Dans la jungle des labels

/

En mode, il est fréquent qu'une marque de créateur regroupe plusieurs labels, sortes de "sous-marques", parfois plus accessibles, parfois plus chères. La plupart du temps, on a l'impression que certains labels ont été créés uniquement dans le but de rassembler toutes les saloperies d'un créateur. Pour ne rien arranger, les noms se ressemblent souvent, d'où une confusion évidente. Petit débroussaillage des plus connus :

Justement, là où beaucoup de monde se trompe, c'est entre Dolce & Gabbana et D&G.

  • Dolce & Gabbana, c'est la ligne haute couture, la marque de luxe à proprement parler. Très chère, mais de belles pièces.
  • Quant à D&G, c'est une ligne plus accessible, plus urbaine, et aussi plus ostentatoire, donc à éviter. Mais comme dans beaucoup de marques, des perles rares sont à pêcher.

Pour une veste, il n'est pas rare qu'elle coûte plus de 1000 € chez Dolce & Gabbana, contre 700 € chez D&G en moyenne.

Passons maintenant à aux labels du couturier britannique Paul Smith. Chez les hommes, il y a quatre labels (sans compter les parfums, les montres et autres goodies) :

  • Paul Smith, la ligne haute couture. Là aussi, comptez facilement plus de 1000 € pour une veste intéressante.
  • Paul Smith London, la collection spécialement réservée aux costumes. Très intemporelle et anglaise, cette ligne renferme des merveilles de coupe :

    ps

  • La ligne la plus "d'jeuns", PS by Paul Smith (allez comprendre pour le nom...). Rien à signaler cette fois-ci.
  • Et la dernière, Paul Smith Jeans. Si vous voulez des fringes pour la promenade du dimanche après-midi, c'est ici que vous allez les trouver :

    ps-jeans.jpg

Du côté de chez du créateur italien Cavalli, deux lignes importantes :

  • Roberto Cavalli, une collection haute en couleurs explosives, parfois trop.
  • Just Cavalli, l'équivalent de D&G pour Dolce & Gabbana. Franchement, à éviter, on tombe vite dans le vulgaire et le style m'as-tu-vu.

Chez Armani, ce n'est pas moins de six labels qu'on retrouve :

  • Armani Privé : ne cherchez pas à trouver en vente ces vêtements, ils sont uniquement destinés aux podiums des défilés de ventes.
  • Giorgio Armani : Le label le plus cher, on y trouve des costumes à la coupe moderne, bien cintrés comme il faut. Peu d'excentricités dans leur dernière nouvelle collection, mais des vêtements très très classes.
  • Armani Collezioni : Un cran en dessous de Giorgio Armani, la collection de ce label est principalement destiné aux vieux PDGs un peu bedonnants qui veulent un costume classique et de qualité. On y trouve cependant des pièces qui valent le détour :

    armani.jpg
    (seulement 13 boutiques dans le monde distribuent ce label)

  • Emporio Armani : je laisse la parole à FSH qui en parle ici.
  • Armani Jeans : on entre ici dans l'ostentatoire assumé. Si vous aimez les vêtements avec le gros logo de la marque ET que vous aimez Armani, c'est pour vous !
  • Armani Exchange : la ligne créée la plus récemment (1991) et aussi la moins chère. Rien de vraiment intéressant.

Si vous voulez dépenser une fortune pour un jean enfant qui sera de toute manière vite troué ou tâché, Armani a aussi une collection pour les enfants. Ah, on me souffle dans l'oreillette qu'une chaîne Armani hôtel s'apprête à être lancé à Dubaï. Super pour manger Armani, se doucher Armani, dormir Armani, se baigner Armani.

Et enfin, on finit par l'entreprise qui avait été chargée de confectionner les uniformes des SS, des jeunesses hitleriennes et de la Wehrmacht, j'ai nommé Hugo Boss. Là aussi, pleins de labels plus ou moins utiles :

  • Boss : Ce label est lui même divisé en quatre autres : Boss Black (très classique), Boss Orange (plus excentrique), Boss Green (rien d'intéressant, à part des sweats et des gilets qui auraient leur place chez Kiabi), et Boss Selection.
  • Hugo : C'est censé être le label pour les jeunes loups de la City ou du quartier de la Défense. Mi-charlot, mi-vieux, ils ont dû se planter quelque part :

    boss.jpg

  • Baldessarini : le label haut de gamme, du nom du directeur artistique.

Voilà, à l'avenir, quand vous examinerez un vêtement de créateur, faites attention au label, vous venez de voir qu'au sein d'une même marque on y trouve un peu n'importe quoi parfois.

PS : mais pourquoi les sites de créateurs ont une navigation aussi lourde ?

PPS : nos articles de fond des meilleures marques hommes et des meilleures boutiques hommes sont ici.

A propos Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Mr AdrienG

    Article clair et utile mais un peu simplet…. Reprenons les lignes Boss.

    Oui, Boss a eu un passé tumultueux, mais le rappeler relève aujourd’hui de la remarque mesquine/pédante et n’apporte rien en matière de choix vestimentaire.
    Boss Green, avant d’être comparé à Kiabi, est la ligne sport de Boss, inspiré par les tenues de golf. Je trouve qu’ils ont des pièces intéressantes… pour un look sportif évidemment! Cela reste assez chic.
    Hugo, quand à elle, propose des costumes abordables, de bonne facture et assez cintrés, ce qui conviendra aux hommes minces et/ou de petite taille (j’y trouve parfaitement mon compte).
    Les lignes plus classiques (Boss Black, Boss Selection…) sont coupés larges et sont à laisser à l’embonpoint de papa 😉

    Je ne suis pas un inconditionnel de Boss, surtout en ce qui concerne la qualité qui est parfois discutable… Mais je trouve l’article bien sévère. Si tout le monde s’habillait en Boss, cela serait un grand pas pour le style!

  • Pingback: Soldes : sélection boots chez Yoox | BonneGueule.fr()

  • Médé

    Humm pas d’accord avec l’article sur la marque Boss, trés class dans sa version black. Quant aux label orange et green, pas top en effet

  • D.E

    A Youpla et à dandy :
    Il est est vrai que la qualité peut varier d’un label à l’autre. A titre d’exemple, les vêtements griffés PS by Paul Smith sont fabriqués en Chine…

  • ChaoS

    Très utile. Je connaissais les principaux mais je ne me doutais pas qu’Armani était un empire aussi gros.

  • Sino

    Un rappel des plus utiles vu la confusion générale qui règne dans l’esprit des consomateurs face à la multiplication des labels.

  • dandy

    je veux pas dire de bétises mais il me semblent que ce n’est pas une question de beauté YOUPLA mais de qualité

  • Youpla

    Certes, mais à quoi ça sert de savoir tout ça ? Si je trouve une fringue sympa, dois-je la comparer avec une d’un label supérieur ? 😉