BonneGueule x Atelier Voisin : présentation des bottines BGAV

Temps de lecture : 7 minutes

Pourquoi une paire de bottines ?

Pendant longtemps, j'ai eu le même problème. Au moment de sortir rejoindre des amis en soirée, toujours ce dilemme compliqué : "je n'ai aucune envie d'y aller en richelieu ou en derby aux pieds ; mais si on sort dans un bel endroit, je n'ai pas envie d'être en sneakers".

Je sentais bien qu'il manquait quelque chose entre ces deux alternatives, une paire de chaussures plus décontractées que des "chaussures de ville" mais aussi plus viriles et chics que des sneakers.

Et il y a quelques années, j'ai trouvé mon bonheur... avec les bottines (je dois en avoir cinq ou six paires à présent). Ce sont les chaussures que je préfère (Geoffrey aussi n'a presque que des chaussures montantes).

Pratiques, masculines et polyvalentes, les bottines ont beaucoup d'avantages que nous avions envie de vous faire partager à travers une collaboration.

Des bottines que vous porterez systématiquement, car vous serez à chaque fois "dans le juste milieu".

bottines avec jean semi slim

Si les bottines BGAV vont très bien avec un jean gris et un blouson en cuir, elles trouvent tout à fait leur place avec de beaux pavés 🙂

S'il n'est pas difficile de trouver des chelsea boots (bottines d'équitation) ou des bottines type jodphur (avec une bride autour de la cheville) abordables dans des cuirs très lisses, cela devient beaucoup plus compliqué de trouver des bottines travaillées, avec un aspect baroudeur plus prononcé.

En effet, proposer des cuirs légèrement délavés, fixés et patinés coûte cher : on trouve de très beaux produits dans ce sens, mais à plus de 400 euros... la note est lourde.

boots belstaff

Exemple type : de jolies bottines d'aventurier Belstaff, mais à près de 500 €. Et sur de la bottine un peu délavée, les prix peuvent encore plus s'envoler.

De ce fait, avec qui faire une collaboration ? Comme je l'ai dit, les marques proposant ce genre de produits ne se bousculent pas au portillon. Et pourtant, il existe bien une marque française très à l'aise sur ce genre de chaussures, et qui était toute trouvée pour une collaboration sur une paire de bottines : Atelier Voisin.

Atelier Voisin et ses bottines en cuirs lavés

Eric Mimouni, le fondateur, est issu d’une famille qui a toujours fabriqué des chaussures. Lui-même fabrique des souliers depuis qu’il a 18 ans !

Quand il a créé la marque, il avait quelque chose de très précis en tête : fabriquer des modèles qu’on peut porter pour aller travailler et sortir le soir dans la foulée, sans pour autant avoir des chaussures fades ou trop simples (comme une paire derbys noires par exemple).

La marque s’est illustrée par son utilisation de cuir lavés, qui tranche avec des modèles très lisses et très sages qu’on peut trouver ailleurs.

Voici ma première rencontre avec Eric au salon Who's Next. Regardez uniquement de 00min49sec à 5min50sec.

La technique de délavage des cuirs est d'apparence simple : la chaussure est passé dans un foulon (un espèce de tonneau uniquement rempli d'eau), et est ensuite séchée entre 20°C et 24°C (pendant une journée ou deux).

Ce sont le dosage et la précision du processus qui sont plus compliqués, afin de rester dans des effets subtils et bien proportionnés, le tout sans abîmer le cuir.

Sur des modèles plus haut de gamme, Eric s'amuse parfois les couleurs.

Sur des modèles plus pointus, Eric s'amuse avec les couleurs, y compris sur la semelle.

D'un point de vue style, on est sur des formes assez modernes, mais avec des matières à l'aspect "brut" et très légèrement patinées à l'avant et à l'arrière de la chaussure.

Il ne s’agit que de cuirs provenant de tanneries italiennes. Et la fabrication est, sans surprise, portugaise 😉

Les BGAV : des bottines en cuir à semelle commando

bottines zippées

Concrètement, cette collaboration consiste en une paire de bottines de couleur ardoise, avec un zip sur le côté et une semelle commando.

La couleur est suffisamment sombre pour être élégante et passe-partout : vous pourrez autant les porter dans une tenue formelle que dans une tenue élégante mais décontractée.

Avec un pantalon kaki, ça passe très bien aussi ;)

Avec un pantalon kaki, ça passe très bien aussi 😉

Si j'aime aussi les bottines couleur sable, c'est un coloris qui est plus compliqué à porter en automne/hiver. Ici, cette teinte plus foncée vous permettra de les assortir aisément avec des pantalons gris ou bleu foncé (jean brut ou pantalon en laine).

bottines jean brut

Si vous avez l'âme d'un biker, vous pouvez vous la jouer avec un bon gros revers de jean brut sur vos bottines !

Les finitions : que du haut de gamme, pas d'amalgame

Les bottines sont montées dans un cuir provenant d'une tannerie italienne, tout comme la doublure, qui est en cuir de veau.

Pour rappel, avoir une doublure en cuir apporte un vrai confort : le cuir respire mieux que n'importe quel autre type de doublure, et se moule progressivement à votre pied.

_DSC0027

La chaussure est entièrement doublée en cuir de veau pour plus de confort.

Note importante : comme ce sont des cuirs lavés, vous imaginez bien qu'il y a d'infimes variations de couleurs d'une peau à l'autre. C'est le charme d'un procédé de délavage artisanal, avec juste de l'eau !

gros plan sur le cuir

Voici le cuir tanné en Italie. Le bout est très légèrement patiné en atelier pour la touche aventurier.

Une chaussure profilée mais confortable

De profil, la chaussure a une ligne fine ; et Eric a très bien dosé la forme de la pointe de la chaussure, entre intemporalité et modernité.

C’est le genre de petit détail qu’on ne voit pas forcément au premier abord, mais qui démontre le savoir-faire d’Atelier Voisin en la matière (ou plutôt : dans le formage de chaussures).

Éric a été très fort pour trouver le juste milieu entre rondeur du bout (= confort) et finesse du profil (= esthétisme)...

bottines fines

Un autre angle de vue où on aperçoit bien la finesse de l'avant de la chaussure.

Et bien sûr, ce type de chaussure est parfaitement adapté avec le port d’un jean semi-slim gris ou bleu. Si vous voulez appuyer la touche aventurier, n’hésitez pas à les porter avec votre jean brut favori (neuf ou délavé après de nombreux ports).

Une semelle commando et une chaussure 100% cuir

La semelle commando accrochera le pavé comme n'importe quelle autre chaussure !

La semelle commando accrochera le pavé.

La semelle commando (aussi appelée "semelle crantée") offre deux avantages :

  • Cela accentue encore le côté baroudeur de cette chaussure, et ça la rend évidemment plus pratique pour les temps humides (moins de risques de glisser qu'avec une semelle en cuir au moment de rejoindre votre dulcinée).
  • Vous n’aurez pas besoin d’aller poser un patin chez un cordonnier !

Autre point important : tout est en cuir dans cette chaussure. Par exemple, il n'y pas de semelle de propreté en carton (c'est ce qu'on appelle parfois "semelle intérieure"). Ici, elle est aussi en cuir !

De même, alors que certaines marques utilisent du liège au niveau de la semelle, Eric a décidé d'utiliser encore du cuir. Il trouve cela plus confortable, et cela assure une meilleure tenue de la chaussure, qui ressort plus stable.

Le montage est un cousu blake, qui apporte cette fameuse finesse de profil. Si vous regardez de près, vous verrez qu'Eric n'a pas lésiné sur la qualité du fil, bien épais.

Atelier voisin cousu blake

On aperçoit bien les coutures épaisses ici.

Note : pour ceux qui veulent encore se lancer dans un débat passionné du cousu goodyear VS le cousu blake, sachez que la réponse est loin d'être si évidente. Même Laurent de Milanese Special Selection, fervent défenseur de la qualité, apporte une réponse toute nuancée. Même chose pour l'article de "Sophie Bottière".

Enfin, il y a un zip à l'intérieur de la bottine afin de faciliter l'enfilage en un clin d'oeil 😉

Les coutures sont rapprochées et impeccablement réalisées.

Le piquage des coutures est rapproché et impeccablement réalisé.

Comment porter ces bottines ?

Vous vous en doutez, il ne s'agit pas d'une paire particulièrement difficile à porter.

La couleur ardoise présente l'avantage d'être profonde, tout en se mêlant facilement aux autres couleurs. La matière suédée confère à la bottine un côté plus brut qu'avec un cuir lisse, renforcé par la ligne et la semelle masculines de la chaussure.

Voyons à présent quelques inspirations de looks !

street style bottines homme (3)

Le combo chemise formelle / jean gris est un classique du vestiaire masculin en été. C'est le compromis idéal entre décontraction et élégance ! Les bottines s'inscrivent dans la même veine, et s'intègrent donc facilement au look. Vous pouvez faire comme Luca et opter pour une chemise à la couleur originale : qu'il s'agisse d'un jean gris ou brut, il sera suffisamment sobre pour l'apaiser. Et comme la "sprezzatura" n'est jamais bien loin, on retrouve plusieurs petits bracelets et une ceinture en cuir tressé. (Chemise Gutteridge, jean Uniqlo, ceinture SuitSupply et montre Seiko).

bottines et perfecto

Je décide pour ma part de jouer sur des influences biker. Ce style s'appuyant beaucoup sur des bottines, celles-ci se marient très bien avec un jean et un beau blouson en cuir. Le perfecto et les chaussures se font écho, aussi bien au niveau des couleurs que de l'aspect patiné du cuir. Cela a pour effet d'encadrer la tenue, à laquelle j'ajoute une chemise en denim bleu vif pour apporter plus de pep's, et éviter un look trop terne. (Perfecto Balmain (merci la 3ème démarque des soldes de L'Eclaireur), chemise Maison Standards, jean gris stretch BonneGueule).

street style bottines homme (2)

Vous pouvez également porter vos bottines de manière casual avec un chino. Ici, Onur a choisi de les coupler à un modèle kaki, pour un bas de silhouette très masculin. L'ajout d'une chemise blanche nuance le look en lui apportant de la lumière, et les motifs un côté décontracté. Notez aussi comment retrousser les manches de sa chemise peut conférer une dimension plus mature à l'ensemble ! (Chemise Hartford, chino Le Pantalon).

street style bottines homme

Jérémy accompagne sobrement ses bottines d'un jean brut et d'un tee-shirt bleu chiné. Un look construit autour de bons basiques fonctionne toujours ! Il ajoute quelques accessoires (la carpette sur le torse ne compte pas), qui rehaussent le tout. On est sur une tenue très safe, le type d'assemblage que vous maîtrisez déjà très bien ! (Jean selvedge et tee-shirt BonneGueule, bracelet "Atamé" WhenIWasSeventeen au bras gauche, Massimo Dutti au droit, sac Herschel et solaires Jimmy Fairly).

Comment choisir sa taille ?

Votre attention s'il vous plaît ! Je vous préviens : Atelier Voisin chausse assez grand (pour ceux à qui ça parle, on est dans le même cas de figure que pour les Buttero).

Par conséquent, prenez la taille en-dessous de votre pointure habituelle. Au sein de l'équipe, nous avons constaté que tout le monde a pris une taille en-dessous (exemple : si vous portez habituellement du 43, alors le 42 Atelier Voisin vous ira parfaitement).

Comment se procurer les BGAV ? (J-3)

Le lancement officiel a lieu ce dimanche 9 août à 14 heures.

Comme d'habitude, les abonnés à la newsletter recevront le lien de la page produit un peu avant.

Attention, il n'y a que 300 paires, et c'est la première fois que nous lançons des bottines, donc prenez vos précautions...

En tout cas, si vous êtes sur Paris, vous pouvez déjà venir les essayer dès ce samedi 8 août, dans notre boutique située au 14, rue des Commines, 75003 ! À très vite de l'autre côté !

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.