Japan Line : les nouveaux sweats en molleton Toki

19

Le jean selvedge gris Candiani et les sweatshirts en molleton japonais Toki (gris et kaki) sont à présent disponibles dans notre eshop et dans nos boutiques.

Il y a quelques mois, nous vous proposions notre sweat en molleton Toki.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que vous lui avez réservé un très bel accueil ! On vous avait d'ailleurs promis un réassort, qui s'est un peu fait désirer...

Désolé Estebane... Le voici enfin de retour !

Mais si le sweat a pris plus temps à revenir, c'est qu'il a effectué quelques changements avant de faire son come-back.

Je vous explique tout ça, avec encore une fois notre ami Boris du blog Borasification en guest !

Une version repensée et plus abordable

Voici les nouveautés :

  • des bords-côtes enrichis en élasthanne, pour un meilleur maintien,
  • une encolure encore plus épurée,
  • une coupe un poil moins fittée pour plus d'aisance,
  • pas de poche zippée pour avoir un prix encore plus accessible,
  • une nouvelle couleur.

On va les passer en revue ensemble.

Un molleton japonais qui respire la tradition

Je vais volontairement rester concis dans cette partie, n'hésitez pas à vous référer au premier article pour toutes les infos sur Toki. Ce sera aussi l'occasion de (re)découvrir l'histoire du sweat...

Pour les amateurs de sweats jap, Toki est une maison bien connue.

La Maison, vieille de 200 ans, s'illustre dans la création de molletons très particuliers obtenus grâce au travail de machines à tricoter du XIXème siècle : les métiers Tsuri.

Les métiers Tsuri sont aussi appelées "slow vintage", "slow" signifiant "lent".

Vous vous en doutez, les machines slow vintage sont loin d'avoir le rendement de celles d'aujourd'hui (20 à 30 mètres de matière par jour pour les premières, contre 3 mètres par heure pour les autres). C'est justement tout l'intérêt !

D'un côté, le fil de coton est "traité plus délicatement" que par un appareil moderne. De l'autre, la lenteur du tricotage et l'ancienneté des slow vintage donnent à la matière toute son irrégularité, cet aspect qui la rend unique.

Attention, toutes les matières Toki ne sont pas produites sur des machines, ce qui nous rend d'autant plus contents de pouvoir les travailler pour vous.

La matière est tricotée "en tubulaire", c'est une des particularités de ces métiers.

Il y a deux possibilités avec l'envers d'un sweat : laisser le molleton tel quel, ou le gratter. Nous avons opté pour la première, souhaitant le garder "au naturel". Il a cette petite irrégularité japonaise, pourtant très maîtrisée, qu'on apprécie tant. (Au passage, un molleton gratté tient plus chaud.)

Une coupe améliorée

Au niveau de la coupe, il n'y a pas de changement radical mais nous avons pu l'améliorer, grâce à tous vos retours pertinents.

Le sweat reste assez proche du corps, lui permettant d'être porté dans une plus grande variété de styles. Cela étant, nous lui avons donné un peu plus d'aisance pour le confort, sans pour autant atteindre la largeur des sweats des 90's.

Nous voulions une coupe maîtrisée, avec suffisamment d'aisance pour le confort, sans avoir l'air de sortir du Prince de Bel-Air. Elle devait rester polyvalente. Comme vous le voyez avec Boris, la coupe est plus travaillée au niveau du buste.

En outre, le molleton joue sur le tombé de la pièce. Il s'agit d'une matière plus dense que la moyenne, permettant de conserver une certaine structure au niveau des épaules.

Des couleurs développées exclusivement pour nous

C'est la grande nouveauté : le sweat se décline à présent en kaki, en plus du gris. Ces deux couleurs, absentes dans cette gamme de molleton, ont pu être développées spécialement pour nous.

Un gris clair, doux et lumineux

Celui-là, vous le connaissez !

Vous savez combien nous aimons le gris clair : il illumine facilement une tenue, se prête à toutes les autres couleurs (y compris les plus fortes), et sa nuance claire permet de le porter avec un jean gris lui aussi. Bref, zéro prise de tête.

On prend les mêmes et on recommence, le gris clair reste de la partie !

La version kaki : une demande qui émanait de vous...

Là encore, c'est vous qui avez motivé notre décision car vous avez été nombreux à le demander dans d'autres nuances. C'est justement ce qui nous avait poussé à tester une version kaki dans la Retail Line BonneGueule, offrant quelques modèles uniquement en boutique. À ce sujet, Benoît écrivait d'ailleurs :

Certains peuvent trouver injuste de ne proposer que vingt sweats kaki, mais je préfère voir le problème dans l'autre sens. Si je peux proposer ne serait-ce que vingt sweats, et ne combler que vingt personnes, j'en suis ravi.

On a reçu des retours très positifs sur la déclinaison en kaki, qui rejoint donc définitivement la Japan Line. Chose promise, chose due ! Chacun de vous peut maintenant se le procurer.

Un beau kaki plein de nuances.

Le kaki est une couleur pilier de notre vestiaire. Tout comme le gris ou le bleu marine, il est ultra polyvalent et se marie quasiment avec tout.

C'est aussi une couleur renvoyant à un imaginaire fort, du baroudeur au militaire, ce qui la rend parfaite pour des looks avec des influences plus brutes.

D'un point de vue stylistique, le kaki introduit facilement des influences brutes à un look.

De nouvelles finitions

Sur la première version, les bords-côtes avaient tendance à moins bien se rétracter et à se détendre à l'usage.

On les a donc troqués contre des bords-côtes avec élasthanne, assurant une plus grande longévité à la pièce.

Enrichis en élasthanne, ces bords-côtes ne vous lâcheront pas.

Le col a aussi été remplacé. C'est purement esthétique pour le coup : on souhaitait une encolure plus nette, encore plus épurée.

Une encolure discrète, ton sur ton, pour un rendu plus épuré.

To zip or not to zip ?

Sur cette nouvelle version, vous ne trouverez pas de poche zippée cachée dans un seul but : rendre la pièce encore plus accessible.

Même si c'est une finition que l'on apprécie, elle est aussi particulièrement chère. On a donc préféré s'en séparer.

Comment choisir sa taille ?

Notre sweat taille normalement, prenez simplement votre taille habituelle. Si vous êtes entre deux tailles, tournez-vous vers la plus grande.

Quid de l'entretien ?

Un passage en machine à 30°, essorage minimum et sans sèche-linge, suffira amplement.

Comment porter un sweat kaki ?

Total look Japon pour Luca, qui couple son sweat avec son Kurabo pour jouer des effets de matières. Il décide aussi d'exploiter le caractère masculin du kaki en le complétant d'un jean qui commence à se délaver, de bagues en argent et, surtout, de boots en cuir grainé marron. Petite astuce au passage : si vous souhaitez attirer l'attention sur une paire de chaussures, boots ou autres d'ailleurs, roulotter le bas de vos pantalon la soulignera. (Jean BonneGueule - Kurabo, boots Meermin)

Le look de Boris est intéressant dans son approche des coupes, où aucune pièce n'est portée près du corps. C'est tout à fait le genre de piste que l'on peut explorer avec une pièce comme un sweat, décontracté par essence. C'est d'ailleurs l'esprit qui se dégage de sa tenue, renforcé par le col du tee-shirt blanc apparent. Le très beau délavage du jean apporte du relief à l'ensemble, résultat de plusieurs années de port. (Jean APC, tee-shirt Maison Cornichon, sneakers Visvim - modèle FBT Two Tones)

On ne le dira jamais assez, incorporer de petits accessoires dans une tenue est un moyen simple de la personnaliser. Ici, le bonnet s'intègre harmonieusement au reste de la tenue, amenant une certaine nonchalance. (Bonnet Raf Simons)

Le combo veste en cuir et sweat fonctionne quasiment à tous les coups (qui a dit Steve McQueen ?). Plus rigide, le blouson vient structurer la silhouette. Ses bords-côtes font d'ailleurs un clin d'oeil à ceux du sweat et ses origines sportswear. Entre le nubuck, le coton molletonné et le pantalon en canevas, on obtient un riche ensemble de matières ; RAS là-dessus. Les derby finissent l'ensemble en lui apportant une dimension plus mature, preuve qu'un sweat ne se porte pas qu'avec des sneakers. (Blouson DeFursac, montre Seiko, pantalon en canevas BonneGueule, derby Thorogood for Epaulet)

On remercie très fort Boris, du blog BORASIFICATION, d'avoir pris la pause pour nous !

Comment se procurer le jean selvedge gris BonneGueule ?

Le jean selvedge gris Candiani et les sweatshirts en molleton japonais Toki (gris et kaki) sont à présent disponibles dans notre eshop et dans nos boutiques à Paris, Lyon et maintenant Bordeaux.

A propos Rafik

Je suis fasciné par l’expression des contre-cultures et les mouvements underground. Tombé amoureux de la mode à 5 ans, je pense qu’elle doit rester un moyen d’expression, et non une course aux tendances. Et que ça reste entre nous, mais je suis un brin bling sur les bords.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Pierre – BonneGueule

    Merci pour ton retour Vincent, content qu’il te plaise ! 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Boras s’amuse souvent à prendre la taille au-dessus pour un côté plus loose si ça peut te rassuer 🙂

  • Boras

    Salut Jérôme,

    tout dépend de ce que tu portes, tu peux très bien le prendre une taille de plus. J’ai du M sur les photos, ce qui allait avec les volumes d e mon look créé pour les photos (ne trouve ^^) mais j’aurais pu prendre un L, plus loose, comme je peux le faire pour des silhouettes plus relâchées.

    C’est, size-up sera moins « casse-gueule » que sur une chemise ou une veste 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Moins fitté, il aurait été trop large à mon goût !

  • Jérôme Rocheteau

    Je cherchais un sweat green army, le voilà ! Malhereusement je le trouve bien fitté même sur Boras.

  • Benoit – BonneGueule

    S ici aussi !

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Buzz !

    Merci pour les compliments ! 🙂

    Cette fois-ci, l’atelier a respecté nos consignes, il est donc un peu plus grand que la première version, tu devrais pouvoir prendre du S et ce sera moins fitté. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Geoffrey !

    À mon avis il faudrait partir sur du M, mais n’hésite pas à vérifier le guide des tailles avant de commander. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Jean !

    Tu peux prendre du M ici aussi je pense. 😉

  • jean

    Hello, ca fait un bail que j’ai pas testé les produits BG, j’ai le sweat BG x benjamin jezequel bordeaux en M, du coup je pars aussi sur du M ?

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Antoine !

    Merci pour ton retour ! Boris porte du M. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Alex !

    On a changé d’atelier et celui-ci respecte bien les mensuration qu’on leur a transmises, donc ce sweat devrait tailler un peu plus grand que l’ancien. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello fcfc !

    Normalement ça taille comme le cardigan, donc plutôt un M. Il faudra vérifier ça avec le guide des tailles voire notre service client à la sortie du sweat, ceci dit. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Magicrevette !

    Les nouveaux toki devraient bien être présents en boutique samedi ! 😉

  • Benoit – BonneGueule

    Tout à fait !

  • Benoit – BonneGueule

    Ca marche très bien 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Ravi que la nouvelle version te plaise !

  • Théo

    Lorsque vous avez sorti votre sweat toki la première fois, je l’avais vraiment trouvé super. Le seul truc qui me tracassait beaucoup c’était les zips sur les côtés.
    Cela peut paraître (très) idiot, mais j’aime un sweat lorsqu’il est sobre. Et là vous nous les offrez sans zip (en kaki et gris clair, deux couleurs que j’aime, notamment le kaki pour le côté militaire), c’est perfetto !

  • Lamer Guez

    ouh j ai hate de le commander en kaki… qu est ce que vous pensez du combo sweat kaki/chino navy ?