Test : Bob Carpenter, la chemise unisexe comme moyen d’expression

Temps de lecture : 5 minutes

Nous nous retrouvons pour parler d'un sujet déjà abordé sur BonneGueule : la chemise homme. Mais cette fois-ci, on prend le pari que vous allez découvrir une nouvelle manière de la porter.

Bob Carpenter en quelques mots

L'histoire commence avec Charlotte Ronsseray, qui a décidé de créer Bob Carpenter après une réflexion sur le monde de l'entreprise. Pour elle, cet univers est trop conformiste : le poids du "cahier des charges vestimentaires" l'ennuie, car il limite le champ des possibles en termes de style.

Rapidement, cette conception amène Charlotte à s'interroger sur le sens profond de la vie. Et après mûre réflexion, elle en arrive à la conclusion suivante : tout cela ne lui correspond pas.

Charlotte est du genre à préférer prendre des initiatives et agir sans contrainte. Cela l'amène à claquer la porte du salariat pour se refaire une santé, et si possible, d'entrevoir un avenir plus créatif. C'est décidé, elle veut donner sa vision du style plutôt que de s'y plier.

Pour ce faire, elle a décidé d'utiliser le symbole même de ce conformisme ambiant, la chemise, et de la décliner à loisir en une collection unisexe, portable aussi bien par les hommes que par les femmes.

Bob Carpenter Page d'accueil

La page d'accueil du site a le mérite d'interpeller... Ne reproduisez pas cela dans votre entreprise sous peine de "licenciement".

Côté style, c'est avec le dress code corporate que Bob Carpenter veut jouer. On le retrouve jusque dans le nom des chemises : "stagiaire", "photocopieuse", "ascenseur" ou encore "afterwork".

Et du côté des matières, c'est la folie aussi ! Charlotte adore mélanger le coton, la laine, le mohair, et même le cachemire. De quoi donner un vrai coup de jeune à un vêtement qui a traversé les âges et les fers à repasser.

Côté prix, toutes les chemises sont proposées au prix unique de 115 euros, avec une qualité de produit très honorable.

La marque propose également une gamme de blazers, avec un peu d'humour et de décontraction ("Dérives", "Succès", "Canapé"), à l'image des chemises.

Je vous invite vraiment à aller faire un tour sur le site de Bob Carpenter, ne serait-ce que pour découvrir le noms des pièces, et apprécier une certaine excentricité dans les poses qui sont parfois le reflet du nom de l'item. C'est un pari osé qu'il faut préciser !

Les chemises élégantes et décalées de Bob Carpenter

Comme je le disais dans un article sur Hircus, j'aime beaucoup les empiècements au niveau des épaules : ils les soulignent et mettent la carrure en valeur.

Bob Carpenter propose notamment une gamme de 4 chemises à doubles empiècements aux épaules, c'est donc par celles-ci que je vais commencer.

Simple élément de décoration ou vrai atout pour la silhouette, les jeux de couleurs et de motifs sont variés, et apportent cette petite touche de décontraction qu'on aimerait voir plus souvent dans une tenue.

Chemise Bob Carpenter

Les empiècements sont discrets, de sorte de ne pas écraser la silhouette et d'appuyer la carrure sans trop en faire. Chemise "Rumeur"

Le col boutonné de la chemise se fait plus marqué. En écho aux empiècements des épaules, on retrouve cette inspiration militaire très légère dans la rigueur de la pièce.

Détail chemise bob carpenter

Un coton marron et crème qui se marie bien avec le bleu de la chemise.

Mais rassurez-vous, la marque ne s'arrête pas là, vous trouverez également des chemises pourvues de "plastrons". Jouant avec les couleurs et les matières, chacun trouvera son interprétation entre le nom de la chemise et le design qui lui a été prêté. À défaut de trouver une explication, je vous laisse découvrir d'autres modèles plus marqués par l'empreinte de la marque.

Chemise Abus de pouvoir

Une partie de cette chemise est couverte d'un plastron de popeline gris ardoise, les boutons de la partie couverte par le plastron sont assortis. - Chemise "Abus de pouvoir"

Chemise Afterwork

Et ce plastron triangulaire en coton rouge et marron pour la chemise "Afterwork". C'est comme si la partie décontractée voulait prendre le dessus sur l'aspect formel.

Ces chemises ne sont, bien entendu, pas réservées à un usage formel. Une fois les manches retroussées, elles sont de formidables alliées pour de nombreuses tenues, grâce à ces twists inattendus qui pourraient bien vous faire réviser vos rappels de couleurs.

Le test des chemises Bob Carpenter

Bien loin des quelques joyeuses extravagances aperçues plus haut, la chemise que j'ai choisi de porter est un modèle de la collection Hiver 2014. Le premier point marqué par Bob Carpenter est de proposer ses anciennes collections à un prix réduit jusqu'à épuisement des stocks.

Il s'agit de la chemise "Fusac", une chemise d'un bleu classique, pourvue d'un plastron à effet "gilet" légèrement plus clair.

Bob Carpenter outfit

Une certaine nonchalance se dégage de cette photo... N'oubliez pas de sourire quand vous portez une belle chemise, on risquerait de ne pas vous voir autrement.

Tenue simple : un chino classique, une ceinture dans un beau marron pour relever l'ensemble, et une chemise bleue. Pas de prise de risque de mon côté. Par curiosité, et avant d'aller plus loin, quelles chaussures auriez-vous porté avec cette tenue ?

Réfléchissez-y le temps que je vous parle davantage de cette chemise fièrement plastronnée.

Bob Carpenter boutons

La languette vient soutenir la manche retroussée, et la boutonnière ajoute de la couleur avec ses détails contrastants. On peut aussi remarquer la forme du gilet avec la teinte bleu clair.

La chemise arbore une somme de détails qui font sa polyvalence, et traduisent de la qualité apportée à la confection. Taillée dans un coton double retors qui froisse et s'use moins rapidement, le toucher est également plus doux, et plus facile d'entretien. Des languettes pour retrousser les manches, des hirondelles doublées et de solides boutons viennent compléter cette pièce de qualité.

Bob Carpenter outfit

On remarque le contraste de bleu entre les manches et le corps de la chemise. Chino Uniqlo, sneakers Le Coq Sportif (modèle "Eclat" en nubuck), chaussettes Starter.

Et oui ! La chemise assortie à un chino "beige savanne" (je dors avec un Pantone sous mon oreiller), donne une tenue assez "fade" visuellement. C'est un résultat que l'on retrouve si, comme moi, on préfère des couleurs sobres. Tout le monde aura noté le magnifique ourlet dont je vous gratifie (c'est vraiment pour montrer les chaussettes haha).

Il faut redonner un certain dynamisme à cette tenue, et tout cela se construit à partir des pieds. J'ai donc décidé de faire une entorse (haha) à ma sobriété traditionnelle en utilisant des chaussettes de couleur jaune canari.

Ce beau jaune vient éclairer l'ensemble. Sans le faire exprès, j'ai même fait un rappel de couleur entre la boutonnière et les chaussettes. Avec du jaune, il faut le faire !

J'achève le tout avec une paire de sneakers discrètes, qui intègrent bien le jaune sans jurer.

Mon avis sur la marque Bob Carpenter

La marque Bob Carpenter s'en sort avec mes hommages. Réussir à dépoussiérer le mythe de la chemise business avec autant de panache et d'audace mérite d'être souligné dans cet article.

J'apprécie l'effort qui est fait dans la recherche du design, il est difficile de s'approprier une unique pièce d'un vestiaire et de la décliner en collections à chaque saison. Un bel effort du côté des détails de la chemise, les languettes prévues pour attacher les manches sont un détail plutôt rare et qui à son charme.

Finalement, Bob Carpenter arrive à faire passer son message, et à se rendre facilement identifiable à travers cet ADN très marqué. Certes, l'idée a déjà été observée ailleurs, mais jamais déclinée autant de fois. Bonne continuation Charlotte !

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.