BonneGueule x National Standard : les sneakers mid BGNS-02 et 03

Temps de lecture : 7 minutes

168

Le 7 avril 2013, 300 paires de notre première collaboration de sneakers high avec National Standard sont parties... en moins de 24 heures.

Ce fut l'une de nos collaborations au succès le plus fulgurant, car même un an et demi plus tard, on continue encore de recevoir des demandes de réassort... sans compter que l'article dédié a cumulé plus de 200 commentaires (avec près de 300 votes pour une réédition) !

On ne pouvait pas en rester là, et 19 mois plus tard, il était temps de proposer à nouveau une paire de sneakers haut de gamme, aux couleurs bien choisies et aux nombreuses possibilités de styles.

Mais tout ne s'est pas si bien passé que prévu... on s'est encore chamaillés pour les couleurs... alors ce n'est pas un, mais deux modèles que nous vous présentons, aux couleurs bien différentes.

duo sneakers

Les deux modèles qui se toisent !

Pourquoi une nouvelle collaboration avec National Standard ?

J'ai porté mes BGNS-01 de manière intensive, et je ne les ai pas ménagées : randonnées en terrain caillouteux en Crète, neige et sel à Montréal, liquides en tout genre renversés en soirée, et ports plusieurs jours d'affilée très régulièrement à Paris. Ah, et je vous ai dit que j'ai même fait de la montagne avec ? (ne faites pas comme moi !).

Après tous ces mauvais traitements, je reste étonné de voir qu'elles ont bien encaissé ces deux années.

Évidemment, le cuir est plissé à certains endroits, mais je vous assure qu'elles passent encore sans problème dans mes tenues du quotidien :

IMG_9900

Ces sneakers BGNS-01 datent d'avril 2013 (notre première collaboration avec National Standard). Elles ont été portées très intensivement, et ont vaillamment supporté les innombrables soirées à boire du pastis en écoutant David Guetta (les pauvres). Pour les garder blanches, je les ai nettoyées avec du Jason Markk.

Elles sont devenues les chaussures les plus confortables que j'ai, et elles ont très bien vieilli. De ce fait, vu que nous étions extrêmement satisfaits de la qualité de National Standard, nous récidivons dans quelques jours avec un modèle mid.

Pourquoi des sneakers mid-tops ?

Petit rappel, il existe les sneakers basses (les low), les sneakers hautes (les high) et les sneakers medium entre les deux, qu'on appelle des mid. Les puristes disent même mid-tops.

Visuellement, vu qu'il y a plus de matière autour de la cheville, les possibilités de design sont plus nombreuses qu'avec une paire de low. Je sais également que certains se sentent un peu intimidés par une paire de sneakers hautes, en pensant que ça tasse la silhouette... Eh bien ces prises de têtes n'ont pas lieu d'être avec un modèle mid.

Mais j'aurai l'occasion de revenir sur ce point dans un prochain article.

Comment s'assurer de la qualité d'une paire de sneakers ?

Comme pour notre première collaboration, les deux modèles de sneakers sont montés sur des semelles du fabricant Margom (qui possède l'un des sites internet les plus old school que j'ai jamais vus).

usine margom

Non, vous ne rêvez pas, cette image au format timbre-poste est l'une des très rares photos disponibles de l'atelier Margom. Impossible de trouver une photo plus grande !

Pour rappel, Margom équipe de nombreuses maisons de luxe en semelles (Balenciaga par exemple), car en plus d'un sens du design très intemporel (épaisseur de la semelle, dessin de la bande à l'avant, etc.), Margom maîtrise très bien le processus de vulcanisation du caoutchouc. Comme je l'écrivais à l'époque, c'est un peu le Michelin italien... mais pour les semelles.

Au-delà de la durabilité, mention spéciale pour la couleur caoutchouc naturel qui se patine au fil des mois.

semelle margom

La fameuse semelle Margom, avec son petit logo reconnaissable. Nouveauté 2014 : la semelle est maintenant finement gravée du nom de la marque.

Il y a également une nouveauté 2014 : des oeillets en métal ont été ajoutés afin de solidifier le montage, en répartissant mieux la tension exercée par les lacets... en plus de donner aux sneakers un côté chic.

Ces oeillets sont un détail qui peut sembler anodin, mais si vous faites attention, vous verrez qu'il est loin d'être présent sur toutes les sneakers haut de gamme...

oeillets sneakers

Arnaud et François de National Standard ont poussé le détail jusqu'à choisir deux tailles d'oeillets différentes. On distingue aussi la texture subtile du gris taupe, et les lacets waxés.

Toujours en ce qui concerne le montage, les sneakers sont confectionnées dans le même atelier portugais que notre première collaboration, celui-là même qui fabrique des sneakers pour d'autres marques dépassant allègrement les 300 €.

Grâce à son expertise, l'atelier a pu créer un petit décrochement à l'arrière dont Arnaud et François, les fondateurs de National Standard, sont très fiers car il est assez complexe à réaliser.

derochementlegende

Les flèches indiquent le fameux décrochement. Sur cette photo, la lumière vient de biais afin de bien vous montrer la texture des parties grises.

Le montage de ces sneakers est plus compliqué que celui des BGNS-01, car les assemblages de matières sont plus sophistiqués (cuirs différents qui se chevauchent, oeillets légèrement décalés, etc.).

Mais fort heureusement, l'atelier portugais s'en est à nouveau sorti avec brio !

Pourquoi ce choix de couleurs ?

Avant tout, il faut savoir qu'il est très difficile de tricher sur le coloris d'un cuir bas de gamme. Pour avoir une teinte uniforme, qui dure et s'embellit dans le temps, il est nécessaire de choisir des cuirs haut de gamme.

Alors comme à l'accoutumée, ce sont des cuirs d'Italie qui rentrent dans la recette des BGNS-02 et 03.

Et sur cette collaboration, nous avons voulu pousser plus loin la variété de textures...

La BGNS-02 : claires, faciles, et un peu originales avec leur motif reptile (modèle Geoffrey)

Sur la BGNS-02, un cuir anthracite velours côtoie un autre cuir velours embossé avec un motif reptile, pour un côté plus design (une exigence de Geoffrey, qui adore ce côté exotique).

Enfin, un cuir blanc éclaire l'ensemble de la chaussure. Vous noterez que le code couleur est un clin d'oeil à la BGNS-01, surtout au niveau de la semelle couleur caoutchouc naturel que j'avais tant aimée. C'est pour cette raison que nous avons insisté pour la garder.

Nous avons donc voulu une paire aux couleurs polyvalentes et faciles à porter, tout comme les premières BGNS-01.

IMG_9936

Du beige, du blanc, du gris, de la texture : c'est le modèle le plus facile à porter.

La BGNS-03 : des couleurs plus travaillées et un clin d'oeil au cordovan (modèle Benoît)

sneakers sombres

Quand on vous dit que le gris permet de calmer des couleurs plus fortes...

Sur la BGNS-03, le design est un peu plus original.

Grande nouveauté, BonneGueule s'essaye à de la sneaker sombre ! L'astuce que nous avons trouvé consiste à utiliser du noir en toutes petites touches, au niveau des oeillets et de la languette.

Cette sneaker présente donc quatre cuirs différents, contre trois sur la BGNS-02. J'ai essayé tant bien que mal d'éviter l'usage du noir, mais j'ai dû me rendre à l'évidence, une languette noire (avec une texture un peu mazout) se mariait bien mieux avec l'anthracite très mat du corps de la sneaker. En effet, l'essai avec la languette de couleur anthracite déséquilibrait les autres couleurs...

Les plus observateurs d'entre vous auront remarqué que la texture du cuir de la languette et des oeillets est très légèrement différente de celle du cuir gris foncé 😉

languette sombre de sneakers

La texture entre la languette et le corps anthracite de la sneaker n'est pas tout à fait la même. Et vous retrouvez encore une fois les lacets waxés !

Pour égayer ces couleurs sombres, nous avons placé un cuir bleu marine légèrement texturé afin de colorer l'ensemble.

Nous voulions également un modèle plus créateur, et plus "fort" que le modèle BGNS-02. Pour cette raison, nous avons ajouté une petite touche de cuir bordeaux légèrement brillant, obtenue en le brossant et en le frottant.

C'est une couleur originale, inhabituelle et peu utilisée en sneakers (à part sur des marques de luxe, cf. Balenciaga), et c'est justement ce qui nous intéressait. On trouvait qu'elle s'équilibrait bien avec les autres textures mates de la sneaker, avec son petit côté cordovan (un cuir de cheval très particulier).

sneakers sombre

Le bordeaux se mélange joliment avec le bleu marine.

Enfin, le choix de la couleur de la semelle déboucha sur d'intenses discussions. J'ai toujours adoré le mélange bordeaux/gris, et après plusieurs essais, nous sommes tombés sur cette semelle gris clair, afin d'éclaircir la chaussure. Sinon, on trouvait que le résultat était trop sombre.

IMG_9935

Autre éclairage, avec Florian qui tient absolument à garder son ourlet apparent...

Dit comme ça, leur élaboration paraît simple, mais il y a bien eu trois prototypes pour chaque modèle avant de trouver le bon équilibre. Et croyez-moi, un débat à cinq (Benoît vs Geoffrey vs l'équipe National Standard) sur des nuances de couleurs à changer peut durer trèèès longtemps... bien pire qu'un tournoi de Mario Kart.

Pour l'anecdote, Arnaud (de NS) m'a dit que certaines peaux retenues par National Standard avaient été refusées par une marque de luxe, car elle jugeait que les cuirs étaient trop chers pour ses modèles. Tant mieux, ça nous permet de nous différencier.

Comment taillent ces sneakers ?

Très normalement.

Ceux qui sont déjà propriétaires de National Standard prendront leur pointure habituelle.

Si vous faites du 43 dans les autres marques, prenez du 43. Si vous faites du 40, prenez du 40, tout simplement ! Si vous êtes un heureux propriétaire des BNGS-01, sachez que le sizing est pareil.

Me concernant, j'étais entre deux tailles pour la BGNS-01, le 44 est à peine un peu grand pour moi. Mais j'ai acheté une semelle pour rattraper cette demi-taille, et maintenant c'est parfait, elles sont comme des chaussons. C'est peut-être la seule paire de chaussures que je peux porter plusieurs journées d'affilée sans ressentir la moindre douleur.

De telles semelles se trouvent chez Monsieur Chaussure. Il a même une semelle "pieds sensibles" que je n'ai pas essayée, mais qui a l'air géniale !

Ça donne quoi au niveau des quantités ?

La commande ayant été passée il y a longtemps, nous avons 600 paires, 400 pour la BGNS-02 et 200 pour la BGNS-03. J’aurai tendance à dire qu’il y en aura pour tout le monde, mais vous connaissez le refrain : j'avais dit la même chose pour les premières BGNS-01 parties en 24 heures ou, plus récemment, pour le pantalon qui est devenu sold out en... 3 heures.

Donc je ne fais plus de pronostics (et parfois, je suis même surpris de me retrouver sans la collaboration que je convoitais, car il faut bien que notre petite startup grandisse...).

Des réflexions intenses pour ces accords de matières. Pire qu'une partie de Risk !

Où trouver les sneakers ?

 

Elles sont à présent disponibles sur le shop BonneGueule.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.