Conseils : Comment réussir son shopping sur Internet ?

/

Depuis l'avènement du Web, on trouve deux camps : les pro-achats sur Internet et ceux qui s'y opposent.

Face à l'impossibilité de voir, toucher et essayer une pièce, on peut comprendre la réticence de certains. D'autres déclarent être perdus dans l'offre des e-shops, noyés parmi les mille-et-unes références d'un multimarques. Sans compter les promotions permanentes qui ne manquent pas de nous faire craquer !

Cela dit, devons-nous pour autant fuir le shopping en ligne ? N'y a-t-il pas certaines astuces permettant de compenser l'absence d'essayage ? Plus encore, les e-shops ne présentent-ils pas des avantages que les boutiques physiques n'ont pas ? Et dans ce cas, comment procéder ?

Prêts ?

Pourquoi franchir le pas ?

C'est vrai, ça ! Pourquoi passer sur Internet alors que les hommes ont tenu des décennies en se contentant des boutiques traditionnelles ?

Toutes les marques, depuis votre canapé...

On a beau dire, c'est l'un des principaux atouts du e-commerce. Vous économisez une somme incroyable de temps, basculant simplement d'un onglet à l'autre pour changer de boutique.

Ses marques préférées sans bouger de chez lui : Florian est un homme heureux.

Outre le côté pratique, c'est un véritable argument pour ceux n'habitant pas dans de grandes villes. Plus besoin de prendre la voiture ou de monter à Paris, tout arrive directement à vous.

Des marques sans frontières

Même logique que le point précédent, poussée encore plus loin ! Grâce à Internet, je peux commander des pièces directement du Japon, sans bouger de ma chambre.

Une affaire de style...

Me concernant, c'est ce qui me motive le plus à acheter sur le Web.

À mesure que notre style se développe, on devient de plus en plus exigeants sur les items recherchés. C'est d'autant plus le cas si vous avez un style très marqué, comme le dark ou le sartorial, et les e-shops spécialisés sont bien souvent la solution la plus satisfaisante.

Extrait du lookbook Beige Habilleur, e-shop qui s'est fait connaître pour avoir réuni bon nombre des marques du Pitti.

Et quand on y parvient enfin, on ressent un vrai plaisir d'avoir trouvé la perle rare...

Dans une moindre mesure, c'est aussi l'occasion de sortir des boutiques/marques que tout le monde connaît et de s'assurer une certaine originalité

Connaître sa taille : le pré-requis à un shopping réussi

C'est un fait : on ne peut pas essayer une pièce sur Internet.

Plus que jamais, il est donc important de connaître sa taille. En cas de doute, un mètre ruban saura vous aider. Quasiment tous les shops proposent aujourd'hui un guide des tailles pour chaque produit, profitez-en !

mesure-epaule-epaule-teeshirt

Un doute ? Référez-vous au guide des tailles !

Si vous avez besoin d'une piqure de rappel, on vous rappelle comment faire dans le menu déroulant juste en-dessous.

On peut maintenant passer aux différents types de shops !

Les plus accessibles : les e-shops majeurs

On en trouve dans toutes les gammes. De Asos à Mr Porter, vous les connaissez bien.

Leurs avantages sont nombreux :

  • ils sont très accessibles, notamment grâce à leurs stratégies publicitaires,
  • on peut acheter en toute confiance, avec un retour généralement gratuit pour le client,
  • on retrouve des promos quasiment toute l'année,
  • la sélection proposée est très large.

Justement, c'est bien le problème de ces gros multimarques du Web : on s'y perd tant le nombre de références est important. Les marques / pièces qui en valent la peine se retrouvent bien souvent noyées par la "masse inutile".

Exemple assez parlant ici, où une paire de running Asics se retrouve au milieu de noms comme Givenchy, Balenciaga ou Tom Ford (Mr Porter).

Malheureusement, vous n'êtes pas non plus les seuls à connaître ces sites, à être attentifs aux promotions et à connaître les bonnes marques : certaines pièces partent vraiment très vite. Et c'est évidemment encore pire pendant les soldes.

Comment en profiter ?

Pour le coup, il n'y a pas de recette miracle : le tri s'impose.

Cela dit, vous trouverez un outil "Affiner la recherche" la plupart du temps. Exploitez-le ! Vous pourrez déjà écrémer en fonction de la couleur, du type de pièce... Sélectionner la taille est aussi une approche pertinente, elle vous évitera de craquer inutilement pour des vêtements trop grands ou petits.

Pensez également à vous abonner aux newsletters : c'est le meilleur moyen d'être au courant d'une opération spéciale ou d'un réassort.

Enfin, dernière astuce, vous pouvez jouer sur les devises étrangères. Selon le pays choisi, les tarifs ne sont pas forcément équivalents. Bien sûr, c'est à mettre en rapport avec les frais de livraison.

À ce propos, une combine pour faire des économies sur Asos a beaucoup fait parler d'elle récemment. Un peu alambiquée mais efficace (et légale), je laisse nos confrères de Grazia vous l'expliquer.

Les ventes privées et outlets : le bon plan ?

Méfiez-vous des fameuses "VP"...

Qui n'est jamais tombé sur un site de ventes privées avec des costumes discountés à 80 %, ou encore des "fins de séries" de grandes marques à prix sacrifiés pendant trois jours ?

Votre bon sens doit vous guider, les amis : comment toutes ces pièces, supposément invendues, peuvent-elles être disponibles dans toutes les tailles ?

Ces marques - souvent les mêmes, d'ailleurs - créent en fait des gammes entières à destination des ventes privées. Les vêtements sont volontairement de moins bonne qualité, on cherche à duper les acheteurs en jouant sur le nom et l'image.

Si ce sujet vous intéresse, je vous invite à regarder ce reportage par France 5 qui résume très bien les choses.

Les outlets : même combat ?

Pour vous s'assurer de l'honnêteté d'un outlet, commencez par regarder les tailles disponibles pour les nouveaux arrivages. Si vous retrouvez toutes les gammes complètes du XS au XXL, il y a anguille sous roche.

Attention, tout n'est pas à jeter pour autant ! Certains font très bien le travail, comme l'italien Yoox, à qui l'on va s'intéresser du fait d'une sélection large et d'une logistique efficace.

Il rachète généralement des fins de stocks aux créateurs et aux distributeurs, sans qu'il ne s'agisse forcément des rebuts dont personne ne veut. Cela peut aussi être des produits que les distributeurs n'ont pas trouvé commercialement intéressants, ou concerner des créateurs plus confidentiels, qui n'ont pas encore tout à fait construit leur réseau de distribution.

De prime abord, les produits les plus mis en valeur sont ceux de marques mainstream comme Marc Jacobs ou Diesel. Il va donc falloir s'armer d'un peu de patience... Avec des marques plus confidentielles, on peut en revanche trouver des modèles beaucoup plus intéressants.

Ne vous fiez pas aux marques mises en avant. Une fois dépassées, je vous assure qu'on peut trouver de belles affaires.

Comment s'y retrouver ?

Si vous recherchez une marque en particulier, regardez dans l'onglet "Les créateurs" du site pour afficher la liste et vérifiez sa présence. Maharishi, Harmony Paris, Gant Rugger, A.P.C. ou encore Hartford ; beaucoup des marques habituées de nos colonnes y sont référencées.

Autre approche possible : allez sur des e-shops orientés milieu/haut de gamme, type Mr Porter. Relevez les marques qui vous plaisent et allez voir leur disponibilité sur Yoox, vous pourriez avoir des surprises !

Comme je vous le disais, cet outlet référence également des créateurs très confidentiels. Si je m'y rends dans l'idée de trouver une paire de bottines, par exemple, alors j'affine ma recherche en renseignant tous les critères, excepté la marque. Je prends ensuite le temps d'examiner ce qui m'est proposé.

C'est ainsi que j'ai découvert Savio Barbato, petit chausseur italien. La confection est satisfaisante sans être mirobolante, mais les designs sont vraiment bien menés. Typiquement le genre de marques que je n'aurais pas connu autrement !

Le grand oublié : l'artisanat

Par artisan, on fait référence à ces passionnés qui créent chaque pièce sur commande, bien souvent à la main et dans des matières nobles... pour pas grand chose. On retrouve aussi pas mal de jeunes créateurs qui débutent et doivent faire leur preuve.

C'est d'ailleurs ce que nous racontait Robin, co-fondateur de la marque de maroquinerie LaPerruque, dans son témoignage.

La plus connue des plateformes reste Etsy, qui vous met en contact avec des artisans du monde entier. Il y a de tout, des besaces en toile de jute brodée façon Woodstock aux sculptures ultra graphiques.

Je vous conseille surtout d'aller y faire un tour pour les accessoires.

Il n'est pas rare d'y trouver des cartables en cuir végétal, ou d'astucieux petits accessoires de maroquinerie. Avantage non négligeable : les vendeurs sont évalués par les clients, ce qui s'avère être un indicateur sérieux de leur fiabilité (et de leurs produits).

Flânez également du côté des bijoux, on peut trouver de très jolies bagues en argent massif. En revanche, la section vêtements reste peu intéressante, trop connotée hippie à dreadlocks.

Un joli porte-clefs, proposé par l'artisan Lostkind qui fabrique tous ses produits à la main de l'autre côté de la Manche.

Le marché de l'occasion : de nouvelles façons d'acheter

Une voie souvent négligée...

Il n'y a pas si longtemps, l'achat d'occasion - qui plus est sur le Web - était assez anecdotique. Les objections les plus fréquentes restent encore :

  • l'hygiène : effectivement, il est impossible de savoir à quelle fréquence le porteur originel fait sa lessive ou prend sa douche. Cela dit, un bon nettoyage à sec au pressing fait largement l'affaire dans la majorité des cas.
  • la peur de l'arnaque : la plupart des transactions de vêtements d'occasion se règlent par PayPal, qui est généralement très favorable aux acheteurs. De plus, comme pour Etsy ou eBay, la majorité des plateformes propose un système de notation des vendeurs et un code de protection de l'acheteur.

Les mentalités évoluent sur la question et vous êtes de plus en plus nombreux à passer à l'action, bien qu'il ne s'agisse pas d'une pratique généralisée.

Les avantages de la seconde main

De manière très terre-à-terre, la seconde main présente un atout de taille : le prix, qui peut même se négocier parfois.

C'est aussi la voie à privilégier lorsque l'on cherche une pièce très précise, "le bomber blanc de la dernière collection X".

Enfin, cette approche s'inscrit dans une démarche plus "responsable" de notre consommation, où l'on arrête vite de mettre des vêtements qui sont encore tout à fait portables. L'environnement nous dit merci !

eBay, la plus connue des plateformes

eBay est une plateforme généraliste, son offre dépassant largement le cadre du vêtement.

Cela étant, on peut y faire de bonnes affaires à condition de savoir ce que l'on espère y trouver : la barre de recherche est votre meilleure amie. Encore une fois, le mieux est de fonctionner par marque pour trouver des produits intéressants.

En outre, ce sont surtout les accessoires qui valent la peine sur eBay, les montres en tête.

Pour trouver un maximum d'options, faites votre recherche sur eBay.com. Les Seiko Military, entre autres, sont légion sur la version US de la marketplace.

La Seiko Military, grand classique de l'eBay US.

À ce propos, certaines marques sont moins chères dans certains pays, généralement celui d'où elles viennent. Il vous appartient alors de faire l'arbitrage entre la somme économisée sur le prix et les frais de port.

Attention : dans ce cas, méfiez-vous des disparités de tailles d'un système à l'autre.

Les plus modes : VideDressing et Vestiaire Collectif

Sur ces sites, vous trouverez généralement des marques "tendances" ou de luxe.

Nous y avions déjà consacré un guide, n'hésitez pas à le relire au besoin !

Le plus édito : Grailed

Grailed est l'un des derniers venus sur la planètes des marketplaces, sans manquer de beaucoup faire parler de lui.

Pour commencer, il est intégralement réservé aux hommes. Le site est extrêmement bien construit ; chaque produit est référencé par marque, toutes directement accessibles via l'onglet "designers".

La sélection est éclectique et relativement haut de gamme. Vous y trouverez de belles marques comme Officine Générale et Nigel Cabourn, des créateurs podium à la Margiela et des références du streetwear.

Par ailleurs, Grailed propose toute une partie éditoriale plutôt bien faite, dans l'esprit HypeBeast. À découvrir dans la section Dry Clean Only

Dernier article en date : la visite des ateliers Boris Bidjan Sabieri, un mastodonte du cuir.

L'alternative des forums

C'est une solution idéale quand on a un petit budget. Vous avez l'avantage des petits prix de l'occasion, sans les inconvénients des contacts trop superficiels d'eBay.

Les prix sont évidemment le gros point fort, avec des ristournes allant jusqu'à 50% pour des pièces portées une poignée de fois, qui n'étaient finalement pas à la bonne taille ou qui ne correspondaient pas au style du vendeur.

Il arrive aussi que certains membres se séparent de leurs pièces pour des raisons économiques, histoire d'arrondir leur fin de mois.

Tous ces motifs contribuent à faire baisser les prix, sans remettre en question la qualité du produit.

Côté tri et curation, la tâche est plus facile : comme vous, les autres membres arpentent le Web à la recherche de petites pépites... et ce sont justement ces marques-là qu'ils vous revendent.

D'accord, les prix sont ultra bas mais... je ne risque pas de me faire avoir ?

Eh bien, les chances sont extrêmement minces. Généralement, les forums fonctionnent comme un cercle plus serré, d'où découle logiquement une véritable relation de confiance acheteur/vendeur. En d'autres termes, la réputation du vendeur est en jeu : il ne s'amusera pas à l'écorner.

À vrai dire, il pourra même vous donner des conseils pour porter la pièce en question ou vous orienter vers des marques similaires.

Pour ne citer qu'eux, allez faire un tour sur le forum DePiedEnCap, celui de CommeUnCamion et l'américain SuperFuture. Sans oublier le forum BonneGueule, bien sûr. 😉

Dans le même esprit, de plus en plus de groupes s'ouvrent sur Facebook et fonctionnent comme un forum.

Bonus : les conseils de Nicolò

Parce que cet article ne saurait être complet sans le grain de sel de notre grand prêtre de l'e-shop, j'ai demandé à Nicolò de vous livrer ses conseils pour la route :

  • En cas de doutes, contactez le service client. En cas d'absence de doute aussi, si vous débutez et souhaitez simplement être rassurés.

Comme chez nous, les e-shops mettant quelqu'un à votre disposition pour vous aider se font plus nombreux. N'hésitez pas à poser vos questions !

  • Apprenez à connaître votre taille "standard" en boutique, même dans les enseignes qui ne vous plaisent pas. À force, cela crée un réel repère permettant de comprendre les tailles que l'on est susceptible de faire, et une info de base pour que le service client d'une marque nous conseille convenablement.
  • Les mesures au corps ne sont pas les mesures d'une chemise. 96cm de tour de buste sur une chemise, pour un porteur de 96cm, c'est la mort par asphyxie !
  • Faute de pouvoir essayer, il faut avoir une vraie conscience de sa garde robe. Connaître ce qu'on a, ce qu'on peut faire avec, ce qu'il nous manque. Essayez des tenues devant le miroir et imaginez la pièce se greffer dessus.
  • Pour les pièces fortes, il est fortement recommandé d'avoir déjà essayé une pièce similaire en vrai.
  • Les marques qui vous disent n'accepter aucun retour pour les produits soldés sont dans l'illégalité. Exercez vos droits !
  • Prenez le temps de peser toutes vos options : contrairement à une boutique, Internet est vaste et son accès, instantané. À moins qu'il ne reste qu'une pièce à -70%, votre achat potentiel a peu de chances de s'évaporer. Réfléchissez avant d'agir. Est-ce qu'il y a autre chose que vous voulez acheter en priorité ? Est-ce que ça vaut vraiment le coup ?

Pour aller plus loin, vous pouvez retrouver :

Le mot de la fin...

Même si l'achat sur Internet a ses limites, il offre de nombreux avantages.

Ne vous limitez pas aux sites traditionnels : de l'artisanat à la seconde main, en passant par les outlets, il existe plusieurs autres voies.

La base reste de connaître sa taille. Ensuite, comparez les shops et prenez le temps de réfléchir à vos options, on craque plus facilement quand on n'est qu'à un clic de sa pièce chérie. Du reste, c'est à vous de jouer !

Et vous, comment achetez-vous sur Internet ? Où préférez-vous vous fournir ? Quels sont vos tuyaux ? Racontez-nous tout dans les commentaires !

A propos Rafik

Je suis fasciné par l'expression des contre-cultures et les mouvements underground. Tombé amoureux de la mode à 5 ans, je pense qu'elle doit rester un moyen d'expression, et non une course aux tendances. Et que ça reste entre nous, mais je suis un brin bling sur les bords.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Fernando !

    Il faut toujours se méfier des ventes privées de grandes marques, on y trouve beaucoup de productions parallèles de moins bonne qualité. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    C’est que notre Rafik national est bien informé ! 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Emmanuel !

    Bien entendu, acheter en ligne est une méthode qui a ses défauts aussi, il ne faut pas penser que c’est la panacée. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Laurent !

    C’est vrai que s’il y a possibilité de voir le produit en vrai et sur le net, c’est encore mieux. Mais bon, vu que les retours sont gratuits sur pas mal de sites web, maintenant, le risque est faible. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Paul !

    Ca coûte généralement entre 80 et 100€ neuf, mais en te débrouillant bien tu peux en trouver dans les 30 à 50$ sur ebay. 😉

  • Paul

    Article tres interessant ! Petite question, pour une seiko military sur quelle moyenne de prix se « baser » pour un achat sur ebay ? Il y a de tout et il est un peu difficile de vraiment savoir ce qui est realiste ou non.

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Matthieu !

    J’ai connu ça aussi, mais honnêtement ça dépend beaucoup de l’endroit où tu habites, certaines villes ont une belle offre. Tu peux trouver nos recommandations de boutiques physiques sur cette page, d’ailleurs. 😉
    https://www.bonnegueule.fr/les-boutiques/