« Buffet froid » : plaids et manteaux d’hiver – Bobine

6 min
blier depardieu carmet tenue homme manteau costume bleu gris noir

« Buffet froid » : plaids et manteaux d’hiver – Bobine

6 min
Publié le : 20 février 2022Mis à jour le : 20 février 2022

« Buffet froid » de Bertrand Blier est une comédie grinçante et surréaliste, un film culte, qui doit entre autres beaucoup à ses acteurs et à leur sens du dialogue. Mais qu'est-ce qu'il nous raconte du vêtement ? Des histoires de plaids, de manteaux, de vêtements contre le froid.

(Crédit photo de couverture : « Buffet froid » de Bertrand Blier, 1979 - IMAGO / Prod.DB)

LE PITCH : TROIS HOMMES, DES MORTS, DE L'HUMOUR NOIR ET DE L'INSOLITE

« Buffet froid » est né d’un rêve récurrent de Bertrand Blier. C’est un film résolument atypique. Pour l’ambiance : imaginez la région parisienne, des couloirs de gare et des tours d’immeubles. Trois hommes vont se rencontrer, sympathiser et vivre des aventures tout à fait étranges. L’un est chômeur, le second est inspecteur de police, le troisième est un assassin. Inutile de vous en dire beaucoup plus : cela vous gâcherait le plaisir de la redécouverte.

blier tenue homme peau lainé costume marron blanc

© URLI/Gamma-Rapho via Getty Images

Bernard et Bertrand Blier, festival de matières en cuir, velours, laine ou peau lainée, sur le tournage de « Buffet froid », 1979.

Bertrand Blier, c’est le réalisateur de films cultes comme « Les Valseuses » ou « Tenue de soirée ». Mais c’est aussi le fils de l’immense Bernard Blier, ici à l’affiche aux côtés de Gérard Depardieu et de Jean Carmet. Rien que pour ce trio d’acteurs, « Buffet froid » vaut le coup d’œil. Vous trouverez un petit témoignage d'époque sur le site de l'INA ici.

Pour compléter l’affiche : Michel Serrault et Carole Bouquet, ici dans un de ses tout premiers rôles. Deux ans plus tard, elle tournera avec l'élégant Roger Moore dans une aventure de James Bond : « Rien que pour vos yeux ».

Évidemment, le style de « Buffet froid » n'est pas aussi prononcé que chez James Bond. Et pourtant, à travers son esthétique et ses personnages, vous allez découvrir trois styles qu'on a désormais pris l'habitude de mixer ensemble.

CE QU'IL FAUT VOIR CÔTÉ STYLE…

On l’a dit plus haut : l’esthétique de « Buffet froid » est particulière et colle parfaitement à son époque – la fin des années 70. D’une certaine manière, c’est aussi vrai du style vestimentaire de ses personnages, celui de Gérard Depardieu en particulier.

C’est un mix d’attitude rock, de sportswear et d’esprit plus habillé, porté nature et décontracté. Le personnage de Bernard Blier incarne une vision du style plus formelle. Quant à Jean Carmet, il préfigure peut-être bien, à son humble niveau, l’arrivée des ninjas techwear.

blier depardieu carmet tenue homme manteau costume bleu gris noir

© IMAGO / Prod.DB

Bernard Blier, Gérard Depardieu et Jean Carmet, le trio magique de « Buffet froid », 1979.

Les costumes sont supervisés par Michèle Cerf, la costumière régulière de Bertrand Blier, que vous retrouverez aussi sur les deux derniers films de François Truffaut. Et comme le veut la tradition, voici trois bonnes raisons de re(voir) « Buffet froid » si vous vous intéressez au vêtement :

1. RIEN NE VAUT UN BON MANTEAU ET UN PLAID POUR L'HIVER

Si « Buffet froid » a quelque chose d’un peu glacial dans le style, c’est aussi qu’il ne fait pas bien chaud. Les personnages gardent régulièrement leurs manteaux, même pendant les repas.

Sur la photographie ci-dessus, vous avez deux beaux spécimens de manteaux d'époque : l'un est plus contemporain que l'autre, vous saurez bien vite lequel. Au passage, il est possible que le manteau porté par Gérard Depardieu vienne rejoindre la liste et le mystère des manteaux en tweed déjà évoqués dans Bobine.

Mais « Buffet froid » ne s'arrête pas aux manteaux. Les personnages se plaignent régulièrement du froid et parlent grosses chaussettes en laine. Si la situation est plus critique encore, ils n'hésitent pas à sortir l'arsenal.

C’est le cas de Bernard Blier et Jean Carmet, à revoir dans une des nombreuses grandes scènes du film : ça se déroule au vert et les deux grognons tentent tant bien que mal de profiter du grand air, le plaid?Ou la couverture ! remonté jusqu’au nez. C'est drôle.

Surtout, on n’y pense pas assez : le plaid est un vrai plus pour le confort et le supplément de chaleur, que ce soit à la maison ou en extérieur. Rien n’oblige cependant à le choisir à carreaux grand-mère : regardez par exemple celui-ci chez BonneGueule. Pour d'autres pistes, vous pouvez poursuivre par ici :

2. COSTUMES CROISÉS VS TENUES DÉCONTRACTÉES, LE RETOUR

Bertrand Blier évoque le costume de son père dans le livre « Écrire un film : Scénaristes et cinéastes au travail » coordonné par N. T. Binh et Frédéric Sojcher :

« Mon père, quelques jours après avoir lu le scénario de « Buffet froid », m'a dit : « Tu peux venir, j'ai le costume, je suis prêt. Je t'attends. » Je vais chez lui, je sonne, il ouvre la porte et il avait déjà le costume de l'inspecteur de « Buffet froid », la légion d'honneur, la cravate, la chemise ; tout était prêt. Il est resté comme il l'avait décidé, c'était son costume à lui. Il aimait beaucoup faire ça. »

depardieu carmet blier costume rayures bleu marine

© IMAGO / Prod.DB

Le contraste formel/décontracté dans « Buffet froid », 1979.

Si le style de Bernard Blier est ici tout entier dévoué au costume, vous retrouverez chez d'autres personnages une approche plus décontractée du vêtement incluant du casual et du sportswear : toujours le même match ?

Oui et non. Les trois personnages principaux donnent à voir trois visions du style différentes qui peuvent parfois se mélanger entre elles. En cela, l'approche du vêtement dans « Buffet froid » souligne le rapport qu'entretiennent les personnages entre eux : ils sont différents, ne se connaissent pas, mais partage pendant un temps une aventure commune. À chacun ses préférences.

Il n'en reste pas moins qu'on redécouvre ici le plaisir de porter un blazer croisé à rayures. Vous avez oublié son existence ? On vous en reparle plus en détail ici :

3. UNE TOUCHE DE SPORTSWEAR, ÇA FAIT TOUJOURS SON PETIT EFFET

Il n'est pas rare de croiser du sportswear dans le cinéma américain. Mais les pièces iconiques du genre ont depuis longtemps franchi les océans et les frontières. Rien d'étonnant dès lors à ce que Gérard Depardieu affiche ici un sweat-shirt bordeaux sous son manteau.

depardieu bouquet sweatshirt bordeaux

© Jean-Louis URLI/Gamma-Rapho via Getty Images

Carole Bouquet, Gérard Depardieu et son sweat bordeaux, sur le tournage de « Buffet froid », 1979.

Le sweat-shirt, c'est une pièce que vous connaissez bien si vous êtes habitués de notre e-shop. Si toutefois vous aviez besoin de plus de propositions de style avec ce vêtement, vous pouvez vous replonger dans notre épisode de Panache dédié.

Quant à Jean Carmet, vous ne rêvez pas : il se met ici aux vêtements à capuche et on détaille tout cela plus bas. En attendant, pour un petit cours d'histoire conté par Jordan, c'est par ici :

… POUR EN ÉLABORER DES TENUES INSPIRANTES

1. POUR UNE PROMENADE EN BARQUE

Chez BonneGueule, on a notre propre vision des balades sur un lac. Pour celles et ceux qui auraient manqué nos retrouvailles avec Mattia d'A.B.C.L., ça se passe ici. Dans « Buffet froid », Gérard Depardieu opte pour un style sensiblement différent : ce que vous voyez là, c'est la tenue qu'il porte tout au long du film. Son uniforme.

depardieu blier manteau gris jean bleu boots marron

© IMAGO / Prod.DB

LA tenue de Gérard Depardieu dans « Buffet froid », 1979.

Sans surprise, ça colle au plus près de son personnage : un manteau à chevron gris qui semble avoir tout vécu, un sweat-shirt bordeaux, un jean avec de larges revers et une paire de boots bien patinée. C'est un peu brut, nonchalant, très nature, le genre de tenue qu'on enfile spontanément le matin.

D'où l'intérêt de choisir des vêtements qui vous vont bien et avec lesquels vous allez pouvoir vivre de nombreuses aventures. En cas de doute sur le choix du jean ou du manteau, Nicolò et Benoit vous donnent quelques pistes ici et .

2. POUR REDÉCOUVRIR LE COSTUME CROISÉ

On l'a vu plus haut : Bernard Blier porte ici ses propres vêtements : costume croisé bleu marine à rayures blanches, chemise, cravate et souliers. Il est en décalage complet avec les tenues de ses deux compères : c'est aussi ce qui le rend remarquable.

depardieu blier carmet manteau gris costume bleu marine

© IMAGO / Prod.DB

Bernard Blier et son costume, au centre, dans « Buffet froid », 1979.

Alors oui, la place du costume dans nos vestiaires contemporains se réduit comme peau de chagrin, mais pour ceux d'entre vous qui souhaitent se faire plaisir, entrer en résistance ou tout simplement se démarquer de l'omniprésence casual, un beau costume, à votre taille et dans une belle matière, sera toujours une marque particulière d'élégance.

Petite astuce : si jamais vous flashez sur un costume de cinéma, que vous ne trouvez pas d'équivalent dans le prêt-à-porter mais que vous avez un peu de budget : allez voir du côté d'Ardentes Clipei. Son fondateur Romain Biette n'est pas seulement tailleur : il est aussi cinéphile.

3. POUR NE PLUS AVOIR PEUR DE TENTER DES COMBINAISONS IMPROBABLES

Le style improbable du film, mélange de sportswear et d'habillé, est à chercher chez le personnage de Jean Carmet :des souliers, un pantalon de couleur sombre et un genre de sweat à capuche à demi-zippé. A priori, tout cela paraît étrange et pourtant, ça fonctionne plutôt bien.

depardieu blier carmet tenue homme noir blanc

© IMAGO / Prod.DB

Tout à gauche, Jean Carmet et sa tenue d'action, dans « Buffet froid », 1979.

On imagine tout à fait des pièces de ce genre chez des marques comme Nanamica. Toute la tenue est sombre, tournée vers l'action et la discrétion.

Mais l'étonnement ne s'arrête pas là : vous verrez aussi Jean Carmet avec un étrange cardigan bicolore et à motif, portée par-dessus un polo à manches longues bordeaux. Longtemps catalogué vêtement de grand-père, ce dernier est revenu ces dernières années à la mode sous diverses formes.

Chez BonneGueule par exemple, ça peut donner des choses comme ça. De Jean Gabin à Paul Newman, les plus grands acteurs sont fans de ce type de pièce, en particulier sous un costume. Et si vous vous laissiez tenter ? Quelques autres ici, si jamais :

En attendant, « Buffet froid » devrait en toute logique vous donner envie de dénicher quelques astuces contre le froid. Ça tombe bien : David a justement pensé à vous ici. Pour le reste, n'oubliez pas le plaid !

Nos dernierslooks

Laissez nous un commentaire

Questions de styles, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures