Test : Les Flèches de Phébus, collection été et semelle recyclée

Les flèches de phébus
/

Tout le monde se rappelle de la marque Les Flèches de Phébus, qui a pour ambition de dépoussiérer l'image de la desert boot ? Deux ans plus tard, BonneGueule revient constater comment leur activité s'est développée.

Le concept de départ était de proposer des desert boots à un juste rapport qualité / prix, avec un positionnement entrée de gamme.

Une diversification des modèles

D'abord cantonnés seulement aux desert boots, les deux compères Louis et Dimitri n'avaient pas dit leur dernier mot.

Les deux nouveautés de l'été sont la derby et la bottine, mais les fameuses desert boots continuent d'être déclinées en différentes couleurs originales. Les deux nouveaux modèles sont les bienvenus, car se consacrer exclusivement à un seul type de chaussures peut rapidement être risqué.

Sur cette collection Été 2015, les matériaux utilisés sont légers, et laissent respirer le pied sans peser trop lourd à la fin de la journée.

Les Flèches de Phébus Derby

Une entrée de gamme de derby à 99 euros, coloris estivaux au rendez-vous. À porter avec la cheville largement découverte pour plus de fraîcheur.

Le design des derby est élégant : le pied est fin et la semelle ne crée pas de volume supplémentaire. Il est assez gênant d'avoir un bon gros cousu Goodyear aux pieds en été, donc un peu de finesse ne fait pas de mal à la silhouette !

En termes de confort, vous porterez ces chaussures sans chaussettes (ou avec des chaussettes invisibles), et vous constaterez que vous n'êtes pas blessés par le frottement. Le cuir est souple et fin (= pores du cuir resserrés et réguliers), un aspect que l'on doit au savoir-faire portugais.

Dimitri ne cesse de visiter les ateliers du Portugal pour trouver ce qui correspond à ses attentes. La qualité des chaussures a encore augmenté, alors même que je n'avais rien trouvé à y redire dès leur première collection.

Petit détail supplémentaire : la semelle est ultra confortable, elle est faite de caoutchouc recyclé ! On en parle juste après.

Les Flèches de Phébus boots

Une gamme supérieure dotée de semelles en cuir et de finitions plus élaborées.

Côté bottines, deux styles s'affrontent : les élégantes et les plus brutes.

Les modèles Thom et Atoms ont quelque chose d'assez unique que je ne retrouve pas chez d'autres marques. Un travail de stylisme plus abouti, des lanières et des boucles qui structurent les bottines. Pour cette gamme de prix, je suis étonné d'avoir accès à des modèles aussi élaborés. 

Une innovation confort : la semelle en gomme "R"

Avec tout ça, comment porter une paire de derby en été ? Personnellement, j'ai une grosse préférence pour les sneakers dès que le soleil pointe ses rayons. Elles sont plus souples et confortables à mon sens.

En tout cas, ce n'est pas l'été que je choisis pour porter une paire de derby neuves (la semelle des derby de bottiers étant inévitablement en cuir, donc pas confortable aux premiers ports). Pourtant, les Flèches de Phébus proposent une semelle très confortable. Vous êtes curieux ?

Prada Creepers

Rassurez-vous, je ne vous parle pas de cette semelle !

C'est un détail qui touche davantage les puristes qui prônent la chaussure en cuir, de la semelle à la tige.

Pour ma part, je ne suis pas contre si on me propose une semelle plus confortable, comme le fait Cole Haan avec des designs de chaussures très élégants (attention aux plus sensibles) mais avec une semelle de chez Nike !

Alors voilà, Les Flèches de Phébus sont arrivées avec la semelle "R" qui a même fait l'objet d'un brevet déposé. Constituée de matériaux recyclés, elle apporte du confort tout au long de la journée, sans fatiguer la voûte plantaire.

C'est vraiment un paradis à chausser ! Si vous n'êtes pas trop un extrémiste du soulier, vous devriez vous laisser tenter.

Semelle R Flèches de Phébus

Le patin "Commando" empêche la chaussure de glisser.

Anti-dérapante, elle a l'avantage d'avoir le confort d'une basket et le style d'une chaussure de ville. Cette semelle bien pratique équipe tous les modèles de l'entrée de gamme des Flèches.

Pour les autres modèles, c'est la traditionnelle semelle en cuir qui est présente (celle de la paire qu'on va tester aujourd'hui), montée avec un cousu Blake. Si ce type de montage est parfois (injustement) stigmatisé par les puristes, il a l'avantage de donner une ligne affinée à la chaussure et un prix plus accessible.

Note de Benoit : je rejoins Rémi sur ce point là, j'ai quelques paires en blake et c'est loin d'être quelque chose à bannir systématiquement, bien au contraire !

La semelle bénéficie d'un patin intégré, finition bien pratique qui vous évite un aller-retour chez le cordonnier.

Le test de la desert boot 

La traditionnelle desert boot proposée par les Flèches de Phébus est proposée à 190 €. Voici maintenant les photos du modèle et un bel exemple de tenue estivale pour les arborer.

DESERT BOOTS FDP

Le pied est fin, pas d'excès de volume présenté et un maintien du pied assuré.

Comme je l'expliquais plus haut, la doublure intérieure est en veau et le cuir extérieur est tanné au Portugal. Ce n'est pas un hasard si tant de marques que nous affectionnons font produire leur maroquinerie au Portugal.

Ces souliers d'été restent discrets et élégants, en proposant une couleur facile à porter. Ce modèle correspond à mon cahier des charges personnel, et je lui prédis une très belle patine qui lui ajoutera du caractère.

Desert boots FDP

La couture est nette et même doublée. Un détail de solidité bienvenu qui n'épaissit pas le design de l'ensemble.

Les Flèches de Phébus

La chaussette aubergine est le petit plus qu'il vous faut si vous souhaitez montrer quel homme de goût sommeille en vous.

Si vous me connaissez un peu, vous savez que pour moi, les chaussettes ne doivent pas être le fruit du hasard. C'est bien triste de ne porter que des chaussettes noires (et encore plus triste de porter des chaussettes de sport blanches).

Alors n'hésitez pas à associer des chaussettes colorées qui vont bien. Voyez ici : les chaussettes aubergine s'accordent très bien avec le bleu et le marron.

Les Flèches de Phébus

Une semelle 100 % cuir, puis le patin en caoutchouc qui vient la protéger.

Que porter avec des desert boots en été ?

Petite liste des choses à ne pas oublier pour une tenue efficace de l'été... #astuce

  • Le chino (ou jean léger), vous le trouvez partout. Mais si vous avez un peu de budget, prenez le temps de comparer les marques et surtout d'essayer pour trouver la coupe qui vous va le mieux. Certains préfèrent une coupe fittée, d'autres une coupe plus ample. Seul l'essayage en boutique vous permettra d'être fixé.
  • Le tee-shirt / chemise en tissu léger. Le lin est agréable en été et peut vous sauver des auréoles  sous les bras.
  • Le petit accessoire malin : la montre, les bracelets, la gourmette ou médaille, les lunettes de soleil (mais pas fluo, par pitié).
  • La paire de chaussures adaptée à la température et au contexte. Une petite sortie le soir en bord de mer ou une partie de pétanque avec les potes.

Regardez Jérémy, il a oublié son peigne (malus -10 pour le charisme) mais il a un petit truc qui fait mouche. Et vous savez déjà ce que c'est : les couleurs qui vont bien ensemble, les vêtements à la bonne taille et la touche de nonchalance nécessaire (je me demande si le petit coup du regard sur le côté en se recoiffant est fait exprès).

Jérémy Desert Boots FDP

Jérémy nous illustre parfaitement l'efficacité d'une jolie paire de desert boots. Leur couleur relève cette tenue sobre mais élégante et ces souliers donnent fière allure à notre homme de l'ombre.

Et on en pense quoi ? 

Dans sa traditionnelle optique d'accessibilité, les Flèches de Phébus ont choisi de se positionner sur deux segments :

  • Les derby à moins de 100€, proposées avec une semelle en caoutchouc très confortable,
  • Leur version un peu plus élaborée à 125€, avec une semelle en cuir. Cela reste une entrée de gamme très compétitive, qui place les Flèches de Phébus comme une solide alternative pour les plus petits budgets.

L'évolution des desert boots (par rapport à il y a 2 ans) sont proposées dans une gamme supérieure de prix : on atteint 190€ avec de beaux détails. Là encore, les Flèches ont choisi de se faire plaisir en proposant une gamme moins large en termes de coloris, mais avec davantage d'attention apportée aux finitions. Ce n'est pas regrettable, les couleurs choisies sont loin d'être ennuyeuses à porter.

Le haut du panier, à partir de 200€, se compose d'une paire de bottines à sangles (à l'esprit un peu "rock"), d'un duo de combat boots en suède et enfin d'une paire de boots à sangles en mode "Highway to Hell" (mais un peu plus raffinées quand même).

À travers cette offre supérieure, la marque cherche à se positionner avec un parti pris stylistique qui s'éloigne de l'entrée de gamme derby / desert boots au design plutôt sobre, et qui se rapproche d'une offre "créateur" en termes de design.

Les Flèches de Phébus restent donc une bonne petite marque française, proposant des souliers d'un très bon rapport qualité/prix au côté de labels comme Bobbies ou Paire & Fils.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Yoann !

    On a pas trop de nouveaux retours sur la marque.
    Pour la question du patin, tant qu’il y a du cuir qui touche le sol, il faut !
    Si c’est de la gomme / crêpe, pas la peine 🙂

  • Sébastien

    Salut Nicolò

    J’ai avertis la marque dés mon constat après l’arrivé de la paire, ceci c’est réglé ce matin.

    Je n’ai plus cas renvoyer le colis.

    Merci pour tes conseils, je l’avait tout de suite envisagé avant le contact avec la marque. Par contre, leurs conseiller du service client m’avait proposé le contraire, pour détendre le cuir (ce que je me suis refusé). Ce n’est pas très « Fairplay » de leurs part sur ce coup-là.

    Pour le coup, les bottines, ce sera pas tout de suite pour la reconstruction de ma garde-robe.
    Dommage!

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Sébastien !

    Les erreurs d’envoi peuvent arriver !
    C’est vraiment la marque qu’il faut contacter dans ces cas là.

    Si tu as un doute, évite de les porter pour qu’elles restent échangeables.

  • Onur – BonneGueule

    Salut Joseph,

    Ces chaussures sont adaptées pour le printemps et l’été. Je te déconseille l’automne et l’hiver, les temps humides et imprévisibles peuvent rapidement altérer la qualité du velours au fil des ports.

  • Les Flèches de Phébus

    Bonjour Ibo,

    Bouts pointus, bouts arrondis… C’est vraiment une question de style, ça ne se porte pas de la même façon.

    Nous avons développé deux formes, la Desert R et le Derby R ont toutes deux un bout plus arrondi tandis que la Desert dans la gamme Premium (celle testée par Rémi) a une forme plus pointue tout en restant loin des lignes italiennes très pointues. Nous sommes à mi-chemin entre le pointu et l’arrondi. Nous trouvons cela joli, agréable et efficace !

    A bientôt,

    L’équipe,

  • Les Flèches de Phébus

    Bonjour Abdelhamid,

    Merci beaucoup pour votre avis, cela nous va droit au coeur !!!

    A bientôt,

    L’équipe

  • Les Flèches de Phébus

    Bonjour Yoann,

    La semelle R (en gomme) est très résistante et est faite pour durer. Tout comme Nicolò le souligne, la construction n’est pas la même qu’avec une semelle en cuir cousue mais la semelle étant « soudée », il n’est pas normal qu’elle se décolle même après 1 an ou 2 d’utilisation normale.

    Nous avons testé, re-testé, et re-re-testé cette semelle et sa construction afin d’arriver à un résultat de très bonne qualité. Vous pouvez y aller sans crainte !!

    A très vite

    L’équipe,

  • Les Flèches de Phébus

    Bonjour Florian,

    En effet, Nicolò a raison, nous taillons juste, vous pouvez prendre votre pointure habituelle.
    C’est plutôt bon signe d’être légèrement serré au début car le cuir a toujours tendance a se détendre un peu.

    A très vite !!

    L’équipe

  • LpL

    Incontestablement les sancho (sandales-chaussettes) dechainent les passions et sont plutot tres mal vues en France. Voici un article sympa sur le sujet
    http://www.megaconnard.com/2012/02/sandales-chaussettes/
    En ville, je rentre dans le rang, en me passant de chaussettes, meme si je regrette la douce sensation douillette qu’elles procurent

  • Luca – BonneGueule.fr

    On en a vu dans des défilés récemment mais dans la vraie vie, c’est carton rouge 🙂

  • LpL

    Une question un peu hors sujet: est-ce un terrible faux-pas que de porter des sandales avec des chaussettes ?

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Florian !

    Ca taille normalement. 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    C’est similaire, à toi de voir ce que tu préfères niveau design 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci M. le chasseur de Bounties d’avoir partagé ta trouvaille avec nous. 🙂

  • Aaz

    Zut ,oui je connais , le stock est presque totalement épuisé d’ailleurs !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Yoann !

    Effectivement ça ne se ressemelle pas comme du cuir, et c’est à prendre en compte. Mais ça ne veut pas forcément dire que ça se brisera comme celles que tu as possédé !

  • Nicolò – BonneGueule

    Il n’est plus disponible malheureusement. Mais il n’a rien d’absolument exceptionnel, tu devrais vite trouver un équivalent. Connais-tu les sweats de Benjamin Jezquel ?
    C’est un peu plus haut de gamme mais à un très (très) bon prix pour ce que c’est, et ça pourrait te satisfaire 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci à toi 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Aaz !

    Sweatshirt Commune de Paris et chino Uniqlo !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Lionne.

    Je pense que c’est à peu près la même chose. On est sur des gammes de prix similaires. Ce sont deux marques bien pricées, à toi de voir le design que tu préfères, maintenant. 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Ibo.

    Effectivement, question de préférence !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Gogote !

    Ca doit à peu près se valoir, à toi de voir ce que tu préfères niveau design 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour ton commentaire Abdelhamid 🙂

  • Romain R

    Article très intéressant, avec un concept sympa en ce qui concerne la fabrication des semelles à partir de matériaux recyclés. Et tout à fait d’accord sur les remarques concernant le blake… Qui a déjà eu une paire de chaussures en cousu blake ayant rendu l’âme ? Ce cousus est utilisé chez tous les plus grand bottiers du monde, donc je pense qu’il est vraiment temps d’arrêter le délire consistant à dire que seul le goodyear (ou cousu trépointe) offre une belle qualité et que le blake est à jeter !