Reportage : Collection printemps/été 2015 de MELINDAGLOSS, un air de voyage

Temps de lecture : 9 minutes

Année après année, MELINDAGLOSS (oui, la marque s'écrit à présent comme ça) continue son évolution vers une marque créateur. Si la dernière collection avait été marquée par l'ouverture de leur nouveau flagship au 10 Boulevard Filles du Calvaire, cette saison d'été est l'occasion d'affirmer encore plus son côté "créateur". Il est à noter que la précédente collection d'été 2014 ne m'avait pas vraiment convaincu dans son utilisation du vert et du jaune (je crois que je n'avais d'ailleurs pas écrit d'article à ce sujet) et je pensais que la marque préférait axer ses efforts créatifs sur l'hiver.

Sauf que j'ai été surpris au défilé : les couleurs étaient bien mieux utilisées et variées, la marque s'est risqué à explorer d'autres volumes que la sempiternelle silhouette "ajustée-mais-pas-moulante" à laquelle on a droit depuis des années dans le prêt-à-porter masculin.

Cette collection estivale est intéressante à plus d'un titre, car elle synthétise un peu les grandes tendances de fond du moment pour une collection masculine d'été :

  • Les motifs (particulièrement les micro-motifs).
  • Les vestes croisées.
  • Les coupes plus amples, comme en témoignent les pantalons plus larges.

Et ça tombe bien, ce sont trois points que nous avons très peu évoqués sur BonneGueule jusqu'à présent. Voyons ce que nous pouvons en tirer.

Le positionnement de la marque et de la collection estivale

Le voyage est un thème assez récurrent dans les collections, j'étais curieux de voir comment MELINDAGLOSS allait le réinterpréter à sa manière. Pour visionner le défilé de la collection de cet été (l'événement a eu lieu dans le cloître de Port-Royal) et voir les looks en mouvement, c'est juste ici.

On est ici sur une notion de "voyage" au sens large :  voyage initiatique, voyage spirituel... La collection est marquée par des inspirations afro-caribéennes : on y trouve des motifs de coquillages et de coraux. Cela se ressent aussi au niveau des couleurs utilisées : nuances de sable / blanc cassé / écru, des couleurs chaudes à savoir des rouges / orangés, et des bleus évocateurs tels que bleu océan, bleu profond ou encore bleu nuit. On peut difficilement évoquer de manière plus claire les vacances à la mer...

Avec un tel thème, il était évident que cette collection serait placée sous le signe du "chill out", de la détente en bord de mer. Ça se ressent beaucoup au niveau des matières, qui sont résolument bien décontractées. Même certaines pièces formelles comme les vestes ont des matières bien estivales, comme du lin, qui fait son grand retour dans cette collection d'été. Finalement, il y a assez peu de pièces formelles.

Les motifs ne sont pas en reste, avec notamment des micro-motifs ou jeux graphiques travaillés et des imprimés qui mettent en avant le corail et le coquillage. Et je trouve qu'ils ont plutôt bien réussi à s'approprier des dessins de coquillage pour les tee-shirts.

Capture d’écran 2015-04-09 à 17.58.58 Capture d’écran 2015-04-09 à 18.00.30

Deux motifs de coquillage bien interprétés, entre l'abstrait et la plage.

C'est quand même un pari, car les clients français ont tendance à s'enfuir en courant dès qu'ils voient le moindre motif fort...

motif corail melindagloss

Sur ce bomber, on retrouve l'imprimé coquillage exotique phare de la collection, en version moutarde.

Vous vous projetez déjà au soleil, un mojito à la main ? Alors il est temps de plonger pour de bon dans la collection estivale.

La collection S/S15 MELINDAGLOSS

Avant tout, sachez que le défilé ne représente pas toutes les pièces vendues en boutique. MELINDAGLOSS continue de proposer une ligne de basiques sobres qui concerne les costumes, les chemises et les jeans.

Les costumes : à porter en bord de mer

On commence avec les costumes. Concernant les vestes, on reste sur du semi-entoilé, mais de manière curieuse, sans que j'aie réussi à avoir d'explication sur ce point, je trouve qu'il est beaucoup plus fluide qu'avant... Soit c'est moi qui me fais des idées, soit il y a eu un changement. Si jamais vous avez un retour à me faire dans les commentaires, ne vous en privez pas !

Il y a eu aussi quelques petits changements : le col s'est très légèrement élargi, et l'épaule est, un tout petit peu, plus ronde. A mon grand bonheur, on trouve enfin quelques vestes "un bouton", dans des matières texturées et à micro-motifs. Parfait pour ce look élégant et décontracté que vous aimez tant.

veste texturée melindagloss

C'est ce genre de micro-motifs que vous devez explorer. C'est une manière facile d'apporter de la variété à des pièces structurées.

On y voit aussi des vestes croisées. Ces pièces ont conquis depuis longtemps le Pitti, et on commence à en voir de plus en plus en France. L'intérêt de cette coupe est qu'elle donne beaucoup de carrure et de prestance à une silhouette. Par contre, vous êtes obligés de la fermer quand vous êtes debout avec, il est hors de question de marcher avec une veste croisée ouverte !

Au niveau des matières, il y a du choix, vous n'aurez aucun mal à trouver une veste à porter avec un jean. La palette de couleurs est variée et explore des teintes inhabituelles pour des pièces tailleur.

Les pantalons : de l'ampleur et du choix

défilé melindagloss

Voilà la coupe classique d'un pantalon MELINDAGLOSS, qui se fond facilement dans une tenue décontractée...

Si vous voulez porter autre chose que des jeans, vous allez être contents, ils y sont quasiment absents dans cette collection.

À la place, on a un festival de chinos et de pantalons divers. Et il y en a pour tous les goûts. Si leurs fameux pantalons ajustés sont toujours bien présents et parfaitement coupés, la marque semble avoir voulu faire une incursion plus "créateur" avec une coupe plus ample (22 centimètres d'ouverture de jambe) et plus taille haute. 22 cm, ça peut vous paraître large, mais il y a une époque (moins d'une dizaine d'années), où les pantalons étaient entre 19cm et 22 cm, et non entre 16,5 cm et 19 cm comme c'est le cas aujourd'hui.

costume melindagloss

pantalon large melindagloss

Et voilà maintenant une coupe plus ample, qui change radicalement des silhouettes ajustées en vogue dans le prêt-à-porter masculin.

Autant vous dire, je suis très curieux d'essayer cette coupe, que Kris Van Assche explore d'ailleurs régulièrement, car ça a l'air très confortable, et surtout, visuellement, le tissu peut avoir des mouvements plus amples et plus fluides en mouvement. En fait, c'est comme si la marque encourageait ses clients les plus classiques à essayer des pièces un peu plus fortes.

Les pantalons sont donc une bonne surprise, car il y a du choix là où je ne m'y attendais pas, du design le plus simple (le chino beige) à la coupe plus sophistiquée (le pantalon large à micro-motifs).

Niveau prix, ça n'a pas beaucoup bougé. Certains pantalons comportent deux plis sur les poches avec patte de resserrage, associés à une taille mi-haute, ils sont donc plus chers.

Les chemises : MELINDAGLOSS en terrain connu

Concernant les chemises, ça fait bien longtemps que MELINDAGLOSS n'a plus grand chose à prouver de ce côté-là, tant c'est une pièce qu'ils maîtrisent, avec des designs parfaitement équilibrés. Et avec les saisons qui défilent année après année, je m'aperçois que c'est définitivement le type de pièces où la marque se distingue le plus. Dans cette gamme de prix, on trouve finalement assez peu de marques qui poussent la création aussi loin sur de la chemise, sans tomber dans des délires de designers. À ce jeu-là, MELINDAGLOSS réussit saison après saison à proposer des designs originaux que l'on ne pourrait pas voir ailleurs.

Ainsi, j'ai aimé la variété de micro-motifs et de dégradés disponibles (malheureusement, ils ne sont pas tous sur l'e-shop, donc pas de photos à vous montrer). Comme d'habitude, il y a par collection une chemise au motif très fort. Ici, c'est le fameux dessin de coquillages et de coraux qui, force est de le constater, trouve parfaitement sa place en bord de mer par Rémi :

rémi de laquintane créateur de melindagloss

Puisqu'il est assez rare que Rémi se laisse photographier, profitons-en pour vous montrer cette photo :

rémi de laquintane de melindagloss

C'est ce que j'aurais répété inlassablement pendant des années : le gris est parfait pour intégrer des motifs et des coloris forts dans votre tenue.

Il y a une autre chemise à motifs que j'ai bien aimée :

chemise à motifs melindagloss

Chemise Saint-Germain avec un motif graphique navy et blanc. C'est exactement le genre de motifs facile à tenter l'été. À porter avec un chino retroussé !

Certains polos sont fabriqués en micro coton : il s'agit d'une longue fibre de coton avec un effet texturé comme une serviette de toilette, très doux au toucher. C'est une matière assez originale, mais dont j'ai du mal à voir les possibilités dans une tenue.

Polo coton éponge melindagloss

Le drôle de coton éponge du polo, une matière que l'on croise très rarement dans du prêt-à-porter masculin.

La maille : du coton texturé

Côté maille, la marque propose de très jolis cardigans en pima coton, et subtilement bicolores : par exemple sur la couleur navy, le devant est plus foncé que le dos. Ils sont également fabriqués en Italie et en 100 % coton. Vous ne serez pas dépaysé par rapport aux collections passées, l'été est toujours une période très sobre pour la maille chez MELINDAGLOSS. L'intérêt de la maille en coton ? Ça se lave sans problème en machine.

maille coton melindagloss

La maille en coton est très réussie, avec un bon équilibre en texture travaillée et sobriété, comme sur ce pull à col rond.

L'outerwear : des pièces sobres

Passons maintenant à l'outerwear. Le trench beige a été complètement repris à zéro avec un tissu italien déperlant. Il présente également une coupe unique aux épaules, que je n'avais jamais vue avant : quand vous regardez le trench en face, on est sur une épaule classique qui structure la carrure. Mais quand vous retournez le trench de dos, au niveau de l'épaule, c'est une manche raglan qui est visible, avec tout le confort qui va avec. C'est donc un montage d'épaules qui en regroupe deux. Le meilleur des deux mondes, en somme.

Le prix est très compétitif puisque que sur cette pièce aux boutons en corne et au tissu déperlant, comptez 490 €. C'est à peine plus cher qu'un trench Sandro, mais avec une qualité qui n'a rien à voir.

trench melindagloss

Le fameux trench-coat, avec peu de boutons pour épurer l'ensemble.

La marque propose aussi des vestes et cabans d'été. Compte tenu des matières utilisées et des finitions le rapport qualité / prix (entre 450 et 500 €) est très bon.

caban melindagloss

Le joli caban beige à 460 €. Difficile de se tromper sur un tel design.

Enfin, on trouve une bonne surprise sur les cuirs, issus de tanneries françaises : un cuir d'agneau velours beige (comprendre veste en daim) au prix de 1 215 € et un cuir d'agneau pleine fleur camel à 1 485 €, très beau. Ces pièces sont, bien sûr, toutes deux confectionnées en Italie.

cuir melindagloss

Le fameux cuir camel, vraiment très beau. On est sur une pièce qui coûterait 2 000 - 2 500 € n'importe où ailleurs. Et il est impeccablement bien coupé.

Quant aux souliers, ce n'est pas leur spécialité mais on retrouve tout de même deux collabs au sein de la boutique : MELINDAGLOSS s'est associée à Charles Philip SHANGAÏ sur des slippers (disponibles en navy et beige) et à SpringCourt sur une paire de sneakers basses avec un imprimé à motif africain. Cela dit, quitte à acheter des chaussures chez MELINDAGLOSS, autant attendre l'hiver prochain, car le footwear est bien plus travaillé et abouti.

Conclusion

L'intérêt de cette collection tient en trois mots : vestes, chemises, et pantalons. Sur ces trois vêtements, il y a de nombreuses possibilités en terme de look et la marque a bien corrigé le tir depuis la collection d'été 2014. Je ne peux que vous encourager à aller voir les pièces de près en boutique en ayant en tête d'essayer des micro-motifs pour les vestes et surtout, les pantalons larges !

Bonus 1 : invitation aux ventes presse du 10 et 11 avril

Deux fois par an, la marque organise des ventes presse confidentielles avec des prix très avantageux (60 € euros la chemise par exemple). Ces ventes sont normalement réservés à ceux qui travaillent dans la presse et il est rare qu'un particulier puisse y avoir accès.

Mais une fois n'est pas coutume, MELINDAGLOSS a accepté de transférer l'invitation aux lecteurs BonneGueule. La voici :

Vente presse melindagloss

Le précieux sésame !

La vente aura donc lieu le vendredi 10 et samedi 11 avril au QG historique situé au 26 rue du Bouloi. C'est une excellente opportunité d'avoir quelques pièces à des prix sacrifiés, d'autant plus qu'il y a pas mal de choix, en vestes et chemises notamment.

Bonus 2 : un projet d'interviews

Vous le savez peut-être, mais MELINDAGLOSS est une marque qui s'imbrique souvent à des événements culturels. On devrait assister au retour des projections de films, mais aussi (et c'est une exclu BonneGueule) il y aurait une idée de courtes interviews dans un hôtel, en mettant en scène les invités dans une chambre. La particularité de ce projet serait d'interroger des hommes et des femmes ne travaillant pas dans la mode... Le projet est encore au stade de l'idée, affaire à suivre...

In bed with... Cara. C'est The Telegraph qui a eu ce privilège !

Benoît Wojtenka Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.
Et j'ai quelques lubies : le sport en salle, le techwear… Et j'adore le thé sous toutes ses formes, que je bois à raison de plus de trois litres par jour.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.