment ! Et beaucoup de marques ne s'y sont pas trompées ! Chacune y va de sa petite réinterprétation en y apportant une touche personnelle. Un peu pour répondre au besoin de ses clients (qui vivraient mal de ne pas trouver une paire estampillée de leur marque de prêt-à-porter préférée). Mais aussi pour combler ceux qui veulent essayer un style et/ou changer d'habitude.

Mais la démarche des Flèches de Phébus est différente. Il s'agit de décliner ce modèle avec un rapport qualité/prix le plus intéressant possible.

1001800_173167616199363_1031963229_n

Il y a une grande variété de couleurs : pas moins de 17 coloris sont disponibles pour ces D.B. Ici, certains modèles de la gamme Vintage sont visibles et reconnaissables grâce à l'avant de la chaussure qui a été travaillé avec une patine cirée à la main

14789_174402686075856_256252851_n

1013937_173168169532641_1117187709_n

Portée, la D.B. donne au pied une toute autre allure et un solide point d'ancrage pour la tenue. On n'hésite plus à afficher des couleurs que l'on n'aurait jamais portées auparavant ! Les couleurs s'intègrent parfaitement sans jurer et offrent de nouvelles pistes pour les tenues (rappels de couleurs, etc .).

On constate également que la forme est plus "cintrée" au-dessus du pied, ce qui affine la chaussure et lui donne une allure de derby en plus casual. Finalement, la desert boot proposée revêt une forme plus contemporaine. Cette chaussure élargit le champ de possibilités et tout le monde peut s'en équiper pour moins cher qu'une paire de Air Max.

Les Flèches de Phébus ont ainsi décliné leur gamme :

  • La gamme Colors (89 euros). Pour ce prix, vous aurez des semelles en gomme et la tige en cuir veau velours.
  • La gamme Classique. Les semelles sont en cuir, thermocollées (doublées cuir) et la tige en cuir veau velours. La forme de ce modèle est inspirée de la desert boots des années 50. La marque leur a insufflé un vent de fraîcheur pour leur donner une ligne plus actuelle.
  • La gamme Vintage. Le modèle est identique à celui de la gamme Classique. Seules les finitions diffèrent : comme vous avez pu le voir sur les photos, elles sont travaillées avec une patine cirée à la main, à l'avant et à l'arrière de la chaussure.
  • Enfin, la gamme Beatles qui propose une variante de la traditionnelle boots Chelsea. Les semelles sont là encore en cuir thermocollé. La différence ? La tige qui est en cuir lisse et non en veau velours.

Un vrai rapport qualité/prix ?

La fabrication au Portugal apporte un relatif gage de qualité et d'éthique. Les conditions de travail sont encadrées et le pays s'est spécialisé dans la fabrication de textile et le travail du cuir (maroquinerie, chaussures) jusqu'à développer un véritable savoir-faire. Beaucoup de marques font ce choix de fabrication au Portugal pour augmenter la qualité sans trop augmenter les coûts de fabrication. Il en résulte des produits avec d'excellents rapports qualité/prix.

Du coup, j'ai dans les mains (ou aux pieds) un produit avec de bonnes finitions, un rendu qualitatif et des couleurs impeccables. Et je vous assure que la qualité de la teinte est primordiale, surtout quand on opte pour des couleurs plus subtiles comme le bleu nuit (que j'ai choisi par exemple), ou bien des couleurs qui demandent un rendu visuel impeccable comme les modèles rouge et vert qui sont éclatants !

Test d'une paire de Vintage

Le modèle que j'ai testé est un modèle de la gamme Vintage, de couleur bleu nuit.

SAM_3108

La qualité de la matière est étonnante. Le grain du cuir est fin et prend bien la lumière. La première impression est excellente et aucun défaut n'est apparent. Pour à peine plus de 100 euros, je n'en espérais pas autant. Car d'habitude, on a tendance à voir des paires dans cette gamme de prix avec quelques soucis (notamment une matière pas toujours très jolie...).

SAM_3111

Le talon est épais et l'arrière de la chaussure dessine un maintien de l'arrière du pied qui me paraît rassurant pour les nombreuses heures de port que j'envisage.

SAM_3113

L’extrémité est cirée pour donner un effet patiné à la chaussure.

SAM_3116

 La tenue de la chaussure est bonne, la couleur est subtile, et l'ensemble respire la qualité.

Cette paire de Vintage est vendue 109 euros. Néanmoins, vous pouvez acheter une paire moins chère et laisser se faire l'usure naturelle. C'est selon vos goûts. Après plusieurs jours de port intensifs, vous pouvez constater qu'elles accusent très bien le coup. Je leur promets un bel avenir ! N'oubliez pas de passer un coup d’imperméabilisant naturel (cf article sur l'entretien du nubuck, suède et du daim).

Où peut-on s'en procurer ?

Évidemment, elles sont trouvables sur leur site internet ICI.

Pour celles et ceux qui veulent d'ores et déjà en faire des cadeaux à Noël, vous pouvez vous rendre dans les boutiques suivantes : c'est toujours plus sympa (et rassurant) de tenir le produit entre ses mains avant de l'acheter !

Sauver le monde des Hommes ICI
42 rue Saint Antoine - 75004 Paris et 18 Rue Yves Toudic 75010 Paris

La Grande BoutiqueICI
14 avenue george V 75008 - Paris

Shop MOOD à Kiliwatch ICI
Address: 64 Rue Tiquetonne, 75002 - Paris

A bientôt !
Rémi

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.