BonneGueule x Ly Adams : présentation des trenchs très spéciaux

Temps de lecture : 9 minutes

134

Le trench est de très loin la pièce que vous nous avez le plus demandé en collaboration.

Depuis sa création au 19ème siècle, il a toujours été un classique du vestiaire masculin. Ventilé mais coupe-vent, léger mais imperméable, élégant mais polyvalent, c'est un vêtement qui ne manque pas de qualités, en raison de son origine assez particulière...

L'histoire du trench : des tranchées aux podiums

Son origine fait toujours débat : Aquascutum et bien évidemment Burberry se disputent sa paternité. L'un affirme avoir inventé le concept du trench (un vêtement de pluie léger mais plus respirant que les cotons enduits Mackintosh de l'époque) et l'autre l'invention du tissu "gabardine", ce coton au tissage très serré, relativement imperméable et emblématique du trench.

Pour l'anecdote, c'est ce que portait l'explorateur Ernest Shackleton lors de son incroyable expédition en Antarctique.

trench shackleton antarctique

Voilà avec quoi Shackleton est parti en Antarctique.

Le trench connaîtra son essor durant la Première Guerre Mondiale, un évènement charnière dans les vêtements militaires, où on a commencé à penser en termes de mobilité, de fonctionnalité, et de camouflage. Il fallait se protéger, se mettre à l'abri, pouvoir bouger vite sans être encombré par des vêtements trop lourds quand ils sont mouillés.

Mine de rien, à l'époque, c'était une approche très innovante du vêtement militaire (au début de la guerre, les troupes françaises portaient encore des pantalons rouge, pour vous donner une idée).

Tout était donc pensé pour être fonctionnel :

  • la longueur était assez longue pour bien couvrir le corps et le réchauffer, mais assez courte pour ne pas devenir gênante quand il fallait se déplacer dans des tranchées boueuses.
  • le double boutonnage croisé permettait d'assurer une meilleure étanchéité à l'eau et au froid. C'est toujours le cas aujourd'hui 🙂 C'était aussi pour rester dans le même style que les uniformes des officiers de l'époque.
  • la ceinture était inspirée de la "Sam Browne belt" afin de pouvoir y porter des pistolets, des sabres ou encore des jumelles. Aujourd'hui, elle est très utile pour recintrer le trench et affiner la silhouette (se promener avec un sabre militaire à la ceinture dans la rue est, je pense, interdit. Il va falloir trouver autre chose pour découper le saucisson !).
  • les épaulettes servaient évidemment à afficher le rang du porteur.
publicité aquascutum militaire rival

Aquascutum, le grand rival de Burberry.

Mais ne nous emballons pas trop, les trenchs étaient uniquement réservés aux officiers de rangs supérieurs, et non aux simples fantassins.

C'est un détail qui peut paraître anodin, mais qui a commencé à faire du trench un marqueur social lors de la fin de la guerre (et accessoirement, vu que c'était uniquement les officiers qui en portaient, cela faisait une cible de choix pour les snipers ennemis)...

Humphrey Bogart en trench

Un trench, un Fedora, et il n'en faut pas plus pour Humphrey Bogart !

Et puis on a commencé à voir des trenchs au cinéma, pendant l'âge d'or d'Hollywood, et petit à petit, il est devenu un vêtement iconique, car il était porté par des détectives (rappelez-vous du trench de Harrison Ford dans Blade Runner), des gangsters, des espions ou des femmes fatales.

trench Harrison Ford

Le trench futuriste de Blade Runner. La réplique est disponible ici.

Et forcément, les designers adorent jouer avec les vêtements iconiques. Il n'en fallait pas plus pour renforcer l'image "mode" du trench.

Sa réutilisation permanente par la plupart des grandes Maisons de luxe est désormais bien loin de sa naissance dans des tranchées humides en temps de guerre. Pour ceux qui veulent aller plus loin, je vous conseille la lecture de ce passionnant article du Smithsonian sur l'histoire militaire du trench.

Mais rassurez-vous, point de boue ou de tranchées avec notre trench, notre collaboration avec Ly Adams est totalement pacifiste...

Pourquoi une collaboration avec Ly Adams ?

C’est l’une des toutes premières marques avec qui on a collaboré, c’était en septembre 2012 (instant nostalgie). C'était d'ailleurs notre deuxième sold out en quelques heures !

Séverine, la fondatrice, est toujours à la recherche des plus belles matières, et elle propose très souvent des pièces d’une qualité très haut de gamme à des prix plus accessibles. Il n'est pas rare de voir chez elle des pièces qui vaudraient le double ou le triple chez une grande Maison, avec une qualité équivalente voire parfois supérieure.

On aime beaucoup son univers : élégant, mais toujours avec un petit twist au niveau des matières qui surprennent, ou un détail créateur. À noter : Séverine adore les blazers, ses collections sont donc très imprégnées d'une culture sartoriale.

Ly Adams Fall Winter 2015/2016

Des pièces tailoring mélangées avec du décontracté, voilà l'univers de Ly Adams.

Goût pour les belles matières + affinité pour la culture tailoring = marque idéale pour collaborer sur un trench.

Et c'est ainsi que tout a commencé par la matière...

Un coton technique déperlant et imperméable

Faire un trench qui ne soit pas imperméable et / ou déperlant, c'est un peu comme vouloir faire un gâteau sans farine et sans oeufs. Mais pour le coup, on voulait que le trench garde l'aspect habillé et intemporel de la gabardine. Il fallait donc un coton imperméable !

La matière vient d’Olmetex, un fournisseur italien créé en 1952 près de Côme, spécialisé dans les tissus pour trenchs. Ils ont un savoir-faire de plus de 60 ans en matière d’imperméabilité !

Etiquette Olmetex

La fameuse étiquette Olmetex !

C’est un tissu 100% coton, déperlant et imperméable, grâce à un traitement qui est appliqué sur la matière. Dans le jargon, on appelle ça un apprêt

C'est un peu moins déperlant et imperméable qu'un tissu totalement technique (comme celui de notre pantalon technique), mais pour le coup, l'aspect technique est totalement invisible.

En fait, le tissu est fait de longues fibres torsadées sur elles-mêmes, avec un tissage très serré et compact. Pour tisser cette matière, il faut 30% de fibres en plus qu'un tissu classique. Quand l'eau entre en contact avec le fil, celui-ci se dilate, et la matière devient déperlante en raison du tissage. Olmetex appelle ce tissu le H20 Protector (pour en savoir plus, cliquez à gauche sur la page d'accueil d'Olmetex), et ils affirment qu'ils se sont inspirés des tissus des sherpas et des esquimaux pour sa conception.

Et ça, c'est très pratique pour garder votre chemise au sec.

L'eau ne rentre pas !

L'eau ne pénètre pas le tissu !

Le fait que le tissu soit bien dense, avec un tissage très serré, lui confère aussi des propriétés coupe-vent, tout en gardant la respirabilité naturelle du coton (on gagne en confort). Et vu que c'est du 100% coton, la matière est "silencieuse", elle n'a pas ce bruit caractéristique des matières synthétiques quand elle plisse.

Pour l'entretien d'une telle matière, c'est la même chose que les pièces type manteau ou blouson : direction le pressing.

Trois coloris : du beige, du bleu canard et du kaki

Pour la première fois dans une collaboration, nous proposons trois coloris, dont deux teintes spécialement développées pour nous. Ce sont donc des couleurs exclusives, que vous ne trouverez pas ailleurs :

  • beige : couleur classique et intemporelle, c'est la couleur emblématique du trench.
  • kaki : coloris original mais facile à porter, qui appuie l’origine militaire du vêtement.
  • bleu canard : qui donne un côté plus créateur, une couleur qu’on croise moins souvent dans la rue, mais qui reste facile.
Trench beige

Le beige : couleur classique et intemporelle du trench.

On a donc voulu vous offrir ces trois couleurs pour que vous choisissiez la pièce qui vous correspond : le beige plus classique, le kaki plus brut, et le bleu canard plus créateur. Et surtout, pour ceux qui veulent aller plus loin que le beige, c'était important pour nous de proposer deux autres couleurs difficiles à trouver sur le marché.

Des détails pratiques et fonctionnels

Comme je l'ai dit, le trench est un vêtement qui a, avant tout, été pensé en termes de fonctionnalités.

On a donc une petite nouveauté quasiment absente sur les trenchs du marché : il y a une poche zippée à l’intérieur, qui vous évitera de perdre vos biens précieux.

poche zippée intérieure ly adams collaboration

Grâce à cette poche zippée, aucun risque de perdre vos pièces de monnaie ou vos clés.

Il y a évidemment une ceinture, mais non perforée et avec une boucle sans ardillon, afin de l’ajuster comme vous le souhaitez, au millimètre près. Cela permet de bien ceinturer votre trench, ou de le recintrer simplement en la nouant dans le dos.

Toujours à propos de la ceinture, la boucle est en salpa : un matériau qui est un cuir reconstitué, mais qui résiste bien mieux à l'eau que le cuir.

Et enfin il y a un cache tempête décoratif, qui apporte de la rigidité au col, ou bien un twist intéressant à la pièce quand il est déboutonné.

_DSC0614

Le cache tempête a été conçu dans le but de renforcer l'étanchéité des masques à gaz des officiers. Aujourd'hui, les rues sont plus sûres, plus personne n'a besoin de masque à gaz, et c'est un élément uniquement décoratif ici 😉 C'est un petit twist au col bien sympathique.

Des finitions haut de gamme

Ly Adams travaille habituellement avec des ateliers très haut de gamme, et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est très visible sur le trench, qui rassemble plusieurs finitions qu'on ne trouve que très rarement sur cette gamme de prix :

  • le trench n’est pas doublé et contrairement à ce qu’on pourrait penser, c’est une finition plus coûteuse car il faut ganser toutes les coutures afin d’avoir un beau rendu quand vous ouvrez votre trench. Ici les coutures sont gansées dans un coton gros grain du plus bel effet.
ganses coutures intérieures trench ly adams collaboration

Ici, sur le modèle bleu canard, on voit bien les ganses kaki sur les coutures.

  • il y a une généreuse parmenture à l’intérieur : il s’agit de faire un pan à l’intérieur du vêtement avec le tissu extérieur, en le faisant remonter jusqu’à l’aisselle. Si c’est assez spectaculaire quand vous ouvrez le trench, cela permet aussi d’assurer un meilleur tombé “naturel”. Habituellement, les marques ne font pas de parmenture, car cela demande d’utiliser plus de matière, mais c’est indiscutablement un montage très haut de gamme, qu’on trouve très très rarement sur des manteaux en-dessous de 1000 €. Et accessoirement, ça augmente grandement l'imperméabilité du torse, puisque chaque pan du trench a une double épaisseur de tissu.
trench ly adams collaboration tissu parmenture

Voyez ici sur la droite, le pan de tissu : c'est la parmenture.

  • Au niveau de la coupe, les manches comportent des pinces de cintrage afin de les recintrer et d’affiner la silhouette, c'est d'ailleurs l'une des signatures de Ly Adams.
  • la doublure dans le dos est dite “papillon”, c’est là aussi un montage plus complexe qu’une doublure classique mais beaucoup plus esthétique quand vous ouvrez votre trench.
doublure papillon trench ly adams collaboration

Voici la doublure "papillon" à l'intérieur du trench, au niveau de la nuque.

  • D’ailleurs, la doublure est en twill de viscose, qui permet d’avoir un touché soyeux et résistant.
  • le montage de la tête d’épaule est parfaitement bien exécuté, la doublure ne fronce pas autour de l’emmanchure, alors que c’est habituellement une opération très délicate. Cela demande à l'atelier un sacré savoir-faire, avec des ouvriers très expérimentés.
  • enfin le fil de couture utilisé vient de Güterman, vénérable fournisseur allemand âgé de 150 ans. C’est un fil étanche qui est plus résistant à la rupture.
ceinture surpiqures fil trench ly adams collaboration

Les surpiqûres sont parfaitement exécutées, sur la ceinture notamment.

Maintenant que vous savez tout sur notre trench Ly Adams, découvrez comment le porter !

Comment porter un trench pour homme ? (feat. le BGLA)

_DSC0390

Le beige est la couleur emblématique du trench, particulièrement élégant lorsqu'il est intégré à un look avec une chemise blanche. L'utilisation des couleurs est harmonieuse, complétée par des nuances plus chaudes comme le rouge et le brun, que Florian amène par petites touches avec sa ceinture et ses boots. (Chemise BonneGueule en dobby, chino BGMD, boots Mark McNairy).

_DSC0382

Le trench permet aussi de vous faire un regard ténébreux.

_DSC0401

Autre avantage du beige : sa polyvalence. Il se prête à une multitude d'assemblages de couleurs, si bien que Romain le porte avec un chino rouge et une chemise bleue. Le trench apporte ainsi de la lumière au look, tout en l'encadrant en faisant écho aux sneakers. (Chemise BonneGueule en chambray italien, chino Balibars, sneakers BGNS).

Geoffrey trench BGLY et chambray

Geoffrey y ajoute un peu workwear au trench pour créer une tenue dans cet esprit. Chambray, denim, boots en cuir ; tout y est. Cette diversité de matières permet d'ajouter du relief dans la tenue, comme le coton waxé très lisse sur le chambray plus rugueux. (Chemise en chambray italien et jean gris BonneGueule, boots Dr. Martens).

_DSC0410

Changement de couleurs, changement d'ambiance. Le kaki est une couleur sous-estimée de notre vestiaire, qui offre pourtant un rendu masculin, sans pour autant perdre en élégance. C'est d'autant plus le cas lorsqu'il est associé à des nuances sable / terre, que l'on retrouve ici avec le chino et les boots. Le foulard nonchalamment jeté sur l'épaule fait écho à l'aspect "baroudeur" du trench, tout en ajoutant du contraste par de subtiles pointes de couleurs. C'est enfin un bon moyen pour allonger la silhouette visuellement. (Foulard Monoprix).

_DSC0290

Souhaitant conserver le côté très masculin du trench kaki, Luca ne compose son look qu'avec des matières au toucher brut : le denim et le velours côtelé. N'oubliez pas, le bordeaux fait lui aussi partie de ces couleurs sous-estimées de notre dressing, ce qui se vérifie avec le kaki. (Chemise Monoprix, jean selvedge BonneGueule).

_DSC0312

En éternel amateur de sprezzatura, Luca ferme nonchalamment son trench en n'utilisant que la ceinture. Notez également la très jolie couleur des bottines, clin d’œil à la chemise. (Bottines Zign, montre Lip "Himalaya").

_DSC0628

Entre mon trench et mes bottines à semelle commando, je me sens comme un aventurier urbain ! Blague à part, on est sur une tenue très safe ; le type d'assemblage que vous maîtrisez déjà très bien. (Chemise en lin pied de poule et jean Kurabo BonneGueule, lunettes de soleil Dita et bottines anthracite BGAV).

_DSC0435

Un trench bleu canard, du fait de sa couleur, doit être considéré comme une pièce forte. Du coup, misez sur des items neutres pour "l'apaiser" et souligner son côté créateur. Florian choisit des couleurs très différentes du bleu, de sorte de davantage mettre le trench en avant. De manière générale, retenez d'ailleurs que plus les basiques utilisés seront sobres, plus vous intégrerez facilement la pièce forte à votre look.

_DSC0229

De façon très différente, mais tout en appliquant les mêmes "règles" de sobriété, Jérémy mêle la dimension créateur du trench à des influences sportswear. Ajouter quelques discrets rappels de couleurs peut aussi aider à intégrer une pièce que l'on n'a pas encore apprivoisée, comme ici avec les sneakers. (Sweatshirt La Comédie Humaine, jean selvedge BonneGueule, sneakers Sawa).

_DSC0604

Je souhaitais finir sur un look dans des tons de bleus. La chemise bleue rappelle les tons du trench, et les bottines anthracites et le jean brut, très sobres, viennent équilibrer le haut de la tenue.

Comment se procurer le trench BGLA ?

Le lancement officiel a lieu le dimanche 6 septembre à 14 heures.

Comme d’habitude, les abonnés à la newsletter recevront le lien de la page produit un peu avant.

Au niveau des quantités, c'est assez compliqué de proposer trois couleurs sans exploser les minimas de coloris. Voici comment les trois couleurs sont réparties :

  • 130 trenchs kaki,
  • 130 trenchs bleu canard,
  • et 40 trenchs beige.

Même si on arrive à 300 trenchs en tout, ça fait finalement assez peu de pièces par coloris, donc prenez-le en compte si un modèle vous intéresse particulièrement.

En tout cas, si vous êtes sur Paris, vous pouvez déjà venir les essayer dès ce samedi 5 septembre, dans notre boutique située au 14, rue Commines, 75003 !

Et pour les autres, inscrivez-vous sans plus tarder :

Benoît Wojtenka Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.
Et j'ai quelques lubies : le sport en salle, le techwear… Et j'adore le thé sous toutes ses formes, que je bois à raison de plus de trois litres par jour.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.