Les Cinq Fantastiques : nos pièces aux super pouvoirs pour l’hiver

Temps de lecture : 14 minutes

76

L'hiver, c'est probablement la saison la plus exigeante pour votre garde-robe.

Qui n'a jamais porté son pull le plus chaud pour se rendre compte ensuite qu'il étouffait, une fois à l'intérieur près du chauffage ? Ou encore, qui n'a jamais marché en plein dans une flaque d'eau sale avec une paire de chaussures impeccable jusque-là ?

Déjà qu'il fait gris et que la nuit tombe dès cinq heures du soir, qu'il fait froid et qu'il pleut souvent... Mais alors EN PLUS, si vos fidèles vêtements vous font défaut, c'est vraiment la goutte d'eau qui fait déborder le vase.

Alors ce mois-ci, on vous a préparé des pièces réconfortantes, des pièces sur lesquelles vous pourrez compter pour affronter la saison et tous ses aléas.

Ces cinq pièces, ce sont un peu les cinq bons amis de votre quotidien qui ne vous laisseront pas tomber... Et chacune d'entre elle a un "super pouvoir" spécifique pour vous faire passer un hiver sans tracas. Appelons-les les "Cinq Fantastiques".

Et en plus de ça, ce sont des pièces qui ont été pensées pour être des "go-to" comme diraient les anglophones, celles que vous porterez très souvent sans même vous en rendre compte.

Super héros #1 : les sneakers "weather resistant"

Le problème de vos chaussures en hiver, ce sont les flaques d'eau et la pluie : les conditions climatiques décolorent peu à peu vos cuirs lisses et les petits "poils" de vos cuirs suédés se détériorent.

"Oh, les sneakers en suédé ! C'est joli, mais ça se salit tellement vite, non ?" Ah non monsieur, pas celles-ci !

Et ne parlons même pas de l'eau sale sur les trottoirs qui laisse des taches. Tout ça vous oblige à beaucoup de précautions et à des entretiens réguliers.

On s'est donc mis en tête de faire une paire que vous pourriez enfiler sans vous poser de questions, quelle que soit la météo : des sneakers "weather resistant" qui ne faillent jamais face aux intempéries. Si elles étaient un super héros, on les appellerait probablement "Mr. Insubmersible".

Notre solution : un suédé Stead au tannage 3M Scotchguard

Avec lui, finies les traces de pluie !

Steads, tannerie légendaire

Vous commencez sans doute à connaître cette tannerie anglaise, qui est l'une des tanneries de référence mondiale pour les cuirs suédés.

Fondée dans les années 1890, la tannerie Charles F. Stead Leather est l'une des premières de cuir suédé au monde. L'entreprise familiale est aujourd'hui de renommée internationale. Le cuir Stead est principalement reconnu pour trois raisons :

  • La structure de la fibre : dans leur suédé, ils rétrécissent la structure de la fibre de collagène pour lui donner une structure plus serrée, ce qui donnera un cuir plus durable.
  • Richesse et profondeur de la couleur : ils utilisent des colorants de qualité supérieure qui donnent une belle teinte aux cuirs.
  • Peaux plus fines et souples : qui sont donc plus petites et plus coûteuses, mais le jeu en vaut la chandelle.

    A première vue, ce joli cuir suédé a l'air tout ce qu'il y a de plus normal. Oui, à première vue...

Mais c'est quoi ScotchGuard ?

Sauf que cette fois-ci, il y a un truc en plus : le déperlant ScotchGuard. 

Produit par l'entreprise américaine 3M, c'est un spray déperlant assez connu des amateurs de vêtements outdoor. Il existe dans de nombreuses versions adaptées à différents usages : chaussures, parkas, meubles, cuirs...

Eh bien pour ce cuir, le Scotchguard est tout simplement incorporé dans le processus de tannage, dans les cuves où repose le cuir pendant plusieurs mois. C'est un procédé inoffensif sans PFC, je précise !

Résultat : on obtient un cuir avec une déperlance bien plus puissante que si un apprêt de surface avait été rajouté à la fin de sa production... Et surtout plus durable.

Contrairement à ce genre de traitement qui doit être renouvelé dans le temps lorsqu'il a pas mal servi, la déperlance de ce suédé sera donc permanente.

Quant à sa performance, nous avons fait le test au bureau, et même en laissant la paire une minute entière sous le jet d'eau du robinet, l'eau ne passe vraiment pas !

Une goutte d'eau, s'adressant à sa consœur : "Mince alors... t'arrives à passer dans ce cuir toi ? Je comprends pas, moi ça bloque, il y a comme un mur invisible !"

Toujours impeccables

On n'y pense pas forcément d'entrée de jeu, mais le plus grand atout de cette paire au quotidien, ce n'est pas tant qu'elle protège vos pieds de l'eau (même si c'est fort agréable). Non, son meilleur atout, c'est qu'elle sera toujours impeccable.

Pour trois raison :

D'abord, grâce à la déperlance permanente citée plus haut.

Ensuite, parce qu'on a fait le choix d'un suédé navy, ce qui les rend très peu salissantes.

Et pour finir, car le cuir suédé a la particularité de marquer beaucoup moins les plis que le cuir lisse.

En fait, vous aurez juste besoin de passer un coup de brosse de temps en temps et éventuellement de nettoyer la semelle. Et c'est tout !

Trofa-confortables

En plus d'être protégées contre la pluie, ce sont sûrement nos sneakers les plus confortables avec notre semelle intérieure de chez TrofaConforto.

On apprécie particulièrement l'amorti, la face supérieure entièrement en cuir et sa capacité à se mouler à la forme du pied du porteur avec le temps.

C'est vraiment une paire agréable à porter.

Mais, en plus de ça, le cuir suédé est bien plus souple qu'un cuir lisse, donc bien plus rapide à faire à son pied. Vous y serez comme dans des chaussons en un rien de temps.

On a conservé la forme longuement travaillée (cinq prototypes pour arriver au résultat voulu) de nos premières sneakers blanches.

Pour le reste, on a gardé les éléments importants qui vous ont déjà plu, le tout dans une fabrication portugaise toujours aussi soignée :

Une semelle Margom italienne...

...dont la réputation de durabilité n'est plus à faire !

Speedhooks pour laçage rapide

Vous gagnerez une vingtaine de secondes chaque matin quand vous n'aurez pas à enfiler les lacets dans les deux derniers trous. C'est toujours ça de pris !

Doublure en cuir de veau

Navy, lui aussi. Parce qu'autant que ce soit joli en plus d'être bien respirant.

Des sneakers "weather resistant" plutôt que "wateproof"

Vous me connaissez, quand on est dans le vêtement technique, j'aime l'exactitude, car certaines marques s'empressent un peu trop vite de clamer que leurs vêtements sont imperméables et étanches alors qu'il y a simplement un apprêt déperlant…

Dans le cas de ces sneakers, étant donné qu'elles n'ont pas de coutures soudées ni de chausson interne imperméable, l'eau peut rentrer par les coutures si vous vous amusez à marcher dans une flaque un peu profonde.

Par contre, dans le cas d'une averse en ville, il n'y a aucun problème ! C'est pour ça qu'on dit qu'elles sont "weather resistant" ou "rain resistant" plutôt que "waterproof".
Maintenant qu'on s'est occupé de vos pieds, il faut passer à la partie la plus importante d'une tenue d'hiver : votre manteau. Et ici plus précisément, un caban...

Super héros #2 : le caban chaud et souple en jersey de laine

Normalement un bon manteau d'hiver ne vous déçoit pas : il est chaud, il isole du vent et c'est un bel atout dans votre jeu stylistique. Quand on fait attention à investir dans de la qualité (aussi proche que possible du 100% laine, une belle confection etc.), on a rarement matière à s'en plaindre.

SAUF pour un petit détail... Quand le printemps arrive, pourquoi est-ce qu'on se sent aussi soulagés de remettre nos manteaux au placard ? Parce que c'est une pièce dans laquelle on se sent souvent un peu à l'étroit et restreint dans nos mouvements.

Le gros inconvénient des manteaux, c'est donc qu'ils sont encombrants et vous entravent un peu. Surtout quand on a une grosse maille en dessous.

Pourquoi choisir entre le confort et l'élégance quand vous pouvez avoir les deux ?

On a donc voulu créer un manteau d'hiver qui vous protège aussi bien du froid et du vent que vos manteaux classiques, mais qui vous laisse libre de bouger plus facilement.

S'il était un super héros, on l’appellerait sûrement "L'Homme Élastique" ... Sauf que lui en plus, il vous tient chaud.

Jersey de laine italien, confort assuré

Comment s'y est-on pris ?

Eh bien, tout le secret est dans la matière choisie : c'est un jersey 100% laine, en provenance de l'un de nos fournisseurs italiens. La structure du jersey permet à la matière de s'étirer naturellement, sans avoir besoin d'y ajouter de stretch.

Car si vous ne le saviez pas, le jersey s'apparente au tricotage plutôt qu'au tissage. En gros, ce drap de jersey est un peu comme vos mailles, mais infiniment plus dense, si bien qu'il garde un aspect similaire à celui d'un drap de laine tissé.

A noter :

  • c'est une laine mulesing free
  • c'est de la laine mérinos
  • la maille est tricotée en Italie
  • poids : environ 600 g/mètre linéaire.

Simon est à l'aise pour bouger dans son caban... Même quand le chien tire sur la laisse sans prévenir !

Vous aurez donc une meilleure aisance de mouvement lorsque vous le porterez, particulièrement dans le dos et la carrure (c'est souvent là que ça serre). Vous accouder au bar, lever les bras en l'air lors d'un concert et danser la salsa dans la rue... Oui, tout cela est désormais possible tout en restant au chaud.

Il bénéficie de la confection haut de gamme de nos manteaux, dans notre atelier roumain habituel :

  • Boutons en corne, montés sur queue de renfort, pour plus de durabilité.
  • Doublure 100% viscose qui respire bien.
  • Poches extérieures polaires toutes douces qui tiennent chaud aux mains.
  • Poches intérieures et extérieures zippées pour ne pas perdre vos effets personnels.

Mais en plus de ça, il y a un détail qui va plaire aux amateurs de confort : ce caban est semi-doublé.

Mis à part le fait que cela nécessite une confection plus longue (car plus soigneuse pour nettoyer les coutures apparentes et les ganser), ça vient encore renforcer la liberté de mouvement que vous offre déjà ce jersey de laine.

Chaud, choyé et chiné

Mais un bon manteau c'est aussi un manteau chaud, et beau.

Côté poids, il faut compter entre 590 et 630g au mètre linéaire, ce qui correspond à un bon manteau d'hiver chaud comme il faut. 

On aime aussi beaucoup cette épaule dans l'équipe, totalement déstructurée, qui donne une influence "tailleur" à la pièce, en accentuant encore plus la sensation de confort.

Et parce que vous savez qu'on aime l'aspérité visuelle dans les matières, on a aussi fait développer ce coloris gris, chiné juste ce qu'il faut pour apporter de la texture.

D'ailleurs, on a fait pas mal de prototypes différents pour arriver au résultat escompté, notamment pour la couleur et la forme du col. N'hésitez pas à le rabattre sur votre cou lorsqu'il fait froid, c'est fait pour ça.

On voulait un col avec des influences classiques lui aussi, mais une touche d'originalité, notamment à travers ces bouts un peu plus arrondis. Notez la surpiqure tout le long du revers, détail typique des cabans.

Il est d'ailleurs tout aussi beau lorsqu'il est rabattu.

Pourquoi un caban dans notre collection ?

Ça faisait un certain temps qu'on réfléchissait à en faire un. Et ce pour deux raisons :

  1. Un caban a l'avantage d'être court, ce qui signifie qu'il gêne moins vos déplacements au niveau du bassin. Donc parfait pour un super confort.
  2. C'est aussi un des manteaux les plus polyvalents. Plus élégant et habillé que le blouson, mais moins que le manteau. Idéal puisqu'on voulait une pièce "go-to", à enfiler sans se poser de questions.

Et évidemment, ce gris moyen le rend encore plus simple à assembler avec à peu près n'importe quelle pièce et couleur.

D'ailleurs, en voici la preuve en photos...

Comment porter le caban ?

Avec un col roulé (et un chien)

Sneakers, jean brut et col roulé BonneGueule. Bonnet Harmony Paris.

Avec une chemise casual et une grosse maille

Petit bonus pour la casquette en rappel de couleur. Notez aussi comme le pantalon écru s'insère facilement avec cette teinte de gris.

Pantalon écru, sneakers, grosse maille Donegal, sac et chemise BonneGueule. Casquette de chez Harmony Paris.

Un look un peu plus pointu...

... où l'on combine un cardigan avec une chemise à col officier. Notez le jeu de superpositions entre l'ouverture du cardigan et la verticalité apportée par la chemise.

Super héros #3 : le gilet sans manches qui tient chaud

S'il était un super héros, on l'appellerait "Thermoman". Parce qu'avec ce gilet, vous pourrez toujours ajuster la température de votre tenue de façon à ce qu'elle soit idéale, à l'intérieur comme à l'extérieur.

La famille des gilets sans manches s'agrandit avec une matière un brin plus décontractée.

En décembre 2017, nous avons sorti deux gilets sans manches avec de l'isolant Climashield. Et ça a été l'occasion pour certains d'entre vous de porter pour la première fois un gilet sans manches.

Le gilet par-dessus un blazer est pratique, car c'est facile à enfiler, c'est très confort, surtout par rapport à un manteau porté par-dessus un blazer.

Ils ont eu beaucoup de succès et vous vous êtes vite rendu compte qu'il était difficile de revenir en arrière une fois qu'on avait goûté au plaisir du gilet sans manches.

En plus du stock qu'il nous reste sur les deux premiers modèles, la famille s'agrandit avec un nouveau coloris : un tweed gris avec un effet blanc boutonné.

Une tenue tout en laine, parfaite pour l'hiver. On peut pas faire plus "casual et chic" en même temps.

Une matière douce et texturée

De la laine, un effet chiné, une pointe de cachemire : on est bien.

La matière vient de l'Italien Di Pray et c'est un mélange 98 % de laine d'agneau et de 2 % de cachemire, avec un poids de 220 g/m2.

Ce qui m'a plu dans ce tissu, c'est cet effet irrégulier et texturé des petits points blancs qui parsèment cette laine.

Même si on est dans des couleurs de base, les mélanges possibles dans une tenue sont très intéressants, comme ici avec notre pantalon Ferla.

Des finitions pratiques et confortables

Les poches doublées en polaire zippées

C'est LA caractéristique qui est immédiatement remarquable à l'essayage : les poches sont doublées en polaire, pour garder vos mains bien au chaud. Je vous assure que ça fait une belle différence ! 😉

Et que les deux poches intérieures sont zippées, pour garder vos effets personnels en toute sécurité.

Le double zip avant

Cette photo est l'occasion de vous montrer la matière en gros plan ! Pour les zips, je ne voulais pas un rendu trop brillant, mais plutôt légèrement patiné. On a mis deux curseurs car c'est très pratique, quand on s'assoit par exemple, pour que le gilet évite alors de gondoler hideusement.

Par-dessus une maille, voilà comment s'habiller efficacement quand les températures varient beaucoup dans la journée.

Un Climashield qui continue à faire des merveilles

Le Climashield est redoutable sur cette pièce et c'est à lui que l'on doit cette fameuse chaleur si agréable et si "adaptée". En effet, l'absence de manches fait que votre corps régule très bien la chaleur. Que ça soit en intérieur qu'en extérieur, vous aurez chaud juste comme il faut.

C'est une pièce qui est aussi très pratique en layering, à porter :

  • entre un pull et un manteau par exemple
  • entre un blazer et une chemise
  • ou, par-dessus un blazer, comme le font certains italiens (Julien, notre chef de produit, insiste beaucoup pour le porter ainsi).

C'est ce Climashield qui ressemble à un petit nuage qui va vous garder au chaud…

J'ai longuement expliqué ce qu'était le Climashield et pourquoi j'en étais un grand fan dans le paragraphe de l'article de notre parka lancée en décembre. Pour ceux qui entendent ce nom pour la première fois, je rappelle ses principaux avantages :

  • C'est un isolant synthétique à filaments continus (c'est même le pionnier de cette technologie), c'est-à-dire qu'il ne se délite pas et qu'il reste bien en place dans le temps ;
  • Il peut être compressé dans une valise et il va reprendre sa forme sans problème ;
  • Il tient chaud même quand il est humide et sa technologie "Aquaban" évacue la transpiration à l'extérieur de la pièce ;
  • Il est utilisé par les meilleures marques outdoor : ça va de Acronym et Arct'éryx, jusqu'à Wiggy's ou encore Beyond Clothing ;
  • C'est le meilleur ratio chaleur/poids de tout le marché.

Voici une vidéo qui illustre son fonctionnement :

Voilà pour ce gilet sans manches !

Je récapitule donc la gamme :

Le cargo et le blazer en laine mérinos ripstop Reda Active

Trop peu de marques françaises travaillent du Reda Active, et c'est bien dommage, car ce sont des tissus qui ont beaucoup de choses à offrir…

Oui, je sais, vous avez envie de scroller la page le plus vite possible pour voir les photos, mais avant que je vous détaille ces deux pièces, laissez-moi vous expliquer pourquoi nous avons choisi cette flanelle de Reda Active, qui a toute son importance.

La flanelle Reda Active : entre performance et enjeux environnementaux

Je suis extrêmement fier d'enfin utiliser une laine qui vient de Reda Active.

Reda est un grand groupe italien fondé en 1865 et spécialisé dans les tissus de costume. Depuis cinq ans, ils ont massivement investi dans leur service Recherche et Développement. A tel point qu'ils ont créé une toute nouvelle gamme de tissus dont je suis un très grand fan : la gamme Reda Active.

Ce sont des tissus 100% laine mérinos aux multiples propriétés : respirants, évacuant la transpiration, anti-odeur et… lavable en machine. Bref, c'est du techwear élégant.

Sous cette très belle flanelle chinée se cachent d'intéressantes propriétés techniques…

Pour l'anecdote, le jersey des plus beaux tee-shirts en mérinos que j'ai pu voir et porter vient de Reda Active. C'est un peu le Graal des base layers. Le mérinos est si bien travaillé qu'on a l'impression que c'est un tee-shirt en coton… Son drapé est très haut de gamme.

Impossible de se douter que cette flanelle est renforcée par un quadrillage en Cordura…

Ici, la flanelle utilisée a plusieurs particularités :

  • C'est une laine mérinos (17,5 microns ici, donc un super 120), avec toutes les propriétés habituelles : anti-odeur, thermorégulante, qui évacue très vite l'humidité, etc. L'intérêt du mérinos, c'est d'avoir des fibres plus fines, qui décuplent toutes ces propriétés ;
  • Elle est lavable en machine, vous pouvez donc laver le pantalon ;
  • Et surtout… elle est ripstop !

Une flanelle laine mérinos ripstop ? Ça veut dire quoi ripstop ?

Ca, c'est l'envers du tissu (la face non visible quand vous portez le vêtement). Les lignes blanches sont les fils en Cordura qui renforcent considérablement cette flanelle 100% laine mérinos.

Oui, oui, si vous regardez l'envers, vous verrez un quadrillage, qui sert à renforcer considérablement ce tissu, notamment face aux déchirures, en permettant de préserver son "intégrité structurelle".

En termes plus simples, le quadrillage empêche le tissu de s'étirer outre mesure et donc de se rompre.

Le fil blanc résistant, c'est un fil en Cordura, une matière que vous commencez à connaître maintenant.

On a donc une base 100 % laine et, par-dessus, on vient "quadriller" avec du Cordura.

Pour ceux qui aiment la précision : la flanelle 100% laine + fil Cordura = composition finale de 96 % laine + 4 % polyester.

Et côté traçabilité ?

Considérant ses volumes, Reda se fournit chez de nombreux partenaires. Mais dans le cas de la laine Reda Active, elle provient de l'une des trois fermes que possède Reda en Nouvelle-Zélande.

Et c'est une laine certifiée ZQ, qui est donc mulesing free. Pour faire simple, c'est un label qui protège :

  • Le bien-être animal ;
  • La qualité de la fibre ;
  • L'impact environnemental ;
  • Et la responsabilité sociale.

Le site du label ZQ est bien fait, je vous invite à prendre le temps de le parcourir.

Que ça soit en Italie ou en Nouvelle Zélande, tout est verticalement intégré chez Reda Active.

Dernière chose : la filature de Reda en Italie est certifiée EMAS (c'est la seule usine textile en Europe à avoir cette certification).

Pour faire court, je dirais que l'EMAS est un système de management qui permet d'évaluer et d'améliorer son impact environnemental. Si vous voulez en savoir plus, il y a plein de choses à lire sur le site.

Toute l'eau utilisée est bien sûr nettoyée et recyclée, puis elle forme un lac qui est rempli de poissons selon Reda.

Super héros #4 : Un pantalon cargo anthracite

Vous vous souvenez de notre pantalon cargo kaki ? Eh bien voici son digne successeur en flanelle ripstop !

S'il était un super héros, on l'appellerait probablement "Jambes d'Acier", du fait de sa résistance inattendue…

Ah vous les aimez les pantalons cargos chez nous ! Et celui-ci aussi va vous plaire, entre l'élégance de la flanelle et la décontraction de la pièce avec ses poches latérales si particulières.

En plus, la couleur anthracite de la flanelle rend ce pantalon cargo super facile à porter, que ça soit dans des looks franchement décontractés ou dans un mélange "casual chic" italien, tout en pièces de laine.

Au niveau de la coupe, c'est la même que celle de notre cargo en flanelle de laine kaki, donc ajustée. Pour les plus curieux, c'est la coupe que je porte dans les vidéos de notre voyage au Japon.

Les finitions habituelles

Une fermeture en trois points avec boutons en corne

Ça ne change pas, ce sont des boutons en corne qui sont montés sur ce pantalon. Quant au système de fermeture, c'est le même que sur nos autres pantalons en laine : deux boutons intérieurs et un bouton extérieur comme dans les pantalons haut de gamme.

Un V d'aisance

C'est une finition qui, comme son nom l'indique, donne de l'aisance à la taille, bien utile après un bon repas !

Les poches arrières à pression

C'est comme notre premier cargo en flanelle kaki, les poches arrières rappellent les origines militaires de cette pièce.

Entretien sans tracas

Le bonus de ce cargo en flanelle, c'est que contrairement à vos autres pantalons en laine, il a la particularité d'être lavable en machine à 30°. Fini le pressing, et vous serez moins tracassés de le salir vu sa facilité d'entretien.

Après le pantalon, passons maintenant à la veste.

Super héros #5 : la veste ripstop

Si c'était un super héros, on l'appellerait probablement "Double Face".

Une veste en flanelle normale... à première vue seulement.

Cela fait des années qu'on clame qu'un blazer gris en flanelle est un indispensable d'une garde-robe masculine, tant il y a peu de vêtements aussi polyvalents. Un jean, un chino, un autre pantalon en laine, des sneakers, des bottines, tout est possible avec.

Bien qu'elle passe facilement dans une tenue, elle cache aussi son jeu, puisque à l'instar du pantalon, elle est dans le même tissu riptstop.

Quand on porte un blazer ou un costume, il y a un gros inconvénient : on se sent toujours obligés de faire un peu attention. À ne pas s'adosser, s'accouder, à faire très attention aux accrocs... Et c'est normal, tous les vêtements ne peuvent pas avoir la même solidité.

Antoine a pris cette photo en gros plan pour bien distinguer la flanelle chinée quadrillée par le fil en Cordura.

Chez BonneGueule, on voulait que vous ayez le beurre et l'argent du beurre : une veste en flanelle élégante, urbaine, avec la robustesse d'un tissu plus technique.

Les sneakers servent ici à décontracter cette tenue tout en laine (veste, pantalon, cardigan Paris Yorker).

Veste + pantalon ensemble ?

Ce n'est pas le but premier de ces deux pièces, mais vous pouvez porter le pantalon en même temps que la veste pour avoir un costume avec un peu d'originalité, dans un cadre qui n'est pas professionnel. Porter un pantalon en cargo avec un blazer est une tenue que la prestigieuse marque Brunello Cucinelli a beaucoup démocratisé.

Si vous portez la veste et le cargo ripstop ensemble, allez-y franchement dans la décontraction avec une chemise en chambray par exemple.

Je vous conseille de pousser le truc un peu plus loin en portant des sneakers plutôt que des chaussures de villes, voire des hiking boots revisitées pour faire écho au pantalon cargo.

Parce que je ne vous cache rien : les limites de ces vêtements

Certes c'est une flanelle 100% laine ripstop, mais ce n'est pas pour autant un tissu pare-balle ! Son usage reste celui d'un pantalon et d'une veste en laine (donc pas de randonnée dans les ronces ou d'escalade sur une paroi rocheuse), même s'ils sont bien plus résistants qu'une flanelle classique.

Petite pensée pour les motards : évidemment, ce pantalon ne remplace pas un vrai pantalon de moto avec une résistance à l'abrasion strictement normée.

Attention, si le pantalon est bien lavable en machine, ce n'est pas le cas de cette veste, tout simplement parce qu'un passage en machine va vraiment abîmer la construction interne de celle-ci.

Au niveau de la coupe, c'est toujours celle de tous nos autres blazers, vous ne serez pas dépaysés de ce côté-là.

Les finitions habituelles

Une veste semi-doublée

Sur ce photo, il y a deux choses qui doivent vous sauter aux yeux :

  • C'est une veste semi-doublée, ce qui suppose une confection plus minutieuse, car cette fois-ci, pas de doublure pour cacher entièrement les coutures…
  • C'est une parmenture américaine. C'est plus coûteux à faire car cela demande d'utiliser plus de tissu haut de gamme, mais l'effet quand on ouvre sa veste est sans commune mesure.

La poche poitrine légèrement courbée

(Pochette fournie par les Lillois de la marque Le Colonel Moutarde)

Encore un autre clin d'oeil à l'art tailleur : la poche poitrine légèrement courbée appelée "barchetta" qui veut dire "petit bateau".

Les deux poches zippées intérieures

Vous ne devriez jamais perde le moindre effet personnel à cause d'un vêtement. Ici, ce sont deux poches zippées discrètes qui sécurisent vos effets personnels, il n'y a donc aucun risque que votre passeport tombe si vous posez votre veste sur une chaise.

Comment se procurer nos 5 Fantastiques de janvier ? 💪

calendrier dateRendez-vous le samedi 19 janvier à 11h

icone sac shopping bonnegueule
icone boutique bonnegueule

Dans nos boutiques de Paris, Lyon et Bordeaux

Et pour ne rien louper du lancement, inscris-toi avant qu'il ne soit trop tard :


En renseignant ton email, tu vas recevoir nos conseils en style et les actus BonneGueule par email. Tu peux te désinscrire à tout moment via les liens en fin de mail (on sera tristes, mais la vie trouve toujours un chemin !).
Benoît Wojtenka Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.
Et j'ai quelques lubies : le sport en salle, le techwear… Et j'adore le thé sous toutes ses formes, que je bois à raison de plus de trois litres par jour.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.