🎙️ La Bretagne de Benjamin Kuentz – Les Congés Payés #1

Temps de lecture : 3 minutes

Publié par le 19 juin 2020

Quel rapport entre le vêtement et les vacances ? Aucun se diront certains. En fait si, s'il est un moment où il est agréable d'être bien habillé c'est en vacances, avec des vêtements confortables qui vous permettent de vous sentir bien. Pour profiter de l'instant présent comme le répète souvent Benoît. Preuve en a été faite lors de son voyage en Mongolie en moto, raconté ici.

Notre sujet principal étant de vous donner des conseils de vêtements, il est finalement assez logique de vous donner des idées de lieux vraiment cool où les porter. Histoire que le plaisir soit entier. C'est l'objet de ce nouveau rendez-vous.

Parce que le dépaysement n’est pas une question de distance mais de curiosité, nous nous sommes associés à la journaliste lifestyle Laurence Gounel pour proposer pendant tout l’été une pastille audio 100 % “vacances en France”.

Comme un dernier café au comptoir avant les grands départs, avec chaque semaine un invité de la mode, du voyage et des médias, pour partager souvenirs de vacances et bonnes adresses aux quatre coins de la France.

Un podcast au titre évocateur - “Les Congés Payés” -, comme un clin d’œil à l’année où tout a basculé : 1936, et la possibilité de partir enfin “voir du pays”... Un podcast qui se veut une carte postale française plus qu’un guide de voyage, un prétexte à partager l’une des plus belles images de la mémoire collective : les Grandes Vacances !

Pour ce premier épisode de Congés payés, c'est Benjamin Kuentz, fondateur de la maison éponyme, qui vient partager sa vision des vacances.

Benjamin Kuentz whisky
Cet éditeur de whiskies français se distingue par sa démarche singulière : parcourir la France à la recherche des meilleurs céréaliers et distillateurs pour obtenir une note de dégustation précise, résultat d'un long travail d'écriture, en les travaillant chacun comme une oeuvre originale.

Ainsi, ses whiskies s'appellent Fin de partie, Aux Particules Fines, Guip... Parfois, il en imbibe pendant 10 jours les trains de côtes d'Andreyi Maximov, LE boucher de Meat Couture à Brest. Benjamin renouvelle le genre. En plongeant son prochain whisky dans les profondeurs de la mer d'Iroise pour obtenir un single malt "Bien droit, bien sec. Qui rappelle la terre quand on est en mer, la mer quand on est à terre".
Un puriste dont la démarche est de valoriser les savoir-faire des quatre coins de la France ne peut qu’être un ambassadeur des grandes vacances à la française.

Carnet d'adresses

Il a fait du goût son métier et gardé de sa Bretagne une sensibilité toute maritime. Il revient tous les ans chercher la beauté sauvage des paysages de la Pointe du Finistère. Sa destination : la Pointe Saint-Mathieu

1. Sa balade

Le GR 34 sur la côte des Abers. Un circuit mythique et un tracé qui s'étend sur plus de 400 kilomètres. Une première approche ? 12 kilomètres et 3 heures de marche, de Saint-Michel à Plougerneau. Un paysage à la beauté saisissante, ponctué par les étendues du Goémon et les longues étendues de la Grève Blanche.

phare bretagne finistere GR34

2. A voir, à faire

3. Deux institutions locales

Le Crabe Marteau, un restaurant installé dans l'un des plus vieux bâtiments du port, le port de Commerce, celui où l'on peut apercevoir l'Abeille Bourbon. Une table qui a fait sa réputation autour du crabe et de la convivialité. On s'équipe tous ici de bavoirs et d'outils pour déguster le meilleur de l'océan et surtout, d'une pêche locale. Spécialités : le Crabe Marteau, le Capitaine et l'Amiral.

La Cabane de Legris, l'un des spots incontournables à l'heure de l'apéro, à deux pas de la plage du Castel Ac'h. Un ponton en bois, des tables et la vue... dégustation des huîtres cultivées au milieu de l'archipel des îles Lilia, à la sortie de l'Aber Wrac'h.

4. Deux restaurants plus chics

Hinoki, du maître sushi breton Xavier Pensec. Une institution pour celui qui pratique l'ikéjimé sur sa pêche locale, et qui tient sa formation des plus grandes tables des maîtres nippons.

La Table de la Butte, une vue entre campagne et baie de Goulven et dans l'assiette, tout ce qui vaut l'étoile au Chef Nicolas Conraux : ormeaux sauvages, râgouts de homard...

5. Où dormir ?

Hôtel Sainte Barbe & Spa. Une architecture spectaculaire toisant l'océan, au bout du Conquet, sur la presqu'île. Au total, 34 chambres et 4 suites viennent redonner souffle à cet édifice longtemps abandonné. Les chambres semblent toutes suspendues au-dessus de la mer grâce à des baies vitrées qui invite les rêveurs à fixer l'horizon. Spa marin, table panoramique et rooftop pour les couchers de soleil...
A partir de 158 € la chambre double.

Hostellerie de la Pointe Saint-Mathieu. Au pied du phare et des vestiges de l'abbaye, cet hôtel contemporain à l'esprit marin a des allures de bout du monde. Par beau temps, on perçoit même les îles de Quéménès, de Molène et plus loin, Ouessant. Table étoilée avec la cuisine de la très jeune Cheffe Nolwenn Corre. Plus simple, la brasserie marine face à la mer.
A partir de 98 € la chambre double côté phare.
Plus d'infos sur www.brest-terres-oceanes.fr

Moi aussi, je me suis prêtée à l'exercice de raconter mes vacances en France, c'est à lire ici sur le site Plume Voyage.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.