Bill Tornade : Le dossier

5

Oui, vous avez bien remarqué que cette marque nous tient à cœur. Et pourquoi ? Patience, ce qui suit vous permettra de mieux l'appréhender.

Mardi. Il est 12h30 et je viens d'arriver au Showroom. C'est ici et durant plusieurs heures que j'ai pu toucher et vous rapporter de la matière afin d'éclaircir ce mystère. Tout le monde connaît la marque, mais personne ne sait exactement ce qui se cache derrière. Bill Tornade va enfin vous apparaitre sous un nouveau jour : création, univers, inspirations, fabrication, prochaine collection et même scoop à la fin.

Commençons tout d'abord par le nom. Bill Tornade. Se cache derrière un cowboy tout droit venu de Belgique, oui oui. Tiré de son antique sommeil, c'est de cette bande-dessiné que la marque aux vestes cintrées a trouvé comment les gens l'appelleraient. Bill Tornade, plus qu'un simple nom, c'est aussi l'évocation de quelque chose de libre qui se permet de bouleverser quelques codes au passage.

Elle fut créé en 1977 par deux frères, Francis et José Ronez. Confidentielle au début, musicale toujours. Elle côtoyait, et continue toujours d'habiller les artistes. De Lio à Colluche en passant maintenant par Christophe Willem, Micky Green à The Killers ou même Sebastien Tellier et les Daft Punk. Bill Tornade se nourrit de l'esprit rock et dandy, et ce encore plus dans les dernières collections qui restent d'une sobriété et d'une justesse qui fidélise. Cependant il reste toujours ces quelques pièces incalculables et inéluctables que rares sont ceux qui s'oseront à les porter. Je pense notamment au sarouel ou à l'ensemble bleu brilant, tous deux de la collection printemps été.

Avec des vestes à quatre cents euros, des jeans à une centaine d'euros et des chemises à peine plus chères, la question la plus évidente est : comment, où et pourquoi ?

C'est Francis, l'un des deux frères, qui s'occupe du style. Les ateliers de création sont situés à coté du showroom tout comme le stockage des tissus et celui des vêtements destinés aux boutiques. La fabrication, elle, se fait généralement dans les pays de l'ex-bloc soviétique, la main d'œuvre étant moins chère là bas, les prix s'en ressentent. Et la qualité dans tout ça? On nous affirme qu'elle est fermement vérifiée et que les tissus utilisés sont de toutes manières très bons.

Parlons franc, parlons maintenant : nous avons aussi pu voir la collection Hiver 08/09 depuis maintenant un bout de temps. Ce qui arrive et en quelques lignes, ça donne quoi?
Du noir, du gris, du court, du long, du brillant, du mat, oui nous sommes au même endroit. Et comme toujours, une chose unifie tout cela : la perfection de la coupe et les détails qui font la différence. Notamment une veste courte noire cintré avec des poches à tomber par terre, une veste mi saison à capuche très sympathique, des cuirs sobres et classes, le fameux trench superstar de l'hiver dernier légèrement remasterisé, et bien d'autres pièces. Seulement voila, il y a des défauts et ils se cachent dans ce qui devait être une nouveauté : les chaussures. La marque a décidé de lancer leurs propres souliers mais seulement cela ne marche pas. Elles feraient presque honte au reste : c'est banal, très rond et plutôt épais.

De l'exclusif ? Oui. Je sais que vous ne faites que lire pour avoir enfin le scoop du bas de page. Celui que chacun attend mais qui n'arrive que rarement, la bonne nouvelle qui clos l'article en se disant que l'on se sera couché plus cultivé ou en tout cas avec quelque chose à ruminer.
Et bien oui, Bill Tornade vas lancer deux nouvelles lignes. La Noire et la Blanche en plus de l'actuelle Grise. Récapitulons:

  • La ligne unique actuelle est la Grise (reconnaissable aisément à l'étiquette de la couleur adéquate), tendance à des prix raisonnables vu la qualité.
  • La Noire sera sous le signe du haut-de-gamme, plus luxe, plus chère, plus qualitative.
  • La Blanche sera plus classique, pour des costumes ancrés dans la mode la plus sobre possible qui aient tout de même l'esprit Bill Tornade.

Du nouveau à venir avec le contre-rendu du défilé.
Pour voir plus de photos de la collection A/H: www.billtornade.com

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Bastien !

    Cet article date de 2008, et il faut bien dire que depuis cet époque, la marque a bien changé et nous aussi.
    https://www.bonnegueule.fr/marque/bill-tornade/

    La marque est en perte de vitesse depuis quelques années, et à en juger par les photos de leur eshop, le cuir n’a pas l’air d’être d’une qualité exceptionnelle. Si tu cherches des chelsea boots en entrée/milieu de gamme, je te conseillerais plutôt d’aller voir chez Meermin ou Septième Largeur, par exemple. Tu peux trouver d’autres marques intéressantes par ici :
    https://www.bonnegueule.fr/tag/chaussures-homme/

    N’oublie pas que le noir n’est pas la couleur la plus facile à porter en chaussures. 😉
    Tu peux trouver des conseils par ici :
    https://www.bonnegueule.fr/guide-des-boots-pour-homme-brogue-chelsea-hiker-combat-et-autres-desert-boots/

    À bientôt,
    Pierre

  • mister Léo

    Blog très autant instructif qu’intéressant !
    A quand un article sur les sacs portés mains pour homme ( à ne pas confondre au sac à main pour homme qui tournent souvent au ridicule une tenue réussie ? )

    Au plaisir de vous lire

    Léo

  • Dans une grosse semaine c’est un dossier sur Pascal VanLef qui vous attend.
    Cependant si vous voulez on peux aussi vous en faire sur les marques que l’on aimes pas mais le but de ce blog est plus de parler des bonnes choses plutôt que de descendre les mauvaises marques.

  • D.E

    Non, mais on aime cette marque… et on le fait partager.

    Ne t’inquiètes pas, dans les moins à venir, on vous présentera les autres marques qui nous tiennent à coeur 😉

  • obi

    bon, dites donc, vous bosseriez pas chez Billou, par hasard ?
    Parce que c’est un peu l’impression que donne ce blog, très agréable au demeurant..;