Test : Fratelli Noviello, les sacs au savoir-faire napolitain

Oubliez tous les clichés que vous entendez régulièrement sur Naples. Certes, on n'y voit pas beaucoup de casques de moto vissés sur les têtes mais croyez-moi, cette ville vaut le détour.

Long et moi avons eu la chance d'y partir en compagnie de Julien et de Sadri, deux des 3 fondateurs de Zampa Di Gallina : e-shop qui met en avant quelques meilleurs artisans du Sud de l'Italie.

Ce petit périple fera l'objet d'un reportage vidéo très prochainement. En attendant, je vous propose de découvrir qui est Zampa di Gallina

Zampa Di Gallina en quelques mots

De gauche à droite : Sadri, XXX et Julien. Illustration réalisée par Romée des des croquis sartoriaux

De gauche à droite : Sadri, Florent et Julien.
Illustration réalisée par Romée des croquis sartoriaux.

Zampa di Gallina est un e-shop créé par Sadri, Julien et Florent, qui met en avant l'artisanat napolitain. Ils proposent une sélection de vêtements et accessoires sartoriaux. D'ailleurs, quand on leur demande pourquoi avoir choisi cette ville en particulier, Julien, originaire de Naples, nous répond "parce que c'est Naples !"

Ces passionnés d'élégance sont les portes-parole des ateliers napolitains ne communiquant que très rarement sur leurs produits qui, pourtant, sont d'une confection incroyable.

Vous l'aurez compris, Zampa di Gallina s'adresse aux connaisseurs comme aux plus curieux, qui souhaitent approcher le style napolitain et surtout découvrir des produits de qualité.

Au-delà de l'amour du beau produit et toujours dans l'optique de dénicher de nouveaux artisans, ce sont des hommes qui adorent le sfogliatelle et le limoncello mais ça, on n'en parlera pas dans cet article.

Dans un prochain reportage, que nous prépare notre cher Long, nous aurons l'occasion de connaître davantage le projet de Zampa di Gallina, à travers une interview et la visite de quelques ateliers napolitains. Aujourd'hui, nous nous intéressons à une des marques présentes sur l'e-shop : Fratelli Noviello, des créateurs qui fabriquent des sacs et des ceintures pour homme aux inspirations sartoriales et surtout napolitaines.

Qui sont les Fratelli Noviello ?

Tout est encore une histoire de famille, comme souvent en Italie. Les Italiens adorent travailler en famille, d'ailleurs, pensez à n'importe quelle entreprise italienne, vous tomberez le plus souvent sur une entreprise familiale.

Dans une Italie sortant de la deuxième guerre mondiale, la famille Noviello voit déjà un gros potentiel dans le secteur de la mode masculine.

Vendeurs ambulants de pantalons et chemises, la famille se met à vendre des vestes et costumes, provenant de petits artisans réputés pour la qualité de confection de leurs produits et le choix de leurs tissus.

Le grand tournant pour la famille se fait en 1962 quand ils signent un accord commercial avec un certain Ciro Paone, futur fondateur de la marque emblématique Kiton. Isaia fait également partie des marques qu'ils distribuaient.

Kiton vestes

Notez les motifs constamment présents chez Kiton.

Cet amour du produit de la famille Noviello se ressent aujourd'hui à travers les deux frères Francesco et Giuseppe, fondateurs de la marque Fratelli (frères en italien) Noviello, spécialisée dans la bagagerie masculine.

Les frères proposent des produits élégants en utilisant les meilleurs matériaux possibles, profitant des nombreux savoirs-faire de leur région (Naples détient un savoir-faire historique dans le travail du cuir).

On ressent bien l'intérêt des deux frères pour l'art sartorial. On retrouve des matières utilisées habituellement sur des costumes comme la laine ou le cachemire. Ils vont chercher le tissu là où il se fait le mieux, c'est à dire à Biella en Italie ou en Angleterre. En ce qui concerne le cuir, ils ont choisi des peausseries toscanes, mondialement réputées pour la qualité des peaux.

Nous avons eu la chance d'interviewer l'un des fondateurs, Francesco Noviello, qui nous explique les étapes de fabrication d'un sac.

Test du sac Barbone en laine et cuir

fratelli noviello blazer monk

Vous allez me dire : "mais Luca, on n'est plus en hiver, c'est terminé la laine". J'en suis conscient mais la collection d'été n'était pas encore disponible quand j'ai voulu tester un sac Fratelli Noviello. Et puis, ce n'est pas le sac que je mets autour du cou (je me rassure comme je peux).

Je n'ai pas voulu tester un modèle de sac du type briefcase (sacoche pour documents ou ordinateur), que vous connaissez bien. J'ai opté pour un format plus original, qui rappelle les sacs de sport.

Que peut-on ranger dans un sac de ce format ?

C'est littéralement un fourre-tout mais oubliez les longues virées à Venise avec votre douce. Si vous ne l'utilisez pas pour aller au sport, il vous servira à y loger un blazer, deux chemises, un ordinateur et quelques livres... pas plus.

J'étais un peu surpris par le format, qui est pour moi un entre-deux, mais tout de même pratique au quotidien. Il remplace aujourd'hui mon sac 48h à qui je faisais vivre un enfer.

Rangement intérieur : comme dans la plupart des 48h, vous ne retrouverez qu'un compartiment principal. Une poche intérieure à fermeture est là pour ranger vos effets les plus précieux comme votre portefeuille, vos clés ou votre autographe de Gloria Gaynor.

fratelli noviello poche interieure

La poche est soutenue par des lanières de cuir qui viennent renforcer la fermeture.

Rangement extérieur : la poche extérieure fait tout le charme du sac à mon sens. Vous pourrez y ranger un petit calepin ou votre téléphone. Attention à l'excès de confiance tout de même car les étuis à lunettes ne passent pas, ce qui est un peu dommage.

poche exterieure fratelli noviello

Vous retrouverez le logo Fratelli Noviello sur la poche extérieure.

poche exterieure sac fratelli noviello

Pratique pour ranger les objets que vous devez avoir à portée de main.

Je l'utilise quotidiennement (je suis toujours en vadrouille), et je vous assure qu'il est pratique.

fratelli noviello rangement

Comment porter le sac 48h ?

Le pari des Fratelli Noviello est de fabriquer des sacs destinés aux tenues sartoriales. J'ai donc fait deux tenues aux inspirations italiennes mais ce sac s'adapte également aux looks plus décontractés : ne vous prenez pas la tête.

fratelli noviello luca blazer beige

Blazer Gant, cravate Gant, chemise en chambray BonneGueule, ceinture Fratelli Noviello, jean selvedge BonneGueule, derbies d'un bottier florentin.

Le sac s'adapte à beaucoup de couleurs, n'essayez pas d'assortir le sac au tissu de votre veste, jouez plutôt sur les contrastes !

fratelli noviello blazer gris monk

Blazer De Fursac, chemise en chambray BonneGueule, jean The New Standard Edition, monk Scarosso.

Les détails du sac Fratelli Noviello

Comme Francesco l'explique dans son interview, les frères sont avant tout à la recherche de savoir-faire, et tout commence dans les matières premières.

Le cuir de veau est soigneusement sélectionné, le toucher est vraiment agréable et la couleur est uniforme.

cuir fratelli noviello

Le grain du cuir lui confère un aspect vieilli.

La laine vient du célèbre fabricant anglais Holland & Sherry, connu pour ses tissus à motifs.

laine fratelli noviello

En ce qui concerne la métallerie, elle est étudiée pour n'altérer ni la laine, ni le cuir. Certains sacs d'entrée de gamme sont marqués par la métallerie parfois agressive. Ici, elle est étudiée pour se fondre dans le sac et se faire oublier. Le rendu est vieilli, un peu noirci.

boucle sac fratelli noviello

Les finitions du Borbone

Tout d'abord la prise en main est agréable, c'est un des premiers détails sur lequel vous devez vous attarder, cet indicateur étant essentiel dans l'achat d'un sac. C'est une pièce qui vous accompagnera partout, donc si la anse vous cisaille la main (et je peux vous affirmer que ça arrive, même sur des sacs à plus de 300 euros), passez votre chemin.

Ici, du cire tranche a été appliquée (cire qui s'applique sur la tranche du cuir pour lui donner un aspect glacé).

cire tranche sac fratelli noviello

C'est une finition souvent oubliée mais pourtant tellement plus agréable au toucher.

Francesco, un des Fratelli, m'expliquait qu'il était difficile de construire un sac avec de la laine car il ne faut pas qu'elle se déchire, ou bouloche avec les frottements du quotidien.

Le cuir n'est donc pas uniquement là pour donner un sens esthétique au sac, mais aussi pour lui apporter de la solidité.

finitions sac fratelli noviello

Le "châssis" du sac est en cuir. Les belles finitions sont au rendez-vous, même sur les parties les moins souvent visibles. Vous y retrouverez 5 picots sur lesquels reposent le sac.

La doublure est quant à elle un coton canvas très solide. Elle ne flotte pas dans le sac,s'adaptant parfaitement à sa forme.

doublure sac fratelli noviello

Voici à quoi ressemble du coton canvas.

coutures sac fratelli noviello

Les coutures sont bien droites.

Les points d'amélioration du sac

sac fratelli noviello marche

J'adore ce sac mais il manque quelques détails qui peuvent faire la différence :

  • On ne peut pas le porter en bandoulière, ce qui n'est pas pratique si vous le chargez (je crois que c'est prévu pour les prochaines collections),
  • Les anses sont trop petites à mon sens, quelques centimètres en plus n'auraient pas été de trop,
  • Ce format est très bien mais j'aurais aimé voir un format voyage plus grand. Peut-être pour les prochaines collections ?

Mon avis sur le sac Barbone de Fratelli Noviello

Je suis vraiment content de ce sac, il est pratique et surtout esthétique. Il change de ce que vous pouvez retrouver dans le commerce. Et surtout, j'avais du mal à trouver un sac qui s'accorde à mes blazers.

Pour 350 euros, vous avez un produit artisanal, avec des matières et des finitions irréprochables. C'est un excellent rapport qualité / prix pour moi.

La collection été est aujourd'hui disponible sur Zampa di Gallina.

Bonus : la ceinture Fratelli Noviello

ceinture fratelli noviello

Les Fratelli Noviello proposent également des ceintures qui s'accordent au sac. Je n'ai volontairement pas choisi une ceinture en accord avec le Barbone pour vous montrer un autre motif.

motif ceinture fratelli noviello

Les finitions sont comme pour le sac, irréprochables.

ceinture fratelli noviello

Le daim est doux, vous pourrez lui faire des câlins.

boucle ceinture fratelli noviello

La boucle rappelle celles des sacs et les points de renfort sont des fils tressés de coton ciré.

Elle aussi produite de manière intégralement artisanale, elle accompagne mes tenues les plus sprezzaturées (j'ai envoyé un mail à l'Académie Française pour officialiser ce mot).

Retrouvez ceinture en laine ici pour 90 euros.

Je remercie chaleureusement Francesco et Giuseppe Noviello pour leur accueil et pour nous avoir fait découvrir le Babà napolitain qui fait la taille d'un immeuble de deux étages.

Vous retrouverez d'autres reportages sur le savoir-faire napolitain très bientôt.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Bertan !

    Pour ce genre de questions il faut vraiment te tourner du côté du service clients des marques, qui sont plus à même de t’orienter sur la bonne taille à choisir que nous 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Loïc !

    Un petit coup de chiffon humide de temps en temps suivi d’une application de crème saphir universelle. Et pour le reste, laisse le temps faire sa jolie patine tranquillement 😉

  • Benoit – BonneGueule

    Ils sont tops leurs gants. Pour la taille, contacte Zampa, ils vont te répondre directement !

  • Benoit – BonneGueule

    Oui c’est celles-ci !

  • Nicolò – BonneGueule

    Je t’en prie !

  • Nico

    C’est parfait ce que tu me proposes Nicolò, c’est exactement un duffle bag qu’il me faut !
    Cela dit, j’ai décidé d’attendre un tout petit peu avant d’acheter un sac même si celui que tu proposais était génial et pour une durée limitée (j’en suis déjà à beaucoup de dépenses ce mois-ci).

    Merci bien ! 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Nico !

    Vu ce que tu me dis, si on veut rester dans un budget raisonnable, il te faudrait un bon Duffle Bag…

    Mais là aussi, si tu en veux un bien, même en toile ce sera plutôt 200 euros que 100. D’où le fait que je te dise que c’est un peu dommage pour un sac de sport !

    Gustin en fait des bons, mais il faudra que tu patientes un certain temps avant de le recevoir, du fait de leur modèle « crowdfunding ». Cependant en ce moment même ils ont du stock sur le coloris bleu, chose assez rare. Donc tu n’aurais qu’à attendre l’expédition depuis la Californie (en général ça prend une semaine.)

    Tu seras un peu en dessous des 200 euros et tu auras un beau sac durable en coton waxé !

    https://www.weargustin.com/stock/waxed-canvas-duffel-navy

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Nico !

    Pour 100 euros dans un sac, il n’y a pas de miracles. Il faudra que tu restes sur les marques de grosses distribution, tu ne trouveras pas de produits « créateur » à ce prix là. (Et encore moins en cuir.)

    Ce qui n’est pas grave en soi puisque comme tu le dis, ça reste juste un sac de sport. Prends tout simplement un design qui te fait plaisir et qui n’est pas trop cher du coup. 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Sunset !

    Regarde chez When I Was Seventeen, leurs sacs sont soldés en ce moment et donc tu pourrais t’en tirer pour moins que ton budget initial 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Mila !

    Malheureusement non. C’est assez particulier pour une ceinture !

  • Quentin

    Super merci pour la réponse rapide ! et oui c’est ce que je pense également niveau hygiène…

  • Nicolo BG

    Hello Quentin !

    En fait ce sont bel et bien des « chaussettes invisibles » ou « socquettes ». Ca se trouve un peu partout honnêtement, j’en ai même acheté chez mon Carefour local. 🙂
    Et on te déconseille fortement le port des chaussures sans chaussettes, pour des raisons d’usure (de ta chaussure comme de ta propre peau), et surtout, d’hygiène…

  • OnurBG

    Ce sont des Lorenzo Shoes que Luca a achetés à Florence.

  • Nicolo BG

    On est d’accord !
    C’est toujours fascinant de découvrir les savoirs-faire dans le monde.
    On est contents que l’article t’aie plu !

  • Luca – BonneGueule.fr

    On prépare un beau dossier pour le Pitti 😉

  • Clém

    Merci !

    Je ne sais pas encore ! Vous envoyez des gens ou pas d’ailleurs?

  • OnurBG

    Oui, ils le seront !
    Toi aussi ?

  • Clém

    Savez-vous si ils seront au Pitti ce mois-ci?

  • Luca – BonneGueule.fr

    C’est une Lip Himalaya

  • Ronan

    La montre à l’air sympa aussi ! De quel modèle s’agit-il ?

  • Frederic

    Une pièce en cuir, même imperméabilisée, sera littéralement fusillée par une averse forte ou une pluie d’orage. Même des cuirs de grande qualité à plus de 3/4000 euros. C’est ce qui m’est arrivé plusieurs fois, hélas… Et pourtant je prends grand soin de mes cuirs.

  • Luca – BonneGueule.fr

    Hello Tristan,

    Nous réalisons également des reportage sur des ateliers français, comme Arpin. La ville de Naples regroupe beaucoup de savoir-faire, un sacré avantage pour l’équipe de tournage.

  • Abdelhamid Niati

    Dans le reportage, Luca dit bien que les sacs sont faits à partir de tissus pour les parasols donc imperméables (j’ignore si c’est toute la gamme). Pour ceux qui craignent la pluie, un cuir peut s’imperméabiliser et rien n’empêche d’avoir plusieurs sacs ( ce qui est mon cas) avec différentes matières (matière technique type filson par exemple).

  • Tristan L

    Bonjour,
    C’est très bien des articles comme ceux-ci mais une question me taraude. Pourquoi ne pas dans un premier temps faire la lumière sur des petits créateurs style Atelier Particulier qui fait également des cravates, ceintures et autres écharpes. Promouvoir l’entrepreneuriat français me parait dans un premier temps plus indispensable que partir sur des marques étrangères. C’est qu’un avis 😉

  • OnurBG

    En règle générale, l’eau abîme plus ou moins une pièce sauf les vêtements techniques qui, eux, sont parfaitement adaptés et conçus pour résister à des climats hostiles.

    Pour ce qui est du cuir, il vaut mieux éviter qu’il soit en contact avec l’eau. Tout comme, il vaut mieux éviter de nettoyer son jean pour que la toile garde sa tenue et sa couleur brut.

    Hélas, tout le monde ne peut pas se permettre, comme Kanye West, de porter une pièce une fois ou deux et d’en acheter une autre au lieu de l’entretenir…

  • OnurBG

    Merci pour cette recommandation Laurent, on va y jeter un œil et on pourrait même en parler plus tard dans un article, qui sait ?

  • OnurBG

    Effectivement, de ce que je vois, c’est d’une qualité belle et soignée. On retient cela de côté ;))

  • OnurBG

    On ne connaissait pas Wardow, mais de ce qu’on a appris, c’est un site d’e-commerce qui se positionne dans le secteur de la qualité milieu haut de gamme à travers une sélection assez large de sacs et accessoires.

    Comme tu l’as justement souligné, le problème du cuir en général, c’est qu’il n’apprécie pas du tout l’eau. Ça en détériore sa qualité très rapidement et le cuir réclame un certain entretien pour garder un rendu et une bonne qualité.

    Prendre un sac en toile, c’est une autre réflexion, mais qui peut s’avérer très pratique pour les temps plus chaleureux (léger et adapté) ;))

  • Boisgerault François

    Merci beau gosse ! haha

  • Luca – BonneGueule.fr

    Le cuir patine bien, c’est une bon rapport qualité / prix

  • Luca – BonneGueule.fr

    Le mieux c’est d’aller voir en boutique 😉

  • Luca – BonneGueule.fr

    Merci pour ton retour Pierre !

  • Luca – BonneGueule.fr

    Ce sont des River Island

  • Luca – BonneGueule.fr

    Ce sont des derby que j’ai acheté à Florence. La marque est Lorenzo shoes.

  • Luca – BonneGueule.fr

    Merci pour ton retour Arnaud,

    Zampa étoffe sa sélection petit à petit. Il faut être patient 🙂

  • Nicolas

    Hello
    Merci pour cet article.
    J’ai topé des meermin double monk qui sont trop grande.
    Donc je vais les revendre et men trouver d’autres : chez scarosso je suis à 275mm soit entre 42,5 et 43…

    Par hasard aurais tu la correspondance avec la marque loading ?

  • Pierre Alanski

    J’adore le site Zampa Di Gallina !!! 😉
    À ce propos, j’ai bien envie d’une pochette… :-p
    Merci pour cet article, j’adore de plus en plus le style italien ! 😉

  • cricri

    Bonjour Luca,

    Ou est-ce que je peux trouver les bracelets que tu portes ? Merci d’avance.

  • Boisgerault François

    Bonjour,

    Quelles sont les références des chaussures de Lucas s’il vous plait ? (Pas celle à double boucle mais les autres.)

  • Arnaud

    Salut Luca,

    Super article ! Bien détaillé, pertinent, … et qui tombe bien car j’avais justement envie de m’acheter un sac similaire ahah

    Je regrette seulement la gamme un peu faible sur le site Zampa Di Gallina n’ayant pas eu de coup de foudre pour un modèle en particulier… Et comme je ne parle pas italien, le site Fratelli Noviello ne m’est pas très accessible pour le sur-mesure mentionné dans la vidéo ! Je garde le site de côté pour leurs prochaines collections :p

    En tout cas, article au top !

    Arnaud

  • BenoitBG

    Hello, effectivement, il fait très qualitatif, mais par contre le design est très simple. L’intérêt des sacs Noviello est d’avoir une touche beaucoup plus créative.

  • Luca – BonneGueule.fr

    Hello,

    Je dirais qu’elles sont plutôt étroites et taillent normalement. Leur guide des tailles est précis et m’a beaucoup aidé.

  • warp

    Bonjour Luca
    Les Roma chaussent comment stp : TTS, plutôt large ou étroite?
    Le sizing utilisé est plus proche du sizing français ou italien?
    Si tu prends un demi pointure d’habitude, cela a t il été la cas pour les Roma?
    Merci d’avance pour tes réponses

  • Luca – BonneGueule.fr

    C’est une De Fursac été 2014

  • Luca – BonneGueule.fr

    Merci pour ton retour Xav !

  • xav’

    Hate de découvrir le reportage vidéo.
    Merci Luca de me faire découvrir le style italien – que j’adore!

  • Merci pour le lien Luca !
    Longue vie à BG, ZdG et à Fratelli Noviello

  • Luca – BonneGueule.fr

    Merci pour ton retour Gouhouf.

    Il faut un peu de nonchalance, même à Paris ! 😉