Les grands classiques : les chemises Figaret

Temps de lecture : 4 minutes

Article rédigé par un fidèle lecteur : Guillaume R, qui est stagiaire chez Figaret et qui a souhaité nous faire profiter de son contact avec la marque 🙂

La marque Alain Figaret propose depuis 1968 des vêtements de prêt à porter haut de gamme pour hommes. Bien que relativement connue, cette maison n’est qu’assez peu souvent citée dans les articles de mode masculine, ce que je trouve dommage étant donné l’excellent rapport qualité/prix que l’on peut y trouver.
clip_image001

Commençons par le produit phare d’Alain Figaret : les chemises. Contrairement à ce que l’on peut trouver chez des marques comme Xoos, celles-ci font plutôt dans le classique et la sobriété, tant au niveau des couleurs (bleu, rose et blanc en très grande majorité) que dans la coupe (pas de cols pelle à tarte ni de boutons oranges fluos). L’un des avantages de Figaret réside d’abord dans le grand nombre de choix disponibles : on y trouvera la plupart des types de cols existants (français, américain, anglais, italien, semi-italien…), des coupes droites, slims ou semi-slims, des poignets simples et mousquetaires, et enfin des chemises à manches rallongées (5 cm en plus que sur une chemise classique). Vous devriez ainsi y trouver votre bonheur quelle que soit votre morphologie.

Personnellement, étant plutôt grand et mince, c’est un vrai bonheur que de pouvoir porter des chemises parfaitement adaptées à ma largeur d’épaules sans que les manches ne tombent 10 cm trop court. Pour un prix moyen de 90 euros, la marque propose des chemises de bonne qualité que l’on pourrait facilement retrouver à 130 euros chez la concurrence : boutons en nacre, coton d’Egypte, tissage double retors. Petit bémol au niveau de la qualité cependant : le bouton du haut a souvent tendance à se découdre.

Un détail pourra en outre déplaire à certains, bien que ce ne soit pas mon cas : le col ne comprend pas de baleines amovibles, celles-ci étant remplacées par un triple renforcement en coton. Bien repassé, le col conserve malgré tout très bien sa forme. La marque propose aussi des chemises en lin, que je n’ai cependant pas encore testées.

J’ai pour ma part un petit faible pour le col gatsby, un col semi-italien dont la couleur blanche tranche agréablement avec le reste de la chemise, à la coupe semi-ajustée :

Passons désormais aux cravates, pour lesquelles il existe également une large variété de choix disponibles, en restant toujours dans le classique (pas de cravates avec des dessins ou des motifs). Celles-ci sont également de bonne facture, entièrement en soie évidemment, et réalisées à la main en Italie. A noter la présence de cravates 7 plis, c’est-à-dire sans triplure, la tenue de la cravate étant donnée uniquement par le pliage, ce qui confère à cette dernière une plus belle facture et permet la formation d’un nœud plus généreux.

Ce type de cravates n’est proposé que par un petit nombre d’enseignes, pour la plupart italiennes, et à des prix en général assez élevés (car leur confection nécessite d’avantage de tissu que celle d’une cravate « normale »), aussi est-il vraiment appréciable de pouvoir en trouver ici à 89 euros. Cela reste un investissement, mais demeure vraiment raisonnable par rapport aux tarifs que l’on retrouve ailleurs.

On trouvera également chez Alain Figaret des accessoires réservés aux plus dandys d’entre nous : boutons de manchettes, nœuds papillons et ascots, sur lesquels je ne pourrai cependant pas beaucoup disserter étant donné que je n’en porte jamais.

Bref, je ne saurais trop vous recommander d’aller jeter un œil en boutique, même si malheureusement les remises pratiquées pendant les soldes ne sont pas aussi intéressantes qu’ailleurs !

Ajout du 14 octobre : Alain Figaret c'est aussi des chemises à carreaux dans cette petite vidéo.

Benoît Wojtenka Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.
Et j'ai quelques lubies : le sport en salle, le techwear… Et j'adore le thé sous toutes ses formes, que je bois à raison de plus de trois litres par jour.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.