Futurologie de la mode : quel avenir pour le masque après le Covid-19 ?

Temps de lecture : 11 minutes

masque olive mode
87

Si esthétiser le masque peut sembler absurde et frivole à l'heure actuelle, il faut pourtant se rappeler que la vaste majorité de ce que nous portons aujourd'hui dans le "menswear" sont des vêtements nés sous l'impulsion de la contrainte pratique, du jean jusqu'aux sneakers.

Peu importe donc que nous n'ayons absolument pas envie de vivre dans un monde à visage couvert, et qu'actuellement ce soit un objet qui évoque la maladie et la froideur médicale : si le masque est porté régulièrement et massivement, il deviendra un accessoire de mode, aussi sûrement que la terre continuera de tourner autour du soleil.

Ces masques siglés des logos de grandes marques sont évidemment des faux , mais je mettrais ma main à couper qu'ils présagent de réels produits pour l'avenir.

Qui veut parier sur un masque Supreme aux normes FFP2 ?

Du camouflage

Le masque, via son côté utilitaire, l'idée de "protection" qu'il évoque, se combine assez bien avec l'univers militaire.

homme portant masque camouflage avec parka bord de seine

Notre cher David, lors d'un shooting de l'année dernière, illustre plutôt bien ce que le masque camo peut donner pour pimenter une tenue assez sobre, avec une parka et des boots de couleur sombre.

2. Une innovation par la forme

Plus téméraire, et plus avant-gardiste que la simple déclinaison de matière elle nécessitera probablement un certain temps avant de s'installer.

Pour être envisageable, il faut que le port du masque dans sa forme classique soit devenu si commun, même décliné dans de nombreuses matières, qu'un nombre suffisant d'individus commencent à converger vers l'opinion suivante  : "C'est un peu banal, non ?"

C'est seulement à ce moment qu'on trouvera une valeur dans l'idée de faire des masques vraiment originaux.

Petite digression sur l'originalité

Notons que c'est exactement le cours que suivent les autres vêtements dans leur évolution : avant de voir de plus en plus de pantalons ceinturés rivalisant de créativité dans leur mode d'attache, il aura fallu que la classique forme du pantalon de costume, du chino ou du jean lasse le client un peu pointu.

L'originalité dans la mode est donc un "atout" qui n'existe que comparativement : c'est parce que nous avons une norme, un standard habituel, qui devient potentiellement lassant, qu'il peut y avoir de l'original rafraîchissant.

D'ailleurs, lorsqu'on fait plus original que ce qui est déjà original, on reçoit plutôt des réactions négatives, et on tend à parler de "marginal"...

C'est donc un jeu d'équilibre, qui est par ailleurs hautement relatif au contexte. Ce qui est original pour moi peut-être banal pour un autre, et vice-versa.

Un masque bandana de cow-boy ?

Pour les fans d'americana et les adorateurs de la petite tendance "revival western" qui s'installe, il ne serait pas absurde d'imaginer un design dont l'apparence extérieure serait celle-ci, qui intégrerait des protections aux normes :

masque bandana de cowboy

Bon, ça ne vient pas vraiment d'un western, mais de Retour vers le Futur 3. Mais vous voyez l'idée.

Un masque en denim brut ?

Certes, ce sera inconfortable au possible tant il sera rigide, mais si j'étais vous, je ne sous-estimerai pas la pulsion presque mono-maniaque de certains "denimheads" à mettre de la toile jap 15Oz sur tout ce qui ressemble de près ou de loin à un vêtement. Tiens d'ailleurs, en voilà déjà un.

masque denim

Voici un exemplaire de chez Raleigh Denim Workshop. J'attends juste le petit liseré selvedge sur le masque pour confirmer totalement mes prévisions futurologiques.

L'heure de gloire du "techwear ninja" ?

Disons-le : le truc avec le "techwear ninja" , c'est que beaucoup d'entre nous trouvent secrètement que c'est assez stylé, mais sommes obligés d'admettre qu'il est intolérable, en société, de ressembler à un ninja du futur.

masque ninja techwear

Si vous avez toujours aimé l'ambiance des shootings Acronym mais n'avez jamais osé les assumer, c'est le moment où jamais.

Oui, mais... ça c'était avant que le masque ne s'installe dans notre quotidien.

Par ailleurs, streetwear, depuis toujours inspiré par les arts martiaux et la culture asiatique ne se prive déjà pas de son utilisation.

masque acronym x nike acg

Je rappelle que des masques comme celui de cette collab' Acronym x Nike A.C.G. se sont déjà vendus comme des petits pains avant la pandémie auprès des "hypebeasts"... Alors autant dire que le marché va être plus que mûr, après...

masque off white

Evidemment, il fallait s'y attendre : off-white a proposé des masques à plus de 80 euros, dont la valeur "resell" est déjà aux alentours des 200 euros.

Un masque qui vous ressemble ?

Notons aussi que si le port du masque se prolonge, un nouveau besoin se fera vite sentir : celui de mettre en valeur le visage du porteur, désormais masqué.

masque moto avec casque

Cette marque d'accessoires de moto proposera bientôt des masques "sur-mesure", incluant un filtre de protection. La zone du nez semble réellement adaptée au visage du modèle.

A l'instar des lunettes choisies selon la forme d'un visage, on pourrait voir naître de nouvelles considérations esthétiques : est-ce qu'une certaine hauteur, largeur et profondeur de masque flatterait plus votre visage ? Est-ce qu'une structure plus anguleuse, ou au contraire plus courbée met mieux en valeur votre regard ?
On pourrait même imaginer des masques "sur-mesure", dont la forme serait moulée sur votre faciès pour le laisser paraître le plus possible. Ce qui m'amène d'ailleurs au dernier vecteur d'innovation qui guidera probablement le marché du masque.

3. Une innovation par la technologie

C'est déjà un moteur fort derrière le secteur du vêtement. On pourrait même dire qu'à l'échelle de toutes les industries au-delà de la mode et du textile, c'est l'innovation technologique qui pousse les offres à se renouveler, bien plus que le besoin de faire avancer l'esthétique.

Mais pour le cas du masque, c'est probablement encore plus vrai, puisqu'en tant qu'objet qui aura été récemment démocratisé par l'urgence de sa fonction , le potentiel d'amélioration technique sera encore totalement inexploité.

Imaginez un peu : certains masques promettront un meilleur confort pour une durée de port prolongée, via une ergonomie plus respectueuse du visage ou des systèmes d'attache innovants.

attaches oreilles masque protection

Ici, cette publicité vante plutôt l'ergonomie et le confort d'utilisation.

D'autres proposeront des déclinaisons thermiques et saisonnières, avec des tissus plus adaptés pour rester au chaud en hiver, ne pas suer en été, ou repousser la pluie à la mi-saison. Les marques de techwear vont se régaler.

D'autres encore clameront un niveau de filtrage plus poussé, plus sécurisé, quitte à faire monter le prix de l'objet au-delà de sa simple valeur textile.

Certains en profiteront pour faire d'une pierre deux coups, et intégrer une protection contre la pollution qui affaiblit nos organismes depuis des décennies. Sur le net, on voit déjà les prémices d'une petite guerre commerciale se livrer entre les différentes marques de masques, particulièrement sur l'argument de la fiabilité de la protection.

masque de cyclime

Sur Instagram, je vois déjà les publicités fleurir et me cibler, comme celle-ci qui vante un masque de cyclisme à la fameuse norme FFP2.

Je pense aussi  que, comme pour beaucoup d'objets contraignants tels les appareils d'orthodontie ou les prothèses, des options "ultra-minimalistes" verront le jour, afin de se faire le moins intrusives possibles : c'est à dire des masques ultra légers translucides, ou encore totalement transparents.

masque pollution transparent

Ce masque "concept" sorti d'une expo illustre bien l'idée d'un masque élégant et totalement transparent. Il n'est malheureusement pas fonctionnel. (Crédits : A Shaded View of Fashion)

Ce besoin relèvera  même, tôt ou tard, de l'indispensable sur le plan social : vous vous voyez séduire, créer de nouvelles relations professionnelles ou passer des moments avec vos proches sans pouvoir lire les expressions faciales de vos interlocuteurs ?

masque transparent médical

Voici le "Clearmask". Plutôt qu'un parti pris de style, il est ici pensé comme une contrainte que l'on doit rendre la moins gênante possible d'un point de vue social. Bon pour l'esthétique on repassera par contre.

On peut imaginer encore de nombreuses "features" qui verront le jour sous l'impulsion du besoin, et à mesure que l'urgence d'une production rapide diminue : facilité d'entretien, fibres antiseptiques, respirabilité accrue, objet connecté tel qu'un micro bluetooth tenant compte de l'usage du téléphone, technologie contre l'accumulation de la buée sur les verres des lunettes...

Le mot de la fin

Je conclurais sur une note personnelle : je m'attendais à être un peu déprimé par toutes ces hypothèses auxquelles j'ai pensé, et finalement, je me sens drôlement excité.

À vrai dire, plutôt que de me rendre triste quant à cette perspective d'avenir, réfléchir à tout cela m'a, au contraire, gorgé d'espoir et de fierté sur l'humanité et à son aptitude à changer lorsqu'elle y est contrainte.

Je crois que quand il s'agit de notre faculté à nous adapter à notre environnement, à relever le défi face à l'inattendu et à inventer des choses pour rendre notre quotidien meilleur en toutes situations plus beau, plus sûr, ou même plus agréable. Nous n'avons pas fini de nous surprendre nous-mêmes.

Nicolò Minchillo Nicolò Minchillo

Moi, c'est Nicolò. Rédacteur depuis 4 ans (déjà! ça passe vite) chez BonneGueule.

J'écris des articles et je crée des vidéos sur notre chaîne YouTube, à savoir Sapristi, Sape m'en Cinq... et tous les trucs qui commencent par "Sape". Le tout avec un certain amour pour le débat.

À côté de ça, je prête main forte au pôle produit pour qu'on développe des vêtements inspirés, dans de super matières.

J'aime la funk, le bacon, les manteaux majestueux, le tailoring revisité, les blousons en suédé et les belles boots.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.