👖Premier jean brut droit, pulls shaggy et bonnets dans une toute nouvelle forme

Temps de lecture : 7 minutes

Publié par le 9 novembre 2021

Saviez-vous que la plupart des tisserands japonais de la fameuse région d'Okayama avaient cédé aux standards de la production de masse ?

Et que souvent, la laine Donegal n'était plus faite au Donegal ?

Les savoir-faire préservés entre générations se font de plus en plus rares. Alors quand à force de les traquer on en trouve, on est fiers de vous transmettre leur histoire.

Je pense à celle d'un manteau en tweed Donegal tissé en Irlande que Benoît vous racontera demain.

Je pense aussi à notre premier jean brut droit, dont la toile japonaise est faite dans les règles de l'art et à nos deux nouvelles couleurs de pulls "shaggy" en laine brossée, travaillée par une filature italienne centenaire. Ces trois-là, je vous en parle ici.

Je vais aussi vous parler d'un bonnet qu'on lance dans trois couleurs, pour mettre du piquant dans votre histoire à vous.

Bonne lecture !

Nos pulls en laine brossée

Le shaggy dog qui ne mord pas

Le pull shaggy est iconique. Sa maille ébouriffée a du chien, mais elle mordille souvent. Alors l'an dernier, on a dompté la bête avec un mélange de fibres nobles. Vous n'étiez pas là ? Voici un petit rappel de l'histoire.

Vous connaissez déjà nos pulls John par cœur ? Cliquez ici pour sauter sur la présentation des nouvelles couleurs !

On adore les pulls shaggy

Mais on déteste souffrir

Les pulls shaggy, ce sont ces pulls iconiques à la laine shetland ébouriffée , avec un col rond et des emmanchures raglan.

Qu'on se le dise bien entre amateurs de belles textures : cet aspect brossé ne manque pas de charme.

Il y a du relief et une vraie personnalité qui donne un coup de jus à n'importe quelle tenue, aussi simple soit-elle. C'est tout ce qu'on aime : une pièce simple à première vue dont la matière nous séduit quand on s'attarde dessus.

Seulement voilà : la laine shetland, ça gratte. Ses fibres sont plutôt courtes, épaisses et donc peu commodes.

De plus, la main de ces pulls est rêche. Les plus endurcis apprécient mais nous, on préfère la facilité.

Quand on a fait ces pulls l'an dernier, on voulait retrouver ce côté "hairy" dans un pull plus accueillant. On voulait pouvoir le mettre le matin sans serrer les dents. En fait, on voulait une autre laine que le shetland et voici comment on a fait.

De la texture, sans piqûre

Ou comment faire une laine grattée qui ne gratte pas

Avec notre filateur italien Filati Naturali, on a monté une alliance de fibres rien que pour ces pulls :

  • 17% laine de yak. Luxueuse et douce comme le cachemire
  • 33 % laine alpaga. Un thermorégulant de compétition
  • 50% laine mérinos. Pour un mélange stable et solide

Filati Naturali, expert en cocktail de fibres

135 bougies de mixologie

Filati Naturali, c'est le genre d'entreprise avec une vision : celle de promouvoir, valoriser et faire évoluer les fibres naturelles dans l'industrie textile.

Depuis 135 ans à Prato, près de Florence, Filati Naturali montre qu'elle sait s'y prendre sur les mélanges de fibres luxueuses en les sélectionnant avec soin : cachemire, alpaga, chameau, yak et soie.

Elle innove régulièrement et ne manque pas d'inspiration pour surprendre. Comme elle a su nous surprendre ici avec le fil de nos pulls.

La filature est aussi certifiée Global Recycled Standard. Cette norme garantit au moins 50% de matériaux recyclés dans leurs produits finaux et c'est un bon point.

Poursuivons sur l'éthique. On a questionné Filati Naturali sur la traçabilité de ses fibres pour vous donner le plus d'informations possible :

  • La laine de yak provient du Tibet
  • La laine alpaga vient du Pérou et passe par la filière traçable Incatops. Quand on dit traçable, on parle carrément d'un système permettant de retracer le parcours d'un ballot de laine en renseignant sa référence sur cette page.
  • La laine mérinos vient d'Australie et elle est mulesing free.

Ensuite, on est passé au tricotage dans notre atelier habituel, toujours en Italie.

C'est là que le brossage intervient :

  1. On passe la maille entre deux rouleaux. Chacun d'entre eux est réglé avec précision pour extraire juste ce qu'il faut de fibres et obtenir cet aspect bouffant
  2. On brosse chaque pull à la main pour corriger les petites imperfections laissées par les rouleaux

Tout ça, ça a donné une main est douce, souple et aérée à ce pull. Quand on le porte, on sent une élasticité naturelle qui accompagne nos mouvements. Bien qu'il soit léger, on se sent enveloppé et et protégé du froid grâce à son côté bouffant.

On était à quelques années-lumière du pull shaggy qui mordille et pour l'aspect ébouriffé, on avait pile ce qu'on voulait.

Quant à celui qui pensera vous faire remarquer que votre pull a bouloché, répondez-lui merci. Ajoutez qu'au fil des ports et lavages, cet effet sera encore plus réussi.

Deux nouvelles couleurs

Et plein de possibilités

Il n'y a pas que la laine du pull shaggy qui est iconique. Il y a aussi ses couleurs aventureuses. Alors cette année, on s'est lâchés sur :

  • un vert plus sport que d'habitude. On avait envie de changer des kakis qu'on croise partout et on espère que vous aussi

Chaussures Velasca.

  • une couleur rouille qu'on a trouvé plus singulière que les rouges et bordeaux qu'on connaît déjà bien.

Une belle manière de faire écho à des chaussures en cuir marron par exemple.

"Psssst ! Suite à vos retours l'an dernier, on a aussi fait une petite amélioration : on a renforcé les points de couture aux aisselles. Heureusement que vous êtes là !

Et pour le guide des tailles, c'est par là !

Notre jean droit brut

Premier du nom

Vous vous souvenez de notre jean bleach droit Renji ? Eh bien c'est lui, sauf qu'on ne l'a pas délavé car cette fois-ci, on voulait vous laisser ce plaisir.

Vous nous l'avez beaucoup demandé en boutiques et au pôle produit, Benoît ne lâchait pas le morceau non plus. Alors le voici !

Pour ceux qui ne connaissent pas ce modèle, la session rattrapage commence ici. Si vous savez déjà tout, vous pouvez aller à l'essentiel en cliquant là.

Toile à l'ancienne

Faite dans les règles de l'art

Il y a les standards sages de la production de masse et il y a Nihon Menpu qui fait les choses comme au bon vieux temps, laissant la beauté naturelle du denim se déchaîner.

C'est un des rares tisserands restants à Okayama, l'eldorado des denims japonais, qui ne recourent pas à la production en masse.

Il utilise encore des vieux métiers à tisser et ça implique son lot de difficultés :

  • garder un stock de pièces de rechange, qui ne sont plus fabriquées depuis belle lurette et prier pour en avoir besoin le moins possible
  • recruter des ouvriers très spécialisés dans ce genre de machines, qui ont une longue expérience, et qui maîtrisent tous les réglages propres à ces métiers à tisser

Mais le jeu en vaut la chandelle, car les variations de vibrations et tensions de ces machines créent des toiles magnifiques avec ce relief parfaitement imparfait qu'on adore.

Dans notre cas, ça donne un denim brut épais de 14 oz (ce qui donne une bonne tenue avec la coupe droite) au grain encore plus profond que notre fameux jean Kurabo.

Chaussures Kleman.

La grande aventure du (vrai) délavage

Portez-le, malmenez-le, recommencez

Cette brute, ce sera à vous de la dompter. Elle vous en fera voir de toutes les nuances car en plus de tisser à l'ancienne, Nihon Menpu teint aussi ses fils sans étape mécanique et donc de manière très inégale.

C'est ce qui va permettre une patine particulièrement riche et variée quand ce jean prendra vie sur vous.

Mais il ne faudra pas vous contenter de vous asseoir et l'attendre 😉

C'est toute une épopée que les puristes du denim vivent à fond : prendre une photo de la toile neuve, s'attaquer à sa raideur aux premiers ports, l'assouplir au fil des journées, découvrir fièrement les premières teintes de bleu indigo qui ressortent et continuer à l'éclaircir de milles nuances jusqu'à la photo "after", prise 4 ans plus tard et placée dans un cadre en or massif sur un mur du salon, près des portraits de vos enfants.

D'ailleurs, nous aussi on voudra la voir.

D'ici là, il faudra mériter ce graal du délavage mais ne vous en faites pas : on vous file un coup de pouce !

Coupe droite

Pour vous faciliter la tâche

Attendrir une toile de puriste, ce n'est pas de tout repos. Les premières semaines, il faut souvent mettre le confort de côté.

Avec une coupe droite, vous verrez que ça ira tout seul dès les premiers ports : l'espace aux cuisses et aux mollets vous donnera beaucoup d'aisance.

Bon, il faut aussi dire qu'on a fait cette coupe parce qu'elle était très demandée pour sa décontraction et son volume qui donnent tout de suite une autre dimension à la silhouette.

Chaussures Kleman.

Si c'est la première fois que vous empruntez cette voie, comme toujours, nous vous accompagnons pas à pas.

Pas de quoi fouetter une toile : prenez votre taille habituelle et appréciez son confort.

En bonus, un conseil vous facilitera la vie : ne downsizez pas votre jean dans l'espoir de le rendre slim. Cette magie noire ne fonctionnera pas.

EuropeUSFR
422634/35
42/442735/36
442836/37
44/462937/38
463038/39
46/483139/40
483240/41
48/503341/42
503442/43
50/523543/44
523646/47
52/543747/48
543848/50
Conseil n°1 : Retrouvez tous nos conseils de taille en bas de page dans la rubrique "Choix de la taille & entretien".
Conseil n°2 : Mesurez à plat un vêtement (avec un mètre ruban) et comparez les mesures avec notre tableau.
Mesure (en cm)a.
Taille
b.
1/2 cuisse
c.
Longueur de jambe sous ceinture
d.
Ouverture de jambe
263630101,518,2
273730,510218,5
283831102,518,8
293931,510319,1
304032103,519,4
314132,510419,7
324233104,520
334333,510520,3
344434105,520,6
354534,510620,9
364635106,521,2

Nos bonnets en laine côtelée

Pour ceux qui ont la cote

On voulait s'amuser un peu plus sur cet accessoire, avec une forme plus cool à porter "juste pour le style", même en intérieur dans la cuisine de mamie.

D'abord, on a trouvé un gros rib de laine mérinos qui vient de chez un filateur Italien, Filivivi, dont on a adoré les couleurs travaillées.

Ensuite, on les a faits dans une forme plus courte et différenciante qui s'arrête à mi-oreille.

Vous pourrez aussi le remonter au-dessus pour pousser cet effet plus loin, ou le descendre pour couvrir vos tympans les jours où vous serez d'humeur frileuse. Il vous suffira de jouer sur la largeur du retour.

Comment vous procurer nos nouvelles pièces ?

Atterrissage des nouveautés ce samedi 13 novembre dès 11h sur notre e-shop.

Et pour ne rien louper du lancement, inscrivez-vous ici :

Michel Bojarun

Geek de la musique électronique aboutie comme des beaux vêtements, je me démène avec l’équipe éditoriale pour que la mode masculine soit une source de bien être sans prise de tête. Je suis aussi un grand passionné de vélo, de DJing et de bretzels.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.