BonneGueule x Melinda Gloss, le retour : la veste d’été BGMG-02

Temps de lecture : 7 minutes

Crédit musique : Theophilus London - Why Even Try ft. Sara Quin

Plus d'un an après notre première collaboration avec la marque Melinda Gloss (et trois défilés plus tard côté MG), il était temps que l'on s'attaque à une pièce plus estivale, élégante, mais avec une touche décontractée. Voici notre vision de la veste d'été avec Melinda Gloss.

IMG_9352

Du bleu, du blanc, du beige et une touche de couleur avec la ceinture et vous êtes prêt pour l'été ! Notez comment les deux pans de la veste sont rapprochés, même quand la veste est ouverte. Chemise BGMD-02, chino DNM Pieces et ceinture When I Was Seventeen.

C'est quoi une très bonne veste d'été ?

Nous voulions concevoir LA veste d'été légère parfaite, qui complèterait à merveille votre BGMG-01 (le premier blazer qui était plus un vêtement de saison froide). Là aussi, il fallait que ce soit une veste hyper polyvalente, qui conviendrait aux hommes de tout âge, et pour tous les usages, que vous vouliez porter une cravate ou un tee-shirt.

Et enfin, cette veste se devait d'être légère, et non vous transformer en sauna ambulant, si vous deviez la porter en buvant un verre en terrasse.

Pourquoi Melinda Gloss ?

Si vous suivez BonneGueule depuis un moment, vous connaissez la marque depuis longtemps, et vous savez que Rémi, le cofondateur, peaufine saison après saison la coupe de ses fameux blazers. En plus de cela, il a une sensibilité toute particulière sur le choix des matières des pièces habillées, c'est toujours de bon goût, mais avec un petit quelque chose en plus.

La veste est également une pièce que la marque chérit beaucoup, même si elle met en avant des pièces plus fortes pour des raisons d'image, comme la combinaison de parachute ou le manteau en mohair. Et pourtant, saison après saison, année après année, les vestes sont toujours là, en permanence.

Selon Rémi, la veste pour homme est une pièce difficile à maîtriser pour une marque, car elle demande de nombreuses compétences pointues en sourcing, patronage, et confection. En plus de cela, il faut avoir une sensibilité très forte pour être attentif au moindre détail.

Pourquoi cette couleur légère et poudrée ?

Avec le gris, le bleu est l'autre grande couleur du vestiaire masculin urbain. Sauf que... je n'étais pas satisfait des vestes de cette couleur que je voyais autour de moi. C'était tout le temps du bleu marine, trop sombre, trop austère, qui manquait de fraîcheur.

C'est pour cette raison qu'on a choisi ce bleu plus estival, plus coloré, et légèrement poudré, qui est très facile à porter (ce n’est pas non plus un bleu électrique fluo), mais se détache des couleurs habituelles du prêt-à-porter.

Et enfin, pour éviter le côté trop "costume" de certaines vestes, on a choisi un tissu légèrement texturé. Et pour le coup, vous ne risquez pas de le retrouver ailleurs, contrairement à une laine bleu marine banale.

IMG_8692

On voit nettement la texture du tissu, très visible également dans la vidéo de ce début d'article.

Une matière ultra-respirante

C'est un tissu 54 % coton et 46 % laine. L'intérêt de mélanger ces deux matières est d'avoir un tissu très léger, estival et avec un petit côté décontracté. Le coton conserve un effet aéré et léger. Et la présence de laine froide permet d'évacuer la transpiration (là où un pur coton serait trop absorbant).

La main (= le toucher) du tissu est assez froide, voire sèche : c'est vraiment un vêtement d'été.

Au port, la veste a une sensation de légèreté très agréable. On sent que la pièce est "aérée" (c'est très marquant si on souffle à travers le tissu, pour faire le test). En effet, c'est un tissu qui pèse 150 g/m2 (pour donner une idée aux plus techniques d'entre vous).

bouton

Encore ce bouton en bois que nous aimons beaucoup.

Des détails cohérents pour un vêtement décontracté

Comme sur la BGMG-01, nous avons gardé les boutons en bois, qui donnent un côté plus chaleureux (contrairement à une nacre froide et lisse) et détendu. C'est également une veste avec un seul bouton, car je voulais accentuer le côté casual (et les vestes à deux boutons sont la norme sur les vestes de costume, ce qui est exactement ce que je voulais éviter).

Au niveau des manches, il n'y a également qu'une seule boutonnière ouverte, pour appuyer le côté casual de la veste. Oui, j'ai essayé de m'éloigner au maximum du blazer bleu marine austère et classique !

IMG_8757

Et la confection ?

Comme les vestes Melinda Gloss habituelles, elle est fabriquée en France, à Limoges, dans un des tous derniers ateliers spécialisés dans la confection traditionnelle de costumes.

Elle est encore une fois semi-entoilée, ce qui est un montage bien plus souple et durable qu'un thermocollé (montage qui gonfle la note mais permet de créer un vêtement infiniment plus durable, et avec bien plus de tenue).

De plus, Melinda Gloss a développé une petite astuce qui permet au plastron (=l'élément intérieur de la veste qui donne du corps et de la structure au buste) de bien épouser votre corps, mais c'est confidentiel 😉

La tête de manche a évolué avec un changement de cigarette à l'intérieur. La cigarette est l'élément à l'intérieur de la manche qui donne de l'arrondi à l'épaule. Elle participe elle aussi pour beaucoup à la silhouette :

IMG_8691

On voit très nettement l'épaule structurée avec un bel arrondi.
Veste BGMG-02, chemise Toxan et cravate Balibaris.
Nicolas porte une taille 44, comme d'habitude.

Et la coupe de ce blazer d'été ?

Comme je l'ai dit, la BGMG-02 bénéficie des dernières améliorations de Rémi. Il a ainsi légèrement modifié la manière dont le dos bascule sur l'avant de la veste afin d'avoir un dos bien plaqué sur le porteur et surtout, de gagner encore en confort.

Cela permet également d'éviter la cassure des revers que l'on peut observer chez certaines marques d'entrée de gamme.

D'ailleurs, Rémi est très fier de voir que, quand la veste est portée ouverte, les deux bords se touchent presque, ce qui est signe d'une coupe aboutie. C'est habituellement quelque chose difficile à obtenir. Ainsi, que la veste soit ouverte ou fermée, elle tombera toujours de la meilleure façon sur vous.

blazer melinda gloss cravate

La veste (portée ici en taille 46) garde son cintrage en étant ouverte,
c'est bien visible sur la droite de la photo
(mais le charisme capillaire de Florian joue aussi beaucoup). 

Si la veste gagne en confort, cela ne veut pas dire qu'elle est plus ample que les vestes des collections passées. Rémi m'a assuré que les volumes étaient exactement les mêmes que les anciennes vestes, mais la manière dont les pans de tissus sont agencés a été encore perfectionnée.

En plus de la coupe, le confort était la deuxième grande priorité de Rémi, qui déplorait le manque d'aisance même chez les vestes haut de gamme. De ce fait, je lui ai demandé que le lever de coude soit confortable en tout temps (c'est un mouvement important chez BonneGueule, et qui doit conserver une certaine fluidité).

Enfin, les manches ont été affinées, pour une allure plus moderne.

Un dernier détail qui peut vous intéresser : Rémi a accentué le cintrage des tailles 44 et 46, bien conscient que pour les petites morphologies, c'est compliqué de trouver une veste très bien coupée.

IMG_9417

IMG_9401

Voilà comment la veste tombe quand elle est fermée, sur une taille 46.
Aucun pli superflu, c'est parfait.

Comment ça taille ?

Eh bien ça taille le plus simplement du monde : à votre taille habituelle. J'ai fait essayer une taille 44 à une personne qui fait habituellement du 44, et tout allait parfaitement. Idem pour le 46, et sur moi pour le 48. Le sizing est très standardisé. Voici les preuves en images :

IMG_8754

Jonathan porte une taille 44...

épaules

Florian une taille 46...

IMG_9560

Et moi-même une taille 48, comme d'habitude !

Quand a lieu le lancement ?

Le lancement a lieu ce dimanche 13 avril à 14h.

Attention, il n'y a que 135 pièces. Je suis d'accord avec vous que ce n'est pas beaucoup. Et à la base, on en avait commandé plus. Mais malheureusement, il n'y avait pas assez de tissu. Pour vous donner une idée, les 64 vestes grises de la première collaboration avec Melinda Gloss en décembre 2012 étaient parties en moins de trois jours.

Comme d'habitude, le lien de la page de commande sera donné un peu avant via la newsletter, donc inscrivez-vous si ce n'est pas déjà fait ! (et le paiement en 3 fois sera possible)

À très vite de l'autre côté,
Benoît, amoureux des belles vestes

 

Benoît Wojtenka Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.
Et j'ai quelques lubies : le sport en salle, le techwear… Et j'adore le thé sous toutes ses formes, que je bois à raison de plus de trois litres par jour.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.