BonneGueule en 2015 : nos projets avec vous

Temps de lecture : 11 minutes

Comme chaque année (2011, 2012, 2013), on se prête à l'exercice difficile du bilan des 12 derniers mois. C'est l'occasion de reprendre une bouffée d'air, de s'asseoir avec une tasse de thé bien chaud, de s'interroger sur ce qu'on a bien fait, et ce qu'on aurait pu mieux faire (sans oublier ce qui a bien foiré).

D'autant que cette année 2014 fut particulièrement chargée... (attention : gros pavé de texte).

C'est promis, je ne referai jamais cette blague.

C'est promis, je ne referai jamais cette blague.

2014 : l'année de l'émergence

En 2014, BonneGueule s'est bien développé, mais toujours avec la même recette.

Des principes de gratuité renouvelés et renforcés

Une de nos principales manières de mesurer la valeur que BonneGueule crée, c'est regarder ce qu'on produit de manière gratuite : articles et vidéos sur les marques qui le méritent, nombre de questions traitées, et temps passé en conseil de jeunes entrepreneurs ou en animation dans des écoles :

  • le rythme des articles a légèrement augmenté et est plus régulier. La qualité éditoriale s'est encore accrue, enrichie par la vidéo et les reportages de terrain. Et c'est le travail sur la marque en propre qui a tiré vers le haut la qualité des photos, et fait émerger la vidéo,
  • plus de 30.000 messages de conseils dans les commentaires et les mails en 2014, tous traités individuellement et bénévolement (et je ne parle pas du service client !). Je n'aurai jamais cru cela possible à cette échelle...
  • quelques jeunes entrepreneurs suivis, même si je demande à présent un plan marketing bien construit, pour filtrer les demandes tout en enrichissant les débats,
  • plus d'interventions dans des évènements pros (Who's Next / Melty) ou éducatifs (comité de perfectionnement de Moda Domani).

Nous sommes plus que jamais convaincus que les entreprises du futur seront celles qui sauront nourrir leur écosystème de partenaires, et créer plus de valeur qu'elles n'en captent. Ou dit autrement : donner avant de recevoir.

La conférence que nous avons

La conférence pro que nous avons animé au salon Who's Next. De gauche à droite : Eric Brionès (Publicis EtNous), Nicolas Gabard (Husbands), Régis Pennel (L'Exception) et Benoît.

Une entreprise qui se structure (Geoffrey)

Il y a deux ans, on s'installait dans le quartier du Sentier, en compagnie de L'Exception et When I Was 17. Aujourd'hui, les entreprises ont grandi, et si on a encore la chance de partager notre quotidien avec Régis de WIW17, la super équipe de L'Exception s'est envolée vers d'autres cieux.

Nous avons finalement récupéré une grande partie des locaux, ce qui était bien nécessaire avec l'équipe qui s'agrandit (15 personnes à plein temps en janvier), et l'ouverture de notre showroom (à l'initiative de Florian).

On a également séparé le blog et l'atelier BonneGueule via deux nouveaux sites développés par les copains d'Axome, que l'on continue à faire évoluer (j'aimerais une barre de progression de lecture d'article, par exemple). Il était aussi important de fixer une frontière éthique entre le média et l'offre de vêtements pour protéger la ligne éditoriale sur le long terme.

Le nouveau blog à gauche, l'atelier BonneGueule à droite.

Le nouveau blog à gauche, l'atelier BonneGueule à droite.

Enfin, l'entreprise se structure (processus, outils, indicateurs), notamment grâce au Réseau Entreprendre, une très belle association qui a pour but de créer des emplois en aidant les jeunes entreprises en croissance, via du coaching par de grands dirigeants (merci François !), et des ateliers avec de nombreux entrepreneurs talentueux.

L'équipe du Réseau Entreprendre Paris qui font un très beau travail en faveur de l'entrepreneuriat en France.

L'équipe du Réseau Entreprendre Paris qui font un très beau travail en faveur de l'entrepreneuriat en France.

Et on continue de s'entourer de mentors plus expérimentés, mais avec une même vision du bon, du beau et du vrai : Jean-François Noubel (co-fondateur de AOL France), François Barbier (un ancien grand dirigeant qui coache maintenant des entrepreneurs sociaux), Gilles Masson (qu'on vous a présenté), Bruno Marion (un consultant en... chaos), Eric de Montlivault (un ancien patron de presse), mais aussi Damien, Julien, Régis, Éric... et autres rencontres riches en sagesse.

Des collaborations plus travaillées (Benoît)

Je suis content d'avoir pu collaborer avec la prestigieuse marque Heschung (et qu'on ait poussé la qualité de la vidéo de présentation plus loin encore). C’est très bon signe de voir qu’on intéresse de plus en plus des marques pointues.

Cette année, nous avons également fait un gros travail sur les matières, avec le molleton japonais des sweats Benjamin Jezequel, le mélange laine/coton du blazer d’été MELINDAGLOSS, l’oxford japonais de la chemise Hast, ou encore le tissu très léger et stretch du chino avec Marchand Drapier.

Pour 2015, notre planning des collaborations top secret est déjà rempli, et je vous promets de très jolies choses, et quelques rééditions si vous êtes sages (mais je ne dirai pas plus que ce qu'il y a d'écrit dans la colonne à droite du blog !).

La fameuse collab avec Heschung.

La fameuse collab avec Heschung.

Une ligne de vêtements BonneGueule (Benoît)

Difficile de se dire qu'il y a moins d'un an, la ligne BonneGueule n'existait pas…

Le gros projet 2014, c'était évidemment la sortie de la ligne BonneGueule, sur notre eshop flambant neuf (et on en avait bien besoin : PayPal et WordPress montraient vraiment leurs limites).

Et visiblement, vous avez fait preuve d'un vrai enthousiasme pour notre ligne… Par exemple, la page produit du jean cumule plus de 700 commentaires, et celle de la chemise en chambray plus de 600 commentaires !

Spontanément, je ne me compare pas spécialement aux autres marques, mais pour le moment, je n’ai vu aucune autre page produit de marque avec autant de participation. Cela me fait énormément plaisir, et je pense que notre pari de proposer une collection de basiques bien coupés, à un rapport qualité/prix qui casse légèrement le marché, est plutôt bien parti !

Toujours aussi étonné de la participation dans les commentaires !

Toujours aussi étonné de la participation dans les commentaires !

Pour 2015, il y a de belles pièces qui vont arriver. On a d’ailleurs repéré des matières très particulières… Mais à nouveau, je n’en dirai pas plus, vous connaissez mon culte du secret.

Pour les plus business men d’entre vous, sachez que ce sont maintenant la ligne en propre et les collaborations qui composent l’essentiel du chiffre d’affaires. Et non, nous n'avons toujours pas de revenus liés à de la publicité sur le site, et nous en sommes fiers.

Un joli flop aussi (Benoît)

Dans la vie de toute entreprise, il y a forcément des projets qui marchent un peu moins bien, et qu’il faut abandonner.

Après avoir racheté Kinowear en 2013, nous l’avons revendu cet été, car nous nous sommes aperçus que nous devions vraiment concentrer nos ressources sur la France. Même si tout le monde ne fait que parler de crise financière, nous avons vu qu’il y a encore beaucoup de choses à faire.

Et puis nous avons sous-estimé les différences culturelles entre la France et le reste du monde. Bref, la sauce n’a pas pris aussi bien, et c’est avec aucun regret que nous nous sommes séparés de Kinowear. Life goes on !

Nous ne renonçons pas à « l’internationalisation », mais ce n’est pas une priorité à venir pour 2015, même si nous livrons déjà à quelques expatriés français dans le monde.

"Bon bah on aura vu à quoi ça ressemble, New York"

"Bon bah au moins, on aura vu à quoi ça ressemble, New York"

2015 : l'année de l'accélération ?

En 2015, nous espérons poursuivre notre croissance avec des projets ambitieux, mais qui restent profondément ancrés dans notre ADN, car on les développera à notre manière.

Augmenter notre visibilité avec les bons partenaires (Geoffrey)

On ressentait en 2013 une certaine curiosité des acteurs du secteur par rapport à BonneGueule.

En 2014, on commence à avoir des propositions sérieuses, notamment de très grosses boîtes des médias et de la distribution, pour mettre en place des partenariats d'envergure.

Certaines propositions sont en accord avec notre volonté de faire connaître BonneGueule à un plus grand nombre. Mais l'enjeu est de faire le tri, et de tout prévoir pour ne pas se tromper de chemin.

On reste aujourd'hui à la recherche d'un partenaire d'envergure pour monter la chaîne YouTube masculine dont on rêve (voire le MCN francophone sur le sujet) ; et d'autres alliés plus généralistes, pour les compléter avec notre point de vue sur la mode masculine, et croiser nos audiences.

La boutique BonneGueule (Benoît)

Nous avons timidement commencé à mettre un pied dans le physique avec l’ouverture de notre showroom où vous pouvez essayer et acheter sur place, mais pas seulement.

Nous voulons que ce lieu soit à l’image du blog : convivial, chaleureux, instructif et de bon conseil (d’ailleurs, je rappelle que vous pouvez tout à fait venir au showroom solliciter un avis sur une pièce d’une autre marque que vous avez achetée, exactement comme vous le faites sur le blog !).

Mais surtout, nous voulons aller plus loin en ouvrant une boutique à Paris en 2015. C'est LE projet 2015 ! (pas un showroom, pas une boutique éphémère, non ! Une vraie boutique dans un lieu assez central).

On veut un truc comme ça !

On veut un truc comme ça !

De la même manière que nous pensons apporter humblement quelque chose de différent dans les médias masculins, nous pensons aussi que nous avons des choses à apporter sur une boutique physique.

Du temps où j’étais relookeur, j'ai vu trop d’hommes intimidés à l’idée de rentrer dans une boutique haut de gamme, et qui se sentaient illégitimes dans un tel espace. Rien que de ce côté-là, il y a des choses à faire pour créer la meilleure expérience client possible !

Tout l’enjeu est de savoir injecter et appliquer les valeurs, et l’identité de BonneGueule, dans un endroit à Paris. C’est un projet passionnant pour nous, et tellement important que, pour une fois, il n'a pas de nom de code tiré d'une chanson pour danser... (note de Geoffrey : ce n'est pas pour autant que Benoît arrête les gros tubes de David Guetta en soirée).

De blogueurs, nous sommes passés à auteurs avec la sortie de nos livres, nous avons touché aux vidéos, nous avons appris la vente en ligne, puis nous avons créé une marque de vêtement : c’est donc la continuité que de vous proposer un lieu sympa pour les essayer 😉

Mais je n’en dirai pas plus pour le moment (culte du secret + le fait que je n’aime pas parler des projets quand ils ne sont pas bien avancés dans le planning).

Juan Jose, un lecteur espagnol designer en France, et qui est devenu un ami, nous aide sur les inspirations de design.

Juan Jose, un lecteur espagnol designer en France, et qui est devenu un ami, nous aide sur les inspirations de design.

Innover encore et toujours dans les contenus (Benoît)

Au niveau des contenus, comme l’a dit Geoffrey, on a publié plus d’articles (en tout cas, j’en ai écrit plus que l’an dernier) et avec de plus en plus de vidéos. C’était un point que je voulais développer en 2014, et je pense qu’on a vraiment amélioré la qualité de nos vidéos cette année.

L’embauche à temps complet de Long, notre vidéaste, fut un geste fort à ce sujet. Il nous reste encore une belle marge de progression, mais nos débuts en vidéo sont encourageants 😉

Il y a quand même un bémol sur les articles du site, car après 7 ans de rédaction, il devient de plus en plus difficile de faire des articles purement "conseil", tant on a abordé les problèmes des hommes avec les vêtements : overthink, rationalisation du goût, autonomie, habillement quand il fait chaud, sans ressembler à un touriste, quand on est petit, ou grand et musclé, le cas de l'entrée de gamme, etc.

L’inspiration pour des articles purement "conseil" prend maintenant plus de temps, mais on a quelques idées pour 2015 à ce sujet 😉

Cela dit, j’ai entièrement refondu la newsletter cette année, et chaque semaine, on reçoit spontanément plein de mails de remerciements sur les astuces qu’elle prodigue. L’année 2015 sera celle de la saison 2, j’ai pas mal d’idées pour vous communiquer de l’information très utile et rapidement, sans que vous ayez à lire 1.000 mots dans un mail.

Screen Shot 2015-01-02 at 15.37.19

Les supports vidéos commencent doucement à prendre forme et à se professionnaliser.

Enrichir encore la ligne BonneGueule (Alexandre)

Quand je suis arrivé il y a un an et demi, BonneGueule, c'était trois ordinateurs (ceux de Benoit, Geoffrey, et de Florian). Aujourd'hui, nous sommes une quinzaine à y travailler, on a lancé la ligne BonneGueule, disponible sur notre eshop, et on a ouvert le showroom...

Je suis arrivé chez BonneGueule avec un objectif précis : développer la ligne en propre. Et je suis très content des pièces que j'ai réussi à développer.

Bien entendu, tout n'est pas parfait. Et en 2015, je continuerai de rester à votre écoute pour enrichir en continu les pièces grâce à vos retours, impressions et commentaires : ils nous aident à nous améliorer !

J'emmènerai Benoit en rendez-vous pour admirer et sélectionner de superbes matières, et je ferai en sorte de respecter les budgets imposés par Geoffrey, avec un seul objectif : vous proposer les vêtements avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Des débuts très encourageants pour la Ligne BonneGueule.

Des débuts très encourageants pour la Ligne BonneGueule.

Garder à tout prix le cap sur notre mission et nos valeurs (Florian)

Je suis en charge de gérer et piloter l'expérience client, et tout l'aspect opérationnel.

Par exemple, qu'on vous réponde rapidement sur le service client (et toujours de manière personnalisée), ou encore qu'on vous expédie le plus rapidement possible vos commandes. Il y a encore un an, j'étais tout seul, et aujourd'hui, j'ai le plaisir d'avoir ma petite équipe composée de Lionel, Tom et Vincent.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ont mis du cœur à l'ouvrage pour envoyer quelques tonnes de colis (oui, oui des tonnes), assurer un service après vente bienveillant, ou encore vous accueillir dans nos bureaux dans la bonne humeur.

equipe-bonnegueule

On doit absolument garder cette ambiance de camaraderie (et pas que sur les photos). Crédit photo : Rachel Saddedine pour L’Exception.

C'est promis : pour 2015, je continuerai à développer des services utiles (avec l'aide de l'équipe) pour faciliter (à mon échelle) votre quotidien.

On va continuer de tester des choses, à améliorer le service client (encore plus de réactivité, sans perdre en qualité), l'expédition des colis, bref, à vous offrir la meilleure expérience possible. Notre leitmotiv : "we do good work for good people".

Vous avez été nombreux à nous soutenir, à nous faire confiance : sachez-le, c'est un vrai moteur au quotidien !

Dernière chose : certains d'entre vous me disent souvent qu'il ne faut pas perdre cet état d'esprit de convivialité et de partage. Vous n'avez aucun souci à vous faire, il perdurera car on voit les choses de la sorte, et pas autrement 🙂

Rendez-vous en 2015, de belles surprises s'annoncent...

Grandir toujours à notre rythme (Geoffrey)

Comme l'a dit Florian, on a toujours comme boussole notre mission unique qui reste simple et limpide : "faire en sorte que les hommes se sentent bien dans leurs vêtements".

Pour y arriver, c'est important de rester une entreprise où les gens se sentent... bien, et aiment travailler ensemble au quotidien. Nous sommes persuadés qu'il est impossible de faire des articles, des produits, et un SAV de qualité autrement qu'avec des gens heureux.

Le mois prochain, nous allons franchir le cap des 15 personnes (dont 9 en CDI), et avec Benoît et Florian en particulier, on fait très attention à conserver cette ambiance sociale et solidaire.

Yvon Chouinard, fondateur de Patagonia, est un "entrepreneur responsable" qui m'inspire beaucoup. N'hésitez pas à lire son livre Let My People Go Surfing.

Yvon Chouinard, fondateur de Patagonia, est un "entrepreneur responsable" qui m'inspire beaucoup. N'hésitez pas à lire son livre Let My People Go Surfing qui existe aussi en français.

C'est notamment possible grâce à notre croissance raisonnée, toujours sans aucun apport extérieur (ce qui est rarissime à notre époque), et avec un budget marketing / communication ridicule. On préfère avancer un peu moins vite, plutôt que de se perdre et devenir une entreprise sans saveur.

Cela dit, on ne s'interdit pas pour autant de rêver. Notre projet de boutique courant 2015 est bel et bien concret, et on aimerait beaucoup avoir une présence dans les principales villes de France, selon le succès de ce premier pas dans le monde physique.

Le plus important pour la fin : il me reste quelques personnes à remercier, ou plutôt 1 775 364 personnes, c'est-à-dire vous !

On ne cessera de le répéter, BonneGueule se construit à votre image. Ce sont vos commentaires, demandes de conseils, suggestions, et découvertes, qui font vivre le site.

Un grand merci de nous avoir lu (voire d'avoir supporté notre humour), d'avoir participé, et d'avoir parlé de BonneGueule autour de vous. C'est avant tout grâce à vous, et à votre bienveillance, que l'on avance et que l'on reste passionnés.

Ce que l'on vous souhaite pour 2015

BonneGueule n'est pas plus d'une religion que d'une autre, mais nous avons trouvé l'homélie du pape François très juste, quand il invite les gens à ne pas se tourner trop vite vers les "solutions efficaces", mais qui s'avèreraient "impersonnelles et dépourvues de chaleur". Tout comme "l'excès de planification" aux dépens de "l'empathie envers les autres".

Dans ce monde qui va très très vite, et où nous nous sentons parfois happés par la vitesse et le cours des choses, nous trouvons important de résister à ce courant qui nous entraîne, de rester lucide face aux évènements (positifs ou négatifs).

Et qui mieux que vos amis et vos proches pour vous rappeler à une réalité humaine et chaleureuse ? Pour vous rappeler qu'il faut savoir (s')accorder du temps, faire des pauses, pour vous-même et pour les autres.

Nous vous souhaitons donc à tous une excellente année 2015, sous le signe de la tendresse et de la douceur ! (avec la BO qui va avec)

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.