Interview : Guillaume Declair, co-fondateur de Merci Alfred et Hook

23

Nous avons interviewé Guillaume Declair, à la tête de Merci Alfred et maintenant de Hook, une application qui vous livre un bon plan par jour.

locaux merci alfred

Dans cette vidéo, vous allez découvrir :

  • Guillaume Declair qui nous raconte l'histoire (et les secrets) de Merci Alfred,
  • Ce qu'est le "Oh Putain Effect" et le "BeerStorming",
  • Comment il est possible de se servir du Big Data pour créer des infographies,
  • Les locaux de Merci Alfred qui vont vous donner envie d'acheter un bar américain, un baby foot et de la bière,
  • Hookla nouvelle application de Merci Alfred, qui vous livre un bon plan par jour et vous explique aussi comment survivre à une chute d'avion de 13km.

PS. Pour rappel, vous pouvez vous abonner à Merci Alfred si vous habitez en région parisienne, et pour tout le monde, n'hésitez pas à découvrir Hook (que l'on peut télécharger gratuitement sur l'iTunes Store d'Apple et l'Androïd Store).

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Pleymolady.

    Pourquoi trouves-tu ça misogyne ?

    C’est effectivement de l’humour, je comprends à la limite que le fait que l’on sorte du cadre formel te gêne, mais bon, dire qu’ils ont de la chance de croiser des jolies femmes au quotidien, je ne vois pas trop comment tu associes ça à de la misogynie…

    Pour le coup j’aurais plutôt vu la critique être portée sur d’autres points, comme ceux qu’à abordé Gouhouf.

  • Pleymolady

    Même leurs annonces de recrutement sont misogynes (Merci Alfred)… Dommage.
    C’est comme cela que je me suis retrouvée sur cet article, suite à une annonce sur un site de recrutement.
    Tout allait bien jusqu’à ce qu’ils mettent comme point fort de leur entreprise « … (et croiser tous les jours les demoiselles de MyLittleParis)… ».

    L’humour c’est bien, mais il faut savoir quand le débrancher.
    Je vois bien des assos’ porter plainte… Look out!

  • Hugo

    Cool ! 🙂

  • thanks, on a pris les actions 🙂

  • Hugo

    Marc Beaugé, interviewé par le blog « For The Discerning Few »:
    http://forthediscerningfew.com/2014/10/17/interview-de-marc-beauge-homme-de-styles/

  • Hugo

    Il y a Frank Annesse, le big boss de « so » mais aussi Marc Beaugé, l’un des rédacteurs en chef de Society, et notamment auteur du livre « De l’art de mal s’habiller sans le savoir »… 😉

  • TRÈS JUSTE

    Merci Hugo, je vais les contacter.

  • Hugo

    Hey!

    Pas tout à fait en rapport avec l’article, mais vous n’avez pas pensé à faire quelque chose en commun avec les fondateurs du magazine Society, lancé avec l’aide du Crowfunding avec succès.Il appartient au même « groupe » que les magazines »so foot » et « so film ».
    Je pense que vous gagnez à vous enrichir mutuellement en comparant vos expériences. Bonne Gueule et les fondateurs de So Foot and co ont à leur manière innové dans les secteurs dans lesquels ils oeuvrent.
    Donc une double page sur BG dans Society et/ou une interview de l’un des fondateurs des magazines sur BG serait à mon avis ultra-intéressant !

  • Hello,

    Merci pour ton message.

    Oui je vois ce que tu veux dire par rapport au fait que tu t’attendais à quelque chose très proche de BonneGueule. De plus en plus on estime que notre rôle c’est aussi de proposer des sites complémentaires à ce qu’on fait (plutôt que des clônes) : cela apporte une certaine richesse.

    Pour le ton de Merci Alfred, il a un côté parfois plus narquois, mais c’est aussi une forme d’humour (un peu comme sur GQ ou dans Vice). Nous on est peut-être plus proche d’un C’est Pas Sorcier (qui se relance !!!) ou d’un Wired dans l’approche.

    Je peux cela dit tout à fait comprendre que cela ne t’aille pas, on a tous nos préférences (même si moi ils ont souvent des choses qui me font rire).

    À bientôt,
    Geoffrey

  • Hello Thibaut,

    Merci pour ton retour (et pour le lien).

    Perso je l’utilise sur iPhone et elle marche super bien. Tu es sûr de ne pas recevoir les plans sur Androïd ?

    Au pire ce sera corrigé à la prochaine mise à jour s’il y a vraiment quelque chose.

    Très bonne journée,
    Geoffrey

  • Talatcho

    Hello, je signale une petite erreur dans le lien pour l’application sur le PlayStore, c’est celui-ci le bon: https://play.google.com/store/apps/details?id=com.hookapp.hook.

    Après, pour mon avis, j’ai téléchargé, j’ai téléchargé et j’ai essayé, mais je n’ai accès qu’au anciens plans inutilisables… ça ne fonctionne pas très bien, donc je l’ai supprimée.

  • Gouhouf

    Bonjour Geoffrey,

    Je vois que tu as pris mon commentaire très à coeur. Je suis désolé s’il t’a blessé toi, car ce n’était pas mon but. Je n’ai pas pour habitude de donner mon avis quand il est négatif, peut-être n’aurais-je pas dû ici. Comme tu dis, si on n’aime pas, il n’y a qu’à passer son chemin. D’un autre côté, je me dis que les avis négatifs permettent aussi parfois de faire avancer le débat, à tort, peut-être.

    Je vois principalement deux raisons qui m’ont poussé à donner mon avis. Même si le pas franchi est sans doute une somme de petites choses qui s’entrecroisent. La première, je dirais, c’est que j’ai beaucoup de respect pour le site BG, j’admire tout le travail qui est fait et la qualité des articles. Celui-ci est d’ailleurs bien ficelé également. Du coup, peut-être avais-je trop d’espoir en Merci Alfred, et que cet espoir a été déçu. Vous savez, comme quand un ami, pour lequel vous avez une certaine amitié, vous conseille un film, et que finalement, vous ne l’appréciez pas du tout. Vous pouvez vous en vouloir, parfois de façon exagéré, d’être allé le voir.

    Je suis conscient que ce genre de site demande beaucoup de travail. Même si je préfère le modèle BG, et que j’essaye de le financer en achetant des articles (un article pour le moment, mais dont j’avoue pour le moment est tout à fait satisfait), je comprends que d’autres modèles sont possibles, dont celui de la pub. Après, écrire à la fin de chaque article non publicitaire « Merci Alfred n’est pas un vendu, etc. », si l’on vit de la pub, c’est étrange. Pourquoi insulter ainsi ceux qui vivent de la pub, quand on vit soit-même de la pub ? C’est ce que j’appellerais de l’insulte gratuite. Et j’en arrive à ma seconde raison (car il était censé y en avoir deux). Globalement, je trouve ce site insultant. On peut rire de tout, mais est-ce nécessaire d’être désagréable pour autant ? Au fond, ce qui m’énerve le plus, ce n’est même pas tant que l’on casse du sucre sur le dos des crêpes bretonnes (ou que l’on invente des « usines nucléaires » à la Hague), c’est toujours ce petit quelque chose misogyne, un peu gluant, qu’on croise assez régulièrement. « Déshabillez-moi d’un claquement de doigts », « Elle est plus vieille que vous -> Quittez-là. », « Les mains gèlent, le temps attaque le moral et votre mojo est à zéro. Pire : les femmes cachent leurs jambes. Vous avez désormais le pouvoir de les déshabiller. », « Comment vous accostez une meuf ? », etc. Voilà, je trouve ça gras, et donc, en l’occurence, insultant.

    Après, d’une certaine façon, ce qui me chagrine, est sans doute qu’ils pourraient faire mieux. Ils y travaillent dur visiblement, y passent du temps, c’est dommage de ne pas réussir, du moins sur le côté humour, à aller plus loin. J’avoue être fervent lecteur de « XKCD » et des « What if », peut-être un peu geek en l’occurence, mais que je mettrais volontiers dans la case humour intelligent. Mais en ce qui concerne Merci Alfred, si j’avais un conseil, ce serait d’apprendre à prendre du recul sur les sujets traités. D’aller au-delà du premier niveau. Donnons un exemple. Soyons fou, l' »Algorithme amoureux ». Avouons-le, certaines questions sont idiotes. Je doute que beaucoup de gens soient capables d’estimer ce que 65 dB représentent par exemple. Mais ça fait partie du jeu. Pourquoi donc alors s’arrêter à quelques graphiques bidons à base de lignes droites, pour décrire notre « position » par rapport à la moyenne. Cela pourrait être l’occasion de faire un peu d’auto-dérision, de se rire, sans forcément se montrer méchant, des réponses absurdes données, de voir par exemple comment les gens sont influencés par le questionnaire lui-même, de s’attaquer à la « notation ». Que sais-je. Mais non, ce n’est qu’un vulgaire questionnaire psycho comme on en trouve des milliers dans la presse. On pourrait passer d’un questionnaire, encore une fois misogyne, valorisant la femme-sirène, prête à émoustiller tout le quartier lors de ses ébats, à quelque chose d’amusant, se gaussant de l’exercice, voire réflexif. Mais le pas n’est pas franchi et c’est dommage.

    Gouhouf

  • Bonjour,

    Personnellement j’aime beaucoup Merci Alfred, et cela semble partagé car ils ont un succès qu’on peut difficilement démentir.

    Il ne faut pas oublier que c’est essentiellement une newsletter tournée autour de l’humour intelligent et du divertissement, et non un site avec de la pédagogie comme BonneGueule. Rien à voir avec Courrier International que tu cites… je ne pense pas qu’ils cherchent à produire la même chose.

    Après, c’est les goûts et les couleurs, tant pis si tu n’y trouves pas ton compte, passe simplement ton chemin (sauf si vraiment tu tiens à faire du mauvais esprit).

    D’ailleurs, si leur business model est si simple, peut-être que tu devrais monter le tiens sans attendre ? 😉

    Bonne soirée,
    Geoffrey

  • Florian

    Sympa de voir qui est derrière Hook et Merci Alfred ! Je suis Merci Alfred depuis quelque temps et Hook depuis le début. N’habitant pas à Paris c’est vrai que je suis frustré de tous les bons plans de Merci Alfred mais je profite bien de Hook.

    Vidéo très intéressante !

  • Hello Alexis,

    Avec plaisir. Pour les requalis, je doute qu’une entreprise censée tente ce genre de choses. Je pense que le journaliste voulait vraiment parler de quelque chose qu’il ne comprend pas dans les détails.

    Merci pour les compliments sur BonneGueule. Par extension, je pense que le fait que Guillaume vienne s’exprimer en ces colonnes traduit aussi une vraie relation de proximité et de transparence de leur côté.

    En tout cas, MLP est un vrai modèle de croissance pérenne pour nous, et Merci Alfred est un partenaire que nous sommes très heureux de compter à nos côtés, pour mille raisons.

    À bientôt,
    Geoffrey

  • AToyane

    Merci à tous les deux pour vos éléments d’information !

    Pour la mention « Alfred n’est pas un vendu » c’est très clair, vous avez donc du contenu sponsorisé (1 fois par semaine comme dit dans la vidéo) et deux newsletter avec du contenu éditorial (indépendant) et accompagnées d’une bannière publicitaire.

    Pour la requalification Geoffrey, je pense que ce que l’auteur voulait dire c’est que l’illégalité se situe dans les stages d’une durée supérieure à 6 mois. Le terme requalification est trompeur je pense. Ce que je comprenais c’est que pour pouvoir faire faire des stages d’une durée supérieure à 6 mois, la boite a déplacé certains stagiaires d’une entité du groupe à une autre. Mais encore une fois, je ne connais pas la situation réelle, et je ne suis pas là pour faire la police non plus. La question m’intéressait simplement et je vous remercie encore une fois Guillaume et toi de m’avoir répondu clairement à ce sujet ; je ne suis pas sûr qu’on aurait pu avoir ce genre d’échanges n’importe où et avec n’importe quels interlocuteurs dans la même situation.
    D’ailleurs si je l’ai fait ici, c’est parce que je savais que j’aurais pu avoir l’avis du principal intéressé chose qui me parait difficile, sinon impossible sur les sites qui ont évoqué l’action de Génération Précaire. Preuve s’il en faut que BonneGueule est un excellent média avant tout.

    Et oui, le GPTW c’est sérieux, j’ai un peu tiré le trait et mis en avant ses faiblesses mais c’est effectivement un bon indicateur. L’indépendance, financière notamment, est par ailleurs difficile à obtenir dans ce genre de situation qui requiert effectivement des moyens pour être rigoureux dans l’analyse et le classement des entreprises.

  • Merci Alexis,

    Je ne l’évoquais pas de manière tout à fait consciente, ne souhaitant pas donner d’écho à ce type de journalisme à la Closer (c’est précisément ce qu’ils cherchent).

    Le GPTW c’est vraiment sérieux, c’est un gros panel de boîtes qui le passent chaque année, et pour avoir pu en discuter avec un autre participant top 5 du dernier classement, l’audit est vraiment chiadé (c’est précisément pour cela que c’est payant, c’est bel et bien bien un audit). À tel point que les métriques du classement servent d’indicateurs à l’entreprise en question, et ont pu lui donner des alertes importantes quand un de ses bureaux locaux souffrait de problèmes de management (qu’elle a ensuite pu résoudre). La boîte en question : http://fr.accuracy.com/

    Concernant la soi-disante « illégalité », l’article raconte n’importe quoi par rapport au droit du travail.

    Je cite : « Autre abus révélé par l’ancienne employée : la requalification, dans une autre branche de la boîte, en l’occurrence « Merci Alfred », d’au moins deux stages qui excédaient les six mois. Ce que la nouvelle loi interdit. »

    L’auteur raconte (vraiment) n’importe quoi, puisque la requalification est précisément induite par la loi. C’est à dire que quand un stage excède 6 mois, il est requalifié en CDD (avec ajustement salarial à la hausse, a minima le SMIC), DU FAIT de la loi, et non CONTRE la loi…

    Bref, si encore l’article était bien ficelé…

    Ce qui m’attriste au-delà du contenu de cet article, c’est précisément une certaine mentalité journalistique anti-business par principe.

    On parle quand même d’une entreprise qui EMBAUCHE ses stagiaires en CDI et les paye bien : ça sert à quoi de tirer dessus avec de faux arguments putassiers pour le plaisir de tirer dessus ?

    Surtout que des quotidiens comme Le Monde sont précisément le type d’entreprises usant massivement de stagiaires et de pigistes payés au lance-pierre…

  • Guillaume Declair

    Bonjour,

    Je rejoins bien sûr Geoffrey sur ce sujet. En fait, la seule et unique source de cet article émanent d’une certaine Paola, et quasi-aucune info de l’article n’est vraie. Voici notre réponse point par point ici : http://inside.mylittleparis.com/. Et de mon côté, je peux t’envoyer en privé les noms et prénoms de 100% de mes anciens stagiaires, au cas où tu aies encore un doute.

    Sur le reste, nous avons bien deux newsletters éditoriales et une sponsorisée par semaine. Dans la nouvelle maquette 2015, nous avons retiré le « Alfred n’est pas un vendu », car nous avons ajouté des bannières pubs en bas de nos newsletters dont le contenu principal est éditorial.

    Bonne journée,

    Guillaume

  • AToyane

    Bonjour Geoffrey et merci à toi pour ta réponse.
    En fait, je n’apportais pas de jugement sur la politique salariale de Merci Alfred, je déplorais juste que vous ne l’évoquiez pas, ne serait ce que pour éclaircir la situation et apporter les éléments d’information que tu as pu me donner dans ton message. Je regrette de fait que vous vous exposiez ainsi à des critiques pour complaisance.

    Ceci dit, l’article que je citais évoque quand même des actes illégaux (replacement de stagiaire au sein du groupe pour pouvoir faire un stage de plus de 6 mois). Je vois mal comment ca peut être du fait d’un ancien stagiaire avec qui ca s’est mal passé, mais ca peut tout à fait être une « erreur » de bonne foi.

    Par contre pour ce qui est du label Great Place to work, je pense qu’on sait tous les deux que ce label est à peu près aussi représentatif que celui de « Produit de l’année » : Participation sur candidature de l’entreprise, participation payante bien sur. Le biais est énorme.
    Ah certes, il y a un questionnaire envoyé aux salariés. Personnellement si je reçois un tel questionnaire, si je n’ai pas une dent contre ma boite, je n’ai aucune doute sur le fait que je vais gonfler mes réponses par « corporatisme ». Et ca sans que mon entreprise n’exerce aucune pression ou influence que ce soit.
    Sachant que l’entreprise fait acte de candidature, je pense qu’on peut raisonnablement penser qu’elle sait que ses salariés vont être interrogés… Et elle peut donc utiliser les moyens nécessaires pour donner un petit coup de pouce aux stats. Bref… Pour moi ce n’est pas un gage de qualité.

  • Gouhouf

    Bonjour,

    J’ai regardé par curiosité ce fameux blog, en particulier les fameuses infographies. Je vais peut-être être un peu dur avec eux, mais c’est vraiment pas bon. A vouloir faire entre humour et insolite, ce n’est au final, ni vraiment amusant, et encore moins insolite. Par exemple, celui sur la bière, le fait que ça ait été inventé avant la roue, au mieux, on s’en doutait un peu, au pire on s’en fout. Et la remarque indiquée en dessous (« on manque de sens pratique ») est juste… pas drôle. Je vois vaguement ce qu’ils voulaient dire, mais dit comme ça, c’est mauvais.
    Leur business modèle a l’air simple. Une petite infographie publicitaire de temps en temps, et c’est bon. L’infographie sur l’avion ressemble à n’importe quelle pub relou, pour une compagnie d’avion dont j’ai zappé le nom, avec des jaccuzzi en classe business, ou que sais-je. Bon, je ne vois pas trop pourquoi je cliquerai pour ouvrir une pub en plein écran. Au final, les infographies sont aussi intéressante que la face arrière d’un paquet de céréales. Il manque les jeux.
    Le principe des infographies est plutôt à la mode (dans Courrier Internationale, il y a chaque semaine un nouveau blog/site d’infographie qui est présenté), et du coup, le niveau est assez élevé en moyenne. Peut-être voulaient-ils compenser un peu.
    Par contre, ils ont l’air d’assumer leur côté beauf: les exemplaires de « Lui » offerts, des pubs Heineken, en voici, en voilà, une catégorie « fille » évidemment, pour pouvoir jouer son petit macho. Tant mieux pour eux. Mais c’est pas mon trip. A mon avis, ce site peut rapidement être oublié…

    Gouhouf

  • Merci pour ton message,

    Pour connaître le fin mot de cette triste histoire de CDI, je me range à 100% derrière Merci Alfred, car on a ici affaire à de la manipulation médiatique pour faire de l’audience.

    Le tout orchestré par une ancienne stagiaire lunatique.

    Les conditions de travail chez eux sont très bien, les locaux impecs (j’y suis allé 3 ou 4 fois, et Jérémy notre concepteur/rédacteur y a un peu travaillé).

    Au-delà, faire son stage chez Merci Alfred est un vrai plus sur une suite de carrière.

    Je n’aurai d’ailleurs jamais rencontré Jérémy sans la recommandation de Guillaume Declair.

    Au-delà, ils sont très bien classés au Great Place to Work, qui est le label de condition d’emploi le plus fiable et répandu à ce jour. Le mythe du « certains n’osaient pas répondre », je n’y crois pas une seule seconde, d’autant que c’est anonyme…

    Concernant leur mention, ils l’ont remplacée par « Deux fois par semaine, Alfred vous envoie une newsletter avec le meilleur du Paris planqué ». Je pense que c’est parce que ça surchargeait de mettre deux mentions, vu qu’ils veulent aussi faire découvrir Hook à leurs inscrits.

    Bonne soirée,
    Geoffrey

    PS. j’ai répondu au même type de remarques concernant BonneGueule sur notre page recrutement (JohnD, il y a quatre mois), cela peut te donner un éclairage complémentaire de ce que j’en pense (on a de bonnes conditions de travail très proches de celles de Merci Alfred).
    https://www.bonnegueule.fr/rejoindre-l-equipe/

  • Jimmy

    Ah cool ! Hook est vraiment une appli sympa

  • AToyane

    Je trouve ça un peu dommage alors que l’actualité plutôt récente évoque Merci Alfred et le groupe My Little Paris pour des faits pas très glorieux de ne pas du tout évoquer le sujet. C’est vrai que c’est plus sympa d’évoquer le beerstorming, le baby foot et du bar américain que des contrats de travail…

    http://www.lemonde.fr/stages-premier-emploi/article/2015/04/24/chez-my-little-paris-action-contre-l-abus-de-stages_4622360_4468494.html

    Et de la même manière j’aurais aimé en savoir plus sur la disparition de la mention « Alfred n’est pas un vendu… » qui apparaissait sur chaque mail ou presque auparavant. A en croire l’interview, il n’y a qu’un seul contenu sponsorisé par semaine… pourquoi cette mention n’apparait-elle pas sur les autres mails ?