Test : Bob Carpenter, la chemise unisexe comme moyen d’expression

45

Nous nous retrouvons pour parler d'un sujet déjà abordé sur BonneGueule : la chemise homme. Mais cette fois-ci, on prend le pari que vous allez découvrir une nouvelle manière de la porter.

Bob Carpenter en quelques mots

L'histoire commence avec Charlotte Ronsseray, qui a décidé de créer Bob Carpenter après une réflexion sur le monde de l'entreprise. Pour elle, cet univers est trop conformiste : le poids du "cahier des charges vestimentaires" l'ennuie, car il limite le champ des possibles en termes de style.

Rapidement, cette conception amène Charlotte à s'interroger sur le sens profond de la vie. Et après mûre réflexion, elle en arrive à la conclusion suivante : tout cela ne lui correspond pas.

Charlotte est du genre à préférer prendre des initiatives et agir sans contrainte. Cela l'amène à claquer la porte du salariat pour se refaire une santé, et si possible, d'entrevoir un avenir plus créatif. C'est décidé, elle veut donner sa vision du style plutôt que de s'y plier.

Pour ce faire, elle a décidé d'utiliser le symbole même de ce conformisme ambiant, la chemise, et de la décliner à loisir en une collection unisexe, portable aussi bien par les hommes que par les femmes.

Bob Carpenter Page d'accueil

La page d'accueil du site a le mérite d'interpeller... Ne reproduisez pas cela dans votre entreprise sous peine de "licenciement".

Côté style, c'est avec le dress code corporate que Bob Carpenter veut jouer. On le retrouve jusque dans le nom des chemises : "stagiaire", "photocopieuse", "ascenseur" ou encore "afterwork".

Et du côté des matières, c'est la folie aussi ! Charlotte adore mélanger le coton, la laine, le mohair, et même le cachemire. De quoi donner un vrai coup de jeune à un vêtement qui a traversé les âges et les fers à repasser.

Côté prix, toutes les chemises sont proposées au prix unique de 115 euros, avec une qualité de produit très honorable.

La marque propose également une gamme de blazers, avec un peu d'humour et de décontraction ("Dérives", "Succès", "Canapé"), à l'image des chemises.

Je vous invite vraiment à aller faire un tour sur le site de Bob Carpenter, ne serait-ce que pour découvrir le noms des pièces, et apprécier une certaine excentricité dans les poses qui sont parfois le reflet du nom de l'item. C'est un pari osé qu'il faut préciser !

Les chemises élégantes et décalées de Bob Carpenter

Comme je le disais dans un article sur Hircus, j'aime beaucoup les empiècements au niveau des épaules : ils les soulignent et mettent la carrure en valeur.

Bob Carpenter propose notamment une gamme de 4 chemises à doubles empiècements aux épaules, c'est donc par celles-ci que je vais commencer.

Simple élément de décoration ou vrai atout pour la silhouette, les jeux de couleurs et de motifs sont variés, et apportent cette petite touche de décontraction qu'on aimerait voir plus souvent dans une tenue.

Chemise Bob Carpenter

Les empiècements sont discrets, de sorte de ne pas écraser la silhouette et d'appuyer la carrure sans trop en faire. Chemise "Rumeur"

Le col boutonné de la chemise se fait plus marqué. En écho aux empiècements des épaules, on retrouve cette inspiration militaire très légère dans la rigueur de la pièce.

Détail chemise bob carpenter

Un coton marron et crème qui se marie bien avec le bleu de la chemise.

Mais rassurez-vous, la marque ne s'arrête pas là, vous trouverez également des chemises pourvues de "plastrons". Jouant avec les couleurs et les matières, chacun trouvera son interprétation entre le nom de la chemise et le design qui lui a été prêté. À défaut de trouver une explication, je vous laisse découvrir d'autres modèles plus marqués par l'empreinte de la marque.

Chemise Abus de pouvoir

Une partie de cette chemise est couverte d'un plastron de popeline gris ardoise, les boutons de la partie couverte par le plastron sont assortis. - Chemise "Abus de pouvoir"

Chemise Afterwork

Et ce plastron triangulaire en coton rouge et marron pour la chemise "Afterwork". C'est comme si la partie décontractée voulait prendre le dessus sur l'aspect formel.

Ces chemises ne sont, bien entendu, pas réservées à un usage formel. Une fois les manches retroussées, elles sont de formidables alliées pour de nombreuses tenues, grâce à ces twists inattendus qui pourraient bien vous faire réviser vos rappels de couleurs.

Le test des chemises Bob Carpenter

Bien loin des quelques joyeuses extravagances aperçues plus haut, la chemise que j'ai choisi de porter est un modèle de la collection Hiver 2014. Le premier point marqué par Bob Carpenter est de proposer ses anciennes collections à un prix réduit jusqu'à épuisement des stocks.

Il s'agit de la chemise "Fusac", une chemise d'un bleu classique, pourvue d'un plastron à effet "gilet" légèrement plus clair.

Bob Carpenter outfit

Une certaine nonchalance se dégage de cette photo... N'oubliez pas de sourire quand vous portez une belle chemise, on risquerait de ne pas vous voir autrement.

Tenue simple : un chino classique, une ceinture dans un beau marron pour relever l'ensemble, et une chemise bleue. Pas de prise de risque de mon côté. Par curiosité, et avant d'aller plus loin, quelles chaussures auriez-vous porté avec cette tenue ?

Réfléchissez-y le temps que je vous parle davantage de cette chemise fièrement plastronnée.

Bob Carpenter boutons

La languette vient soutenir la manche retroussée, et la boutonnière ajoute de la couleur avec ses détails contrastants. On peut aussi remarquer la forme du gilet avec la teinte bleu clair.

La chemise arbore une somme de détails qui font sa polyvalence, et traduisent de la qualité apportée à la confection. Taillée dans un coton double retors qui froisse et s'use moins rapidement, le toucher est également plus doux, et plus facile d'entretien. Des languettes pour retrousser les manches, des hirondelles doublées et de solides boutons viennent compléter cette pièce de qualité.

Bob Carpenter outfit

On remarque le contraste de bleu entre les manches et le corps de la chemise. Chino Uniqlo, sneakers Le Coq Sportif (modèle "Eclat" en nubuck), chaussettes Starter.

Et oui ! La chemise assortie à un chino "beige savanne" (je dors avec un Pantone sous mon oreiller), donne une tenue assez "fade" visuellement. C'est un résultat que l'on retrouve si, comme moi, on préfère des couleurs sobres. Tout le monde aura noté le magnifique ourlet dont je vous gratifie (c'est vraiment pour montrer les chaussettes haha).

Il faut redonner un certain dynamisme à cette tenue, et tout cela se construit à partir des pieds. J'ai donc décidé de faire une entorse (haha) à ma sobriété traditionnelle en utilisant des chaussettes de couleur jaune canari.

Ce beau jaune vient éclairer l'ensemble. Sans le faire exprès, j'ai même fait un rappel de couleur entre la boutonnière et les chaussettes. Avec du jaune, il faut le faire !

J'achève le tout avec une paire de sneakers discrètes, qui intègrent bien le jaune sans jurer.

Mon avis sur la marque Bob Carpenter

La marque Bob Carpenter s'en sort avec mes hommages. Réussir à dépoussiérer le mythe de la chemise business avec autant de panache et d'audace mérite d'être souligné dans cet article.

J'apprécie l'effort qui est fait dans la recherche du design, il est difficile de s'approprier une unique pièce d'un vestiaire et de la décliner en collections à chaque saison. Un bel effort du côté des détails de la chemise, les languettes prévues pour attacher les manches sont un détail plutôt rare et qui à son charme.

Finalement, Bob Carpenter arrive à faire passer son message, et à se rendre facilement identifiable à travers cet ADN très marqué. Certes, l'idée a déjà été observée ailleurs, mais jamais déclinée autant de fois. Bonne continuation Charlotte !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour ton retour Romain !

  • Romain

    J’ai testé la marque et je ne conseille pas .
    Les tailles sont justes et le SAV incompétent et malhonnête. (Il faut réclamer pendant 2 mois pour un remboursement qui est partiel sans raison…)Romain VVTS

  • Romain

    Pour avoir testé la marque je ne conseille pas .
    Les tailles sont justes et le SAV incompétent et malhonnête. (Il faut réclamer pendant 2 mois pour un remboursement qui est partiel sans raison…)Romain VVTS

  • Hervé

    Ah peut-être, pour tout t’avouer moi non plus. La seconde alors 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    J’aurais dit 38 mais je n’ai pas de stats sous la main 🙂

  • Hervé

    Salut Nicolo,

    Merci pour ta réponse. Oui très précis, tu me connais 😉 Peut-être le jour où ils penseront au 39, qui mine de rien doit être la taille la plus répandue en chemises homme (non ?).

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Hervé !

    Ca devient effectivement un poil trop précis, je n’ai rien qui me vient à l’esprit dans l’immédiat :/

  • Hervé

    Salut !

    J’aime beaucoup le twist au chic classique que Bob Carpenter apporte aux chemises, mais rien à faire coté taille: J’avais essayé le 40 qui était trop grand, et le 38 commandé il y a quelques jours a du lui aussi être renvoyé, cette fois trop petit.

    La pièce qui m’avait tapé dans l’œil, et que je comptais mettre avec cravate:
    http://bob-carpenter.lexception.com/fr/homme/pret-a-porter/chemise/11118921571-01BC-chemise_gestion_-blanc

    Vous avez une idée d’une marques/de modèles dans ce genre (base blanche et détail marquant sur le col), et qui taillent en M ou 39 cintré ? Onur m’avait parlé de Hartford mais pas exactement ce que je recherche.

    Demande très précise j’en ai conscience, mais au cas où 😉

    Merci !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Yassine !

    Malheureusement non. :/

  • Yassine BEMAHMOUD

    est ce que vous avez des boutiques basé ici au Maroc ?

  • Hervé

    En effet, je vais regarder ça. Merci Onur.

  • Onur – BonneGueule

    Si tu apprécies des cols légers et élégants, je ne peux que te conseiller d’aller un oeil à Hartford. Ce sont vraiment de très bonnes pièces.

    Tu peux lire mon test pour en savoir un peu plus ;))

    https://www.bonnegueule.fr/test-hartford-et-son-interpretation-de-lheritage-vintage-americain/

    Tu verras les trois chemises que j’ai eu l’occasion de tester et le rendu est vraiment recherché et intéressant.

  • Hervé

    Oh il y en a, pas de problème pour ça, c’est juste dommage car j’aimais bien le jeu sur les cols (par exemple), mais comme tu dis l’offre ne manque pas à coté.

  • Onur – BonneGueule

    Eh oui Hervé !

    Le problème du sizing unisexe est qu’il n’est pas adapté pour le plus grand nombre, ce qui est un comble ! Un homme n’a pas les mêmes proportions qu’une femme (muscle, masse, répartition du poids, morphologie, longueur des membres, etc.), et ce, même s’ils mesurent la même taille.

    Si la marque ne propose pas de chemise à ta taille, il suffit de passer ton chemin, il y aura certainement d’autres marques qui sauront répondre à tes attentes ;))

  • Hervé

    Merci pour l’article. J’ai eu le même problème que toi Abdelhamid, une chemise très sympa commandée en 40, en espérant qu’ils taillent serrés, mais vu que je fais du 39, j’ai du renvoyer. Plus tard peut-être.

  • ConstanceBG

    Bonjour Pierre,
    Merci beaucoup d’avoir partagé cet avis positif avec nous ! Nous sommes ravis d’apprendre que tu es satisfait de tes achats (et du SAV). Bon après-midi !

  • Pierre Perez

    Salut les enfants,
    Merci pour cet article qui m’a fait sauter le pas : deux chemises commandées et reçues quasiment dans les 48h, un super contact téléphonique de la marque (merci Charlotte qui non seulement est très pro mais a en plus une super voix au fil !!!)… Bref que du bon.

  • BruceWong

    merci pour cette réponse rapide. Même un jour férié, vous répondez… classe!

  • RemiBG

    Cher Bruce, ces chemises sont unisexe et, à ce titre, doivent pouvoir aller à une femme comme à un homme. Seulement, les proportions des femmes sont souvent plus fines que celle d’un homme, les physiques trapus vont se sentir bien étriqués dans une chemise Bob Carpenter. N’hésite pas à demander des mesures à la marque 😉

  • RemiBG

    Et c’est bien noté. Merci pour ton retour, nous nous attacherons davantage à creuser dans ce sens pour les prochaines fois

  • BruceWong

    Merci pour cet article qui tombe très bien pour moi. En effet, cela fait quelques temps que la marque me fait de l’oeil (en tout cas pour leurs modèles les plus sobres… j’ai un peu de mal avec les gros plastrons. sorry). Ayant un physique un peu particulier, il me faudrait cependant en essayer une pour voir le fit.

    Pensez vous que les chemises Bob Carpenter pourraient convenir à des physiques un peu trapus? En voyant les photos, j’ai un peu peur qu’elles ne conviennent qu’à des types tout beaux et élancés.

  • Whatever

    > Je suis très heureux d’avoir ton avis de professionnel avisé sur la qualité des shootings !

    Et en plus c’est gratuit ! Ceci dit, c’est plus une attaque sur la ligne éditoriale de cet article, je ne sous-entends pas que vous bossez comme des sagouins 🙂

    Pour répondre aussi à ce qui se dit plus bas, on a bien 80% de chemises avec des empiècements/des éléments bicolores dans l’e-shop de la marque. Dans un article qui me parle de « pari osé » et de « twists inattendus », j’attendais de voir la mise en oeuvre…

  • RemiBG

    Un grand merci pour ton retour Pierre 🙂

  • RemiBG

    Hélas oui, j’ai peur d’en faire trop ! Au moins celle là est subtile, ça peut être un début pour essayer autre chose qu’une chemise classique et si on accroche au concept on teste des modèles plus osés !

  • RemiBG

    Pour le côté intemporel, je connais plein de gens qui s’habillent pour maintenant et pas pour dans 5 ans. Les influences workwear sont plus faciles (=acheter uniquement des vêtements qui dureront 5-10 ans et ne se démodent pas) et c’est aussi pour ça que le jean brut se vend aussi bien.
    Tout simplement parce que c’est intemporel.
    Mais au final, ne porter que des vêtements intemporels ne fait pas non plus prendre beaucoup de risques ! L’avantage c’est au moins de faire réfléchir chacun et de susciter le débat. Et en effet, il ne s’agissait pas de faire un article pour porter la chemise la plus loufoque.

  • RafikBG

    Hahaha, merci pour ton retour Nicolo !

    Pour te répondre sur les coupes, on voit que c’est moins fitté sur les femmes. En outre, je comprends ton point de vue : on est effectivement sur des pièces relativement fortes. Du reste, c’est une affaire de goûts 😉

  • Nicolò Minchillo

    Il est trop occupé, à se battre avec Mario dans Smash Bros aujourd’hui. Le pauvre porte les mêmes fringues depuis les années 90, ça doit sentir bon là dedans !

    Plus sérieusement, après avoir mieux examiné les coupes de la marque, je dirais que c’est plus de la « chemise pour homme mince », qu’une véritable coupe unisexe.

    Et question sobriété, Rémi a quand même choisi la plus discrète et élégante.

  • Pierre-M

    Vu qu’on parle de moi 🙂
    A la première lecture de l’article, je n’avais pas noté le design de la chemise. Je pensais aussi que c’était une « simple » chemise unie. Mais cela se voit mieux sur les zooms et aussi sur le site de la marque. Et pour le coup, j’aime bien la chemise et cette touche légèrement décalée.
    Même si le test n’a pas porté sur « comment porter la chemise BC la plus loufoque qui soit ? » qui peut être un bon article en soi, il a eu, pour moi, le mérite de me faire regarder ces chemises de plus près, de me poser la question de si j’étais capable d’en porter une, si oui laquelle et si non pourquoi.
    Après, il y a un autre commentaire qui m’a fait progresser dans ces questions, c’est sur l’aspect temporel ou intemporel de ces chemises.
    Par exemple, j’aime bien celle avec le triangle rouge. Porter manches retroussées, boutons ouverts, très casual me parait totalement jouable aujourd’hui. Dans 5 ans, est-ce que cela sera le cas … Je ne sais pas.

  • RemiBG

    Je suis très heureux d’avoir ton avis de professionnel avisé sur la qualité des shootings !
    Pour ma part j’ai fait un look qui me plaisait avec une chemise qui me plaisait.
    Je comprends ta demande de voir des tenues élaborées autour des chemises plus originales, mais tu peux les mettre avec un jean brut ou un chino, peu importe finalement. Tu t’attends à ce que je mette quoi avec une chemise, même si elle a un empiècement supplémentaire ? C’est une chemise casual qui se suffit à elle même, à toi de l’accommoder ou non comme il te convient.

  • Whatever

    Lol what, je le redis : ce shooting ne sert à rien. Tu aurais pu mettre n’importe quelle autre chemise unie correctement coupée, ça n’aurait fait aucune différence.

    Ce que je vous reproche c’est de faire un shooting qui n’avance à rien pour se représenter ce que leur chemises à motifs donnent en situation réelle. Rien à voir avec être avenant ou pas.

    Je suis aussi super content que Pierre M veuille les mettre au bureau, mais s’il fait pas de photos, je m’en fiche un peu…

  • RemiBG

    Salut à toi « Whatever ». Tu sais, je trouve les adidas X Rick Owens parfaitement immettable et pourtant il m’arrive de les croiser bien intégrées dans des tenues.
    On pourrait donc dire que chacun a sa propre marge de manoeuvre avec son dressing, et effectivement je ne me voyais pas du tout faire une tenue correcte avec une chemise plus bariolée (je ne prends pas beaucoup de risque dans mes tenues !). C’est bien la première fois qu’on me reproche d’être trop peu avenant !
    Je suis certain que d’autres lecteurs sauront assortir ces chemises bariolées qui te font si peur (cf Pierre M dans les commentaires qui veux même les porter au bureau !). Si ce n’est pas ton cas, c’est que ce n’est simplement pas fait pour toi !

  • OnurBG

    Il y a beaucoup d’éléments qui permettent de distinguer l’originalité de Bob Carpenter qui se retrouve un peu partout (le nom des pièces, les photos), et il faut saluer cet effort.

    La marque « pique l’attention sans prétention » et rien que le fait de se laisser surprendre par des pièces qu’on est susceptible de porter est une forme de réussite ;))

  • RemiBG

    Okay c’était peu discret ahaha mais fallait voir les chaussettes !

  • OnurBG

    Bob Carpenter a une politique construite autour de leurs pièces qui sont de taille unisexe. Charlotte, la créatrice de la marque, le justifie pour casser un peu le mythe de la chemise business pour homme. Ça peut créer des contraintes tout comme des avantages.

    Merci pour tes retours Abdelhamid ! :))

  • RafikBG

    Merci pour ton retour François ! Rémi fait du M et est parti sur un 38 🙂

  • Abdelhamid Niati

    Merci pour cet article sur une maison qui fait de très belles pièces pour certaines. Je regrette par contre que les chemises ne soient pas proposées en 39 (ma taille) car leur 38 me serre et leur 40 me donne trop de matière. Je ne peux qu’encourager Bob Carpenter parce que certaines pièces sont vraiment très belles. Longue vie à BG !

  • OnurBG

    Merci pour tes retours Nicolò ! :))

    Je ne sais pas si Fox McCloud portera les chemises Bob Carpenter (en même temps c’est un renard).

  • OnurBG

    Rien ne t’empêche de tenter l’expérience Bob Carpenter et nous envoyer une photo avec ton propre style ;))

  • ConstanceBG

    Bonjour Guillaume,
    Merci pour ton message ! N’hésite pas à te rendre en boutique pour te faire une idée plus concrète 🙂
    Bonne journée !

  • GuillaumeD

    Merci pour cette découverte. Je suis curieux de voir certaines pièces de plus près 🙂

  • Pierre-M

    Hello, marque intéressante, que je ne connaissais pas du tout.
    Pour être allé sur leur site après la lecture de l’article, c’est vrai
    que le nom des chemises est fun. A chaque collection, cela doit être
    prise de tête pour en trouver d’autres. Un gros brainstorming à chaque fois !
    Le travail sur la chemise est osé, en tout cas. Parfois ça marche, parfois moins. Il y a certain motif que je ne saurais trop comment les porter ou les assumer. Mais tout ceux à base d’épaulettes, de cols, ou de nuance comme la « fusac » ou « rétrogradé », j’adore. Puis ce n’est pas juste des patchs dans une pseudo-matière, mais des motifs élégants, en laine, ou encore un pan entier en coton.
    Bizarrement je me vois bien porter la chemise « afterwork » (celle avec le triange rouge), mais plus de mal avec « abus de pouvoir » ou « licenciement ». Même si rien que pour leur nom, j’adorerai les porter au boulot, pendant certaines réunions 😉
    PS j’avoue avoir tilté sur les chaussettes/chaussures du look. Mais il passe très bien. En fait, j’ai du mal avec les pantalons « serrés » aux chevilles et des chaussures d’une certaine pointure. J’ai l’impression qu’on ne verrai que mes pieds. Comme dans l’article sur JAGVI avec un short et des converses. Difficile pour moi.

  • Whatever

    En bref, des chemises qui prennent des risques et vous choisissez une bleue unie pour le shooting. Bravo la prise de risque. J’en reste donc sur mon opinion que la plupart de ces chemises sont assez immettables, puisque même vous, vous n’osez pas.

  • Nicolò Minchillo

    Mhm… J’apprécie la démarche créative de la marque. C’est TOUJOURS bien que des gens sortent des sentiers battus, tant que la démarche est n’est pas factice ou ultra vulgaire, ne serais-ce que pour les répercutions que ça peut avoir sur tous les autres créateurs en terme d’inspiration, et ça s’applique à beaucoup d’autres domaines que la mode selon moi. Mais honnêtement, je ne passerai pas le pas de l’achat, et je ne le recommanderais pas non plus à un ami s’il me demandait conseil.

    Deux raisons me viennent en tête.

    Première raison : quand on y pense bien, rien que le fait d’acheter du PàP c’est déjà accepter que la coupe ne sera jamais « parfaite » puisqu’elle a été conçue pour être un compromis entre beaucoup de physiques différents sur une même taille. Je ne dis pas qu’on doit tous se faire tailler tous nos vêtements sur mesure, du caleçon jusqu’au t-shirt, hein. (Quoi que si j’avais les sous… haha)

    Mais si en plus elles sont aussi censées aller au sexe opposé, on passe encore plus à l’approximatif. Et c’est difficile, après avoir reçu la bonne parole de BonneGueule pendant quelques années, de se contenter d’ « à peu près » pour ce qui est des coupes.

    Deuxième raison : Les empiècements, triangles et autres figures géométriques très voyantes occupant des pans entiers du vêtement ne m’attirent pas trop. Y’a une certaine connotation hipster un peu clichée / tendance. (Et imagine, si dans 3 ans tous le monde se marre dès que tu ressors la belle chemise qui t’a coûté 120 euros) et d’une autre… Bah c’est peut-être le fait d’être un geek, mais ça me donnerait l’impression de porter des gros polygones des jeux de ma vieille Nintendo 64.

    Ci joint, ce magnifique modèle « Arwing », de la marque StarFox 64, en acier blanc japonais à texture irrégulière « wabi-sabi », avec empiècement polygonal couleur cobalt.

    Lavage en station spatiale conseillé, NE PAS SÉCHER A L’ÉMETTEUR PHOTONIQUE.

  • gabriel irlande

    ce pinroll de sauvage ^^

    sinon très sympa cette marque. Et beau choix de chemise. Sinon, des brogues auraient pu être sympa dans la tenue ! Mais ça change de style

  • Boisgerault François

    Bonjour,

    Merci pour l’article, la marque est « originale » un peu trop à mon gout d’ailleurs mais vous avez sélectionné la bonne chemise.

    Concernant les tailles, un M chez vous correspond à un 38 ou un 40 la bas dans cette marque ? J’ai jamais vraiment compris les mesures quand on sort du S M L.