Hors sujet : Comment choisir son matelas ? (+ avis sur les matelas Tediber)

Temps de lecture : 18 minutes

Publié par le 1 mai 2016

Mis Ă  jour le 1 avril 2019

Quoi ? Un article qui ne parle pas de mode masculine ? Du matelas sur BonneGueule, alors que la housse n'est mĂȘme pas en chambray japonais ?

Souvenez-vous, dans mon bilan, j'avais émis mon envie (trÚs) personnelle d'élargir de maniÚre (trÚs) sporadique l'éditorial, notamment sur des entreprises qui tentent de changer les rÚgles du jeu de leur marché. Celles qui proposent un produit meilleur et moins cher en supprimant les intermédiaires ou, tout simplement, en proposant un produit qui met une grosse claque à tout ce qui a été fait avant . Bref, je veux tenter de trouver des Hast, des Everlane ou des Maison Standards, dans d'autres domaines que la mode masculine.

Alors, c'est vrai, on pourrait dire que je ne suis pas expert dans ces autres domaines mais c'est justement ce qui m'intéresse. Je veux voir comment je me débrouille pour :

  • Chercher et synthĂ©tiser de l'information sur un tout nouveau sujet,
  • Vous en proposer un article qui soit trĂšs agrĂ©able Ă  lire et qui va vous apprendre tout un tas de trucs trĂšs utiles pour la suite.

En l'occurence, on va passer l'épreuve du feu en parlant de matelas, car c'est un secteur finalement trÚs propice à la "disruption" : une offre opaque, des prix difficiles à interpréter... mais j'y reviendrai.

Enfin, pour nos lecteurs les plus puristes, qu'ils se rassurent : je n'ai pas prĂ©vu d'intensifier spĂ©cialement la publication d'un "hors sujet" Ă  la mode masculine. On est avant tout lĂ  pour vous parler de vĂȘtements. Je pense qu'on ne publiera pas plus d'un ou deux articles de ce type par trimestre, voire moins


Idées reçues et techniques des vendeurs de matelas

Il y a quelques temps, j'avais pu déjeuner avec Julien, fondateur de Tediber, une start-up qui a pour ambition de créer les meilleurs matelas possible.

Et en grand curieux que je suis, je lui ai évidemment posé plein de questions sur le matelas car paradoxalement, alors qu'on y passe 1/3 de notre vie, on n'y connaßt pas grand chose, chacun y va de son petit avis pour choisir un matelas : "il faut aller chez telle marque, il faut de la mémoire de forme, mais non il faut du latex en fait ! "

J’ai fouillĂ© sur la toile que des avis sur des marques de matelas ou autres : rien de complet, accessible ou impartial. Alors, j’ai dĂ©cidĂ© de vous faire « l’article qui manque sur le matelas ». Et je pense que ça va retirer une Ă©pine du dos.

Le petit topo du marché des matelas

On a tous besoin de dormir confortablement.

Dans le cas contraire, chacun a fait l'expérience de plusieurs mauvaises nuits, et à quel point une mauvaise qualité de sommeil peut impacter toute notre vie quotidienne.

VoilĂ  pourquoi tout le monde comprend trĂšs vite l'intĂ©rĂȘt de ne pas nĂ©gliger sa literie !

Les personnes ĂągĂ©es Ă©tant plus sensibles Ă  un confort de sommeil (ben oui, ils n'ont pas les mĂȘmes attentes qu'un Ă©tudiant en mode YOLO qui peut dormir n'importe oĂč), elles sont d'ailleurs la cible d'arnaques aux matelas.

Car c'est un marché avec des aspects bien décourageants pour le client final, à savoir :

  • Une opacitĂ© dans l'information, donc incapacitĂ© Ă  jauger le bon prix du matelas, ce qui laisse la porte ouverte Ă  tout un tas d'escroqueries visant les personnes ĂągĂ©es,
  • Une impossibilitĂ© totale d'avoir une idĂ©e fidĂšle de la qualitĂ© intrinsĂšque du matelas, mĂȘme en se couchant dessus,
  • Des Ă©carts de prix jamais justifiĂ©s et difficiles Ă  comprendre : vous savez pourquoi une chemise peut coĂ»ter 40 € ou 150 €, mais combien d'entre vous sauraient dire qu'est-ce qui diffĂ©rencie un matelas Ă  500 € d'un Ă  2500 € ? Alors qu'on parle d'un Ă©lĂ©ment fondamental Ă  votre hygiĂšne de vie ! RĂ©sultat : le prix ne reflĂšte plus grand chose,
  • Une jungle de prix, de fabricants et de technologies. À force d'avoir trop le choix, cela devient incomprĂ©hensible et difficile de se dĂ©cider,
  • La difficultĂ© d'apprĂ©cier la qualitĂ© d'un matelas, mĂȘme en "l'essayant" en boutique (alors qu'un vĂȘtement, vous savez en l'essayant s'il tombe bien sur vous
 ou pas).
matelas pourri

Une vidéo édifiante qui devrait vous faire passer l'envie d'acheter un matelas dont vous n'avez aucune idée de sa traçabilité.

Quand on a un marché qui génÚre globalement autant d'angoisse et d'insatisfaction, c'est le terreau parfait pour mettre un grand coup de pied dans la fourmiliÚre, en apporter une offre de trÚs haute qualité à grande échelle . Bref, proposer un matelas extraordinaire à des gens ordinaires

Face à tout ce joyeux fatras, Tediber, une start-up spécialisée dans le matelas, a décidé de faire bouger tout ça. Mais avant, voyons comment se décompose un matelas lambda.

A premiĂšre vue, rien de particulier sur ce matelas Tediber.

À premiùre vue, rien de particulier sur ce matelas Tediber


Comprendre les caractéristiques d'un matelas

Halte aux idées reçues

Si on demande Ă  un Français quel type de matelas il prĂ©fĂšre, il y a presque 90 % de chances qu’il vous rĂ©ponde aimer les matelas fermes. Il va donc se diriger vers des matelas type planche en bois.

Ce Français lĂ , il n’a ni raison, ni tort. Il est juste un peu perdu. En fait, on pense que la sensation d’accueil du matelas est fonction du maintien qu’il offre Ă  la colonne vertĂ©brale, donc au dos.

Pour le client français non averti, le monde du matelas se divise en deux camps, les bons et les méchants :

  • les matelas fermes = bon maintien du dos et donc bon dodo,
  • Les matelas moelleux = matelas et dodo pourris.

À qui la faute ? À ses parents et grands-parents qui lui ont rĂ©pĂ©tĂ© qu’il fallait un matelas ferme pour bien le maintenir. Sauf que le monde a bougĂ© et, maintenant, on peut avoir des matelas moelleux et du fermes en mĂȘme temps.

Eh non, le Français ne veut pas dormir sur un nuage trop moelleux !

Eh non, le Français ne veut pas dormir sur un nuage trop moelleux !

Fermeté, maintien et accueil d'un matelas : qu'est-ce que c'est ?

  • L’accueil du matelas : c’est la premiĂšre sensation, le contact direct offert par le matelas. Il peut ĂȘtre ferme ou moelleux, c’est ça que notre Français associe au maintien. En rĂ©alitĂ©, tout le monde prĂ©fĂšre un accueil un peu ou trĂšs moelleux. Si vous vouliez dormir sur un matelas ferme, c’est comme si vous prĂ©fĂ©riez une couverture en laine Ă  un duvet moelleux.
  • Le soutien (ou maintien) : c’est ce qui permet de maintenir la colonne vertĂ©brale droite et ce, peu importe la position de sommeil. Et lĂ , c’est trĂšs important d’ĂȘtre fermement maintenu car autrement, votre corps passe la nuit Ă  contracter vos muscles pour vous maintenir. C'est justement trĂšs fatiguant, et vous vous rĂ©veillez plus fatiguĂ© que vous ne l'Ă©tiez avant de vous coucher.
soutien matelas

Tout l'enjeu d'un bon matelas est d'avoir un maintien qui soulage totalement la colonne vertébrale.

Sur un modÚle de mauvaise qualité et à matériaux équivalents, il y aura une différence de support en fonction du poids et de la morphologie de son utilisateur. Avec un mauvais matelas, il vous faut donc :

  • Du ferme si vous ĂȘtes lourds,
  • Du moelleux si vous ĂȘtes lĂ©gers.

Pourtant, en utilisant des mousses ayant une bonne élasticité et une bonne résilience, le soutien sera parfait quelque soit la morphologie du dormeur, puisque la mousse répondra de maniÚre différente en fonction de la force de pression exercée.

  • La densité : ça, c’est autre chose. La densitĂ© des matĂ©riaux d’un matelas correspond Ă  leur qualitĂ©, plus la densitĂ© est Ă©levĂ©e, plus le matelas sera de bonne qualitĂ© et durable. Cependant pour la mĂȘme densitĂ©, la fermetĂ© peut diffĂ©rer d'un matelas Ă  un autre. Vous comprenez petit Ă  petit pourquoi le choix d'un matelas est parfois une sacrĂ©e jungle


Il ne faut pas s’arrĂȘter aux notations de fermetĂ© des matelas (d’autant que celles-ci sont arbitraires et changent en fonction des marques), qui ne veulent en rĂ©alitĂ© rien dire. Elles n’ont de sens que pour les matelas de mauvaise qualitĂ©, pour proposer un soutien correct mĂȘme avec des matĂ©riaux dont l'Ă©lasticitĂ© est mauvaise.

Privilégiez les bons matériaux, les bonnes marques et essayez quelques nuits votre matelas.

Promotions et faux réseaux : comment éviter l'arnaque au matelas ?

Sur Internet, les promotions sont valables quasi continuellement et nous sommes inondĂ©s de -65 %, - 30 %, sommier offert, etc. Elles paraissent toutes exceptionnelles et Ă©phĂ©mĂšres mais, quand on creuse, c’est rarement le cas.

promo matelas

Avec autant de promotions, les fabricants sont obligés d'avoir un prix de départ assez élevé pour marger correctement.

Dans les boutiques, si on a la malchance de tomber entre la semaine du matelas et la semaine point promo, les vendeurs nous donnent toujours le droit « exceptionnellement » Ă  une promotion pas encore disponible, Ă  une « livraison offerte », ou encore à la reprise gratuite de l’ancien matelas.

Vous avez peut-ĂȘtre aussi fait l’expĂ©rience de l’achat d’un matelas « qualitĂ© hĂŽtel » un peu sous le manteau, auprĂšs d’un copain de copain, Ă  -40 % juste parce que le plastique avait étĂ© ouvert, etc.

Globalement, tout le monde autour de vous aura l’impression d’avoir fait une bonne affaire en achetant son matelas.

La réalité sur les prix des matelas

  • Les prix des matelas sont calculĂ©s pour qu’il y ait toujours une marge de x1,5 Ă  x2, mĂȘme avec des promotions incroyables ou des offres de livraison et de reprise.
  • S’il y avait effectivement une petite baisse de marge, elle serait financĂ©e par les quelques-uns Ă  qui le vendeur arriverait Ă  faire payer plein pot. Oui, vous ĂȘtes la cible.
  • En bref, les promos sont tout simplement la technique de vente la plus archaĂŻque mais aussi la plus efficace : vous faire comprendre qu’il ne faut pas que vous ratiez cette opportunitĂ©. LĂ  dessus, je ne vous apprends rien, c'est le mĂȘme fonctionnement que les soldes : crĂ©er un sentiment d'urgence et de raretĂ© par un prix "exceptionnellement" bas pour vous empĂȘcher de reporter votre achat. Vous vous dĂ©cidez dans la prĂ©cipitation, sans vraiment comparer.
  • Quant aux rĂ©seaux parallĂšles
 disons juste qu’il n’y a pas besoin d’ĂȘtre un gĂ©nie pour comprendre que l’absence de pignon sur rue leur permet de vendre des produits d’une qualitĂ© trĂšs trĂšs diffĂ©rente de celle annoncĂ©e. Eh oui, c'est malin car un matelas, ça ne s’ouvre pas pour vĂ©rifier ce qu’il y a dedans !
matelas arnaque

Il est clair que les vendeurs ambulants de matelas sont à fuir autant que possible. Si vous avez la fermeté nécessaire pour leur dire non, pensez aussi à aider vos proches plus ùgés pour leur apprendre à gérer ces vendeurs insistants.

Écoutez cette petite voix qui vous dit de prendre du recul et de prendre le temps de rĂ©flĂ©chir. Les promotions n’existent que pour pousser le consommateur Ă  l’achat non rĂ©flĂ©chi en profondeur. Elles ont un coĂ»t important : ce coĂ»t cachĂ© est intĂ©grĂ© au prix initial du matelas et se rĂ©percute sur la qualitĂ© du produit.

Garantie des matelas : y voir plus clair

Ce que disent / font les revendeurs de matelas :

  • Les garanties ne fonctionnent que si le sommier est achetĂ© avec le matelas,
  • Les matelas sont garantis jusqu’à 10-15 ans.

La réalité sur les garanties

  • Effectivement, un sommier en trĂšs mauvais Ă©tat peut abĂźmer un matelas et rĂ©duire sa durĂ©e de vie. Mais un sommier dure beaucoup plus longtemps qu’un matelas et il y a donc besoin d’en changer beaucoup moins souvent : il s’agit seulement d’augmenter le panier d’achat du client,
  • Dans les cas oĂč le sommier n’est pas achetĂ©, cela permet aussi de justifier la mauvaise qualitĂ© des matĂ©riaux, et leur dĂ©tĂ©rioration trop rapide,
  • Les garanties sur les matelas sont, dans tous les cas, une garantie sur les dĂ©fauts de fabrication : elles ne prennent pas en compte ce qu’on appelle dans le jargon « un affaissement normal », c’est-Ă -dire quand les matĂ©riaux se tassent. C’est tout Ă  fait normal oui, mais les matĂ©riaux de mauvaise qualitĂ© s’affaissent trĂšs vite et le matelas devient rapidement creux et peu confortable, lĂ  oĂč de trĂšs bons matĂ©riaux ne se tasseront pas avant 8-10 ans.
mal de dos matelas

Un mal de dos qui apparaĂźt sans raison apparente est peut-ĂȘtre le signe qu'il est temps de changer de matelas, car son affaissement devient trop prononcĂ© !

Conclusion

Un matelas est un investissement pour 12 ans (durĂ©e moyenne en France). Nous avons donc besoin d’ĂȘtre rassurĂ©s sur la qualitĂ© de cet objet, ce que les vendeurs et fabricants exploitent.

Les garanties sont souvent un nouvel argument marketing pour faire croire aux clients que leur matelas est de bonne qualité... mais à cause des nombreuses closes de ces garanties, elles ne représentent plus grand-chose et ne sont que trÚs rarement utilisables.

Comprendre les technologies utilisées dans les matelas

Ce qu’ils disent

  • Les matelas ont des faces Ă©tĂ© et hiver pour amĂ©liorer la rĂ©gulation de la tempĂ©rature en fonction des saisons,
  • Les bons matelas sont ceux qui ont le plus de zones de confort (7, 9, 12, etc.).

La réalité

  • Les faces ne jouent qu’un rĂŽle minime dans la rĂ©gulation de la tempĂ©rature, augmentant pourtant le prix de conception et donc de revente : la seule vraie raison est que le consommateur retournera son matelas rĂ©guliĂšrement, ainsi les matĂ©riaux se dĂ©forment moins rapidement et de façon plus homogĂšne.
    Les matériaux de mauvaise qualité passeront donc plus inaperçus.
  • Pour la tempĂ©rature : privilĂ©giez un accueil en latex, une chambre Ă  18 degrĂ©s et une couette de qualitĂ©. La plus belle des technologies fera le reste.
  • Les zones de confort n’ont de rĂ©el sens que pour les matelas Ă  ressorts. Pour les autres, cela augmente seulement les frais de conception, permettant encore une fois d’utiliser des matĂ©riaux de moindre qualité : un latex ou une mousse haut de gamme sont naturellement ergonomiques point par point. Les matelas en latex peuvent aussi avoir des zones de confort justifiĂ©es mais globalement, un matelas en latex n’est pas le top en matiĂšre de maintien.
matelas technologie

De nombreuses technologies existent dans les matelas, et on y comprend pas grand chose


Conclusion

Le jargon utilisé par les vendeurs permet de se différencier ou segmenter le marché.

La rĂ©alitĂ© est que l’utilisation de matĂ©riaux de bonne qualitĂ© dĂ©coule sur un matelas qui possĂšde naturellement ces qualitĂ©s, sans avoir de coĂ»ts cachĂ©s : la R&D pour mettre au point une innovation fumeuse, la production plus chĂšre pour crĂ©er des zonages sur le tissu ou dans le noyau, le stockage de nombreuses rĂ©fĂ©rences de produits diffĂ©rents... Tout cela augmente les coĂ»ts qui doivent bien se rĂ©percuter quelque part (= sur vous).

La reprise de matelas offerte

Ce qu’ils disent 

"On est sympa, on vous reprend votre ancien matelas."

La réalité

Vous commencez à comprendre, la reprise offerte, ça veut dire la reprise incluse !

Et une reprise, ce n'est pas donnĂ©, ça coĂ»te minimum 100-150 €. Alors mĂȘme que la majoritĂ© des villes proposent le ramassage gratuit des matelas ! En France, on a mĂȘme une pĂ©pite Ă  la pointe de ce type de recyclage trĂšs spĂ©cifique, Recyc Matelas.

CĂŽtĂ© reprise du matelas, mĂȘme Ikea propose une option de reprise gratuite de votre ancien matelas. Évidemment, le but est de proposer une expĂ©rience client au top afin de lui donner envie d'acheter Ă  nouveau du Ikea, il n'y a pas qu'une vocation purement environnementale derriĂšre cette offre
 mais on ne va pas s'en plaindre 😉

J'insiste tout de mĂȘme sur ce point car la reprise d'un vieux matelas est un sujet sĂ©rieux : dans la nature, il met prĂšs de 100 ans Ă  se dĂ©grader, alors qu'il y a tant de possibilitĂ©s de crĂ©er de la valeur sur un matelas Ă  jeter ! Faites-moi plaisir, avant de penser Ă  la dĂ©chetterie, essayez d'amĂ©liorer votre karma avec une fin plus heureuse pour votre matelas.

recycclage matelas

Le recyclage du matelas est un sujet complexe, notamment à cause de coûts de collecte élevés et d'une longue chaßne de "désassemblage".

Les conseils Ă  retenir pour bien choisir son matelas

  • Tout d'abord, on se renseigne sur la densitĂ© des matĂ©riaux pour avoir une piĂšce de qualitĂ©. La densitĂ© est indiquĂ©e dans les descriptions produits, voici les minima nĂ©cessaires en termes de durabilitĂ© :
    • Mousse Haute RĂ©silience (HR) : > 25kg/m3
    • Latex : >60kg/m3
    • Mousse Ă  mĂ©moire de forme : >40kg/m3
  • Faites bien attention Ă  l’indĂ©pendance de couchage (ce qui permet de ne pas sentir son partenaire bouger, qui est aussi la principale cause de rĂ©veil pendant la nuit). Je ne suis pas concernĂ© dans l'Ă©quipe mais Alex a tendance Ă  se rĂ©veiller quand sa douce bouge dans la nuit, c'est un point Ă  ne JAMAIS prendre Ă  la lĂ©gĂšre.
  • Ce matelas, il va bien falloir l'essayer Ă  un moment ou un autre, pour connaĂźtre ses goĂ»ts en matiĂšre d’accueil et ĂȘtre sĂ»r que le soutien soit correct, pour aller plus loin que "l'essayage au feeling". Les marques en sont conscientes, c'est pour ça qu'elles proposent souvent un nombre de jours d'essai. Renseignez-vous bien Ă  ce sujet et faites bien attention aux conditions de retour (si le retour est Ă  votre charge, par exemple).
  • On l'a dit plus haut, gardez votre sang froid devant « la promotion du jour » qui n’est lĂ  que pour vous pousser Ă  un achat irrĂ©flĂ©chi. On ne vous dit pas de payer plein pot, on recommande simplement de prendre le temps et de comparer.
  • Attention aux dimensions : un matelas trop petit sera dĂ©rangeant, lĂ  oĂč un matelas trop grand pourrait Ă©touffer l’espace de votre chambre.
  • L’épaisseur n’apporte que peu au confort mais un matelas de moins de 20 cm ne peut pas vraiment isoler votre corps du sommier et de ses mouvements. PrivilĂ©giez donc des matelas de plus de 20 cm mais en dessous de 27-28, pour ne pas avoir Ă  changer toutes vos housses de matelas.
  • Enfin, finissez par les propriĂ©tĂ©s hypoallergĂ©niques et anti-acariennes du matelas : un matelas en latex l’est par exemple naturellement, alors qu’un matelas rembourrĂ© en laine est Ă  bannir formellement pour les personnes sensibles sur ces points-lĂ . Une housse lavable peut aussi ĂȘtre un atout important pour l’entretien.

Le pari de Tediber

Bande de separation fermeture eclair du matelas tediber

MĂȘme si le matelas sera recouvert par une housse, c'est un joli tissu texturĂ© gris et une premiĂšre partie en tencel qui habillent le matelas

Vous commencez à comprendre comment le marché du matelas peut parfois se montrer impitoyable et bien bordélique et, de ce fait, vous pouvez avoir toutes les difficultés à choisir le matelas ultime (lisez l'histoire d'Alexis, lecteur de BonneGueule, vous allez vous reconnaßtre).

Un marché opaque, avec des marges délirantes et une offre peu lisible, laisse somme toute une énorme opportunité à un acteur entrant pour faire exactement le contraire, à la maniÚre d'Uber et les taxis. Regardez cette excellente vidéo d'un camarade d'école à ce sujet, les parallÚles avec l'industrie du matelas sont trÚs intéressants !

equipe tediber

L'équipe fondatrice : Julien au milieu, Juan Pablo et Jean-Christophe du studio de design Nocc à ses cÎtés.

Et c'est là que le destin a placé Tediber sur mon chemin, créé par Julien Sylvain, un serial entrepreneur au CV solide (bon signe : il n'a aucun mal à parler de ses échecs, quelque chose que j'apprécie beaucoup). J'ai été ravi de voir qu'ils ont eu une approche trÚs différente de ce qu'on voit habituellement, en prenant un à un toutes les frustrations qu'on peut avoir avec un matelas et son achat.

Ben oui, vous vous souvenez des trucs relous de la plupart des fabricants ? Tediber a décidé d'en faire des avantages pour leurs clients :

  • Un seul produit, pour une lisibilitĂ© de l'offre maximale,
  • Pas d'intermĂ©diaires pour avoir un prix attractif (le revers de la mĂ©daille, c'est que la marge est tellement tassĂ©e qu'il n'y a jamais de promotion, ou plutĂŽt si : elle dure toute l'annĂ©e ! )
  • Beaucoup de garanties pour rassurer le client, et la possibilitĂ© de faire un retour en arriĂšre : 100 nuits d'essai et une reprise gratuite du matelas. Les matelas repris sont donnĂ©s Ă  des associations.
  • Et comme de nombreuses start-up, une culture trĂšs forte du service et de la satisfaction client : ils livrent Ă  Paris sur des crĂ©neaux de 1h30 avec le coursier qui vous monte le matelas Ă  l'Ă©tage. Ailleurs en France, c'est une livraison par UPS en 24h, chose assez rare pour une marque de matelas. Pour le service client, comme chez Captain Train (ou comme chez nous 🙂 ) il est internalisĂ© (=ce n'est pas un call center qui n'a rien Ă  voir avec l'entreprise qui rĂ©pond aux appels des clients) et c'est l'Ă©quipe du siĂšge qui rĂ©pond aux clients.

Finalement, c'est un business model que vous connaissez trĂšs bien en matiĂšre de vĂȘtements. Par exemple, Hast a longtemps Ă©tĂ© une marque dite "mono produit" (qui ne vendait que de la chemise), Ă  un prix trĂšs attractif grĂące Ă  la vente directe (ils n'ont jamais Ă©tĂ© distribuĂ©s chez des revendeurs). C'est la mĂȘme chose pour Tediber : un seul produit, pas d'intermĂ©diaires pour prĂ©server la marge, un prix attractif et une expĂ©rience client qui se veut trĂšs agrĂ©able.

Ca paraĂźt Ă©vident dit comme ça, mais en France, c'est un modĂšle prĂ©curseur, qui n'a d'ailleurs pas Ă©chappĂ© Ă  la presse, notamment chez TĂ©lĂ©matin avec un reportage d'une grande clartĂ© et BFM Business, oĂč l'Ă©quipe raconte la genĂšse du projet
 et ses difficultĂ©s !

boite tediber

L'originalité de la livraison : les matelas sont livrés dans des boßtes en carton facilement transportables. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, compresser le matelas pour des raisons de place n'affecte en rien sa qualité, et les grandes marques se refusent de le faire uniquement pour des questions d'image


Ce matelas, qu'est-ce qu'il a de particulier ?

Tediber a fait un pari audacieux : concevoir UN matelas en plusieurs tailles et qui conviendrait Ă  tous les dormeurs. J'Ă©tais assez perplexe devant cette approche "one size fits all" (un produit qui convient Ă  tout le monde) mais comme vous allez le voir, en pratique, ça a l'air de plutĂŽt bien marcher pour ceux qui l'ont testĂ© 🙂

Se prendre au jeu - Soiree entre fille sur tediber le matelas pour les filles et les garcons light

LĂ© dĂ©tail qui ne doit vous Ă©chapper et qui en fait un matelas intĂ©ressant : le verre de spiritueux posĂ© sur le matelas ne se renverse pas malgrĂ© deux personnes assises dessus ! Ca s'appelle l'indĂ©pendance de couchage 🙂

Julien a en fait décidé de prendre le meilleur des trois technologies actuelles, à savoir :

  • Une premiĂšre couche en latex, c'est la premiĂšre chose que vous sentez quand vous vous allongez dessus (on parle de "l'accueil" du matelas) qui donne beaucoup de moelleux en surface,
  • Une Ă©paisseur de mousse "mĂ©moire de forme", qui apporte le maintien nĂ©cessaire. Mine de rien, il y a un parti pris de la part de Julien, puisque bon nombre de marques mettent la mousse mĂ©moire de forme en premier contact avec le corps. Or, le problĂšme c'est qu'elle gĂšre mal la chaleur, et c'est pour cette raison que dans un matelas Tediber, elle vient aprĂšs l'accueil en latex
  • Et enfin une mousse polyurĂ©thane et haute rĂ©silience, qui va permettre au matelas de durer et d'ĂȘtre confortable. Je regrette juste que Tediber ne dĂ©taille pas plus en quoi sa mousse est unique par rapport aux autres.
BR

Les trois matériaux bien visibles : en premier le latex, puis la mémoire de forme, et enfin la mousse haute résilience.

C'est cet assemblage de trois matériaux soigneusement choisis qui donne un confort propre à Tediber. Point appréciable, le latex est certifié OEKO-TEXŸ Standard 100 tandis que la a mémoire de forme et la mousse sont labellisées Certipur. Les composants sont donc non nocifs et à faible impact sur l'environnement.

Dans ce genre de projet, pour une marque qui part de zéro, tout l'enjeu va porter sur l'exécution de l'idée, et ici, sur le sourcing du fabricant.

FullSizeRender (19)

Les matelas prĂȘts Ă  ĂȘtre expĂ©diĂ©s dans l'usine belge, qui est apparemment le pays du matelas, tout comme la Suisse est le pays de l'horlogerie


Julien a réussi à trouver un fabricant avec 40 années d'expérience pour concrétiser son idée. AprÚs quelques prototypes, le grand jour est arrivé : le lancement de la marque, et l'épreuve du feu parmi les premiers clients
 Mais avant, parlons prix.

On est sur un matelas standard Ă  650 €, soit le prix d'un costume. Pour un Ă©lĂ©ment aussi vital (vous allez quand mĂȘme passer un tiers de votre temps allongĂ© dessus, et il est garant de la qualitĂ© de vos nuits), qui va durer plusieurs annĂ©es, je trouve que c'est un investissement tout Ă  fait raisonnable.

Alors, un matelas qui coĂ»te 650 € au lieu de 1500 €, oĂč tout est fait pour dĂ©passer les attentes du client, trop beau pour ĂȘtre vrai ? L'heure du test en situation a sonnĂ© !

Le test du matelas Tediber : nos avis

Eh bien pour cette fois-ci, le test va ĂȘtre un peu particulier, puisque :

  • Ce n'est pas moi qui l'ai testĂ©,
  • Et ce n'est pas un, mais DEUX testeurs comme vous et moi, de l'Ă©quipe, qui vont vous livrer leur ressenti.

En effet, par un hasard du calendrier, Alexandre (le chef de produit que vous voyez tout le temps dans les vidĂ©os) et JĂ©rĂ©my (le concepteur-rĂ©dacteur qu'on ne voit pas souvent dans les vidĂ©os), ont eu besoin d'un nouveau matelas Ă  peu prĂšs en mĂȘme temps, Ă  la suite d'un dĂ©mĂ©nagement.

Ils ont tous les deux opté pour un matelas Tediber et ont tenu à écrire chacun leur feedback :

Test du matelas Tediber par Jérémy

J'ai personnellement fait l'acquisition du matelas Tediber il y a deux mois, emmĂ©nageant dans un nouvel appartement. Étant en concubinage, j'ai optĂ© pour le format Queen, c'est-Ă -dire le format 160 x 200.

Au départ, j'ai mis un petit laps de temps pour m'habituer à cette literie. En effet, le lit est relativement dur et épais, ce qui est aussi le corollaire d'un maintien assez exceptionnel. J'avais été habitué par le passé à des lits de moins bonne qualité, plus mous... Mais petit à petit, grùce à la mémoire de forme, le lit s'est adapté ; ou je me suis adapté à lui et mon dos a commencé à bien prendre son pied.

Lilibear sur Tediber

Tediber : l'ami des bĂȘtes !

En ce qui concerne son maintien justement, c'est simple : si vous bougez, la personne à cÎté ne ressent aucune vibration, ce qui constitue un atout non négligeable quand on vit en couple. Par exemple, si vous devez aller aux toilettes ou vous rendre chez votre maßtresse en pleine nuit, votre copine ne se réveillera pas. #astuce

Plus sĂ©rieusement, au contraire des lits mous qui peuvent ĂȘtre apprĂ©ciables mais desquels le confort dĂ©cline au fur et Ă  mesure du temps, ce matelas est tout le contraire pour moi. Plus je dors dedans, plus je m'y sens bien.

À noter que je dors sans sommier depuis le dĂ©but, je compte en acheter un trĂšs bientĂŽt . EsthĂ©tiquement c'est toujours mieux, et ça permettra de gagner Ă©galement en souplesse. Je ne suis pas un expert du lit, mais Tediber a vraiment une carte Ă  jouer dans un secteur qui mĂ©rite d'ĂȘtre changĂ© (le marchĂ© de la literie n'a connu aucune Ă©volution technologique majeure depuis 30 ans).

Tediber, le BonneGueule de la literie ? 😉

Le service de reprise de l'ancien matelas

Ils ont un service unique qui va vous simplifier la vie : ils reprennent votre ancien matelas et lui redonnent une seconde vie grĂące Ă  une partenariat avec Eco-mobilier.

Le service est payant (30€), mais ça va vous Ă©viter quantitĂ© de problĂšmes : votre ancien matelas est repris le jour oĂč vous recevez votre nouveau matelas, pas besoin de mettre le matelas dans la rue ou dans une dĂ©chetterie.

LĂ  vous avez l'assurance qu'il va ĂȘtre recyclĂ© proprement : il va ĂȘtre dĂ©mantelĂ© et principalement transformĂ© en matĂ©riaux d'isolation pour le bĂątiment.

L'avis d'Alexandre sur le matelas Tediber

Ayant récemment déménagé pour passer d'un petit studio meublé à un appartement plus grand mais non meublé, j'ai dû me confronter à l'achat d'un nouveau lit (sommier + matelas).

Ayant un sommeil trĂšs compliquĂ©, le choix du matelas (dans lequel nous passons 1/3 de notre vie) est un achat extrĂȘmement important. Je n'ai pas le droit Ă  l'erreur. Et au regard du prix des lits, cela reprĂ©sente un vrai investissement, voire mĂȘme une source d'angoisse.

Alors certes, je m'étais fait à l'idée de débourser une certaine somme mais je n'avais pas envie de me faire arnaquer...

Cette peur est justifiĂ©e car le marchĂ© de la literie est une jungle pire que l'industrie textile, avec une opacitĂ© aussi dĂ©concertante que les prix affichĂ©s sur les Ă©tiquettes. Comprendre l'offre est quasiment impossible, et je ne vous parle mĂȘme pas de la qualitĂ© des vendeurs dans les enseignes, incapables de vous renseigner correctement.

Ce que j'ai aimé chez Tediber, c'est l'offre trÚs claire : un matelas unique. Impossible de faire une erreur, c'est LE bon matelas, car il a été pensé et conçu comme le matelas ultime et juste.

C'est Elie qui m'en avait parlĂ© le premier... et j'avoue avoir Ă©tĂ© sceptique au dĂ©but. J'ai quand mĂȘme sautĂ© le pas et achetĂ© le modĂšle Queen (160 cm de large, indispensable quand votre copine s'Ă©tale sur les 2/3 de la surface et ne vous laisse qu'un infime morceau). J'ai enfin complĂ©tĂ© cet achat avec l'acquisition d'un sommier classique.

toucher matelas tediber

Alexandre valide l'accueil du matelas.

J'ai tout de suite Ă©tĂ© conquis, on ressent honnĂȘtement une vraie diffĂ©rence en termes de confort. Au premier abord, il paraĂźt "moelleux" mais offre quand mĂȘme beaucoup de soutien (j'ai horreur de m'enfoncer dans un matelas trop mou). Un mĂ©lange entre un matelas "accueillant" et un matelas plus stricte. Un Ă©quilibre parfait !

Des amis et de la famille sont venus Ă  Paris et je leur ai prĂȘtĂ© mon appartement, eux aussi sont sĂ©duits... Donc je le recommande Ă  tous ceux qui veulent investir dans une literie de qualitĂ©.

En fait, il est trĂšs compliquĂ© d'expliquer la sensation de confort : c'est comme s'il y avait la fermetĂ© nĂ©cessaire quand on s'asseoit pour lire un livre ou regarder une sĂ©rie, et la juste "mollesse" une fois allongĂ©. Cette “mollesse" qui fait que ton corps se moule dans le matelas et n'est pas contraint.

chien tediber

Le moelleux du matelas qui fait du bien Ă  tout le monde.

Le matin, on se sent complĂštement reposĂ©, batteries chargĂ©es pour attaquer une nouvelle journĂ©e (mention spĂ©ciale pour les grasses matinĂ©es le weekend, oĂč le matelas Tediber vous transporte loin). Alors, je n'irai pas jusqu'Ă  dire que tous mes problĂšmes de sommeil se sont rĂ©glĂ©s par cet l'achat, mais il contribue fortement Ă  amĂ©liorer ma situation.

En revanche, il y a un effet négatif que j'avais totalement sous-estimé : maintenant, j'ai aussi énormément de mal à retourner sur un matelas classique quand je dors chez ma copine ou chez des amis... Cela provoque des maux de dos matinaux assez désagréables. On s'habitue trÚs vite au luxe de profiter d'une trÚs bonne literie, votre corps vous en remercie.

C'est trÚs difficile d'écrire ce qu'on ressent dans un bon matelas, alors le mieux reste d'essayer. Comme me l'avait dit Elie "Alex, si tu n'es pas satisfait, tu as trois mois pour renvoyer le matelas". Trois mois, c'est largement suffisant pour juger de la qualité d'un lit. D'autant plus qu'en une nuit, vous serez déjà convaincu.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.