BonneGueule x Aigle : la saharienne urbaine BGA-01

Temps de lecture : 9 minutes

Pourquoi une collaboration avec Aigle ?

Aigle est une marque que je pensais connaître. J'imaginais des collections très orientées sportswear / outdoor, aux coupes assez amples.

Et en fait, je me trompais !

Depuis quelques années, Aigle a entamé un véritable virage dans ses collections. Mais avant d'aborder les collections présentes, commençons par parler des collections passées...

Comme vous l'avez vu dans le précédent article, Aigle a développé depuis 1853 son fameux "savoir-protéger" (et non "savoir protégé"), qui consiste à offrir de la protection aux porteurs de ses produits. Si à la base le but était de protéger les pieds grâce à leurs bottes, le "savoir-protéger" est remonté dans la silhouette. Et c'est en 1989 qu'Aigle lance ses premiers vêtements en prêt-à-porter.

pub aigle

Pub Aigle de 1935. La marque s'appelait "À l'Aigle", en référence à l'aigle américain.

La suite, vous la connaissez. Ils se sont faits connaître pour leurs vêtements techniques, mais pas vraiment pour leurs coupes ou leurs inspirations. Et peu à peu, la marque a acquis (malgré elle ?) une image de marque de vêtements fonctionnels, mais pas vraiment "mode".

Sauf qu'Aigle, bien conscient de son important héritage, était décidé à changer les choses... Ils ont donc recruté un nouveau directeur artistique, Gideon Day.

GIDEON DAY aigle

Gideon Day, un designer qui combine mode et héritage workwear

Homme charismatique, il est passionné de workwear (il dit d'ailleurs que son uniforme est la veste en jean), et de marques japonaises bien pointues. Bref, il aime les pièces robustes, simples et intemporelles !

Son objectif était de recentrer la marque, qui racontait trop de choses à l'époque : était-ce une marque de bottes ? De parkas techniques ? De vêtements uniquement outdoor ? Il a fallu clarifier le message.

Puis, Gideon trouvait dommage que la fonction du vêtement passe systématiquement devant le design. Il a donc voulu mettre ces éléments sur un même pied d'égalité.

Il a donc insufflé beaucoup plus de fantaisie aux collections, en y introduisant par exemple des motifs, notamment en camo. D'ailleurs, certaines pièces pourraient tout à fait avoir leur place dans le lookbook d'un créateur haut de gamme.

Aigle camo

Un motif camo réinterprété façon Aigle !

Gidéon s'est notamment inspiré de designs de vêtements vintage, afin de renforcer le côté "héritage" d'Aigle. La marque a donc bien changé depuis quelques années, et nous ne nous en rendions pas compte.

Et en 2013, c'est là que je pris connaissance des changements de la marque, avec la très belle collection capsule chez Centre Commercial (le magasin multimarque des créateurs de Veja).

Une autre belle collaboration est ensuite arrivée, Aigle x Nigel Cabourn, designer britannique connu des amateurs de workwear vintage.

Veste en coton huilé Aigle x centre commercial

Voici une pièce parmi 7 de la collaboration entre Aigle et Centre Commercial : la veste en coton ciré héritage.

La collaboration avec Nigel Cabourne, avec un gros travail sur les matières et un design assez fort avec ce mélange de couleurs

La collaboration avec Nigel Cabourn, avec un gros travail sur les matières, et un design assez fort avec ce mélange de couleurs.

La collection d'été, qui arrive en boutique, pousse encore plus loin le côté créateur, avec l'utilisation de motifs assez audacieux pour une marque française aussi grand public.

Je vous invite à regarder son interview vidéo pour plus de précisions à ce sujet.

Nous avions beaucoup apprécié ce retour d'Aigle sur des designs plus intemporels, plus naturels. Et à l'évidence, il y avait pas mal de choses à explorer chez la marque. Ce fut le premier pas vers notre collaboration.

Pourquoi une saharienne ?

Nous aurions pu logiquement faire une collaboration sur une paire de bottes, mais personnellement, je ne porte pas de bottes en caoutchouc, et je voyais mal comment cette pièce allait s'inscrire dans notre vision de la garde-robe masculine.

Il nous fallait donc un vêtement utile et qui, comme d'habitude, puisse avoir sa place dans des looks variés. C'est comme ça que nous avons eu l'idée d'une saharienne.

Saharienne mogambo

Le fameux Clark Gable porte une saharienne dans Mogambo en 1953.

C'est un vêtement particulièrement intéressant pour nous, car il a été pensé au départ avec deux considérations importantes :

  • De l'élégance : en effet, c'est un vêtement qui a connu ses premières heures de gloire au cinéma des années 30 et 50 ! C'est ensuite Yves Saint Laurent qui en fera un vêtement de mode culte, mais on en parlera dans un prochain article. Son allure habillée vient des proportions très semblables à celle d'un blazer, c'est pour cela qu'un look avec une chemise et une cravate passe très bien.
_DSC5033

Pouvoir porter une saharienne avec une tenue habillée, voilà ce qui me donne une esquisse de sourire ! Saharienne BG x Aigle, chemise et cravate Husbands, pince à cravate Howard's.

  • De la fonctionnalité : c'est à la base un vêtement militaire, ce qui explique la présence de 4 poches sur le devant. Mais on a poussé la fonctionnalité en rajoutant trois poches à l'intérieur ! C'est donc un vêtement extrêmement pratique quand vous sortez en ville, car vous pouvez tout y mettre : papiers d'identité, permis de conduire, clés, portefeuille, écouteurs, et je pense qu'on peut même trouver de la place pour un livre de poche 😉 La saharienne est également utile en cas de voyage (vous savez, quand on stresse d'avoir mal rangé ses papiers dans une poche de pantalon...).
_DSC5246

Successivement, on aperçoit la poche poitrine zippée intérieure, le cordon de serrage pour la taille et une autre poche intérieure à pression. Pratique si vous ne voulez pas mélanger le sel et le poivre pour votre prochain pique-nique !

C'est vraiment ce mélange de design habillé et intemporel, avec des fonctionnalités toujours très utiles dans notre époque, qui nous a intéressé. Car chez BonneGueule, vous savez qu'on aime les vêtements urbains avec une dimension technique !

On a donc un vêtement urbain ET imperméable, qui protège votre coiffure des vilaines averses.

rambo m-65

Et c'est pas John Rambo qui dira le contraire. On trouve pas mal de clins d'oeil entre la saharienne et les field jackets militaires, avec toutes leurs poches et leur cordon de serrage à la taille.

 

Des matières techniques, sans en avoir l'air

La saharienne est constituée d'un polycoton légèrement waxé, un classique sur ce genre de pièces. Et de ce qu'on appelle un "liner", situé entre le polycoton et la doublure.

Concrètement, ce liner est une membrane technique MTD (cela ressemble à un film très léger) qui assure l'imperméabilité de la pièce, mais tout en la gardant respirante, pour vous éviter de devenir un sauna ambulant dès que vous bougez un peu.

IMG_0425

C'est la toile cirée qui rend la saharienne déperlante...

étiquette saharienne

Chaque saharienne BGA-01 est livrée avec un petit morceau de la membrane MTD (pour Micro Tech Developpement) afin que vous puissiez bien voir à quoi ça ressemble.

Avant tout, sachez qu'on a largement testé la saharienne en situation de pluie, et elle est vraiment imperméable, même sous une bonne averse.

Trois couches : déperlance, imperméabilité, respirabilité

La première couche : un polycoton ciré relativement déperlant

L'eau ruisselle sur la matière au lieu de s'imprégner. C'est déjà un premier rempart efficace contre la pluie.

En plus de la déperlance, le coton ciré présente quelques propriétés intéressantes que nous avons pu tester au laboratoire Aigle (cf. la vidéo de présentation) :

Il a une très bonne résistance aux accros. D'un point de vue technique, il a une résistance au déchirement de forces comprises entre 15 et 17 newton. Pour vous donner une comparaison, chez Aigle, les vestes de chasse ont une résistance à des forces comprises entre 18 et 20 newton. La saharienne est donc presque aussi résistante qu'une veste de chasse, et bien plus qu'un simple blouson d'été en coton.

C'est grâce à son tissage mix de coton (65%), polyester (28%) et polyamide (7%).

déchiromètre Aigle

Voici un déchiromètre du laboratoire du site Aigle à Châtellerault, qui mesure la résistance du tissu au déchirement.

Il résiste aussi très bien à l'abrasion. D'ailleurs, le test est assez drôle à voir : on pèse un morceau de tissu sur une balance ultra précise (à 5 zéros après la virgule), à tel point que le moindre courant d'air peut influencer la pesée !

C'est pour cette raison que des parois transparentes empêchent le moindre mouvement d'air "d'appuyer" sur le tissu pendant la pesée. Une fois le poids noté, on va placer ce morceau de tissu dans une machine qui va le "frotter" pendant plusieurs heures.

Ensuite, on pèse de nouveau le morceau de tissu, et le poids perdu pendant le frottement correspond à l'indice d'abrasion. Par exemple, on tolère 10% d'abrasion sur un tissu de chemise sur 10 000 cycles pendant trois heures (un cycle peut être comparé à un frottement). Sur le tissu de la saharienne, il y a eu... 0% de pertes sur 30 000 cycles, sur un test de 9 heures !

Loin de moi d'affirmer que le tissu est totalement inusable et pare-balles (ce n'est pas non plus une saharienne en Kevlar), mais disons très simplement que vous pouvez vous asseoir contre une chaise autant que vous voulez avec la saharienne, c'est sûrement votre dos à vous qui sera usé le premier. 0% de matières grasses, 0% d'abrasion, même combat !

Machine à abrasion

Voici la machine à abrasion, qui torture la matière à longueur de journée.

Une membrane MTD imperméable et respirante

Venons-en à la seconde couche. En cas de pluie très intense, la membrane MTD prend le relais et arrête définitivement l'eau, qui n'entrera jamais en contact avec la doublure. C'est grâce à elle que vous restez bien au sec !

Cette membrane laisse passer la vapeur d'eau pour évacuer la transpiration, mais stoppe net toute eau liquide, grâce à une structure microscopique poreuse suffisamment fine.

Et on termine avec une doublure

Arrive ensuite une doublure en polyester technique, relativement classique sur ce type de pièces. Elle est surtout là pour votre confort et pour protéger la membrane MTD.

Pourquoi cette couleur beige ?

Il était clair que nous voulions du beige, tout simplement parce que c'est la couleur historique de la saharienne.

C'est une couleur intéressante, que nous n'avions jamais travaillé sur une pièce d'été, alors que c'est la couleur principale de nombreux vêtements à porter dans des pays chauds, y compris pour des habits militaires.

Elle se portera sans problème avec du blanc ou du bleu en-dessous (en fait, toutes les couleurs de chemises décontractées).

La coupe

Pour le fit de cette collaboration, nous sommes partis de zéro : c'est une toute nouvelle coupe sur cette saharienne, qui n'existait pas chez Aigle à la base. Je tiens d'ailleurs à remercier du fond du coeur les équipes d'Aigle qui nous ont laissé carte blanche sur le fit (et qui furent très patientes au fil de mes nombreuses demandes).

saharienne aigle pantalon blanc

Sweat uniqlo, jean De Fursac, derby d'un artisan florentin (dont Luca a oublié le nom).

Nous voulions absolument une pièce urbaine et contemporaine, car alors que je commençais tout juste à m'intéresser à la mode masculine, j'avais été très marqué par l'allure des fameuses "safari jackets" de Dior Homme sorties il y a une dizaine d'années.

La coupe devait donc être moderne, précise, et affinée.

Saharienne aigle cravate bottines

Ici, j'ai enlevé la capuche et n'ai fermé qu'un bouton, pour accentuer le côté blazer. Chemise et cravate Husbands, pince à cravate Howard's, jean BGJL, bottines Atelier Voisin.

Par rapport aux coupes habituelles de chez Aigle, les épaules ont été remontées, tout comme l'emmanchure qui est plus haute. Les bras ainsi que le buste ont aussi eu droit à leur cure d'amaigrissement.

Comme je le disais plus haut, la longueur est celle d'un blazer, afin de bien marquer le côté urbain de la saharienne.

Des finitions haut de gamme

Au niveau des finitions, nous voulions faire un petit clin d'oeil à des "finitions créateur" en densifiant le nombre de points de couture au centimètre, et en les rapprochant des bordures (des poches par exemple).

Je trouve le rendu plus raffiné et plus urbain (en effet, les pièces outdoor ont souvent des coutures espacées).

IMG_0051

On aperçoit la poche stylo sur la gauche, mais surtout les points de couture bien resserrés (pour une pièce outdoor) et proches du bord. Cela donne plus de finesse visuellement.

Si vous regardez attentivement les photos, vous verrez qu'il y a un double zip en métal, qui permet d'ajouter de l'aisance en bas quand la saharienne est fermée. Très pratique pour les deux roues ou quand vous êtes assis !

double zip saharienne aigle

On aperçoit également une poche poitrine inclinée, qui permet de faciliter l'accès à la main droite. C'est un détail auquel Geoffrey tenait beaucoup, tout comme la poche stylo à la poitrine.

Pour les fétichistes du vêtement très cintré, il y un cordon de serrage à l'intérieur qui permet de l'ajuster encore !

Enfin, il y a un détail que j'aime beaucoup : un petit rabat au niveau de la capuche, qui cache le zip derrière la nuque pour garder un design citadin.

cache zip capuche saharienne aigle

Où la saharienne est-elle fabriquée ?

La saharienne est fabriquée en Chine, tout simplement parce que c'est là qu'est le savoir-faire sur les textiles techniques (Patagonia, Arc'teryx, Fjällräven ou encore Aether Apparel y fabriquent une bonne partie de leurs gammes).

Nombreux sont les ingénieurs textiles de pointe qui officient là-bas (vous comprenez bien que peu de monde en France maîtrise la technologie des coutures thermosoudées, par exemple).

Dans les années 80 et 90, la Chine ne pouvant pas rivaliser avec les filatures européennes sur les matières naturelles haut de gamme (laine et coton), elle a largement investi dans les matières techniques, et c'est aujourd'hui le pays leader sur la confection technique haut de gamme.

Mais nous avons déjà longuement développé notre avis sur le Made in China (l'article avait eu sa petite heure de buzz au moment de sa publication, lisez-le !).

Comment choisir sa taille ?

La saharienne taille de manière extrêmement classique.

Moi qui fais du M un peu partout, c’est du M qui me va à la perfection chez Aigle (le S m’est vraiment trop petit, et le L est trop grand).

Pour les plus anxieux, on vous a préparé un tableau de mesures, à venir sur la page de présentation… Mais vraiment, vous n’avez pas à vous prendre la tête pour la taille. J’insiste donc sur le fait que vous avez simplement à choisir votre taille habituelle.

Comment se procurer la saharienne BonneGueule x Aigle ?

La saharienne est à présent disponible dans l'Atelier BonneGueule.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Benoît Wojtenka Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.
Et j'ai quelques lubies : le sport en salle, le techwear… Et j'adore le thé sous toutes ses formes, que je bois à raison de plus de trois litres par jour.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.