BonneGueule en 2014 : nos projets avec vous

Temps de lecture : 11 minutes

84

Disclaimer : Chaque année, c'est la même chose : on se dit à chaque fois que l'année passée a été très riche et très intense, et force est de constater que l'année d'après, c'est encore plus le cas ! C'est donc l'occasion pour nous d'écrire un article qui ne parle pas de mode, mais de ce qu'on a bien fait (et mal fait) sur l'année écoulée, et partager avec vous les évolutions qu'on imagine pour BonneGueule.

2013, l'année de l'équipe, des locaux, et des rencontres

Benoît : 2013 a marqué un énorme tournant, puisque c'est cette année que nous avons pris nos bureaux dans le Sentier, un quartier que j'ai appris à découvrir et à apprécier : il y a une vraie âme dans ces rues parsemées de petits grossistes et de startups.

rue des jeuneurs paris

La rue des Jeûneurs, où nous travaillons.

rue daboukir paris

La rue d'Aboukir, avec toutes ses échoppes de négociants de tissu.

Je suis très content de toutes les rencontres que j'ai pu faire cette année et qui m'ont été extrêmement précieuses : Gilles Masson et ses 40 ans d'entrepreneuriat, Benoit Carpentier avec qui on s'est beaucoup rapprochés, et qui nous a transmis sa passion des marchés aux puces, Nicolas Gabard de Husbands, Régis Dacjzman et son amour des beaux cuirs, ou encore Rémi de Melinda Gloss, qui n'a pas hésité à donner de son temps pour nous conseiller sur le projet StarShip (j'y viens, j'y viens).

Geoffrey : ... sans oublier Régis Pennel, de L'Exception, et Jean-François Noubel, du SIRI, un organisme de recherche en innovation.

Et c'est cette année que l'équipe s'est agrandie, avec beaucoup de numéros 10 :

  • Florian, qui s'occupe des partenariats, de la communication,
  • Alexandre, à la tête du projet StarShip (je vais y revenir), avec la grande aide de nos stagiaires anglaises SophieKate et Laura,
  • Luca (sans S), aux commandes des vidéos,
  • JonathanOphélie et Rafik, qu'on a été très heureux d'accueillir en stage,
  • Et puis toujours Benoît derrière les produits et l'ADN du site,
  • Et moi (Geoffrey) au pilotage. Mais on est très complémentaires, et on imagine ensemble les grandes évolutions de BonneGueule.

Beaucoup de projets en 2013

Benoît : Les collaborations avec les créateurs ont permis de nous faire connaître et de gagner la confiance des marques, ce qui est un très bon point pour faire des collabs encore plus intéressantes. Et toutes ces rencontres m'ont permis d'apprendre encore beaucoup de choses sur le vêtement : la qualité des finitions, les marges, les prix de fabrication, les détails, l'éternel arbitrage entre qualité et marge/prix boutique...

Il y a eu beaucoup de lancements pendant l'année : avec Belleville, Ly Adams, Marchand Drapier, National Standard, FrenchTrotters, Meilleur Ami, Six & Sept, et enfin La Comédie Humaine ! Je rappelle d'ailleurs que les stocks restants après lancement sont sur cette page.

chemise-marchand-drapier

Notre collab avec Marchand Drapier.

De même, nous avons sorti le Guide de l'Homme Stylé... Même Mal Rasé (aux éditions Pyramyd), qui a eu la chance d'être 1er dans la catégorie Mode d'Amazon pendant tout le mois de sa sortie, avec des parutions dans plusieurs grands quotidiens, à la radio et à la télé ! Et cela devant le livre de Karl Lagerfeld... Merci à vous les gars 😉

Le teaser du Guide de l'Homme Stylé... par Luca, qui ne porte pas de S

Une certaine curiosité de la part de grands du secteur

Benoît : Il s'est également passé une chose à laquelle on se s'attendait pas du tout en 2013 : des poids lourds du secteur ont commencé à s'intéresser à nous, non pas sur l'aspect "mode masculine", mais sur le plan de l'entrepreneuriat et des idées.

Geoffrey : C'est comme ça qu'on s'est retrouvés un peu penauds, à donner des speechs aux côtés de ministres, de grands capitaines d'industrie, ou d'experts du marketing. Notre "business model" intrigue beaucoup. C'est une bonne chose, parce que cela nous a permis de rencontrer tout un tas d'entrepreneurs d'horizons divers.

20130702 rencontres luxe reboot copy

BonneGueule à "Rencontres Luxe", avec Publicis EtNous et M Le Monde.

Benoît : La tête dans le guidon, je n'avais pas le recul pour me rendre compte qu'on faisait quelque chose de nouveau. J'avais l'impression que tout ce qu'on faisait, c'était simplement que les hommes se sentent bien dans leurs vêtements, à travers nos conseils (articles gratuits + livre + Programme BonneGueule) et nos collaborations sur des vêtements.

Mais l'absence de publicité, les articles du blog orientés conseils et découvertes, et surtout les collaborations ont apparemment quelque chose d'assez innovant.

Discussion type avec quelqu'un du secteur :

"Donc vous vivez avec la publicité, l'affiliation et les articles sponsorisés ?"

- Geoffrey explique comment BonneGueule fonctionne -

"Mais vous ne faites pas de publicité, d'affiliation ou d'articles sponsorisés ?"

- Geoffrey ré-explique comment BonneGueule fonctionne -

"Mais... vous ne faites pas du tout de publicité, d'affiliation ou d'articles sponsorisés ?"

- Geoffrey change de sujet et parle de la météo ou de vidéos de chats sur Internet -

facepalm ours

Fonctionne aussi avec les vidéos d'ours.

Toujours une place aux doutes...

Benoît : Alors évidemment, des moments de doutes et de remises en question, il y en a aussi :

  • Est-ce qu'on va dans la bonne direction ?
  • Comment va-t-on faire pour continuer à vivre alors qu'on vient de passer une commande de plusieurs dizaines de milliers d'euros sur une collab ? (car il y a des mois début 2013 où ne s'est pas payés).
  • A-t-on commandé trop de stock sur cette collab ? Ou pas assez ???
  • Et que fait-on si la collaboration ne marche pas très bien ?
  • Et de manière plus personnelle : Est-ce que je suis capable de gérer tout ça ?
  • Est-ce que je fais ce qu'il faut avec l'équipe ?
  • Est-ce que je suis bien à ma place ?

Toutes ces questions font partie du jeu. C'est normal, et je pense que c'est plutôt bon signe de voir qu'on ne se repose pas sur nos lauriers et qu'on continue à se demander si on fait ce qu'il y a de mieux à chaque nouvelle étape.

Heureusement, on a aussi eu des moments géniaux : notre voyage à New York pour acquérir Kinowear.comnotre voyage en Crète, les premières soirées avec les lecteurs dans nos locaux, la joie qu'il y a à recevoir le premier prototype d'une future collaboration, les couchers de soleil dans le Sentier (note de Geoffrey : là, Benoît délire un peu ahaha !), les bouffes avec l'équipe, les nombreux encouragements qu'on reçoit quotidiennement de la part des lecteurs et d'autres entrepreneurs, etc.

Ce fut extraordinaire.

Geoffrey : De mon côté, j'ai de plus en plus de travail, et je dois apprendre à déléguer, à faire confiance aux autres, à transmettre quelques réflexes aussi. On a rassemblé une petite équipe vraiment géniale, mais c'est un challenge quotidien de prendre les bonnes décisions avec nos partenaires, nos collaborateurs... et vous !

Benoît est une sorte de gardien de l'ADN de BonneGueule, des valeurs, de l'esprit, des conseils, des produits. De mon côté, je dois me renforcer sur un grand nombre de choses comme la synchronisation de l'équipe, les processus, ou encore le pilotage financier, pour permettre à BonneGueule de grandir sur une base à la fois saine, et capable de potentialiser toute la magie de Benoît (oui, Benoît est magique).

benoit gandalf

Benoît, facilement identifiable à son chapeau de chez Husbands,
sa cape Melinda Gloss, et sa canne / couteau tactique Cold Steel.

Mais surtout, de votre côté, continuez à nous dire ce que vous pensez de nos décisions : ça nous aide vraiment. Et surtout quand quelque chose ne vous convient pas !

Ce qu'on aurait pu mieux faire

Benoît : Ce n'est pas parce que j'ai passé une très belle année 2013 qu'on a tout fait bien ! Même s'il ne faut pas trainer des regrets derrière soi, il est important de savoir ce qu'on aurait pu mieux faire.

La première chose qui me vient en tête, c'est le Guide BonneGueule II, qui n'est toujours pas sorti, et que j'aurais aimé sortir cette année. La bonne nouvelle, c'est que Bastien, notre super graphiste, est actuellement en train de le mettre en page 😉

À l'avenir, je devrai donc être plus attentif à l'avancement de ce genre de projet sur plusieurs mois (d'ailleurs, j'ai enfin compris à quoi servait concrètement un chef de projet cette année).

Impression

Il a changé de nom, mais il arrive. Et le 3 est déjà écrit aussi ! 😉

La newsletter est aussi quelque chose que j'aurais aimé plus développer, en envoyant encore plus de contenu exclusif (une sélection shopping ? Un petit test rapide d'une marque peu connue ? Des mémos pour choisir une pièce ? Un rappel de l'actualité du blog ? Les réflexions sont nombreuses... ).

De même, je trouve que je n'ai pas assez écrit d'articles en 2013. WordPress (le système qui gère le blog) m'indique que j'ai publié une trentaine d'articles en 2013. J'aurais aimé pousser jusqu'à 40 articles... Il va falloir que je m'astreigne un jour par semaine à écrire des articles.

Mais de l'autre côté, je suis content de m'être amélioré en vidéo. Il me reste encore beaucoup de chemin à faire, mais j'ai progressé de ce côté-là. De la même manière, moi qui déteste jouer les mannequins photos pour les collabs, ça s'arrange peu à peu. J'espère être un jour totalement à l'aise, et ne plus voir un shooting comme une terrible corvée. Peut-être que 2014 sera l'année du changement de ce côté-là...

Geoffrey : J'aurais aimé faire ce roadtrip en France, où on rencontrerait les lecteurs de chaque ville, avec pastis et pétanque. Je garde ce projet en tête pour 2014 !

Et j'aurais aussi aimé pouvoir écrire plus d'articles de conseils, et notamment maintenir ma présence sur le forum. Mais je reste satisfait de cette année 2013, car si certains projets ont pris du retard, d'autres qu'on n'imaginait pas il y a encore 1 an ont été menés à bien, et des projets plus gros encore arrivent !

Comment nous voyons 2014

Benoît : BonneGueule a une âme et pour rien au monde je ne m'en séparerai.

Mais on devrait être une douzaine en 2014. Cela suppose une meilleure structuration de l'opérationnel (= toutes les petites tâches quotidiennes nécessaires à notre activité, comme écrire des articles, répondre aux mails et commentaires, gérer la compta, etc). Par exemple, on va devoir structurer le service client : gérer les retours, gérer le flux de questions, les réservations, les listes d'attentes, avec des outils simples et efficaces.

On commence aussi à être sous-dimensionnés pour certaines choses : La Poste fait la grimace quand on arrive avec 200 colis à envoyer d'un coup, les personnes présentes à la soirée de présentation du caban ont dû faire la queue pour les essayages, PayPal est en train de montrer ses limites pour gérer les lancements des collabs, etc.

C'est pourquoi Geoffrey met en place de nouveaux outils.

nouvel outil

Attention, Geoffrey met en place un nouvel outil.

Tel un homard qui va muer, il va falloir changer de carapace (à présent trop étroite) pour en avoir une autre, plus confortable et plus spacieuse ! Ne rigolez pas, c'était l'image qu'on me donnait en cours de Gestion des PME.

homard bonnegueule

La Gestion des PME selon Benoît.
Il s'agit ici d'un homard européen (Homarus gammarus).

Bref, on est confrontés aux questions que se pose une toute petite entreprise qui grandit (est-ce que c'est légal de servir du pastis Henri Bardouin aux stagiaires ?).

La question qui revient souvent est : comment se structurer de manière efficace, et carrée, tout en gardant notre proximité et notre spontanéité avec vous ?

Est-ce que je dois continuer à répondre à TOUS les commentaires comme je le fais actuellement, ou déléguer en partie ? Est-ce que ça apporte une réelle valeur, ou est-ce que je dois répartir mon temps ailleurs, dans les articles par exemple ? Et concernant les mails que vous nous envoyez, comment les répartir au mieux ? Est-ce qu'il faut regrouper toutes vos questions, ou les laisser éparpillées dans vos mails, Twitter, Facebook, ou les commentaires du blog ? Vous voyez, ça cogite pas mal...

Du côté des projets 2014, le Guide BonneGueule II devrait sortir très rapidement (puis le III). Je vais également relancer le Programme BonneGueule (dont l'édition 2013 a été considérablement améliorée, mais je peux encore affiner certaines choses pour 2014. Et baisser le prix du Programme BonneGueule aussi, car beaucoup me le demandent).

Du côté du blog, je veux que 2014 soit l'année du contenu vidéo, mais on a déjà bien commencé avec une base de contenu vidéo qui est en train d'être courageusement montée par Luca. C'est vraiment important pour nous, et d'ailleurs, une stagiaire vidéo va rejoindre nos rangs à partir de février pour aider Luca.

Geoffrey : Côté vêtements, on va continuer à faire de belles collabs (notre calendrier ultra secret des collabs 2014 est quasiment plein). Je pense qu'une collaboration par mois, c'est un bon objectif, et on ne veut pas s'éparpiller en en faisant trop.

Et pour les prochaines collaborations, on aura un magnifique site web développé par une vraie agence : finies les erreurs dans les commandes !

bonnegueule nouvel outil

Aperçu du site à venir... C'est mieux qu'un silex !

J'aimerais d'ailleurs beaucoup que l'on refonde l'interface du blog, notamment pour rendre le site plus agréable sur les tablettes tactiles et les mobiles.

Et surtout, il va y avoir le projet StarShip ! Benoît casse les pieds à toute l'équipe pour ne rien laisser filtrer, alors ce n'est pas maintenant que je lâcherai de l'information. Mais comme dirait Nicki Minaj, "les vaisseaux des étoiles sont faits pour voler" (non, on ne se lance pas dans le tourisme spatial). Tout va décoller mi-février normalement.

Je peux juste vous dire que ce projet sera la suite logique de nos conseils, et des collaborations de vêtements. Et que ça nous permettra de remplir encore plus nos missions, tout en restant nous-mêmes.

On veut aussi montrer à l'ancien Monde, qu'une autre voie est possible dans la manière de travailler le produit et le média, de dialoguer avec ses clients, de vivre en entreprise avec ses collaborateurs.

Et aux esprits chagrins que la génération Y n'est pas celle du défaitisme et du chacun pour soi, mais qu'il existe une grande énergie en France chez des gens de 20 ou 30 ans. Des dizaines de milliers de personnes réinventent les règles, et se bougent pour révolutionner leurs domaines.

Dans l'équipe aussi, on partage tous un rêve.

Celui de devenir une plateforme de référence sur le style masculin dans le Monde, mêlant contenus et vêtements, et située au centre d'un grand écosystème de médias et de marques de qualité. Notre objectif sera encore et toujours de promouvoir ceux qui font les choses bien. En vous proposant des produits qui se basent sur leurs savoir-faire, mais validés par nos soins, de manière indépendante.

Et d'aller encore au-delà... mais Benoît risque de me passer un savon si j'en dis plus ! (et je repars dans mes visions cosmiques, mais je veux y croire à tout ça !). Voici tout de même le premier aperçu de StarShip !

bonnegueule truc bizarre

J'ai négocié des heures avec Benoît pour avoir le droit de publier ça !
Et non : ce n'est pas de l'import/export de chanvre indien !

projet starship

Projet StarShip bientôt sur le pas de tir !

Ce qu'on vous souhaite pour 2014 !

D'être les plus stylés bien sûr. Et pour une fois, ce n'est pas une histoire de vêtements !

Continuez à rendre heureux votre entourage et soyez bons avec ceux qui vous entourent.

Découvrez-vous encore plus, et lancez-vous dans les activités où vous vous épanouissez (attention, les deux sont liés).

Remettez tout en question (même ceux qui vous disent de le faire).

Cultivez vos passions, ne laissez pas la petite voix perfide vous dire que ce n'est pas possible.

Gardez les pieds sur Terre, mais n'oubliez pas de rêver : fixez-vous 3 grands objectifs pour l'année, et faites tout pour y arriver !

Et 2014 sera légendaire : c'est ce qu'on vous souhaite !

--

À votre tour, dites-nous ce que vous vous souhaitez à vous-même !

Et ce que vous aimeriez voir de plus sur BonneGueule !

Laisse-nous commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.