🎥 Le costume dans tous ses états, six looks analysés – Gimmick #11

Temps de lecture : 4 minutes

Publié par le 28 avril 2021

Le costume est en pleine mutation. Il n'est plus seulement un uniforme de bureau. Il devient aussi plus décontracté, souple, coloré et perd peu à peu son image d'ensemble rigide et statutaire.

C'est précisément cela que j'ai souhaité explorer dans cette vidéo : six visions du costume en six looks, analysés. Vous le verrez sous sa forme classique, assez formelle, mais aussi porté de manière très décontractée voire même exubérante.

Dans cette vidéo, je porte :

Look 1 : style classique

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Q Lee (@mqlee_)

Un costume au style classique et à la coupe et aux proportions impeccables.

Que ce soit la ligne d'épaule, le cintrage, la hauteur du pantalon, sa longueur ou la ligne de jambe, il n'y a pas grand-chose à redire.

On peut aussi voir que la hauteur du col de la chemise, la largeur de la cravate et du revers de la veste sont très bien proportionnés.

Notez aussi la belle "goutte" sur la cravate, une sorte de pli creux qui se trouve juste sous le nœud. C'est le genre de détail qui donne du cachet quand on porte la cravate.

Pour le reste, c'est plutôt du classique : chemise claire, costume sombre à rayures, cravate marron qui contraste un peu plus et souliers noirs.

Une silhouette que je trouve inspirante pour qui souhaite porter le costume de manière formelle.

Look 2 : oser le costume blanc

Ce look est d'un côté plutôt formel car on a un costume structuré, une chemise, une cravate et des souliers.

Mais ce formalisme est adouci par tout un tas de détails :

  • La couleur du costume évidemment, clair
  • Les poches plaquées de la veste, boutonnées et à rabat. Ce détail est plutôt inspiré des vestes militaires
  • La cravate au motif fantaisie
  • Les mocassins en cuir suédés portés sans chaussettes

Est-ce une tenue casual chic pour autant ? Tout dépend de quel point de vue on se place :

  • Pour une personne qui aime le style sartorial classique, cet ensemble paraîtra sûrement très décontracté
  • Par contre, pour une personne plus habituée à porter sweat, jean et sneakers, cette tenue paraîtra plutôt habillée, et audacieuse bien sûr

Enfin, je trouve l'utilisation des couleurs intéressante ici : le contraste de couleurs est assez faible entre le costume et le reste de la tenue. La chemise est claire, la cravate et les souliers sont dans des tons intermédiaires.

De cette manière, le costume ne ressort pas trop. S'il y avait eu des chaussures marron foncé et une chemise bleu marine, la blancheur de la veste et du pantalon auraient vraiment sauté aux yeux.

Look 3 : on laisse tomber la chemise

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Spiff Magazine (@spiff_mag)

Sur cette photo se trouve Yasuto Kamoshita, le fondateur de la marque Camoshita .

La première chose que je vois ici, surtout en comparaison aux deux looks précédents, est l'abandon de la chemise et de la cravate au profit d'une maille, en l'occurrence un pull léger (à moins que ce ne soit un t-shirt manches longues) à col cheminée, qui adoucit la silhouette.

La couleur est plutôt inattendue, une sorte de mauve qui complète assez bien le costume de couleur brun verdâtre.

Ce costume d'ailleurs est plutôt formel dans sa construction (veste structurée, revers tailleur généreux, pantalon avec pli central, poches passepoilées) mais décontracté par sa couleur.

Vous verrez aussi que Kamoshita ferme le bouton du bas de sa veste, alors que c'est le bouton du haut qu'il devrait l'être. Je ne pense pas qu'il y ait une raison particulière à ce parti-pris, à part peut-être celui de briser un peu les codes établis.

Look 4 : résolument décontracté

On fait un grand pas vers la décontraction avec ce costume déstructuré, souple. Il n'y a vraiment ici pas de rembourrage dans les épaules, de plastron sur la poitrine. La veste est relativement molle, elle tombe de manière fluide sur les épaules de son porteur.

On peut aussi noter les trois poches plaquées de la veste et le pantalon sans pli ni pince pour accompagner cette décontraction.

Voici un costume qui change de ce qu'on a l'habitude de voir. Un tel ensemble est approprié pour qui souhaite conserver un poil d'élégance tout en étant sûr de ne pas en faire trop.

Il est aussi très facile à dépareiller dans des tenues décontractées donc avec jean, sweat, sneakers, t-shirt, etc.

Pour en savoir plus sur les vestes déstructurées :

Tentez… le blazer destructuré – #4/4

Look 5 : costume workwear

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par W I L L (@rugged_style)

Est-ce un costume ?

Pas au sens tailleur du terme, assurément.

Mais au sens strict, oui : il s'agit d'un ensemble composé d'une veste et d'un pantalon associés, de la même couleur et dans la même matière.

Ainsi, on troque la veste de type blazer pour une veste de travail.

Cela fait deux ou trois ans que je vois ce genre d'ensemble d'inspiration workwear. Universal Works en propose chaque saison par exemple.

Il n'y a donc pas forcément besoin d'aimer le costume (tailleur) pour porter le costume.

Un autre point intéressant ici est l'utilisation de la couleur : cet ensemble vert olive est porté avec un t-shirt rouge et une doudoune légère orange.

Vert, rouge et orange : voilà des couleurs que l'on n'a pas l'habitude de voir ensemble.

Pourquoi ça marche ? Je pense que c'est une histoire de gamme chromatique ici.

cercle chromatique couleurs

Le vert et le rouge sont des couleurs complémentaires (à l'opposé) sur le cercle chromatique, et le orange se situe entre les deux. Et c'est exactement comme ça que la tenue est construite : la doudoune fine orange est entre le t-shirt rouge et la veste verte.

Look 6 : indéfinissable

Ce visuel est issu d'une campagne pour la marque Gucci avec l'acteur Jared Leto.

Ce costume croisé violet avec pantalon pattes d'éléphant est insolite et il n'y a pas grand-chose à en tirer de concret pour la vie de tous les jours. Cependant, je trouve intéressant d'être exposé à des silhouettes de ce type pour sortir de notre zone de confort.

Ceci étant dit, je vois deux points que l'on peut retenir ici :

  • Seulement deux familles de couleur sont utilisées : violet et une teinte de gris/beige
  • La silhouette, bien qu'originale, reste délimitée par plusieurs points d'ancrage (épaules, taille, bas de jambe) ce qui en facilite la lecture visuelle
Pour voir les autres épisodes de la série Gimmick, ça se passe par ici.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.