Les grands classiques : les chemises Figaret

/

Article rédigé par un fidèle lecteur : Guillaume R, qui est stagiaire chez Figaret et qui a souhaité nous faire profiter de son contact avec la marque 🙂

La marque Alain Figaret propose depuis 1968 des vêtements de prêt à porter haut de gamme pour hommes. Bien que relativement connue, cette maison n’est qu’assez peu souvent citée dans les articles de mode masculine, ce que je trouve dommage étant donné l’excellent rapport qualité/prix que l’on peut y trouver.
clip_image001

Commençons par le produit phare d’Alain Figaret : les chemises. Contrairement à ce que l’on peut trouver chez des marques comme Xoos, celles-ci font plutôt dans le classique et la sobriété, tant au niveau des couleurs (bleu, rose et blanc en très grande majorité) que dans la coupe (pas de cols pelle à tarte ni de boutons oranges fluos). L’un des avantages de Figaret réside d’abord dans le grand nombre de choix disponibles : on y trouvera la plupart des types de cols existants (français, américain, anglais, italien, semi-italien…), des coupes droites, slims ou semi-slims, des poignets simples et mousquetaires, et enfin des chemises à manches rallongées (5 cm en plus que sur une chemise classique). Vous devriez ainsi y trouver votre bonheur quelle que soit votre morphologie.

Personnellement, étant plutôt grand et mince, c’est un vrai bonheur que de pouvoir porter des chemises parfaitement adaptées à ma largeur d’épaules sans que les manches ne tombent 10 cm trop court. Pour un prix moyen de 90 euros, la marque propose des chemises de bonne qualité que l’on pourrait facilement retrouver à 130 euros chez la concurrence : boutons en nacre, coton d’Egypte, tissage double retors. Petit bémol au niveau de la qualité cependant : le bouton du haut a souvent tendance à se découdre.

Un détail pourra en outre déplaire à certains, bien que ce ne soit pas mon cas : le col ne comprend pas de baleines amovibles, celles-ci étant remplacées par un triple renforcement en coton. Bien repassé, le col conserve malgré tout très bien sa forme. La marque propose aussi des chemises en lin, que je n’ai cependant pas encore testées.

J’ai pour ma part un petit faible pour le col gatsby, un col semi-italien dont la couleur blanche tranche agréablement avec le reste de la chemise, à la coupe semi-ajustée :

Passons désormais aux cravates, pour lesquelles il existe également une large variété de choix disponibles, en restant toujours dans le classique (pas de cravates avec des dessins ou des motifs). Celles-ci sont également de bonne facture, entièrement en soie évidemment, et réalisées à la main en Italie. A noter la présence de cravates 7 plis, c’est-à-dire sans triplure, la tenue de la cravate étant donnée uniquement par le pliage, ce qui confère à cette dernière une plus belle facture et permet la formation d’un nœud plus généreux.

Ce type de cravates n’est proposé que par un petit nombre d’enseignes, pour la plupart italiennes, et à des prix en général assez élevés (car leur confection nécessite d’avantage de tissu que celle d’une cravate « normale »), aussi est-il vraiment appréciable de pouvoir en trouver ici à 89 euros. Cela reste un investissement, mais demeure vraiment raisonnable par rapport aux tarifs que l’on retrouve ailleurs.

On trouvera également chez Alain Figaret des accessoires réservés aux plus dandys d’entre nous : boutons de manchettes, nœuds papillons et ascots, sur lesquels je ne pourrai cependant pas beaucoup disserter étant donné que je n’en porte jamais.

Bref, je ne saurais trop vous recommander d’aller jeter un œil en boutique, même si malheureusement les remises pratiquées pendant les soldes ne sont pas aussi intéressantes qu’ailleurs !

Ajout du 14 octobre : Alain Figaret c'est aussi des chemises à carreaux dans cette petite vidéo.

A propos Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Luca – BonneGueule.fr

    Merci Raphaël ! On va regarde ça de plus près 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour ton retour Alex !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Alex !

    L’article a 5 ans, donc il n’est pas forcément d’actualité, mais effectivement j’ai déjà eu ce genre de retours !
    Merci en tout cas.

  • Olivier63

    Ayant de gros pb à trouver des chemises avec des longueurs de manches suffisantes (je suis athlétique, je porte des chemises slim car je ne supporte pas que « ça baille » sur les cotés et dans la plupart des marques, les manches me sont trop courtes); je me suis tourné vers Alain Figaret qui propose 2 longueurs (+5cm en L).
    J’ai acheté 9 chemises en 1 an (j’avais besoin de refaire ma garde chemises). J’ai donc un peu de recul.
    Je suis assez déçu par la régularité dans la qualité. En effet, comment expliquer que l’on perds 2 cm de longueur de manche au 1er lavage à 30°, si ce n’est une qualité de coton pas très bonne? De plus, je n’ai pas une chemise qui a la même longueur. J’ai même pris une photo des manches superposées de 4 chemises, il y avait jusqu’à 4 cm d’écart! Le service qualité m’a répondu qu’il remontait l’information, sans plus. Les boutons sont à recoudre rapidement aussi….
    Mon avis est donc partagé malgré une gamme large est des motifs parfois bien sympa (comme un vichy bleu très dandy).
    Je suis monté en gamme avec la marque Van Laack qui taille grand les manches. Et là franchement, il n’y a pas photo! Qualité du coton, tenue au lavage, de beaux boutons…. J’ai décidé d’acheter moins de chemise, mais de meilleur qualité (compter 150€). Seul bémol, elles sont très difficiles à trouver en province…

  • Les Yers portent des chemises Figaret, et nos copines aiment les porter le matin ! On t’aime Alain

  • Pingback: Joe | StyliSwag()

  • Quentin

    J’ai 4 chemises café coton – tissu : coton D’Egypte achetées à Marne La Vallée Village :RAS après 1 an de lavage. Sauf les manches trop courtes en Xs

  • Guillaume

    Merci aussi pour les feedbacks sur café coton, j’ai très récemment acheté une chemise de chez eux (à 50% on va pas se priver), j’en suis pour le moment assez satisfait mais j’attends de voir sa tenue sur la durée. Je vais jeter un coup d’oeil chez Opalona et Bruce Filed ;).

  • Benoît

    Merci pour ton feedback, c’est très intéressant.

  • Olivier

    C’est rigolo, suite à la lecture de votre article, j’ai entrepris de faire un petit tour sur le site Alain Figaret et quelle ne fut pas ma surprise de voir tant de similitudes avec celui d’Opalona dont vous aviez vanté les mérites il y a quelques semaines dans l’un de vos posts.
    Je ne sais pas qui s’inspire de l’autre mais c’est assez troublant : le zoom sur les produits, le fait de pouvoir affiner le recherche, la présentation des produits …
    En ce qui concerne les produits, je dois avouer que je n’ai jamais réellement été déçu par Figaret mais il faut tout de même mettre 100 euros dans la chemise, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Alors certes, on retrouve des produits de qualité équivalente à 130 euros mais il faut aussi dire qu’on peut également les trouver à 50 euros voire moins chez d’autres marques (Opalona ou Bruce Field par exemple).

    @Jul. : Pour Café Coton, ça fait un bail que j’ai abandonné tant j’ai été déçu par la qualité. Concernant Howard’s, ça reste trop cher à mon goût pour une chemise qui ne fait rien de plus que la concurrence.

  • Guillaume

    GiZeus : il y a une boutique à Nice, il me semble 🙂

  • Harmin

    Sur la capitale pour un weekend, et à cours de chemise, des vendeurs de divers magasins m’ont conseillé Café Coton puis Alain Figaret.

    Ne connaissant rien des deux enseignes je me suis dirigé vers la plus proche, un Café Coton dans le 15ème. La chemise achetée (blanche à très fines rayures – 72e) son premier bouton de col commençait déjà à lâcher prise !

    Le soir venu, en quête d’une chemise plus habillée, je me suis encore dirigé au plus proche, le Bon Marché, rayon Armani, pour une chemise bleu à reflet parme de qualité supérieure (140e, si mes souvenir son bon).

    Alain Figaret aurait sans doute été le meilleur compromis rapport qualité/prix. D’autant plus que c’est la fille d’une des vendeuses de l’enseigne du 8ème qui ma aimablement conseillé d’y faire un tour 🙂

    A visiter donc.

  • Benoît

    Merci pour vos retours intéressants sur cette marque !

  • Morgan

    J’ai personnellement était très déçu par Figaret, notamment à cause des mauvais conseil d’un vendeur se posant pourtant en expert de la chemise.

    Chemise trop large, manches trop courtes… qui d’après lui m’allaient très bien.

    Il a même tenté de me faire croire que si je voulais une chemise sans poche poitrine il allait de soit que j’allais devoir patir d’un col « francais », comme si c’était une conséquence inéductable dictée par les règles basiques de l’art sartorial.

    Bref c’est dommage, je trouvais le positionnement de la marque très intéressant. Je réessaierai à l’occasion.

    C’est surtout tout ce qu’il avait en rayon…

  • Diidjy

    En effet, cela semble très interessant ! Dans mon esprit, c’était (et je dis bien c’était) une marque pour un public vieillissant. Pourquoi avais je cette idée je ne sais pas, mais en voyant les chemises à col Gatsby, je trouve les couleurs trooooop chouettes. A braquer de toute urgence

  • Jul.

    Bonjour,
    J’étais un inconditionnel de Figaret depuis pas mal d’années et j’ai constaté ces derniers temps une grosse baisse de la régularité dans la qualité: On peut tomber sur une bonne chemise mais également sur de beaucoup moins bonnes (longueurs de manches, qualité du tissu…)
    Donc déçu par cette marque, j’ai eu également les mêmes problèmes chez Café Coton. Pour info je les achète maintenant chez Howard’s , même prix en solde mais qualité supérieure à mon sens)
    Je ne peux rien dire au niveau des cravates.

    Julien.

  • Merci pour cette présentation. Tu sais s’il y a des magasins en province, notamment sur la côte ?