Jordan : mes obsessions 2019, mes envies 2020

Temps de lecture : 5 minutes

51

Crédit couverture : lookbook Berg&Berg FW2019 / Manolo of Sweden

Au sein de la rédaction de BonneGueule, il y a bien une chose que l'on tient tous en horreur : une garde-robe qui stagne.

Bien sûr, il est toujours satisfaisant de voir que, à mesure de notre progression stylistique, des certitudes se forment quant aux pièces qui nous vont, qui nous vont vraiment. Cependant, le plaisir de s'habiller provient aussi du changement... ou plutôt du renouveau.

Ce format est l'occasion pour chacun d'entre-nous de vous parler de cette quête de renouveau, des pièces que l'on a cherchées en 2019, qu'elles se trouvent à présent dans nos armoires ou non. Et parler de celles qui, en 2020, seront probablement les nôtres à moins que, d'ici là, tout ne change à nouveau dans nos têtes.

C'est la rançon de la passion que de n'être jamais tranquille et voir toujours ce qui manque et jamais ce qui a comblé.

Ainsi, nous vous présentons ici même les réflexions insatiables de nos esprits comme des ventres à jamais affamés : voici mes obsessions vestimentaires de 2019 et nos envies pour 2020.

Mes obsessions vestimentaires de 2019

1. Les ceintures western

La première fois qu’une ceinture western m’a tapé dans l’œil, c’était en janvier 2018 :

View this post on Instagram

🇮🇹 #pittiuomo93

A post shared by Alladin Philippe Faily (@alladinfaily) on

Depuis, j'en ai vu dans le magazine L'Etiquette et partout sur Instagram. Cette obsession s'est installée en moi de manière insidieuse, comme une micro tendance et, même si je n'ai pas franchi le pas encore parce que j'ai toujours d'autres priorité d'achat, mon esprit s'y attarde régulièrement.

Je sais que Nicolò partage cet entrain pour la ceinture western.

Ce que j'aime c'est l'effet de léger bling que cette ceinture offre, surtout associée à une tenue sobre, un peu comme l'effet que peut produire une petite montre/bijoux en or.

On en trouve chez Jinji, The Rake, Silver Ostrich et dans les friperies comme Brut Clothing ou Le Vif.

2. Les derbys blanches

Je n'y peux rien. Je me sens attiré par tout ce qui est Ivy. Et les derbys blanches ne font pas exception. D'ailleurs, ce sont plutôt des bluchers blancs.

Comme ici sur cette photo :

View this post on Instagram

Hollywood ivy

A post shared by Dag Granath (@daggranath) on

C'est un look qui me plaira toujours je pense. C'est parfait.

J'aurais bien voulu trouver des Walk Over, mais c'est assez rare. À la place, Paul et Clément de chez Brut Clothing ont trouvé des polo Ralph Lauren faits au Royaume-Uni, en bon état.

Je ne les ai pas trop portées encore. Mais le peu que je les ai mises, j'ai vu quelques regards se poser sur elles, un peu intrigués.

On en trouve chez Sanders parfois. Mark McNairy, Alden. Mais les white bucks se font rares car assez peu populaires par les temps qui courent.

3. Les polos de rugby

J'ai eu envie d'un polo de rugby en regardant les lookbooks de Drake's et Rowing Blazers. J'en ai vu également chez Beams Plus et sur Beige Habilleur de la marque canadienne Barbarian.

View this post on Instagram

Drake’s, AW19 #drakes

A post shared by Drake's (@drakesdiary) on

Et puis, alors que j'étais au Japon avec BonneGueule en novembre 2019, dans une friperie mal éclairée de Tokyo, je suis tombé sur un polo Barbarian en très bon état.

Le Graal. Un petit Graal de rien du tout. Mais franchement, j'avais l'impression d'être un gosse à Pâques et de tomber sur un œuf gigantesque caché sous une jardinière et qu'aucun autre gosse n'avait encore vu. Il était aux alentours de 25-30€. Je n'ai pas hésité.

homme se prenant en photo dans un miroir

Chez Drake's, ils le portent avec une chemise en dessous et cravate même mais de mon côté, je le porte exactement comme sur la photo : des sneakers blanches et un chino.

Ça suffit.

4. Un balmacaan coat

Le balmacaan coat, c'est un manteau long à manches raglan et col chemise, avec une banane sous le col et un boutonnage simple.

Plusieurs photos m'ont donné envie. En voici deux :

C'est Yasuto Kamoshita, en retard à un rendez-vous.

Ensuite :

Beaucoup d'élégance et en même temps de simplicité, c'est ce qui me plaît dans ce manteau. Qu'il soit d'ailleurs simple en bleu marine ou plus compliqué avec un motif chevrons ou pied-de-poule.

Mais je pense que les plus beaux sont vintage. Je n'en ai pas trouvé encore mais quand je tomberai sur le bon, je n'aurais pas d'autre choix que de me l'acheter.

On en trouve des neufs chez Berg&Berg, Camoshita chez Beige Habilleur, Grenfell, Mackintosh et d'autres. Mais tout est très cher. Julien (notre chef de collection chez BonneGueule), si tu me lis : "stp, fais un balmacaan coat un peu plus abordable !"

5. Des pantalons avec du volume

Je ne sais pas si c'est tant une obsession vestimentaire qu'un goût qui a évolué et s'est affirmé. De plus en plus, il m'est impossible de porter des pantalons avec une cheville trop serrée.

Je me sens mal, j'ai l'impression que ma silhouette est bancale.

Du coup, de plus en plus, je me dirige vers ces types de pantalons :

jean et boots

Des coupes droites et plus larges que ce qui se trouve sur le marché. Même si on sent que la tendance va vers le plus large à présent. Ce qui me réjouit.

Au Japon, j'avais même essayé un pantalon extrêmement large :

homme en pantalon de velours

Là, c'était exagéré mais, peu importe en fait ! J'ai bien envie de m'amuser avec du plus ample, du volume, je veux que ça vol autour de moi.

Chacun ses obsessions.

Mes envies pour 2020 :

1. Des lunettes à verres teintées

Depuis longtemps ce type de lunettes me fascine. Ce sont des lunettes qui ne servent à rien, à part à les penser dans une visée purement esthétique. Mais, par définition : ça ne sert à rien.

Et l'homme a tellement peu le droit à du "purement esthétique" que ça en devient fascinant je trouve.

Les stars de cinéma en portent mais je ne voyais guère qu'elles.

Et puis, j'ai vu Clément en porter :

Et je me suis dit : pourquoi pas moi ?

Du coup, c'est ma première envie pour 2020.

J'aime celles de chez Arpenteur, Tart Optical chez Beige Habilleur, Moscot et Jacques Marie Marge.

2. Une chemise western à boutons nacrés

Je zyeute particulièrement celles de chez Husbands. Mais je ne les vois plus sur le site. On peut les faire en demi-mesure, je suppose. On peut aussi les faire fabriquer chez Cotton Society et Swann & Oscar.

Comme ça :

C'est facile à porter. Surtout avec du tailoring. À essayer.

3. Préparer l'été

Il est temps pour moi de construire de belles silhouettes avec du volume et des couleurs naturelles pour l'été. Ça me démange depuis longtemps et j'espère arriver à mettre au point quelques tenues estivales qui me plairont vraiment.

Je vise des tenues comme Adam Rogers sait les faire :

4. Avoir plus de sneakers

Voilà, aussi simple que ça. En tout et pour tout, j'ai : une paire de Jack Purcell blanches, des Chuck Taylor bleu ciel montantes, des Nike Internationalist grises.

Je vise des Doek, Novesta, Spalwart, Reproduction of Found Us Navy Military Trainers et d'autres.

5. Des casquettes

Même logique qu'avec les sneakers, il faut que je muscle mon jeu de tête.

Du coup, j'en veux avec des trucs bizarres écrits dessus, des simples, des Ralph Lauren de seconde main, en velours, d'autres avec un canard dessus etc. etc. etc.

Désormais que vous en savez plus de mes obsessions et envies, voici celles de David.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.