Dossier : Des sneakers homme pour la rentrée #2 – non, (toujours) pas les barres de chocolat

Temps de lecture : 6 minutes

99

Sneak'un au revoir Marty

Aujourd'hui, les sneakers se sont imposées à l'homme. Tout le monde en porte, avec plus ou moins de bonheur, car le champ est devenu tellement large que c'est comme Internet : trop d'information/de produit tue l'information/le produit. Il devient extrêmement difficile de dénicher une paire correcte tant l'offre est pléthorique.

Les marques bien implantées comme Nike ou Adidas s'en rendent à ce point compte qu'elles ne cessent ces dernières années de proposer des rééditions de leurs modèles phares... et sobres (comme la Stan Smith ou la GAT dont je vous ai parlé dans la partie précédente).

Là où ça devient donc intéressant, c'est quand on se met à chercher une sneaker un peu originale, qui soit l'expression de la recherche du style, élégance discrète sans excentricité, que nous la prônons ici chez BonneGueule. La Stan Smith, la Chuck Taylor ou la GAT sont des modèles de réussite en termes de design. Elles sont belles. Elles sont discrètes. Mais qu'est-ce qu'elles sont ch****.

La Air Jordan ou la Air Max. Des réussites aussi. Mais trop flashy pour être vraiment handsome. Heureusement que la réalité n'est aucunement conforme au futur de Marty McFly, ce serait un désastre stylistique. La solution, c'est :

  1. De se tourner vers les petites marques (elles n'ont pas encore de pression marketing due à une identité déjà élaborée dans l'esprit du public et à laquelle elles doivent se conformer, ce qui leur permet de s'aventurer sur des terrains où les marques installées ne peuvent pas mettre un pied).
  2. De faire confiance à votre blog favori pour vous faire une super sélection, comme celle qui suit.

Attention ! N'ayant pas pu essayer tous les produits présentés ici, nous n'en garantissons pas forcément la qualité en-dessous d'un certain prix 😉

Sous les pavés la plage

- La Krutno de Bagua, en kaki, brun et bleu marine (65€)
J'aime la Krutno. Elle est simple, elle envoie niveau design et pour l'avoir chez moi, laisse bien le pied respirer (pratique mais pas évident pour une chaussure d'été). Disponible en toile pour les modèles bleu et kaki ou nubuck pour la version brune.



 

 

- La Boubou de Twins for Peace, en bleu marine et blanc (85€)
Twins for Peace est une marque spécialisée dans les modèles qui sentent la plage et les cocktails sur le pont d'un yacht à 200km du rivage. On aime ou on aime pas, personnellement, je suis fan.

- La Jojo de... Jojo (79€)
Ma découverte de cet été. Une curieuse marque, qui propose d'acheter des sortes de baskets à lacets customisables, avec un design très particulier (mais vraiment réussi) en donnant à une ONG de son choix une partie du prix de vente. Pour se donner bonne conscience ou faire un beau geste, c'est à vous de trancher.


Des sneakers homme mastocs pour être le maître de la ride

- La Skytop de Supra, en noir et blanc (120€)
Supra est une marque connue pour ses sneakers au design massif ultra-confortables. Ca ne les empêche pas pour autant d'être (vraiment) réussies : comme ce modèle où les œillères rouges et les motifs verts sur l'arrière donnent une vraie (bonne) gueule à une chaussure qui, simplement noire, fait un peu terne.


- La Wilder de Clae, en gris et bleu (130€)
A mi-chemin entre une vraie boot de stormtrooper comme la Skytop et un design plus relax, c'est un parfait compromis dont les couleurs ont l'avantage de s'allier avec à peu près tout. La version chocolat est également assez réussie.


- La Russell de Clae, en caramel "grizzly" (130€)
Moins agressive que la Wilder, mais dotée du même potentiel de smart attitude.




- La SPMA de Veja, en "moonrock" (NA)
Chez Veja, il y a du mauvais (beaucoup) et du bon (un peu). Celles-ci rentrent dans la dernière catégorie.





- La Air Flytop de Nike, en brun et taupe (130€)
En général, j'ai beaucoup de mal avec ce que propose Nike : trop lourd, trop massif, trop connoté "racaille". Mais là il faut bien avouer que c'est vraiment bon. A noter que pour certains modèles, Nike propose un site permettant de les customiser, NikeID.



Les élégantes pour se prendre pour Beigbeder (ou pas)

- Les Cuttler de Supra en crème, gris et bleu marine et rouge bordeaux. (110€)
Ces trois versions sont très réussies, mais j'ai un vrai faible pour les gris-bleu. Le type même de la basket qui en dit beaucoup sans trop en faire.




- La Society Mid de Supra, en taupe (100€)
Un très beau modèle. Par contre, je changerais les lacets noirs pour quelque chose de moins agressif et offrant un meilleur contraste de couleurs, du bleu ou du brun foncé.



- Les Thunder de Supra, en bleu marine, brun rouille ou en version Michael Jackson (70-140€)
Les bleues à œillets rouges sont vraiment super sympa.
Et la version MJ si tout le barouf autour de sa mort ne vous a pas suffi.





- Les Indigenos de Veja, en camel (NA)
Simples. Classiques. Efficaces.






Les modèles que personne ne peut s'acheter mais qui sont beaux quand même

- La Libertine de Cipher, en raisin et bleu électrique (320€)
Un design intéressant, assez élancé, avec ses motifs en maille sur le côté.




- Les "Chuck Taylor-like" de Common Projects, en marron (495€)
Voilà un modèle qui au premier coup d'oeil, ressemble à des Converse. Sauf qu'il n'y a pas d'étoile, que la ligne est plus souple, que le cuir est de meilleu
re façon et que tout ça réuni, elles sont nettement, nettement plus jolies. Et hors de prix aussi.


 

- Les Tailleur de Dior Homme (NA)
Des contrastes et une utilisation des matières très intéressants.





- Ce modèle de Maison Martin Margiela, en camel (565€ - en promo à -50%)
Un modèle original, futuriste (comme la majorité de ce qui sort de chez MM), d'une délicatesse presque féminine. Extrêmement difficile à porter, mais sublime aux pieds de ceux qui y arrivent.



- Ce modèle de chez Lanvin, en cuir grainé caramel et moutarde (520€)
Passé Martin Margiela, Lanvin est le must des sneakers de luxe. Faciles à porter, épurées, solides, belles... elles ont tout pour elles, sauf, bien sûr, le prix.




- Les Malibu de chez Yves Saint Laurent en cuir rouge ou en camel (525€)


edit : Il faut le reconnaître, elles sont tops. Merci à Alex de m'avoir signalé cet oubli.



et une bonus-track : Wugazi (Fugazi + Wu Tang : un mix entre un vieux groupe de Punk dépressif, et une légende du hip-hop) :

PS. Cet article est la suite d'un premier opus sur les sneakers homme plus basiques, et leur histoire.

 

 

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.