Les 5 délires de passionnés qui vont un peu trop loin | Sape m’en Cinq ! #12

Temps de lecture : 1 minutes

31

Je me rappelle de cette fois où un lecteur m'a dit, dans un commentaire, qu'à l'édito chez BonneGueule, on était tellement passionnés qu'on perdait les repères avec la réalité.
Qu'on parlait tout le temps de vêtements inaccessibles. Ou au style un peu trop original. Ou qu'on était trop obsessifs sur la qualité...

Et il n'avait pas tort non plus, car notre amour pour le vêtement peut parfois virer à l'obsession.
Mais malgré ça nous ne sommes pas non plus inconscients, et nous connaissons nos propres dérives.

Et puis de toutes façons, depuis que Christophe notre Rédac' Chef est arrivé et qu'il éclate de rire trois fois par jour quand il entend nos débats vestimentaires, on est bien obligés de se rendre à l'évidence : parfois, on va un peu trop loin.

Alors aujourd'hui, je voulais justement prendre le temps de vous en parler, et de les expliquer, ces lubies.
C'est l'occasion de rire un peu de nous-mêmes, et de vous raconter qui fait qu'un passionné va parfois un peu trop loin. Prenez ça comme une petite catharsis stylistique !

Je suis sûr que certains d'entre vous se reconnaîtront un peu. Et si ce n'est pas encore le cas... Prenez garde, c'est contagieux ! 😉

Nicolò Minchillo Nicolò Minchillo

Moi, c'est Nicolò. Chez BonneGueule, je m'occupe des tests de marques, et évidemment de faire des vidéos de conseil avec Sape m'en Cinq. À côté de ça, je prête parfois main forte au pôle produit pour qu'on développe des vêtements inspirés, dans de super matières.
J'aime la funk, le jiu-jitsu brésilien, le bacon, les manteaux majestueux, les blousons en cuir et les belles boots.

Laisse-nous commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.