Test : Cavalier Bleu, une réinterprétation de la veste à empiècement

Temps de lecture : 9 minutes

À travers cet article, on va vous parler un peu de Cavalier Bleu, et beaucoup de leur veste Cerracolla : elle est pour moi emblématique d'une pièce forte, avec des détails qu'il faut apprendre à domestiquer.

Cavalier Bleu : présentation de la marque

Les origines de Cavalier Bleu

C'est quand j'étais chez l'Exception que j'ai découvert la marque Cavalier Bleu. À l'époque, elle ne proposait que des vestes pour femmes, extrêmement bien coupées. J'ai tout de suite été assez frustré et n'attendait qu'une chose : que la marque s'intéresse à l'homme.

Un an plus tard, je rencontre au détour d'un pop up store Samy et Damien, qui proposent alors une collection entièrement consacrée à l'homme, avec une gamme plus large que la veste : costumes, chemises, pantalons, et accessoires.

cavalier bleu

Samy (à gauche) et Damien (à droite) :
créateurs de la marque Cavalier Bleu.

C'est autour de l'almanach du Cavalier Bleu, écrit par les peintres (et théoriciens de l'art) Vassily Kandinsky et Franz Marc, que la marque développe sa collection.

La philosophie de Kandinsky est simple : une inspiration artistique doit être indépendante et libre, comme guidée par un cavalier qui chercherait à canaliser cette folie créatrice. Et ce n'est pas une interprétation fantaisiste et perchée : Kandinsky étant un artiste qui aime expliquer simplement et rationnellement ses œuvres.

Kandinsky, dans les faits

Cavalier Bleu est aussi une marque qui a son penchant de folie créative, et ça se voit à travers les liserés bleus satinés, les motifs croisillons, ou les boutons en finition canon satiné. Des détails qu'on a encore jamais vu sur des vêtements formels comme des vestes ou des chemises.

promo-solde-chemise-cavalier-bleu

Cette créativité est canalisée par une production
rationnelle et exigeante à la fois.

C'est justement l'état d'esprit de Samy qui est garant de cette qualité : celui-ci a toujours voulu dépasser la beauté éphémère et superficielle pour s'intéresser plutôt à des objets beaux et durables, qui pourront l'accompagner longtemps et véhiculer un message de fond.

Mise à jour 29/02/2016 : depuis quelques collections, une bonne partie des vêtements ne semble plus être produite en France.

Cette ambition se retrouve d'abord à travers des vestes entièrement fabriquées en France, et plus particulièrement à Paris (les autres produits comme les chemises sont produites dans d'autres pays).

Vous le savez : la production en France est coûteuse. Ce n'est qu'après une sélection rigoureuse que Cavalier Bleu a retenu deux ateliers parisiens, qui fournissent déjà de prestigieuses marques françaises.

Aussi, sans le savoir-faire qui va avec, le made in France n'a aucun intérêt : ces deux ateliers-là ont pu rester familiaux, et leurs employés ont entre 30 et 40 ans d'expérience.

IMG_1336

Leur collection se compose donc de produits permanents et très peu soldés, avec un soin particulier sur les matières : c'est le cas de la chemise blanche dont vous avez peut être déjà entendu parler, et aussi de la veste Ceracolla.

La veste Cavalier Bleu Ceracolla (460 €)

A première vue, il s'agissait pour moi d'une simple veste, avec un empiècement en cuir aux épaules. Cela va en réalité un peu plus loin que ça...

L'empiècement aux épaules

Il est réalisé à partir d'un cuir d'agneau italien très doux, avec une texture particulièrement lisse.

IMG_1329

IMG_1331
Le contraste de couleur est vraiment bien choisi.

S'il est si agréable aux yeux, c'est que le marron et le bleu sont tout simplement complémentaires. Il existe un site très simple pour vérifier si deux couleurs peuvent bien s'assembler ou non, il s'agit de colordb.

Vous aurez probablement besoin de le consulter souvent au début, puis cela deviendra juste naturel.

Vous aurez aussi remarqué que cette couleur est plus claire que le bleu de la veste : c'est un gros avantage car cela attire le regard vers vos épaules et cela les met en valeur. Le bleu plus foncé va en effet, a contrario, amincir votre silhouette.

Cette combinaison de couleurs est idéale pour donner un léger effet en V à votre torse, avec une taille amincie et des épaules qui paraîtront plus larges.

J'ai également un peu tiqué sur la matière, que je trouvais au début un peu lisse, voire fade. J'ai ensuite compris que c'était parfaitement normal, et qu'il y avait en fait une logique de contraste de matières avec la laine de la veste dont on va tout de suite parler.

La laine Vitale Barberis Canonico

Pour être franc, c'est une matière avec laquelle je n'étais auparavant pas du tout familier avant de la voir sur cette veste, et sur d'autres modèles de marques qualitatives comme Ami.

J'ai été très agréablement surpris: c'est vraiment la matière idéale pour une veste d'été qui respire bien : la laine Vitale Barberis Canonico est d'une qualité supérieure, avec une finesse de fil qu'on ne retrouve pas partout ailleurs.

D'autre part, le tissage est vraiment original, et peut presque rappeler une maille fine. Résultat : il laisse passer parfaitement l'air, et se sent à peine.

IMG_1341

Enfin, vous pouvez le voir sur ces photos de détails, le rendu est original en termes de couleurs : le bleu est très nuancé et va d'un ton électrique à un ton bleu nuit, de manière subtile.

Le col de la veste

Les revers du col ont un motif original, développé par Cavalier Bleu. Le rendu est proche du cuir, mais il s'agit en fait de vinyl, donc une matière synthétique.

Cela peut paraître surprenant, et je vois d'ici les levées de boucliers, mais le choix est en fait parfaitement justifié dans le cas présent...

Samy et Damien m'ont d'abord évoqué la couleur : le motif, qu'ils ont conçu eux même utilise des tonalités très riches de bleu turquoise et de bleu marine, qu'il fallait retranscrire à la perfection.

IMG_1338

Seul souci: imprimer sur du cuir donne un résultat assez fade, où les couleurs perdent beaucoup de leur éclat. C'est justement le vinyl qui est le meilleur compromis pour une impression qui reste un minimum fidèle aux couleurs originales. Voici une petite photo pour que vous puissiez en juger vous-même.

Autre problème : les revers du col sont pliés en permanence. Ce n'est pas un traitement qu'une matière naturelle peut supporter longtemps. On aurait eu rapidement un grossier plis d'usure avec du cuir, qui aurait fini par craqueler. Encore une fois, le vinyl semblait à l'évidence être une matière plus adéquate.

Les finitions du blazer Cavalier Bleu

Le semi-entoilage

Ce n'est pas la première fois qu'on vous en parle : l'entoilage est la manière d'assembler les couche d'une veste entre la doublure et la couche extérieure. Il permet un meilleur maintien et épouse plus facilement votre silhouette.

L'entoilage tient en plus de ça largement plus longtemps que le thermocollage, qui perdra ses formes au fur et à mesure des ports et des lavages (la doublure et la couche extérieure sont directement collées ensemble par un procédé industriel).

Seul souci : ça reste une couche de plus et l'été, lorsqu'on dépasse les 25-30 dégrés, ça tiendra forcément plus chaud. Un entoilage complet aurait donc été de trop au niveau du confort.

C'est donc pour ça que la veste est semi-doublée et donc semi-entoilée. Le reste de la veste n'a pas de doublure, et laisse passer l'air.

C'est pour moi un compromis idéal entre une veste qui reste un minimum structurée et bien coupée, mais qui parvient dans le même temps à être légère et respirante.

La boutonnière

Une vraie boutonnière aux poignets est un des signes les plus faciles à repérer sur une veste de qualité. Cavalier Bleu en a fait une de ses marques de fabrique en y insérant son motif croisillon, qui reste discret.

La marque a aussi le sens du détail : les deux boutonnières latérales sont blanches, et celle du milieu est bleu turquoise, pour mieux faire écho au motif.

IMG_1334

IMG_1333

Autres finitions remarquables

Les boutonnières frontales ont un liseré blanc qui fait écho aux boutons en nacre : c'est un détail intéressant, et qui laisse à penser qu'une couture bleu nuit aurait effectivement été trop fade. Elle se remarque surtout lorsqu'on porte la veste ouverte.

Les poches intérieures : elles sont double passepoilées (= les deux ganses horizontales que vous voyez) avec un rabat boutonné (le triangle). C'est le type de finition le plus abouti.

IMG_1337

Enfin, l'autre signature de Cavalier Bleu, présente à peu près sur tous ses vêtements : le liseré satiné à la poche.

IMG_1332

Porter une veste d'été au design marqué

La dernière partie de ce test, ce sont évidemment les conseils de style. On n'a malheureusement pu vous shooter qu'une seule des trois tenues possibles.

La tenue sage, qui met en avant la veste

Un jean brut Etudes Locomotion un peu délavé et une chemise blanche Cavalier bleu permettent de porter facilement la veste, en étant certain de ne faire aucune faute de goût.

Les surpiqûres orange du jean font discrètement écho à l'empiècement, tandis qu'en bas le contraste est plus sage : le beige qu'on retrouve sur la ceinture et les derby Florian Denicourt est un peu plus terne.

IMG_1319

IMG_1324

Détail : le liseré blanc sur la boutonnière frontale.

Bref, vous le voyez, la veste Ceracolla a beau être une pièce forte, elle colle parfaitement avec une tenue simple. La seule contrainte était de respecter le fameux contraste peau/cheveux, et de rester dans des teintes similaires entre le haut et le bas, afin de rester dans une optique de verticalité et ne pas rapetisser la silhouette.

Insérer d'autres détails pour une tenue plus forte et homogène

Vous l'avez bien vu : la veste est une pièce forte avec son contraste de couleurs, mais aussi avec sa matière originale.

On ne peut donc plus insérer d'autres pièces fortes qui joueraient sur ces mêmes domaines. Chemin de traverse : les motifs.

Autre difficulté : il n'est pas logique de porter une couche intermédiaire avec une veste d'été. On exclue donc le cardigan. La laine Vitale Barberis est déjà suffisamment fine comme ça : même une laine mérinos n'aurait pas forcément sa place en dessous.

La valeur sûre pour insérer du motif, c'est la chemise. Et j'avais notamment envisagé cette chemise "cahier" de chez Carven, qu'on n'a malheureusement pas eu le temps de shooter.

11120810980-12MC-carven-chemise-01-0980-1024

Mais vous pouvez vous la procurer ici (159 €).

Pour donner dans un registre plus habillé, j'aurais pu les porter avec ces derbies Good Guys, dont le marron fait écho à l'empiècement en agneau.

33127411244-10NA-good-guys-derbies-01-0575-0465

Vous pouvez vous les procurer ici (149 €).

Porter la veste de manière plus décontractée

Une veste entoilée, c'est quand même une structure marquée, pas lâche, ce qui en fait tout de suite une pièce formelle.

On peut quand même l'associer avec un tee-shirt, mais il doit être un peu travaillé. On oublie donc d'emblée un bête tee-shirt blanc col V qui dénoterait trop.

Il faut une texture et des couleurs plus nuancées. On peut aussi jouer sur une coupe un peu originale (sans aller jusqu'à de l'oversized). C'est ce qu'on trouve notamment sur les tee-shirts Homecore de la gamme Snow Aero : un col bien échancré et un tissu à l'effet légèrement usé avec une coupe classique qui s'associe bien à une veste.

12012411426-08GR-homecore-tshirt-01-0575-0465

Vous pouvez vous le procurer ici (55 €).

On peut en bas l'associer par exemple à un chino Homecore, ou à un pantalon Ottoman Melinda Gloss, avec une coupe jogging.

1152011416-06NY-melindagloss-pantalon-01-0575-0465

Vous pouvez vous procurer le pantalon Melinda Gloss ici (200 €).

Conclusion

Tous les bons compromis ont été faits sur cette veste Cavalier Bleu, pour qu'elle reste à la fois accessible en terme de prix, mais aussi pour qu'elle soit structurée et aérée pour l'été. S'il s'agit d'une pièce forte et riche en détails, vous pouvez adopter deux approches : en faire le vêtement central de votre tenue (c'est le plus facile) ou la marier à d'autres pièces fortes qui joueront sur d'autres détails (comme les motifs).

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.