La bibliothèque de BonneGueule : nos livres préférés

Temps de lecture : 12 minutes

Publié par le 29 juillet 2019

Voilà un article qui me tenait à coeur depuis longtemps !

Je suis quelqu'un qui aime apprendre, j'adore tirer mes connaissances d'internet, mais les livres, c'est quand même ce qu'il y a de mieux.

Si vous pensez que toute la connaissance est sur Internet, sachez que c'est une (grosse) illusion.

Si je devais donner une (très) grosse estimation approximative, je dirai qu'en ponçant les forums et les blogs, vous pouvez arriver à 40-50% de connaissances, et que le reste se trouvera dans des livres.

Bref, si vous êtes passionné, je vous recommande très, mais alors très, chaudement de vous pencher sur ces lectures. C'est bien plus complet que tout ce que vous pourrez trouver sur les réseaux.

C'est une sélection vraiment subjective, ce sont les livres présents dans notre bibliothèque au bureau, il en manque sûrement un tas d'autres, et j'espère les rajouter petit à petit.

Ce sont des livres qui se trouvent sur Amazon, ou se commandent très facilement chez votre libraire de quartier, à part pour certains ouvrages très rares.

(pro tip : si vous voulez être un cador sur tous les forums de mode masculine, lisez ces livres et en moins de trois mois, tout le monde vous vénérera pour votre expertise divine)

Note importante : encore une fois, c'est un article que je veux vraiment faire vivre dans le temps, et on ne manquera pas de vous signaler ses mises à jour.

Indigo, Egyptian mummies to blue jean - Jenny Balfour-Paul - en anglais

C'est LE livre ultime de référence sur l'indigo et son histoire absolument fascinante.

Des égyptiens qui connaissaient déjà cette teinture bleue aux jeans japonais, c'est une fresque de plusieurs millénaires qui va se jouer sous vos yeux.

Ce qui est très fort, c'est que Jenny Balfour-Paul entremêle Histoire, chimie, commerce avec virtuosité et explique très bien ce qui constitue l'aura très particulière de l'indigo.

Et contrairement à d'autres livres, c'est un ouvrage richement illustrée, en couleurs.

Un travail vraiment incroyable acclamé et très respecté.

Indigo, périple bleu d'une créatrice textile - Catherine Legrand - en français

Catherine Legrand est une créatrice textile et une écrivaine très particulière, puisqu'elle parcourt le monde pour comprendre comment on s'habille en fonction des cultures.

Ici, elle fait un tour du monde autour de l'indigo. De nombreux peuples maîtrisent sa teinture depuis des siècles, et elle fait un panorama magnifique de ses usages : de l'Europe Centrale à l'Afrique, du Japon aux Etats-Unis, tout y passe.

C'est très, très, très intéressant (et écrit en français en plus), et cela fait plaisir de voir un tel amour de l'indigo.

Il y a de nombreuses photos en couleur, et elle pousse très loin l'exploration. Par exemple, elle va jusqu'à donner le calendrier des teinturiers japonais : en mars on sème les grains d'indigo, pour le récolter en juillet et finir de le travailler en février de l'année d'après.

J'ai été impressionné par son travail sur l'indigo en Afrique, je ne savais pas qu'il y avait une telle richesse à ce sujet.

Et à chaque fois, tout est immortalisé en photo, je n'ose imaginer la charge de travail derrière un tel livre.

Textiles of Japan - Thomas Murray, Virginia Soensksen Anna Jackson - en anglais

C'est l'un de mes livres préférés. Son objectif est très simple : faire découvrir un grand nombre de textiles japonais traditionnels. Tout y passe : kasuri, sakiori, sashiko, tissus aïnous, boro, etc, ils y sont tous !

Chaque tissu est accompagné avec juste ce qu'il faut d'explications, et vous allez avoir votre culture du textile japonais propulsée à un autre niveau en quelques pages.

Les photos sont magnifiques et pour vous le dire très franchement, ce livre m'inspire beaucoup.

Ametora, how Japan saved americain style - W. David Marx - en anglais

livre ametora

Un de mes livres préférés tant c'est une déclaration d'amour à la mode masculine à travers l'acharnement des japonais à (re?)créer méticuleusement le style Ivy.

C'est un livre très ambitieux puisqu'il a pour but de résumer un demi-siècle de vêtement au Japon : pourquoi le style Ivy, comment est né le premier selvedge (et pourquoi), d'où vient le culte que les japonais vouent aux marques outdoor, quel a été le rôle de la presse masculine japonaise, etc. ?

Tout simplement passionnant, une très belle lecture de vacances.

Lisez ce livre, et vous en saurez plus que 90% des boutiques qui se veulent "spécialisées".

Note : Parisian Gentleman a écrit un super article sur ce livre.

Take Ivy - Shosuke IshizuToshiyuki KurosuHajime Hasegawa - en anglais

L'histoire de ce livre est dingue (et elle est justement bien racontée dans Ametora) : des Japonais organisent un voyage dans les universités américaines pour photographier le style preppy, tout ne se passe pas comme prévu (suspense…) et tant bien que mal, ils ramènent une série de photos très intéressante.

Il est d'ailleurs amusant de constater à quel point ce style est, plus que jamais, sur le devant de la scène dans certains endroits de Paris.

Tout est parti de ce livre.

Blue Blooded, Denim Hunters and Jeans Culture - Thomas Stege Bojer - en anglais

S'il devait ne rester qu'un livre sur le denim, ça serait celui-ci.

Un bel ouvrage en couleur qui est très complet sur le sujet : de la fabrication du fil, de son tissage, de son finissage, du selvedge, du non selvedge, des "Cinq d'Osaka" et de leurs impact, jusqu'à de nouvelles approches du denim, comme la confection haut de gamme en Chine.

C'est un livre qui dresse aussi un portrait de passionnés : François Girbaud, Enzo Ross, Masayoshi Kobayashi (The Flat Head), ou encore Andrew Chen (3Sixteen), et une tonne d'autres.

Bref, un ouvrage solide pour vous fournir des connaissances complètes sur le jean.

Vintage Showroom - Douglas Gunn - en anglais

Ah, le livre que les initiés s'échangent discrètement.

En effet, de nombreux créateurs s'inspirent des pièces vintage exposées et expliquées dans ce livre.

Il y a du vêtement militaire, du vêtement de travail, du vêtement de sport, et chaque pièce est expliquée en détails. De source sûre, je sais que de nombreux créateurs s'en inspirent pour des détails comme des formes de col, des tailles de poches, etc.

Un beau livre si vous aimez le vintage.

Ideas from Massimo Osti - Daniela Facchinato - en anglais 

Vous aimez le techwear ? C'est lecture obligatoire !

C'est un livre qui retrace l'oeuvre de Massimo Osti, "le plus connu des créateurs méconnus" comme on dit.

C'est un peu l'inventeur du techwear à travers Stone Island et C.P Company, avec un immense travail d'expérimentation sur les teintures ou les fonctionnalités du vêtement.

Sans surprise, c'est d'ailleurs Errolson Hugh, le fondateur d'Acronym, qui a écrit la préface.

Un vrai vrai vrai beau livre à se faire offrir.

The Parisian Gentleman, éloge de l'élégance à la française -Hugo Jacomet - en français

Impossible de commencer une liste de livre sans aborder les deux livres imposants de notre confrère Hugo, de Parisian Gentleman.

C'est un travail monumental sur les grandes maisons françaises et italiennes de l'art sartorial.

Pour rappel, en ce qui concerne The Parisian Gentleman, voici ce que j'écrivais sur ce livre lors de l'interview d'Hugo :

Inutile de faire durer le suspense, c'est un livre magnifique, avec une iconographie splendide et très bien écrit. À peine sorti, il est d'ores et déjà voué à devenir culte.

Si vous aimez le ton si particulier d'Hugo Jacomet à chacun de ses articles, vous allez être aux anges pendant plusieurs heures. Imaginez, c'est comme si on vous offrait 250 pages (!!!) d'articles inédits écrits par Hugo, en une seule fois 🙂

Page après page, le lecteur pénètre, intimidé, au coeur de ce que la France sait faire de mieux dans le luxe masculin : CifonelliJohn LobbCourtot ou Moynat, ce sont une vingtaine de Maisons françaises qui sont généreusement décryptées. Vous risquez d'être surpris par l'histoire de certaines marques, que l'on croyait 100 % italo-italiennes...

En vrac, vous y apprendrez :

  • Comment Smalto révolutionna le costume,
  • La grande guerre qui opposa la Maison française Weston à son rival d’outre-manche Church’s,
  • Quel est le rapport entre les chaussures Aubercy et le gymnase de Bagatelle,
  • Les quatre principes de Cifonelli pour avoir des costumes ajustés, permettant une grande liberté de mouvement,
  • En quoi consiste le style parisien de Camps de Luca,
  • L'histoire inédite et complète de la création de Parisian Gentleman,
  • Et j'en passe...

Pour info, son deuxième livre sur les grandes maisons italiennes devrait être traduit d'ici peu. J'en avais également fait un article où Hugo raconte une tonne d'anecdotes et… un chapitre traduit en français.

The Fashion business manuel, an illustrated guide to build a fashion brand - en anglais 

Fashionary est une maison d'édition spécialisée dans les livres pour aider les jeunes créateurs de marque. Ici, ce livre ne propose rien de moins qu'un mode d'emploi pour créer sa marque de vêtement.

Le format, très richement illustré, est étonnamment digeste, même pour un novice complet.

Il y a une tonne d'infographies, et c'est un livre pour tous ceux qui sont curieux de l'envers du décor… ou qui veulent donc se lancer dans le grand frisson de la création d'une marque de vêtement.

N'hésitez pas à faire un tour sur les autres livres de cet éditeur, il y a des pépites.

Des modes et des hommes, deux siècles d'élégance masculine - Farid Chenoune - en français

Attention, on entre la catégorie des livres mythiques. Extrêmement rare à trouver, c'est un ouvrage vendu entre 200 et 600 €.

Il faut surveiller Amazon régulièrement, car j'ai eu la chance de l'avoir à 80 € par miracle, grâce à une bibliothèque en région parisienne qui le vendait.

Pourquoi bénéficie-t-il d'une telle aura ? Tout simplement parce que Farid Chenoune, son auteur, dresse un vertigineux historique du style masculin du 18e siècle jusqu'au milieu des années 90 (le livre se termine sur une photo d'un défilé de la marque Comme Des Garçons de 1993).

Histoire, sociologie, politique, tout s'entremêle et s'explique logiquement (il faut lire le récit de l'émergence du sportwear par le roi Edouard VII).

On parle quand même d'un livre qui explique l'usage de la redingote et qui s'achève sur l'apparition du blouson de sport, le tout sur 300 pages en couleurs.

Un travail unique, d'une ampleur rarement vue ailleurs.

Les recommandations de Jean-Gilles

Pour ceux qui nous suivent depuis un bon moment, Jean-Gilles (sous son pseudo Milone) est un vétéran du streetwear et a écrit quelques articles techniques chez nous, comme sa série d'articles sur l'indigo ou son guide du techwear.

C'est aussi un passionné de très beaux livres, et je me permets de lui laisser notre plume pour parler des ouvrages qui l'ont marqué, avec son style bien à lui :

DPM Disruptive Pattern Material, an Encyclopaedia Of Camoflage : Nature, Military, Culture - Hardy Blechman - en anglais


Je commence par le DPM Book d'Hardy Blechman.
Peut-être que certains connaissent, ce bouquin publié en 2004 a été écrit par le créateur de Maharishi.

C'est un énorme pavé d'une dizaine de kilos composé de deux bouquins.
Le plus gros est sur l'histoire du camouflage. Ça part de la nature, à la mode en passant par les guerres, l'art...

Le second, est une encyclopédie des camouflages militaires par pays.

C'est un ouvrage ULTRA complet et qui est toujours une référence sur le sujet.
Il a longtemps figuré sur le site de Maharishi (3/4 ans environ) car il a eu un peu de mal à se vendre vu le prix (150£ prix retail).

Mais du jour où il a été en rupture de stock, les prix se sont envolés (j'en ai vu un se vendre neuf sous blister il y a quelques années à 6000 euros sur Ebay).

Même si vous n'êtes pas un taré du camo, ce livre est pour moi un indispensable. C'est l'un des plus beaux livres que j'ai dans ma bibliothèque (un des plus imposants aussi...), avec une très belle mise en page, une vraie réflexion créative dans la direction artistique et un contenu... Hallucinant.

Je ne sais pas combien de temps Blechman a mis pour l'écrire et compiler les photos (ne serait-ce que pour toutes les photos sur le streetwear vu combien au début des années 2000 il y avait de camo en pattern sur les sapes...). Il a abattu un travail titanesque.

Je recommande plus que TRES fortement ce bouquin, car à chaque ouverture on y découvre de nouvelles choses.

C'est l'un de mes livres préférés.

Note de Benoit : je confirme, c'est un livre quasi mystique impossible à trouver sans dépenser une fortune. J'en parlais dans mon long dossier sur Maharishi.

The Tokyo Hundreds - Osamu Nagahama - en anglais

The Tokyo Hundreds est un livre que peu de personnes connaissent.

Il est sorti en 2014, pour les 20 ans de la marque Neighborhood.
Le concept est très simple : les 100 noms qui ont fait Harajuku, ce quartier mythique de Tokyo.

Il y a une double page par personne, la page de gauche qui explique en japonais et anglais qui est le bonhomme, celle de droite une photo prise par Osamu Nagahama, photographe mythique japonais, proche de Shinsuke Takizawa (le boss de Neighborhood).

On n'y trouve pas uniquement des japonais mais aussi des occidentaux, des chinois...

Voici quelques noms : Hiroshi Fujiwara, Poggy, Shawn Stussy, Kaws, Jun Takahashi, Kazuki Kuraishi, Edison Chen, Nigo, John Mayer, Tommy Guerrero, Paul Mittleman, SK8thing, Goro Takahashi...

Même si Harajuku aujourd'hui n'est plus le même qu'il y a 15 ans, ce livre est un petit condensé d'histoire de la street tokyoite.

Et surtout il aide à mettre des visages sur des noms, car certains ont toujours refusé d'être pris en photo.

Mais Shinsuke Takizawa qui fût l'un des pionniers d'Harajuku a réussi ce tour de force car cette petite communauté a toujours été assez soudée et envisageait l'entraide (il n'y a qu'à regarder le nombre de collabs qu'ils ont tous fait entre eux) plutôt que la concurrence.

Personal effects - Hiroshi Fujiwara - en anglais

Pas la peine de vous présenter le monsieur, c'est le pape d'Harajuku et du bon goût.

Ce petit livre est un top 100 de ses effets personnels.
La page de gauche présente l'objet, avec parfois un petit historique ou une anecdote (en anglais et japonais) ainsi qu'une ou deux petites photos présentant des détails.
La page de droite une photo pleine page.

Le livre est bien fait et les choix de Fujiwara sont hyper éclectiques (on a même un aspirateur Dyson...).

Mais le plus intéressant est justement cet éclectisme. On peut avoir des pièces hyper rares, parfois hors de prix (genre les montres vintage Rolex ou Patek Philippe, les sacs Hermes...) que des produits plus lambda (des sneakers Nike ou Converses, des clés USB LaCie ou des stylo billes Pilot...).

On voit que le monsieur n'est pas aussi élitiste que l'on pourrait penser. Juste qu'il aime les choses bien faites, bien pensées.

XLarge : True OG streewear - Rin Tanaka - en anglais

Il existe pas mal de bouquins uniquement consacrés à une marque particulière (chez Rizzoli : Bape, Supreme, Fuct....) qui sont tous généralement très bien.

Mais je vais vous parler d'un livre d'une marque peu connue et qui me tient vraiment à coeur de vous faire découvrir : XLarge.

Commençons par parler du bouquin.
Il est sorti en 2016 pour les 25 ans de la marque. Il a été écrit par Rin Tanaka, journaliste et photographe japonais bien connu du monde de la moto vintage.
Le livre présente la marque et son histoire de manière chronologique, avec beaucoup de photos inédites, des pages de catalogues et beaucoup de pièces emblématiques de la marque. En soi le livre est assez classique et de bonne facture.

Parlons maintenant de la marque…

C'est une des marques pionnières dans l'univers streetwear et qui eu une énorme influence.
Elle a commencé en 1991, bien avant la plupart des "grandes" marques comme Fubu, Karl Kani, Enyce, Ecko… (qui ont pour la plupart disparues).

Concrètement en pure marque streetwear on ne trouvait que Stüssy, quelques marques de skatewear (Vision...), Cross Colours, Fresh Jive et Fuct qui débutait à peine.

Xlarge a eu un début assez fracassant pour deux raisons : l'un des créateurs n'est autre que Mike D des Beastie Boys et pour la qualité de leurs graphismes. Petite piqûre pour ceux qui ne connaissent pas les graphismes de cette époque :
- Du fluo, du fluo et encore du fluo (remember les séries comme Punky Bruster, Sauvé par le Gong, André Agassi...)
- De l'Afro Centrisme (The Fresh Prince, Jordan, Cross Colours...)
- Des smileys et toute la scène techno/acid house
- Du manga et de la meuf manga à toutes les sauces

Et là ils arrivent avec des trucs innovants, modernes, funky, avec de multiples influences (hip hop, funk/jazz, le graffiti, le skate, les sneakers... toute la culture chère au Beastie boys)
Avec un logo (une tête de gorille) inspiré du logo de Ben Davis (marque qu'ils vendaient dans leur première boutique à côté de Carhartt, de sneakers deadstock Adidas ou Puma introuvables...).

Ils ont été parmi les premiers à faire des collabs (comme avec l'Album Ill Communication des Beastie Boys ou la ligne XFuct avec Fuct...), à travailler avec des artistes pour des tees et/ou collections... Au point d'avoir une hype assez hallucinante (Spike Jonze, la famille Coppola, Kim Gordon, ...)

Ils ont été les pionniers de la vente par correspondance à l'international avec leurs catalogues puis avec l'un des premiers site de vente en ligne
Le reste je ne vous le raconte pas.

Juste une anecdote, les débuts de Bape sont "étrangement similaires" : un shop multimarques (Nowhere) avec du Stüssy, des deadstock d'Adidas et Puma... Un logo relativement proche, un label de musique, un magazine, une galerie d'art... Très très proche... Et Bape a débuté deux ans après XLarge.

Bref je vous invite à vous pencher sur l'histoire de cette marque qui a vraiment changée (ou plutôt créée) l'histoire de la streetwear de manière intelligente et sans recherche du profit à tout prix comme ont pu le faire les marques qui les ont suivi.

My Rugged 211, unfashionable fashion - Minoru Onozato - en anglais

Publié en 2010, signé du rédacteur en chef du feu magazine Free&Easy et du shop Rugged Museum, c'est un bouquin typiquement japonais. En effet, il en existe pas mal de sur des top 100 de untel ou untel. Celui-ci est l'un des plus interessants car il y a des produits ultra rares (beaucoup de vintage) et surtout par le nombres de produits (211, d'où le nom...) On y trouve de la sape, des lunettes, des boots, des accessoires...

Le livre est assez fragile (reliure en carré collé avec des feuilles en papier recyclé), avec un aspect vintage ultra prononcé et assumé. Comme beaucoup de livres dans cet univers il est en jap et anglais.

Les lecteurs de Free&Easy, 2nd Magazine, lightning, Clutch, Men's Files... ne seront pas dépaysés. On est dans le workwear ricain, avec une touche japonaise. On y trouve du vrai vintage bien old school (50's, 60's, 70's, voir même du 30's), du workwear "récent" (RRL, Nigel Cabourn, RM...), de la sape bien large, bien usée, bien... Rugged.


Voilà pour cette première sélection ! Si vous pensez que certains livres ont toute leur place dans cet article, dites-le nous en commentaire, on sera ravi de mettre l'article à jour.

Benoît Wojtenka Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.
Et j'ai quelques lubies : le sport en salle, le techwear… Et j'adore le thé sous toutes ses formes, que je bois à raison de plus de trois litres par jour.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.