Nouvelle révolution : le Programme BonneGueule

214

On a quelque chose de très important à vous dire dans cette vidéo. On parlera notamment des 3 grandes erreurs que vous ne devez plus faire, et vous verrez cette semaine ce qu'on a prévu pour vous aider encore plus efficacement.

Pour une meilleure expérience, cliquez sur HD et regardez la vidéo en plein écran...

A ton tour de participer !

Qu'est ce qui te freine le plus, aujourd'hui, pour progresser ?

PS. Pour vous remercier, on offrira 3 cadeaux au hasard parmi les commentaires : 3 copies du BonneGueule Book dans sa dernière mise à jour (ou son remboursement si vous l'avez déjà).

PPS. Et les 2 prochaines vidéos seront uniquement sur la newsletter...

edit du 29/10 : Les 3 gagnants tirés au sort ont été contactés ! Merci à tous pour vos retours hyper intéressants... et pour le moins massifs !

A propos Geoffrey Bruyere

Je pilote BonneGueule avec Benoît, on fonctionne en binôme. Mais c’est moi qui trouve les surnoms bêtes à l’équipe. J’aime la mode masculine, la boxe, l’art déco, et les filles avec de l’humour. C’est moins vrai pour le lundi matin et le curling.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • on prépare un petit guide cadeau sur le sujet qu’on compte envoyer avant noel sur la newsletter

  • Bob

    Bonjour,
    j’aimerai savoir comment s’habiller quand on est adolescent, parce que aucun forum n’en parle.
    merci. 🙂

  • très bonne remarque

  • on a un peu commencé à le faire dans le forum, mais ce serait cool de lancer un projet à plus grande échelle et de centraliser tout. JE garde ça en tête dès qu’on aura plus de temps ! 🙂

  • François

    Ne te laisse pas impressionner par le prix d’une chemise Melinda Gloss, ce n’est pas encore pour toi. Étant étudiant dans un milieu d’étudiant, tu te démarqueras de la masse en t’habillant à ta taille, dans de belles matières, avec du Monoprix et Zara sur le dos. Et une fois par an tu te fais le plaisir d’une paire de National Standard ou Common Projects ou d’un manteau Wooyoungmi…

  • François

    Tu as le forum des boutiques sur BG ou Comme Un Camion qui te permettront de t’aiguiller sur les bonnes boutiques.

    Ou alors tu fais comme moi, tu vas d’abord sur le site de toutes les bonnes marques recommandées dans les BGBook et eBook Look, tu regardes quels sont les revendeurs dans ton coin, tu leur rends tous visite, et tu files sur les forums pour donner tes bonnes adresses. « Plus sérieusement, essayer d’attraper des volontaires un peu partout pour faire du repérage dans des villes »: je viens d’en trouver un nouveau 😉

  • François

    Bon Geoffrey, parlons peu parlons bien, ton cardigan c’est quoi ? (et le tee-shirt qu’il y a en dessous par la même occasion ^^)

  • on répond toujours à tout le monde, même si ça nous prend maintenant 2 heures par jour ^^ mais on est là pour ça ! à bientôt !

  • Romain

    Ouah merci de répondre, j’y aurai pas cru. Je vais définitivement lire votre site et vous suivre. Merci a vous.

  • salut Romain,
    c’est ce que tu trouveras dans le cadre des sélections shopping, pour chaque vêtement. On a prévu le coup 😉

  • Romain

    Ce qui me freine le plus c’est bien évidement le budget mais aussi le fait de ne pas habiter sur Paris et donc d’avoir moins de boutique. Du coup ce serait cool un guide des marques en fonction de notre style et de notre budget, qu’on pourrait trouver sur le net.
    Merci à vous

  • Alex

    Le prix c’est définitivement le frein. J’aimerai bien avoir aussi un petit guide sur les accessoires, comme le bracelet et ou collier. C’est comme « la cerise sur le gâteau. »

  • Charles

    Ce qui me freine le plus c’est de trouver des habits à ma taille étant « petit » mais aussi d’être étudiant, on a pas beaucoup de sous a mettre dans les habits a cause des loyers, des repas, des sorties et des imprévus …
    Ce qui est dommage c’est que vous n’avez pas de bon plans pour les divers régions de la France comme sur Nice (ce qui m’arrangerai énormément).
    Ps : Bravo pour l’idée des vidéos et j’aime bien le montage avec la musique de fond entrainante !

  • Hello merci pour la video, pour ma part je pense avoir réuni une garde robe de basiques depuis les 11 mois qui me séparent de l’achat du BG Book que je vais maintenant juste entretenir et pouvoir me concentrer sur l’achat de pièces plus fortes et la découverte de mon propre style. Ce qui me freine c’est justement que je ne suis pas encore tout à fait clair là-dessus, étant musicien j’ai toujours un style avec une touche de décontraction, et je recherche toujours des pièces plus ou moins viriles (combat boots, khaki, grosse maille sobre). J’ai donc l’impression de découvrir mon style par les pièces qui se présentent a moi et non par une idée intérieure qui me dirigerait vers la recherche de celles-çi. Cela dit mon style actuel me plait déjà beaucoup et je reçois beaucoup de compliments ;). Je ne sais plus vraiment quoi acquérir comme pièce forte pour évoluer.

    Mon autre problème porte sur le bas du corps, chaussures ok, mais a part un jean Brut APC et un treillis/khaki Energy je ne sais pas quoi acheter, les chinos font trop slim et preppy, et les cargos font trop skaters je n’arrive pas a trouver le juste milieu.

    Enfin habitant à Metz il n’y a guère qu’internet pour commander des pièces intéressantes sur lesquelles j’aurais fait des recherches pour être sur de la qualité (manteau balibaris, sneakers national standard, sac Belstaff…) seulement voilà sans vous je n’aurais jamais eu toutes ces infos et donc je ne me sens pas suffisament indépendant. Mais je vous rassure je continuerai toujours de vous lire, on apprend jamais assez et votre blog est la meilleure sources d’informations que je connaisse en matière de style masculin.

  • Steve Dubois

    Ce qui me freine le plus : le manque de couleur. J’ai toujours été attiré par les couleurs vives, notamment le rouge, le rose, le violet ainsi que le bleu turquoise. Je trouve que la couleur me rend dynamique, vivant et correspond bien à ce que je suis. Passionné par l’image et le graphisme (je suis web designer, graphiste et formateur indépendant), les tons pastels, les crèmes, kakis, me font fuir ! Je ne suis pas contre un joli gris. Bref, tout ça pour vous dire, qu’en rentrant dans la plupart des magasins de PAP, je suis très souvent agacé en automne/hiver, de voir les étalages noirs, sombres. C’est grave docteur ? 🙂

  • Emilien

    Effectivement il a l’air parfait ce t shirt ! Vivement le relancement !
    Merci pour la réponse.

  • bobi

     oulah, ca a merdouillé la mise en page, désolé… Pourtant, vu que je pense que vos posts me servent vraiment, j’avais voulu vous faire une vraie réponse bien complete et tout… Si le modérateur peut virer les « enter » en trop…  Merci !

  • eltomato

    Ce qui me freine le plus…
    Les prix de certains produits. Car maintenant que je commence a cibler ce qui vaut le cout, je voudrai m’acheter certains produits de bonne qualité. Mais même proportionnelement a leurs qualité, ils restent trop chère pour mon budget étudiant…vestes, chaussures et chemises notamment.
    J’ai aussi énormément de mal a trouver de bonnes chemises ni trop casual ni trop élégantes. Certaines chemises zara ont un bon look mais la matière est très désagréable.
    Voila!

  • Solo

    Une remarque les gars: votre video fait plutôt pro SAUF la prise de son, qui est à chier!… Bruits du vent à l’extérieur, son désagréable de la pièce sur les voix off. C’est dommage, car ce n’est pas à la hauteur du reste! Si vous voulez des tuyaux n’hésitez pas! Bye

  • xllab

    Ce qui me pose problème c’est que j’ai toujours peur de me tromper : est-ce que c’est une bonne qualité ? Est-ce que ça me met en valeur ? Est-ce la bonne coupe pour moi ? Etc.
     Bref, je me pose trop de questions.

  • Bobi

     

    Bonjour,

    Ce
    qui me limite aujourd’hui, c’est trois choses.
    – La première, c’est que j’ai vraiment du mal avec ce qui sort de mes
    standards, de ma culture. Je sais que le cardigan peut rendre bien, mais
    j’arrive pas. Le semi slim, idem. Le short mi cuisse, j’en parle pas. Trop
    éloigné de mon histoire si on veut. Les sneakers lanvin ou autre, pareil c’est
    un trop grand pas que je ne franchis pas. Je n’ai jamais porté ce type de pièce,
    autour de moi personne n’en a porté, alors ca rend peut être bien, mais sur les
    autres. Donc je reste avec des 501, des belles chaussures de ville (chut chut
    pas de marques, au ski encore moins), plus une paire de chaussures en toile
    super fines.
    – La deuxième, c’est la qualité des produits. J’ai du mal à la juger. Par
    exemple, j’ai voulu cet été acheter des mocassins à piquots de chez bobby, je
    trouvais ca sympa avec un chino. J’ai jamais pu les essayer, j’ai vu dans un
    forum que la qualité était moyenne, résultat j’ai rien pris. Je ne connais pas,
    je ne tente pas. Pareil pour une belle veste en tweed. J’aimerais bien, mais je
    ne sais pas assez juger pour en prendre. J’accepte de porter des fringues de
    mauvaise qualité si le pris suit. Par exemple, un levis qui se déchire en moins
    d’un an, je veux bien si je le paye moins de 50$. Pas si je le paye 110€. Une
    paire de chaussures jetable en moins de 18 mois, ok si je l’ai payée 20€. Pas
    si je l’ai payée 200€… Donc par exemple, si j’allais dans une boutique que je
    ne connais pas, j’essayais des fringues, qu’elles me plaisaient dans l’idée, je
    ne prendrais rien, j’irai voir sur le net des avis sur la marque, et ensuite je
    verrais.
    – La troisièmes, j’ai toujours le risque de faire trop… trop je ne sais pas. Par
    exemple, le blouson de cuir, trop de risques de ressembler à n’importe quelle
    racaille en cuir dans la rue. La veste en velours côtelé, trop de risque de
    ressembler a n’importe quel pequenaud dans la rue qui veut faire habillé mais
    pour qui ca marche pas.

     

  • Charlago59

     Allé, y’a plus qu’à répondre à tout le monde ! Héhé

  • raph

    Pour moi, mon principal probleme est de trouver le juste equilibre entre achats impulsifs et overthink. 
    Je m’explique un peu : meme si je commence a avoir une certaine idee de mon style, j’ai souvent des difficultes que ce soit dans les achats ou les tenues qui tiennent du meme probleme. 
    Je vais d’abord avoir une idee, une impulsion, pour un look. Cette idee a l’air tellement super, le coup de coeur, CA, c’est vraiment top. Alors je vais faire la tenue ou acheter la piece sur cette idee, sauf que l’idee en question est trop impulsive, une inspiration du jour (exemple, je vais tout a coup kiffer un look tres swag alors que j’ai un look et une attitude plutot tranquille/discret). 
    Parfois, j’arrive a m’arreter a temps, mais je me retrouve a trop penser l’achat ou la tenue, et generalement ca me conduit a opter pour une solution refuge plutot chiante, sans interet. 
    Donc voila, ce qui me freine, c’est de savoir ecouter les « bonnes » envies et impulsions qui permettent d’apporter de l’interet, des pieces fortes, a mon style, tout en sachant m’arreter quand ces idees sont hors sujet pour moi, sans me brider pour autant.

  • Les 3 gagnants tirés au sort ont été contactés ! Merci à tous pour vos retours hyper intéressants… et pour le moins massifs !

  • Roman

    La clef de votre succès (à mes yeux) c’est votre capacité à trouver le meilleur rapport qualité / prix. Vous en parlez dans la vidéo, et c’est un vrai point fort. Bravo 🙂

  • Yohan

    Ce qui me pose problème, c’est surtout de pouvoir varier les matières avec un budget limité (parce qu’étudiant). Je ne peux pas dépenser trop pour un article en cuir ou en bonne maille sans avoir peur de ne pas pouvoir changer un vêtement usé.
    De ce fait, j’ai l’impression que mes looks sont soit trop fades, soit ne font pas propres.
    Il me manque donc des conseils pour trouver à un prix accessible des pièces fortes ou originales sans tomber dans des trucs affreux du style pantalon à imprimés de chez Zara.

  • Le seul truc qui me freine c’est le prix. #Etudiantfoché

  • Anthony

    Pour moi, et comme beaucoup d’autres, ce qui me freine le plus est de trouver des boutiques de qualité hors Région Parsienne, et par conséquent, certaines marques sont impossibles à dénicher.

    Le second facteur est le budget, acheter une paire de boots à plus de 300€ quand on n’a même pas 18 ans, c’est pas facile.
    Bonne continuation pour votre projet, que j’attend avec impatience ! 

  • Impossible de trouver des vêtements qui sont à ma taille… sauf Zara avec leur Slim Fit. Mais du coup, ça limite vachement le choix…

  • Michelfrieh

    Hello,
    Moi je ne suis pas vraiment freiné. En revanche ce que j’attends de vous c’est que vous continuiez à donner des conseils sur les petites marques de qualité, voire même à différencier au sein des marques les références mal pricées de celles au rapport qualité/prix intéressant. Et puis vos collaborations sur des basiques, j’aurais bien aimé pouvoir en profiter, mais avec vos ruptures de stock quasi-immédiates…
    Donc bonne route et à bientôt!

  • Radjou

    Pour ma part, je dirais la connaissance de ces marques qui offrent un bon rapport Qualité/Prix. Je suis plutôt amateur de chaussures, et sur ce point, je sais facilement faire la différence entre les marques et citer lesquelles sont à prendre ou à laisser. Pour les fringues, c’est plus difficile…
    Je ne suis pas fan des achats par Internet (j’aime essayer et voir ce que ça donne) du coup, hors de Paris, on est vite limité.

  • Fredfify

    bravo pour toutes ces infos qui me servent chaque jour

  • Thomas

     La connaissance des matiéres ; certe le cashmere est préférable à la laine qui elle même est mieux comparé à l’acrylique… mais encore ?
    Vrai blocage sur les matiéres.
    Un petit article la dessus serait merveilleusement bien accueilli

  • Yoh

     Comme pas mal de monde, le budget est un facteur très important pour moi qui suit étudiant donc ça devient vite dur de prendre quelque chose hors solde, malgré un bon rapport qualité/prix.
     Il y a cependant un deuxième facteur complémentaire au budget, c’est l’emplacement géographique. Je suis dans une ville de 65 000 habitants et il n’y a pas toute les marques que je voudraient ce qui me bloque énormément pour progresser, pour regarder ce qui pourrait me plaire chez des marques moins connus tel que Renhsen, A.P.C ou encore American Vintage. Cela me laisse donc le choix de passer par le net et pour la plupart des pièces, je refuse car je me dois de tester vis a vis de ma morphologie.

  • Okena

    Ce qui me bloque c’est plus l’idée de croire que des pièces fortes peuvent m’aller. Par exemple, j’ai beau trouver les « working boots » du plus belle effet, je n’ose pas en acheter car je ne pense pas que je pourrais bien les porter, et je ne pense pas être à l’aise avec.

  • Boulangueur

    Tout d’abord un grand merci à vous pour ce blog qui a éveillé chez moi un certain intérêt pour le vestiaire masculin et m’a permis de faire des progrès incroyables (en particulier un changement radical vis à vis du fit des vêtements dont je n’avais aucune notion, une vraie métamorphose!) et de ne pas garder un style figé et bas-de gamme (chemise, jean et richelieus de mauvais PAP).

    Etant étudiant je reste toujours très freiné par le tarif de la plupart des pièces proposées (mais je vous ai écouté: je me soigne, je fais des efforts et j’économise!). D’autre part, je passe ma vie entre deux villes de province où les boutiques de vêtements de qualité sont plutôt rares, voire inexistantes (rien de beaucoup mieux que les galeries Lafayette). Je n’ai jamais eu l’occasion d’aller sur Paris pour toucher du Melinda Gloss ou voir des sneakers Lanvin en vrai… Difficile donc de comparer dans ces conditions.

    Bon courage pour tous vos projets, j’attends de voir la suite avec impatience! Merci encore.

  • lama

    Ce qui me freine le plus:

    Les prix d’un vêtement de qualité, je n’ai que 16 ans et je cherche à m’habiller bien, donc c’est pas toujours facile, même si j’ai déjà accumulé de nombreux basiques (desert boots, jeans bruts, maille, ect)

    ps: un petit conseil pour benoit, évite de lire un texte tout préparé sur la vidéo, c’est pas dynamique!

  • Lucaslucas

    Classique : le budget! aussi, la taille (1.75), et la morphologie (cuisses et fesses fortes.. qui même sans surpoids sont très mal gérées par la majorité des pantalons..)

    Un peu plus original peut-être: avoir confiance dans la boutique/le vendeur. C’est-à-dire: est-ce que cette boutique est honnête sur ses arguments de vente? Est-ce que ses prix sont justifiés? Etc.
    Et au-delà, au sujet de cette relation complexe avec le staff qui se joue de fait lorsqu’on entre dans une boutique: est-ce que je suis identifié comme un pigeon, quelqu’un qui s’est trompé de boutique, qu’on peut influencer au seul profit du magasin?
    Comment signifier au vendeur que, même si l’on est pas forcément un expert, on n’est pas venu pour se faire refourguer du mauvais ou du bof? (Et ce, sans que le vendeur passe en mode: « le mec veut jouer au connaisseur, je vais lui vendre du pseudo-pointu »).
    Donc comment faire en sorte que l’expérience d’achat soit « safe »? (Et les sites marchands c’est quand même pas top pour voir coupe et matière…).

    Merci pour votre boulot. bonne continuation
    L•

  • Ouioui-B

    un dossier sur les col qui vont avec le visage serais le bienvenue 

  • David

    Salut à tous… Et merci à Benoît et Geoffrey! Pour moi, j’ai déjà quelque progrès niveau look, quelque bonnes pièces adaptable, un vrai plaisir! Ce qui me bloque, c’est la confiance dans mon style et dans les pièces que j’achète… Définir un bon style en sortant de ma zone de confort et mon objectif, j’avance doucement grâce à vous 😉

  • Steven

     Je dirais que le frein principal c’est l’alliance budget/risque en sortant de la zone de confort: concrètement, étant étudiant, je n’ai pas des revenus énormes, et je ne peux pas me permettre de dégager plusieurs centaines d’euros d’un coup pour investir dans une tenue. Et là, la difficulté, c’est d’arriver à sortir de la zone de confort petit à petit, en achetant pièce par pièce, tout en gardant une cohérence avec le style lambda..

  • kristof k.

    Alors, je ne vais pas être trés original, mais souvent, ce qui peut me bloquer, c’est avant tout le budget. Ensuite, il y a ma petite taille (1.72m) qui fera que tout ne me va pas forcément. Pulls ou t-shirts trop longs, de même que beaucoup de pantalons dont la coupe ne sera plus la même après ourlet.

    Autre difficulté, le fait d’être dans une ville certes pas petite, mais moyenne, ou les boutiques pour hommes se font rares. Trouver une petite touche d’originalité est une mission, notamment pour les chaussures.

    Et enfin, comme vous l’avez souvent expliqué, il y a cette zone de confort de laquelle je peine à m’extraire, ou alors je ne prendrais même pas la peine d’essayer un produit qui me plaira du fait de son coup (eh oui, quand on vit seul, avec un appartement à charge etc etc, il faut faire des choix!)

    Cela dit, grâce à vos conseils je constate déjà un léger mieux, notamment au niveau des basics. Fini les t-shirts à motifs, la sobriété plus en rapport avec mon âge est de mise.

  • Bertransolerus

    Excellente vidéos. On attend la suite 🙂

  • Neleo

    Pour ma part, ce qui me freine le plus pour progresser, c’est comme vous le soulignez dans votre vidéo, le fait de  »quitter » cette zone sans risque des basics, pour aller chercher des pièces plus personnelles et osés. En effet, avec un budget étudiant, quittez cette zone de confort demande confiance en son style, et la prise de risque nécessaire peu se réveler coûteuse si une erreur est commise. En tout cas, vous faites un travail formidable les gars, et toujours avec humour et objectivité, n’arrêtez jamais je vous en prie =)

  • Kevinorlandi

    En ce qui me concerne mon frein principal est mon manque de « style attitré ». En effet, mes envies évoluent au fil des saisons, voire des semaines et cela peu même varier en fonction du lieu où je suis ! Par exemple là ce WE, premier coup de froid donc j’ai eu envie de ma la jouer bucheron (oui oui, chemise en flanelle et blouson en jean/mouton…) mais aujourd’hui marinière + Chino, je vais au ski? total look surfeur. Et ba du coup, quand je veux acheter un truc, les trois quarts du temps je me dit, « ce look là, tu l’a pas, il faudrait encore acheter tout ce qui avec » en fait en écrivant, je suis très « panoplie » et donc j’ai du mal à n’acheter qu’un seul nouveau truc.  

  • FM

    Ce qui « freine » pour ma part /des
    éléments de réponses / des pistes / et surement des bêtises…

     

    > L’évaluation de la qualité mais surtout
    « l’anticipation de l’entretient demandé » et de la tenue dans le temps
    (j’appellerai cela « la vie du vêtement », une sorte « de garantie
    d’utilisation ou de parfaite achèvement » à déceler = vêtement qui ne se
    lave pas aussi facilement que ça / qui vieillit très vite ou très mal / qui ne
    supporte pas la fréquence / qui devient du XL alors qu’il était du M…)

    > « La prise de risque », vers des
    marques « moins connus » où dont on découvre la gamme (difficile
    d’appréhender et de ne pas se retourner vers ce que l’on connait / ce n’est pas
    tant la nouveauté mais le « pari » que l’on prend pour un budget qui
    reste le même = doit-on préférer la nouveauté ou un élément que l’on sait qui
    nous ira…)

    > Difficile de ne pas le citer mais = le prix
    et le budget reste un critère, un paramètre et peut se révéler comme un
    frein… Après, je reviendrai sur la tentation de l’argument du « tarif
    élevé = bonne qualité ? » qui participe à ce creusement de fossé…

    > Internet, est certes un outil génial car il
    donne accès à un grand « champs du possible » mais possède aussi un
    côté « piégeant » car on peut vite partir dans tout les sens et se
    perdre (j’ai notamment à l’esprit, les tailles qui varient et cela peut-être la
    « fausse note » avec son lot d’aller-retour…)

    > Le manque de temps / surtout si on a une
    idée précise d’un élément = toujours difficile de savoir vers quoi ou qui
    s’orienter…

     

    Voilà de manière assez exhaustive… Mais je
    profiterai de ce commentaire pour souligner votre travail et sa qualité qui me
    (nous) pousse à vous apporter mon (notre) soutient… Bonne route !

  • zbrez

    Difficile de trouver des vêtements adaptés à ma taille ( 1m68- 1m70 ) et ma morphologie !

  • Bloup

    Purement sur la vidéo : 

    Le narrateur doit poser sa voix. Ici on a trop cette sensation d’un lecteur qui, devant faire office à haute voix, essaie de se débarrasser de cette corvée en allant un peu vite et sans se laisser respirer.
    On sent une précipitation, que ce soit dans la vitesse de lecture que dans le souffle.
    Il faut reprendre le contrôle du rythme. Ne pas aller aussi vite. Prendre le temps de faire des pauses. De respirer. Cela permettra de donner un meilleur impact à la voix et d’augmenter la portée effective du propos. L’intonation sera recontrôlée et permettra d’appuyer sur les points importants, alors que là le discours est un poil monocorde à cause de la vitesse.Lire est à la portée de tous, mais le faire d’une manière agréable à l’oreille pour transporter le texte est moins évident.C’est un entraînement.

    Sur un second point la qualité sonore des voix est dommageable. Le narrateur semble avoir été enregistré avec un micro un poil trop basique, la voix n’est pas propre et claire. Et dans le jardin, concernant Geoffrey et Benoît c’est pire. 
    Avec en prime les bruits de fonds (le narrateur est aussi concerné).C’est d’autant plus dommageable que le public perçoit un contraste violent entre le son et l’image qui elle est très propre (bonne qualité d’image extérieure, animations plutôt soignées pour les parties de présentations).J’imagine que mon commentaire peut surprendre parce qu’il ne porte que sur la forme.Maintenant je sais que vous savez que la forme aussi joue un rôle important dans les choses.Et que j’avais envie de porter votre attention, sans animosité aucune, sur ce point particulier.Sur ce, PS : je veux bien un book gratuit 😉

  • John Smiss

    Salut l’équipe !

    Ce qui me freine sûrement le plus est de respecter correctement les fameuses proportions du corps.
    Je m’explique : mon tronc étant assez « court », les jeans que j’essaie (Bgr01, Renhsen Louis, Acne…) sont toujours trop hauts. Résultat : difficile d’obtenir de bonnes proportions dans une tenue jean-chemise blanche rentrée : les jambes paraissent longues et le tronc petit. Dans mon cas, l’énorme basique qu’est la ceinture ne peut quasiment jamais être visible.
    Merci en tout cas pr tout ce que vs faites!
    Et heureux de vs voir grandir 😉

    Smith

  • Ksosthene

    vraiment cool ce que vous faites pour nous. Mais j’ai du mal a du trouver mon style. Je suis jeune prof dans un lycee. Souvent on me prend pour un lyceen…. Comment m’habiller pour gagner le respect de mes eleves tout en restan branché?

  • Tonioti

    Ce qui me freine c’est de sortir de la zone de basiques, et de trouver des vêtements de bonne qualité avec un prix qui colle à mon budget limité (je pense par exemple aux produits Melinda Gloss qui sont vraiment sympas mais chers – au moins 200 euros pour un pull).

  • Sebastien

    Dans mon cas :

    – Trouver des vétements a ma taille et dans mon budget, je mesure 1m70 pour 56 kg, souvent le plus difficile concerne les pantalons, vestes, sneakers..
    -Le budget, encore une fois, etudiant et sans revenus je ne peux me permettre un enorme budget fringues.
    -Faire des priorités, les 3/4 de ma garde robe sont bons pour la poubelle, j’ai une quantité énorme de basiques a acheter que je nesais plus où donner de la tête
    -Réussir à me motiver et à sortir de ma zone de confort, j’ai du mal a visualiser mon objectif du coup impossible de me lancer serieusement.
    -M’approprier un style unique et pas finir comme tout le monde.

  • drkraft

    Plusieurs éléments :
    * trouver des vêtements à ma taille : mes bras et jambes sont trop longs par rapport au reste de ma silhouette (1m93), du coup c’est soit trop court, soit trop large…
    * s’y retrouver dans la jungle des marques (même haut de gamme) est parfois difficile (cf. bon marché ou printemps sur paris)
    * le prix des marques conseillées sur le blog est plutôt élevé, même si la qualité est au rendez-vous; d’autant plus que certaines (comme MG ou markowski) devenant plus connues augmentent les tarifs…
    * évaluer la qualité d’une pièce lorsqu’on ne connait pas la marque

  • HS/ Ahah :). Je suis super touché d’avoir été cité. Merci les copains :).

  • Pierrick

    Savoir les choses à éviter, snearkers avec blazer ? certains magasins ou marques à éviter en vue de leur qualité? Merci d’avance.

  • G0b3lz

    Mes principaux freins :

    – je suis partisan de « l’achat pour la vie » mais ma morphologie évolue souvent (période de fort entrainement et période de prise de masse) : il faut que je trouve des pièces pour les deux phases.

    – j’ai un manque total de confiance dans les marques et ne suis pas encore expérimenté dans le choix de bons produits : difficile de passer à l’acte.

  • TanK

    Il n’est de problème que l’argent en réalité. Néanmoins, lorsqu’on se résigne à cet état de fait, persiste quelques interrogations irréductibles. En ce qui me concerne, partant des abysses confinant au néant, je dois me constituer rapidement une garde robe classique et formelle. Phase d’euphorie et d’achat compulsif passé, reste pour moi l’essentiel à me procurer … Des chaussures. Jusque là complètement ignoré je me prends des envies d’en avoir une pleine étagère. Seulement voilà, est ce que je prend le risque de partir directement sur de la qualité : type Heshung ou NDC où pour le même prix je me prends deux paires de style et de couleur différentes de qualité inférieure. Le problème se pose avec d’autant plus d’acquitté pour cette « pièce » que les barreaux de l’échelle des prix me semble particulièrement éloignés les uns des autres.. 

  • Mideseo

    Bonjour!
    Voici ce qui me gêne actuellement et m’empêche de progresser.
    D’abord, le soucis numéro 1, c’est cette difficulté a vraiment définir le style que je veux. J’ai bien une idée du ressenti global que je veux dégager, mais j’ignore par exemple, s’il vaut mieux que je me prenne un caban ou un trench, ou encore un cardigan ou un pull.
    2ème souci, ma morphologie et ma volonté d’avoir des chemises fittés et courtes m’empêchent de trouver celles qu’il me faut. Chez quelle marque de sur-mesure frapper en étant sur de trouver la qualité?
    Et enfin, cette peur de faire le mauvais choix. Acheter mieux et moins, c’est aussi acheter plus cher, et il faut donc vraiment que la pièce en question remplisse un max de critères possibles.
    Quelques soucis également pour vraiment reconnaître la qualité d’une pièce même si sur certaines c’est parfois evident.

  • Thomas

    Super video,
    Merci encore !

  • Koko

    Ce qui me freine le plus ? Et bien le fait d’être étudiant sans revenue et faire du XS et 27 en jean … Thug life !

  • Je suis actuellement en BTS et j’ai beaucoup de mal a choisir mes vêtements car beaucoup de gens dise que je suis trop « bien habillé » pour aller en cours.  Je cherche donc un style plus décontracté mais qui n’est pas non plus trop « commun » (ex : tee shirt blanc + jean).

  • Cedric

    Ce qui me gêne le plus : 

    – Les beaux vêtements coûtent cher, c’est indéniable- Trouver un bon rapport qualité prix seul. Si l’on ne m’oriente pas vers une marque « sure », je ne prends pas le risque de découvrir de moi même une marque ou bien d’aller vers une marque qui passe du très bon au moins bon suivant les collections. Du coup je passe sans doute à coté de vrais bonnes affaires.- Avoir du style en hiver sans avoir froid. Il est vrai que je suis frileux mais je voudrais sortir du pull-jean brut en hiver.- Acheter sur internet peut être une bonne solution si l’on ne peut pas avoir accès à une marque qui, par exemple, ne se trouve que sur Paris (quand on habite en province). Mais je ne prends pas le risque d’acheter sans essayer. Mais je ne pense pas qu’il y’est de solution miracle, mais bon, puisque vous nous dites de vous dire ce qui nous freine 😉

    – Mon mètre 92 me gêne aussi pour trouver des jeans en longueur 36… Dior c’est bien mais c’est cher. D’autres marques me tentent mais la longueur est 34 maxi. 

    – Se constituer de bons basiques est excitant et très prenant au début puisqu’on part de rien mais aller plus loin et sortir du lot est une sacré marche à franchir. Je sais vers quel style je veux tendre et avec lequel je me sens à l’aise, mais concrètement, comment y arriver? Avec quelles pièces? Et comment les porter?

    Bravo en tout cas pour toutes vos initiatives,  j’espère que tout le monde prendra le temps de commenter et de jouer le jeu car vous vous creusez la tête toujours plus pour nous aider.

  • Mohamed Diabakhaté

    je suis pauvre mais avec vos conseils je n’ai plus peur de casquer pour une piece de qualite du coup, j’ai la reputation d’avoir bon gout… et ça n’a  pas de prix 1000 fois merci
     

  • on vient de les sortir il y a 1 mois, et on refait un lancement dans 3 coloris le mois prochain :
    https://www.bonnegueule.fr/les-commandes-du-tee-shirt-bgly-01-sont-ouvertes/

  • Jordan

     ce qui me gène c’est trouver MON style, j’ai l’impression d’y être presque mais c’est pas encore ça. Un autre truck un peu hors sujet : Comment on trouve une chemise pour les personnes ayant un gros cou et qui veulent la fermer pour mettre une cravate, aucune de mes chemises ne se ferme, là ça va je suis étudiant mais pour plus tard…

  • E-gon

    Je cherche encore mon style… Mais je m’habille beaucoup mieux depuis 1 an grâce à vous. Et j’ai pris gout à la mode ! C’est un plaisir de bien se vêtir 🙂

  • Charles40

    Grâce à vos articles, j’ai réussi à passer le cap de la peur ! Je VAIS dans les boutiques, je m’y sens à l’aise car j’ai l’impression de bien mieux comprendre ce qu’il y a en face de moi, j’essaye les vêtements, et pour cela, MERCI !

    Maintenant ce qui me bloque toujours aujourd’hui : je suis incapable de différencier la qualité de 2 tissus en face de moi. Concrètement, que faut-il voir ? que faut-il faire ? Ce que ej fais aujourd’hui : je regarde si ca brille, mais ca me renseigne pas vraiment. Je tate l’épaisseur, je tire un peu dessus pour voir si ca se déforme ou si c’est résistant. Mais à part ça, j’ai du mal. Entre deux t-shirt taillés pareil, je serai incapable de dire lequel est mieux. Entre 2 jean qui me vont bien, je suis incapable de choisir celui de meilleure qualité.
    Quand vous parler de regarder les finitions, que faut-il voir précisément ? Parce que des fils qui pendent, honnêtement on en voit plus beaucoup… Alors quoi ?

     MERCI D’AVANCE !!!

  • Yann Rivière

    Actuellement, si je devais dégager deux problèmes, je citerai mon budget en premier lieu (je compte essayer Gmarket) et ensuite les matières.
    Je n’ai plus du tout peur de la prise de risque et j’ai franchi des paliers à une vitesse que je n’aurais jamais cru réalisable (je suis passé en 6 mois d’un des nombreux mecs très mal habillé de l’amphi à l’un des cinq (sur au moins cent cinquante mecs) les mieux habillés… Mon goût s’est beaucoup développé grâce à vous ainsi que mon regard critique et des gens commencent désormais à me demander des conseils.

    Si vous arriviez à me faire aller encore plus vite dans la résolution de mes deux « problèmes » je vous en serai énormément reconnaissant, l’étant déjà beaucoup pour l’amélioration que vous avez menée en moi et mon style!

    Merci pour tout et bon courage pour la suite!

  • Dmelo

    Pour progresser c’est surtout le regard des autres. On passe parfois pour un « PD » désolé du terme. Certaines fois l’entourage n’a pas le même état d’esprit donc on ai décalé et on s’habille pour rester dans le moule.

  • dimitri

    Salut,
    Ce qui me freine aujourd’hui est tout d’abord le budget des vêtements et le fait de ne pas pouvoir essayer beaucoup de vêtements bien pricés en province!!
    (Même si le retour gratuit avec les e-shops fonctionne bien)
    De plus, pour terminer, une certaine difficulté à faire un bilan ou état des lieux du look actuel.
    Voilà encore merci.

  • Emilien

    Salut,

    dans la vidéo vous dites que vous vendez des bon tshirts ? je ne trouve pas le lien sur le site… pouvez vous me l’indiquer ?
    Merci !

  • Manu Quinto

    Personnellement, c’est au niveau des qualités de matières et de finitions que je suis le plus perplexe. J’ai toujours du mal à identifier un produit qualitatif (et je ne veux pas forcément dire « résistant »).
    Autant vos conseils sont rentrés pour ce qui est de la coupe et du style, autant concernant le qualitatif, je suis toujours un peu bloqué. S’ensuit donc, par le même occasion, une interrogation sur le prix… Est-il justifié?

  • Laurent M.

    Ce qui me freine le plus, c’est le budget (je suis étudiant) et  la méconnaissance des « petites » marques avec un bon rapport qualité/prix. Un petit guide de ces marques peu connues serait le bienvenu 🙂

  • Eli

    Etant étudiant moi aussi, le budget reste un frein important, le fait de ne pas habiter la capitale également mais aussi le manque de temps justement pour dénicher, chercher.

  • Arskoliad

    En ce qui me concerne, le frein tient essentiellement à ce que je n’ose pas forcément les pièces originales et les couleurs vives (hormis sur accessoires)…

  • Shopgame

    Sachant que je suis encore étudiant, je ne sais pas quoi acheter en priorité, à quel moment de l’année, et en quelle quantité (pour les basiques par exemple).

  • Teugos

    Bonjour Bonne Gueule,

    Le principal frein à l’achat est le rapport Durée d’utilisation/ Prix.
    Explication : J’ai acheté il y a 3 ans un cuir Féraud de très bonne qualité. Il est toujours en parfait état, MAIS, j’ai depuis perdu 8 kilos et il ne fit plus du tout correctement…
    Cette expérience m’a quelque peu freiné dans l’achat de belle pièces.

  • Nicolas

    Ce qui est difficile, c’est de trouver le vêtement qui va bien parmi la quantité infinie proposée !
    Mais, ce qui est bien, c’est de pouvoir compter sur des blogs comme BG pour se diriger vers les marques qui vont bien ! Ce qui est dur aussi quand on est en province pour essayer, c’est la dispo de certaines marques…

  • Juyuki

    Sinon, ce qui me freine, c’est surtout les marques, les adresses où trouver les bons rapports qualité/prix. Je cherche à savoir où dénicher ces petites boutiques qui sont bien cachées.

  • Benoît

    Mon problème, c’est qu’à 17 ans je ne sais bien définir mon style, je ne veux surtout pas tomber dans les styles classiques genre chemise/cardigan, mais je veux pas non plus ressembler à un gangster. Aujourd’hui, j’aimerais bien avoir un style street/sportswear qui définit bien ma personnalité sans prise de tête et détendue.
    Je ne sais pas trop vers quelles marques me tourner et quels vêtements choisir, afin d’avoir un style bien défini et qui ne passe pas inaperçu.

  • Thibaut Naël

    mes limites :
    – le prix : même sur des sites comme Menlook etc… certaines pièces sont vraiment  trop chères pour moi étant étudiant. ça ne me dérange pas de mettre 130 euros pour un jean A.P.C mais le même prix pour un cardigan ça me dérange malheureusement.
    – Par ailleurs, sur les mannequins de certains sites, on a du mal à tomber sous le charme d’un produit parce qu’ils ne la mettent pas en valeur (porter de manière trop large etc…)
    – ma silhouette, je suis grand et maigre donc j’ai un peu de mal à trouver des pièces adaptées. ça fait d’ailleurs quelque temps que je cherche un blazer qui me correspondrait, qui ne pendrait pas derrière et qui soit pas trop grand.

  • Thibaut Naël

    ce qui me freine aujourd’hui, c’est le prix de vêtements que j’aime bien, ça ne me dérange pas de me

  • Francis LE ROY

    Bonjour BonneGueule!!Cela fait peu de temps que je connais votre site et j’avoue avoir trouvé exactement ce que je cherchais a savoir si oui ou non j’étais « dans le vrai » dans ma façon de m’habiller …. maintenant je regarde ma garde robe avec un tout autre regard ….Moi qui, part manque d’un budget conséquent, ne m’habille que dans des enseignes style devred, Jules,…après lectures de vos articles je déchante un peu pour ne pas dire beaucoup!!!!
    Sinon ce qui me limite actuellement d’une part le budget (mais pas frileux à mettre le prix quand cela est nécessaire… encore faut il avoir fait le bon choix à la base!!!) d’autre part c’est le choix que je fais en achetant un vêtement savoir si cela est un bon investissement ou non. 
    Très bonne continuation!!

    Francis  

  • Juyuki

    Génial, une piqûre de rappel ne fais jamais de mal, et avec les images, la compréhension est simplifié. Bon travail les gars, vos articles et votre éthique ne m’ont jamais déçu.

  • julien thomas

    ce qui me limite le plus pour le moment c’est avant tout le budget et la peur de me tromper. Toutefois grâce à vous j’ai bien progresser sur les basiques notamment un trench bill tornade et mon APC new standard qui reçoivent plein de compliments…pour les tee-shirt je me cantonne pour l’instant au monop’ et les chaussures de villes sont chez Loding…Prochaine étape un cardigan sur yesstyle mais j’ai un peu peur de sauter le pas.

    @+ 

  • Osmog

    Ce qui me limite actuellement, c’est que je n’arrive pas à différencier les différences de qualité entre deux vêtement de même matière généralement.

  • Julien

    Ce qui me freine le plus pour progresser aujourd’hui, c’est l’appréciation de la qualité des matières et de la confection des pièces. Alors merci pour tout vos conseils !!

  • Romain Demaison

    Ce qui me freine le plus, c’est la réflexion avant l’achat!

    C’est étrange, mais maintenant, avec tout ce que j’ai lu concernant les vêtements, sur votre site ou ailleurs, il m’est de plus en plus difficile de faire un achat!

    Désormais, il m’est facile pour certaines pièces, tel que les tee shirt, les cardigan, pulls, jeans, manteau… de savoir si ils s’accorde bien à ma morphologie! En général, je sais ce que je veux, couleurs, matière, le problème, c’est quand vient le prix! Ma question suprême pour l’achat : « Est-ce que cette pièce à un bon rapport qualité/prix? »

    Malheureusement, achats après achats, j’en suis venu à la conclusion qu’il n’y a pas d’achat parfait, et qu’en plus, il faut mettre y mettre le prix si on veut allier bonne coupe, et belle matière!Reste à accepter cela!

  • C’est vraiment une question de budget et de prise de risque. Je regarde souvent à deux fois avant d’acheter un vêtement parce qu’en tant qu’étudiant je n’ai pas un budget illimité mais en même temps je veux aussi cet objet ou cet accessoire qui me permettra de me démarquer des autres et qui illumine une tenue basique.

  • Thomas

    Bonjour,
    Une des choses qui me freine, c’est le manque de choix dans les petites villes (qui ne possède que les usuels Célio, Jules, Devred, voire Zara ou H&M….).
    L’autre est que je souhaiterai acheter français. Existe-t-il encore des marques qui fabriquent tout ou partie en France, pour des prix raisonnables (par prix raisonnable, j’entends 20 euros le tee-shirt, 100 le jean, 150 la paire de chaussures) ?

  • Jerome

    Pour moi la difficulté c’est de reussir à évaluer la qualité des pièces et aussi , sortir de la zone de basiques tout en gardant un style assez simple (parce que j’associe piece forte à trop sophistiquée pour moi…).

    Ceci dit grace au BGbook j’ai pu beaucoup progresser sur le choix des habits par rapport aux coupes/tailles. Merci pour votre blog et vos conseils !

  • jeveab45

    Ce qui me freine, le fait que mes proches ne comprennent pas comment il est possible de mettre autant d’argent dans un vêtement ou dans une paire de sneakers. 

  • Mezame

    Salut ! 🙂 
    Déjà, merci pour ce que vous faites, c’est vraiment génial ! Ensuite, me concernant, et bien, comme certains l’ont déjà dit avant, en tant qu’étudiant, c’est pas toujours facile de trouver des pièces qui me plaisent et qui bénéficient d’un bon rapport qualité/prix sans pour autant faire un trou dans mon budget. Le fait est que lorsque je trouve un vêtement de bonnes qualité -ou lorsque vous en proposez un sur BG-, et qui, en plus, a un bon rapport qualité-prix, et bien, concrètement, le prix, bien que justifié et raisonnable, est souvent trop élevé pour moi. 
    Enfin, c’est un peu toujours le même problème, quand on est étudiant… 😉

  • Sympa cette vidéo, elle donne envie de commenter.Du coup voici mil retour, j’ai 26 ans, un budget serré mais j’adore m’habiller avec des chemises et une cravate, soit avec un jean soit un pantalon de costume sans la veste mais avec un pull (j’admets que je me réfère assez souvent au style de Daniel Craig, il a pas été élu si souvent le mec le mieux habillé pour rien, même si côté physique je suis plus proche de Matt Bomer que de Daniel Craig).Le problème c’est que le gens trouvent que je veux porter un style qui me vieilli ou qui en fait un peu trop, alors où est la limite?

  • Hymness

    Comme ca a déja été dit ce qui me freine le plus, c’est le budget d’une part (vive la vie étudiante), et le fait de vivre en province d’autre part (Les bonnes boutiques de « pépites » sont en général en capitale !)

  • je pense que ca vient de ton ordinateur, c’est le seul retour de ce type que nous avons eu

  • Seb C.

    Ce qui me freine, c’est de trouver un style sans avoir l’impression de ressembler aux books des magasines et de passer pour un fashonista.

  • 7nik

    Bonjour et merci pour votre blog,

    Ce qui me freine le plus actuellement, c’est le manque de bon plan, je paye toujours mes fringues plein pot et ça finit par faire mal au portefeuille.

    Enfin, habitant aussi en province, je suis obligé d’aller sur Paris, hors j’ai peu de temps et j’achete donc 80% de mes vetements sur internet, avec quelques erreurs de casting parfois.*

  • Mamodalyi

    je suis d’accord avec guillaume, je suis étudiant et le budget freine tout.

  • Mamodalyi

    je n’arrive pas a lire la vidéo 🙁

  • Jonathan

    Cela a été repris plusieurs fois, mais, habitant en Province, j’ai beaucoup de mal à trouver certaines marques (Renhsen, N&F, Wooyoungmi, Melinda Gloss, et beaucoup d’autres).
    C’est surtout pénalisant car il est difficile d’aiguiser son « sens u style » ou bien de découvrir le type de vétements appropriés à sa morphologie sans pouvoir essayer plein de choses différentes.

    PS : Bon boulot et vivement la suite !

  • Bsfracer

    ce qui me freine c’est d’abord le budget . je suis étudiant , alors le budget habillement n’est pas très conséquent . Ensuite , dans les agasins , les vendeurs n’aident pas beaucoup , ils sont la pour vendre et conseillent souvent très mal.

  • Gil92

    Un peu atypique parmi les lecteurs de BG: j’ai 50 ans.
    Je ne m’approprie donc pas, loin de là, tous les conseils du blog. Cependant, j’ai la chance d’avoir un physique qui me permet de m’habiller sans (trop) de problème (1,80 m, 70 k). Découverte ici, confirmation par d’autres sources, de marques comme L.Y Adams, Melinda Gloss: pas donné, mais super qualitatif; et puis de belles choses chez…Monoprix.

    J’aime bien l’état d’esprit du blog: informer, conseiller sans imposer et surtout mettre en confiance.

  • jege

    Salut,
    alors le plus dur pour moi actuellement c’est trouver un juste milieu, ne pas en faire trop, ni trop peu. Je possède beaucoup de basique T-Shirt etc mais aussi une ou deux pièces fortes. Lorsque j’essaie de les intégrer j’ai l’impression d’en faire trop.

    Sinon à un niveau un peu plus basique j’ai toujours du mal à trouver des chemises correctement coupé pour ma morphologie (larges épaules + pas mal de pectoraux et taille assez fine…) du coup en chemise casual j’ai pas grand chose, sinon en s’orientant vers la demi-mesure à moins de savoir vraiment ce qu’on veut et après surtout plusieurs essais on se retrouve avec une chemise sans vrai caractère.

  • Reithaug

    Il y a deux choses qui me freinent. La première c’est que je ne sais pas trop où chercher. J’habite en région parisienne, donc il y a pléthore de choix, mais entre les grand magasins grand public où la mauvaise qualité voisine le mauvais gout, les magasins branchés où les prix crèvent les sommets, et tous les petits magasins disséminés dans la capitale, je sais pas trop où donner de la tête.

    La deuxième c’est que je suis hyper difficile en matière de vêtements. J’ai tendance à entrer dans les magasins avec une idée très précise de ce que je souhaite trouver, et en général ça n’y est pas.

  • Atsukomlan772

    Étant au Canada, il m’est difficile de de trouver toujours de bonnes adresses ou sites web, par exemple la majorité de mes fringues me viennent de l’Europe ( atelier privé, emling, meenlook, etc) ce serait bien d’avoir aussi des adresses en Amérique du nord qui cadrent avec la philosophie de Bonnegueule ( je magasie aussi sur MrPorter, SSense, Stuart). Finalement, le froid canadien ne permet pas tjs d’avoir d’y style en hiver (pas comparable à l’hiver français), alors ce serait bien un article ou un lokbook qui tint compte des neiges de plus de 15 cm, des températures allant à -50 et aussi le verglas. Par exemple, des combinaisons de laines, etc.. À plus.

  • Jérémy

    L’obligation d’acheter sur Internet parce que j’ai pas de bonnes boutiques dans ma ville et que j’ai pas le temps d’aller faire un tour à Paris.

  • Guillaume

    La tune… je suis également étudiant et si je veux manger à peu près correctement et entretenir ma vie sociale il ne me reste quasiment rien pour mon budget fringues. 

  • Matthieu

    Mes plus gros problèmes actuellement :
       – Savoir distinguer une pièce de qualité d’une pièce médiocre (bonne matière, bonne teinte, durera longtemps…)
        – Conséquence de la première : Impossible de jauger le prix idéal d’une pièce que je recherche
        – Savoir sortir des basiques (pièces de couleur unie, jean brut,…)

    Au plaisir de vous lire,
    Matthieu

  • Simon

    J’ai deux choses qui me viennent tout de suite à l’esprit sur ce qui me freine le plus:
    – Tout d’abord la peur de l’erreur d’achat. Etant étudiant ça me fait vraiment peur de mettre 400-500 euros dans un manteaux d’hiver et de regretter une fois arrivé à la maison.
    – Le deuxième point c’est que j’habite en Suisse et niveau vêtements on est très limité. On a le choix soit entre H&M et Zara, soit du très haut de gamme hors de prix. Pas de juste milieu avec un bon rapport qualité prix. Je connais par exemple un petit magasin à Genève qui vent quelques modèles de jeans APC sinon c’est le néant. Ca fait aussi des mois que je cherche une belle paire de combat boots (comme on en voit sur bonnegueule) mais impossible de trouver quelque chose de correct.
    Je pense que c’est comparable avec les gens qui habitent en province, le choix des bons vêtements est très limité.

    Bravo pour votre vidéo et merci pour tous vos conseils.

  • Gaëtan

    Bonjour Bonnegueule,

    Mon problème, c’est le manque de magasin,
    le budget, et encore le budget (Etant étudiant je ne peux pas m’acheter autant de pièce que je voudrais…)

  • Josué

    Bon mon petit commentaire : personnellement ce qui me freine le plus c’est l’argent, comme beaucoup d’autres étant étudiant je n’ai pas forcément plus de 100 euros à dépenser dedans malgré mon addiction pour eux.
    De plus j’ai souvent tendance à acheter trop de pièce forte et à ne pas avoir les basiques de bonne couleur qui vont avec : j’y remédie en ce moment, mais en hiver je pense que l’on préfère acheter un pull qu’un col en V..

    Enfin pour ceux qui se plaignent que bonnegueule ne donne aucune autre adresse qu’à Paris qu’ils aillent voir sur le forum où se trouve article dans lequel chacun échange ses trouvailles de boutiques importantes ( après bien sur si vous habitez sur Tatouïne ^^)

  • Sl4ckerz

    Ce qui me freine le plus c’est le budget et le manque de temps, j’habite loin de Paris donc c’est pas très pratique pour faire le shopping.

  • Sachasi

    Hello, ce qui me freine : trouver des jeans assez fittés et des chemises à ma taille (1m70, 59kg) suffisamment cintrées. Le budget étudiant est aussi un petit frein en soi. 🙂

  • Quentin

    Bonjour, je tiens à vous remercier déjà pour ce site fabuleux, depuis que je suis vos conseils, je m’habille mieux je suis plus sur de moi. Ce qui me freine le plus c’est le budget, il ne faut pas se le cacher, en étant étudiant c’est pas évident de s’habiller chez Melinda Gloss ou autres. Je fais donc des alternatives, plus bas de gamme certes mais j’essaye néanmoins de conserver un minimum de qualité en achetant dans des PAP ou des marques un peu moins chères (Zara, H&M, Monoprix…). Pour les basiques pas trop de mal mais pour les pièces fortes il faut investir et il faut aller dans des boutiques de grandes marques et à 18 ans c’est pas non plus évident. Voila mon ressenti, encore merci pour tous ce que vous faites, j’ai hâte de découvrir l’évolution de Bonne Gueule et bonne continuation !

  • Simon

    Bonjour,

    Tout d’abord félicitations pour votre blog, c’est toujours un plaisir de vous lire régulièrement.

    En ce qui me concerne, ce qui me freine le plus c’est tout d’abord le prix des vêtements. J’ai bien compris que pour un vêtement de qualité il faut y mettre le prix. Malheureusement les marques que vous proposez ont un tarif trop élevé pour un étudiant comme moi. Ex: une chemise Melinda Gloss à 150 euros c’est cher. 

    Ensuite il est difficile de trouver les boutiques proposant de bonnes marques dans les petites villes de Province.

    Bon courage pour la suite!

  • Mega

    Ce qui me freine le plus est le budget, étant étudiant !

  • Pierre

    Encore bravo!

    Ce qui me freine le plus? …Malheureusement ma morphologie! 
    1,76m pour 58 Kg avec les bras et jambes trop long.
    En résumé l’idéal, serai des pantalons taille w28/ L33 et des chemises  ou maille XS vec une longueur de manche L…Plutôt un calvaire pour se vetir correctement.

    Bonne continuation.

  • Belaidi

    Salut,
    Ceux qui me freine, ces de trouver de bon basique adapter à ma morphologie, j’ai aussi beaucoup de mal à reconnaître un bon produit de bonne qualité à une belle daube. Voilà.

  • Bobby

    ici aussi, le prix. je passe à côté de plein de bonnes occasions, mais en revanche je fais beaucoup plus attention quand je DOIS acheter quelque chose. cheers to you, du coup.

  • Experience

    Ce qui m’aiderai vraiment , c’est de savoir trouver des pieces de qualité, bien fittés, de caractère et d’une qualité correcte ( genre Melinda gloss ) et des bons costumes pour un peu moins cher , un « entre deux » . Même si j’adore ce que fait MG par exemple , payer 500 euros pour un blouson ce n’est pas donné à tout le monde, et il est rare de trouver des marques avec ce genre de caractere pour moins cher … Des idées ? Merci pour tout votre travail en tout cas , continuez ! 

  • Maxsense

    Félicitation pour l’avancement du site, je le suis depuis maintenant plus d’un an et ce, toujours avec la même envie!

    Ce qui me manque c’est vraiment ce passage dans la zone intermédiaire: me construire un style sans tomber dans le total look, trouver un sens à mon environnement et l’intégrer dans mon style.
    C’est parfois difficile de ce dire « tiens j’aimerai intégrer telle pièce » parce qu’elle est un peu plus forte… et puis on voit avec le temps qu’on arrive pas a l’accorder, que ce n’est pas vraiment ce qu’on voulait. Savoir faire la part des choses, c’est a dire un vêtement qui sort des basiques mais n’est pas trop fort est un vrai frein pour moi…

  • Théo

    Ce qui à l’heure d’aujourd’hui me freine le plus c’est mon budget (étudiant), ajouté à ma situation géographique (province) on obtient une personne qui galère pour s’acheter de (belles) fringues…

  • happyjack

    Hello bonne gueule !
    C’est vraiment une super idée ce projet, j’apprécie vraiment l’idée de proximité les lecteurs.
    J’ai « freins », le plus gros c’est surement les bonnes adresses, parce que en province comme il est dit plus bas, c’est assez limité. Mon budget aussi est relativement limité, donc j’essaie de toper des trucs pendant les soldes et les promos sur les E-shop, mais c’est un peu gonflant je n’ai jamais vraiment eu de contact avec un vendeur (vraiment) passionné. Régulièrement je traîne dans les friperies pour essayer de débusquer une pièce et innovantes pour faire des essaies et pour avancer pour passer à des pièces plus qualitatives par la suite (ma meilleure trouvaille jusqu’à présent ça à été une paire de combat boots avec une patine terrible pour 15€). 
    Le regard des gens aussi n’est pas toujours forcément facile et encourageant. Un jour je suis sorti avec un sweet-pant, des combats boots, et un tee et une maille oversized et j’ai eu a la fois des bonnes critiques comme des mauvaises. Cet aspect à déjà été mentionné par Julien plus bas. C’est assez dur d’essayer des trucs chez soi et de vraiment juger sans avoir de feedback, donc du coup, des fois il y a des fails. 

  • Taylor

    Ce qui me freine le plus est d’obtenir mon style décontracté/étudiant avec un budget correct. Il manque d’ailleurs un peu d’article par rapport aux plus jeunes et vers le style faussement négligé. Bonne continuation à vous et bon courage ! 🙂

  • Drussmesfreres

    Etudiant, le frein majeur est le budget. Le second est le manque de choix en province.

  • eddy

    ce qui me freine le plus : – sortir de ma zone de confort des basiques. c’est a dire assumer pleinement la pièce qui sort du lot  que je porte.

  • happyjack

    Super !

  • Laurent Mateos

    Ce qui me freine le plus, c’est savoir avec précision comment trouver son style en fonction de sa morphologie, et comment dénicher des bons produits sans habiter à Paris, l’essentiel des marques que vous citez souvent sont en effet concentrées dans la capitale. Merci pour la video

  • Yoann

    Bonjour, 
    un des problèmes que je rencontre c’est que je suis étudiant en province et que tous les looks ne sont pas permis, j’ai donc des difficultés à savoir ce qui est permis ou ne l’est pas dans mon contexte social.

    Comme j’habite en province je passe beaucoup de commande sur internet car je ne peux pas essayer le vêtement en question mais je ne pense pas que vous puissiez faire grand chose pour ça.

  • Tage021195

    A vrai dire, ce qui me freine le plus, c’est le fait d’avoir un petit budget, et donc d’être sur a chaque achat que je n’aurais pas pu trouver un meilleur rapport qualité/prix. L’hésitation étant d’autant plus grande que le prix de la pièce est importante.

  • Mickael

    J’ai lu votre guide comme d’autres mais je reste toujours dans cette notion de théorie et non de pratique. Je pense que tout cela est lié à deux choses :

    – La peur de se lancer.
    – Le budget tout simplement.

    Have a nice day ; )

    Mickaël

  • Morgan

    Ce qui me freine le plus c ‘est de trouver une pièce forte pour passer au dessus du niveau « basique », pour ceux qui maitrisent les basiques passer l’étape suivante trouver son style, s’habiller avec sa morphologie, savoir faire la différence entre mauvaise et bonne affaire… 

  • Baptiste

    Ce que me freine personnellement c’est d’habiter en province (Nancy). Je ne veux pas dire que je ne trouve rien car il y a des petites enseignes qui sont vraiment intéressantes cependant il y a plein de marques qui m’intéressent et que je ne trouve pas dans ma région (balibaris, docker’s, filippa k) sans parler des créateurs présent uniquement à Paris. Et il y a beaucoup de produit que l’on ne trouve pas dans non plus dans les e-shop des marques.
    Ma solution : 2 séjours à Paris par an. Mais ça freine !

  • Maelvstyle

     Je reprend ce que dis  Anthony :

    « Ce qui me freine le plus :
    – habiter dans une ville de province. Vous
    donnez des adresses sur Paris, mais aucune dans d’autres villes
    françaises. Cela serait intéressant de connaître des adresses en
    province, rien que pour apprendre ce qu’est vraiment un bon vêtement »

    Et bien pareil , un peu l’impression que si on habite pas la capitale on va pas trouver ce que vous nous conseillez ( dans des articles intéressants , pertinents , bien documentés et avec de l’humour , sois dit au passage )

    Marques de bon rapport qualité / prix soit , mais rares hors très grandes villes .

    Le point évoqué au dessus et le budget …. J’avais adoré l’article sur heschung ou filson  mais bon après le prix refroidit tout étudiant non grassement entretenu par ses parents ou autres ( et je n’ai rien contre ses derniers ^^ )

  • Victor

    Ce qui me freine le plus, c’est de n’a pas avoir de bonnes marques près de chez soi et donc d’être obligé d’acheter sur internet, ce qui est beaucoup plus délicat pour savoir si c’est une bonne pièce ou non !

    Bonne continuation et merci.

  • Brisoum 2

    Ce qui me freine le plus c’est le boutiques ou il y a des belles pièces mais qui sont froides, avec quelques fringues posées sur montants, où les vendeurs vous dévisagent de haut en bas ! bref, on a l’impression qu’il faut être un initié pour acheter.

  • Doriaan

    C’est vrai que ce qui freine le plus, c’est quand même le budget, surtout quand on est étudiant aux revenus limités…

  • Sylvain Constant

    Tout d’abord, félicitation pour votre vidéo.

    Vivant au Canada, il est souvent difficile de dénicher les marques de vêtements discuté dans votre blog. Ici c’est le style et la taille américaine qui prédomine. C’est la principale difficulté pour acheter des vêtements. J’essaie par internent les frais de livraison sont parfois élevés. J’ai reussi à achet votre jeans bgr-01 lors de la vente et il me va à merveille.

    Merci pour vos précieux conseils

    Amicalement votre

    Sylvain

  • Snowboardeur

    Pour ma part, le plus dur cest une fois les basiques acquis et maitriser, la prise de risque pour acquerir des pieces fortes est beaucoup plus grande et qui dit risque sur pieces forte dit pieces à budget plus consequent et l’erreur fait mal… comment savoir qu’on assemble de bonne tenue basique + bonne piece forte si on a pas un regard exterieur avec du recul ? merci

  • Alex

    Ce qui me freine le plus c’est de trouver un bon chino, avec une bonne coupe, de belles couleurs et à un prix raisonnable (plus ou moins 100 euros)
    Surtout que dans des villes comme avignon c’est pas facile de trouver des bonnes boutiques, donc les commandes sur internet seraient plus simples.
    Merci à vous pour vos videos et votre investissement pour ce site d’une grande qualité. 

  • kabal

    Le frein vient du fait que j’ai personne pour me dire réellement ce qui me vas ou non.

  • Demosthene

    (Faut revoir la prise de son les gars, et l’arrière plan dans le jardin (notamment le fil blanc (étendage ?) )
    Ce qui me freine le plus, c’est le manque de temps pour faire les boutiques, et d’arriver à faire la différence entre une pièce forte portable et un une pièce tellement forte qu’elle n’ira avec rien.

  • kevetudiant

    mon principal frein c est ma morphologie de type « rugbyman » (1M85 105kg tour de cuisse 60cm) je galère à trouver des jeans et je cherche des vetements qui pourraient me mettre en valeur ou alors à ne pas amplifier le phenomene de surpoids…

  • tallhouse

    Ce qui me freine : l’absence de marques adaptées aux hommes de 1m90, minces, ayant des épaules étroites et de longs bras. Pour les chemises, chinos et costumes, je peux faire du sur-mesures mais pour les autres pièces ça ne semble pas exister.
    Certaines marques sont réputées pour être adaptées aux gens grands et minces : Acne, Filippa K, Melinda Gloss. J’ai essayé beaucoup de pièces dans ces marques, aucune ne me va => c’est toujours trop court.

  • Loick Moquet

    Ce qui me freine le plus c’est surtout le prix, mais aussi la transition entre basiques et pièces fortes

  • Marshmallow

    Ce qui me freine le plus, c’est le budget. Etant étudiant, il y a des priorités (payer ses études) qui font que ma garde-robe ne se remplie guère…

  • Aurelien

    Bonjour, et félicitations pour votre blog que je consulte régulièrement 😉

    Perso, ce qui me freine le plus, c’est que j’ai souvent peur de rentrer dans les magasins et de simplement y flâner  

    Je me sens facilement mal à l’aise dans un magasin de vêtements un peu vide, bien que je n’arrive pas exactement à dire pourquoi…

    De plus, comme Anthony, j’habite en province et je suis un peu perdu car l’offre est bien plus limitée.

    En tout cas merci à vous et bonne continuation 🙂

  • Ma grosse crainte est d’avoir à acheter puis porter autre chose que des basiques. Pour les assembler, c’est bon, c’est plutôt pour insérer une pièce forte mais aussi facilement portables dans diverses situations/styles. Du coup, comment savoir choisir autre chose que des basiques, et surtout où chercher ce genre de choses en province et savoir évaluer son coût.

  • Roman PAILLET

    Salut Bonne Gueule !

    Comme Anthony, j’aimerais vraiment posséder des adresses en provinces car il est vraiment difficile de dénicher des bons magasins. La majorité sont des magasins de marque qui, comme vous l’expliquez bien dans la vidéo, se permettent de faire des marges absolument honteuse.

    Quoi qu’il en soit, superbe vidéo : efficace et sans superflu 

  • yves

    Ce qui me freine le + : (Je ne sais pas si vous pouvez faire grand chose pour mon pb.) De toute ma vie je n’ai jamais fais les boutiques. Ou peut être de temps en temps quand ma mère me trainait chez Intersport… Et aussi je récupérais les jeans que mon frère ne voulait plus mettre, etc. Aujourd’hui célibataire sur Paris, je me fais vraiment violence pour franchir le seuil d’une boutique, physiquement parlant.

    Il y a un cote rassurant a se rendre chez Celio ou Jules, j’ai le sentiment d’être sur de trouver des vêtements passe partout. Et le magasin étant fréquentés, je ne sent pas le regard des vendeurs pointé vers moi, je suis perdu dans la masse. La dernière fois je me suis décidé et je suis rentrer chez Bill Tornade, sur les conseils de Benoit (Merci benoit pour les conseils par email). Cela faisait plusieurs fois que je passais devant la vitrine sans oser rentrer… Cela semble misérable mais un grand magasin spacieux avec + de vendeurs que de clients.. lol. C’est très très intimidant. Une fois dedans je me suis précipité pour faire mon achat. Hop, hop, les vendeurs n’ont même pas eu le temps de venir me parler. Un simple pull avec des tons gris, j’en suis très content, des amis m’ont même fait des compliments spontanés! 

    Encore une fois, je ne vois pas ce que BonneGeule peut faire pour moi. J’ai le sentiment qu’il est vraiment temps de faire quelque chose..

  • Arno

    Hello les gars, Ce qui me freine le plus: -trouver un pantalon boen taillé ,adapté à ma morphologie. -différencier une bonne affaire d’une « arnaque ». – connaitre le style qui me va le mieu, sans être rangé dans une case…

  • Moi

    Ce qui me freine, c’est déjà dans le choix des basiques quand on n’habite pas à Paris : on est presque obligé de passer par Internet…
    Il serait bien de faire une liste des basiques recommandés pour l’hiver 🙂 (en particulier pour les cardigans notamment)
    Sinon je confirme, le jean Balibaris est génial ! Et quel regret de ne pas avoir acheté votre t-shirt…

  • Leptitgens

    Le Plus bloquant pour moi … certainement ma morphologie …

    1M60 pour 65kg environ … je peux vous dire que pour trouver des pièces à ma taille dans un budget correct c’est sportif en dehors de Paris …

  • Visiteur

    Bonjour,

    Ce qui me freine le plus c’est de ne pas pouvoir toucher des produits des marques que vous citez. J’habite en province et je ne connais pas les bonnes adresses. J’ai découvert deux-trois endroits sympas mais j’ai du mal à me rendre compte de la qualité.
    Autre chose qui me freine, j’ai des cuisses trop musclé et comme je ne suis pas grand j’ai du mal à trouver un pantalon bien fitté. La plupart du temps, je ne rentre même pas dans les pantalons qui me plaisent alors que je suis loin d’être obèse !

    A bientôt !

  • Krabz

    Ce qui freine le plus ? Clairement le budget pour ma part.
    C’est vraiment difficile en étant jeune de se faire forcing à soi même pour mettre autant dans une seule pièce. Mais je crois qu’on y arrive avec le temps.. Du moins c’est en train d’arriver pour moi.
    Et stylistiquement parlant pour passer au stade Intermédiaire dont vous faire référence. La question qui me tracasse c’est plutôt finalement de réussir à trouver vers quel style on tend à s’orienter. Évidemment on regarde des lookbook de marque ( en évitant les tenues extraterrestres alors.. ) mais pour ma part, je me demande comment dépasser ce stade de basiques.. Après c’est peut être plus une question de confiance en soit.. Mais voilà ce que j’en pense !

  • Tom

    Super, comme d’habitude, mais c’est important de le souligner ! Ce qui me freine le plus aujourd’hui pour progresser c’est de vraiment réussir à faire la différence entre un vêtement normal et un vêtement de bonne qualité, tant au point de vue matière que finitions. Reconnaître un beau cuir m’est encore un peu difficile par exemple. Mais avec vos conseils, cela viendra sans aucun doute.

    Bonne continuation !

  • Julien

     Salut !
    Ce qui me freine le plus ce n’est pas de repérer des vêtements de qualités mais plutôt de savoir les associer entre eux de manière à avoir un vrai impact. Par exemple récemment j’ai associé un jogging en coton épais gris clair avec un tshirt col V en coton bio fin gris foncé et un blazer cintré noir à deux boutons , et pour une touche de couleur des people’s swalk couleur beige. Je trouvais le contraste de style intéressant. Résultat toute la journée j’ai eu des commentaires allant de « C’est bizarre » à « C’est stylé » en passant par « C’est fun ». Ce qui est pour moi un semi échec ( ou une semi réussite )

  • antoine1111

    Ce qui me freine le plus, maintenant que je connais à peu près les marques et reconnaitre la qualité, c’est la peur d’acheter des items chers, ou des pièces fortes (et de me gourrer lamentablement!)

  • Ce qui me freine le plus :
    – habiter dans une ville de province. Vous donnez des adresses sur Paris, mais aucune dans d’autres villes françaises. Cela serait intéressant de connaître des adresses en province, rien que pour apprendre ce qu’est vraiment un bon vêtement. On essai de faire le lien entre le BGB (ainsi que les articles du blog) et les boutiques que l’on connaît ou déniche : mais il est possible que nous sommes à côté de la plaque tout en pensant appliquer les conseils lus. Reconnaître une bonne matière s’acquière au fil du temps… mais on se créer une mauvaise basse si l’on ne va pas où il fat.
    – être novice ; j’ai acheté le BonneGueule Book il y a un mois, je manque donc encore d’assurance. J’ai peur de faire le mauvais choix et de le regretter ensuite
    – ET SURTOUT (pour moi et comme le dit Toom) : trouver des vêtements bien fitté quand on fait 170cm et 50kg. Trouver du XS n’est pas évident (et encore, quand il correspond vraiment à du XS). Dans ce cas, vous conseillez les tailles 16 ans (dans le BGB de mémoire), mais pas facile de trouver de bonnes marques (avec des basiques) ou du moins de bons vêtements… surtout en province !

    Encore une fois, merci pour tous vos conseils (BGB et blog).

  • Camuseliere

    Venant d’arriver à Paris, ce qui me freine le plus c’est de ne pas avoir d’adresse de bonnes marques pas très cher , de ne pas savoir faire le tri dans toute cette offre.

  • West

    Pour ma part, le frein émane du fait que je ne trouve pas les marques conseillées et je ne connais pas non plus les bonnes boutiques. Par ailleurs, j’ai de la peine à savoir ce qu’est un vêtement de qualité (caractéristiques, etc.).

  • Benjamin Ledoux

    Ce qui me freine le plus , c’est jongler entre les aspects des matieres et accorder les couleurs 

  • Remy

    Pour ma part, j’ai deux facteurs bloquants :

    – Mon manque d’autonomie sur le « ça me va/ça me va pas », mais je me soigne grâce à vos conseils,
    – Ma morphologie.

    Pour revenir sur celle-ci, je suis grand et sec. Du coup, quand j’essaye un vêtement :
    – Soit la coupe est bonne et le vêtement tombe bien MAIS les manches m’arrivent à la moitié de l’avant-bras,
    – Soit les manches arrivent parfaitement sur le poignet MAIS j’ai la place de mettre un deuxième moi dans le vêtement (le dos qui flotte totalement et les épaules pas du tout suivies par le vêtement en clair).

    C’est extrêmement frustrant. J’ai commencé à prendre soin de mon « look » il y a un an et cela me freine — même sur les basiques. J’ai souvent du reposer une pièce « coup de coeur » en magasin à cause de ça.

    Ceci-dit, la route est longue et pleine de marques que je n’a pas encore essayée !

    Bonne continuation à vous et merci pour les bons conseils.

  • je suis à un stade où je n’ai QUE des basiques, même si je n’ai pas encore tout ce qu’il me faudrait. Bien sûr

  • Nicolas

    Ce qui me freine le plus ?
    – Un manque de confiance sur le choix de pièces assez chères pour mon budget serré ( > 100€ ) : est-ce qu’elles valent l’investissement niveau coupe, qualité des matières ? N’y a-t-il pas un meilleur rapport qualité-prix autre part ?
    – Je ne sais pas encore comment m’éloigner des basiques sans tomber dans le travers de la pièce trop forte qui tranchera trop avec mon style « habituel », sobre et discret.
    – Je n’arrive pas encore à être objectif sur la qualité intrinsèque d’une marque, je n’achète que ce dont vous parlez ici (de peur de tomber sur des vêtements overpricés), mais je passe probablement à côté de super occasions.

  • Nicolas

    Hm. Ce qui me freine c’est tout simplement le budget… Alors que j’ai pas mal de pièces à acheter, car je pars de loin, ca me prend énormément de temps puisque j’ai un budget limité chaque mois. Et malheureusement, je pense qu’à part être patient, il n’y a pas grand chose à faire…

  • angi hihi

    Ce qui me freine :

    _La taille des vêtements ( principalements sur internet )

  • Alban Micheline

    Ce qui me freine le plus,  c’est la difficulté à trouver des vêtements qui aillent à ma morphologie fine (1m75, 60 kg) tout en étant de bonne qualité et à un prix raisonnable (les seuls que je trouve à ma taille sont soit de mauvaise qualité soit bien trop chers pour ce qu’ils sont quand ce n’est pas les 2). Les seules marques que je trouve correctes dans mon cas sont COS et De Fursac (en soldes) mais le choix est bien vite limité.

  • Ramm

    Ce qui me freine le plus,  c’est le choix des tailles. J’ai une morpho assez spéciale (1m86 pour 60 kilos, mais avec des jambes dépassant assez facilement le mètre 10), du coup, trouver des jeans fittés est assez difficile :/

  • Florian

    Excellent ces nouveaux projets !
     J’habite en province (la belle ville de Tours, tu connais Benoit!).  Mon problème est vraiment de trouver les boutiques qui me démarqueront des autres tourangeaux sans pour autant aller à Paris (pas forcément les moyens et le temps, étudiant oblige!). Aussi, j’ai du mal à trouver des coupes qui me correspondent. Je prends le dernier exemple qui me vient à l’esprit: j’étais chez Zara et un mec est rentré dans la boutique 20 minutes après moi, j’essayais des vêtements sans succès et lui avait la taille et la morphologie d’un mannequin, bref il m’a dégoûté  Tout ça pour dire qu’il y a toujours un problème avec les vêtements rapport à ma morphologie.Bonne continuation

  • Barney

    Quand on est sur Paris, qu’on a de l’argent, et qu’on a dépassé le stade des basiques, le principal problème est d’avoir le temps de développer ses goûts, découvrir toutes les nouvelles collections, essayer, bref construire vraiment son style.
    Le temps, le temps, le temps!

  • 20rdc

    Ce qui me freine le plus, c’est le manque de confiance dans ce que je vais acheter, entre les tailles, l’assemblage avec d’autres  vêtements, la qualité, … il y a beaucoup de moments ou l’on peut se poser beaucoup de questions et ou il est compliqué de trouver toutes les réponses. Et il n’y a pas vraiment de budget prévu pour les erreurs…

  • Dara75

    Ce qui me freine le plus c’est de ne pas savoir pas où commencer

  • François

    Moi ce qui me freine le plus c’est à la fois le budget et le rapport qualité/prix. J’ai aussi beaucoup de mal avec la coupe des vêtements. Et habitant en province il est difficile de ne pas acheter sur internet étant donné que les marques que vous conseillez ne se trouvent pas dans ma ville.

  • Alexis

    Hello les gars (sympa de voir vos bonnes gueules au fait!),

    Ce qui m’empêche de progresser est un petit Challenge que vous ne pourrez probablement pas résoudre mais ça me fait rire de le poster ici.

    Après un peu de lecture et beaucoup de pratique je suis assez à l’aise à l’idée de choisir, assembler, etc. J’ai même la récente satisfaction de pouvoir avoir une vision COHERENTE de mon propre niveau ! C’est assez sympa comme sentiment, je peux voir ce que certains de mes anciens achats avaient de mauvais ou de perfectible et mieux aiguiller mes nouveaux (et vu que j’ai une bonne armoire avec suffisamment de basiques et quelques pièces fortes qui me correspondent je peux me permettre de n’acheter que lorsqu’une pièce à vraiment du sens pour ma garde robe!)

    De plus j’ai pris l’habitude de me « défier » régulièrement (je le conseille à ceux qui se demandent comment sortir de leur zone de confort, c’est hyper pratique). Concrètement qu’est ce que cela veut dire ? Lorsque je suis tenté d’associer un vêtement avec « celui que je met avec celui là d’habitude » (typiquement la chemise à carreaux marron/beige avec le chino beige.) je me pose 5 minutes pour voir si je ne peux pas associer quelque chose d’autre… Pour construire quelque chose de différent et là surprise c’est souvent mieux ! Et sans même acheter de nouveaux trucs ! Champagne ! Ça veut aussi dire trouver coute que coute le moyen de trouver des bons looks pour des vêtements pas très simples à porter sur lesquels on a craqué (j’ai une très belle veste bleu clair/quasi chambray et assez lumineuse, cela m’a prit pas mal d’essai pour ne pas faire TROP Dandy et avoir quelque chose d’équilibré mais là on est bon 🙂 )

    Bref, pourquoi je raconte tout ça ? En fait le vrai blocage est « structurel ». Je suis daltonien ! Et oui… Et, c’est assez bizarre à décrire mais je peux avoir une vision des couleurs qui ne vont pas ensemble (typiquement un pantalon noir et des souliers marrons) car cela va me gêner mais je suis toujours incapable de savoir d’où ca vient tant que je ne sais pas où se trouve le VRAI bug. Juste un sentiment de « c’est cheulou ». Car quoi qu’on en dise, NON « toutes les couleurs ne vont pas ensemble ça
    ne sert à rien de se prendre la tête » et OUI la plupart des looks
    incroyables abritent une gestion des couleurs (pas que les rappels) de
    malade. Un look est comme un tableau et un tableau se construit en
    grande partie sur l’harmonie et l’équilibre des couleurs.

    De fait sur la question des couleurs (heureusement que je ne suis pas daltonien des coupes, des proportions et des matières ca serait plus problématique), je suis malheureusement OBLIGE d’être dans l’overthinking… Je n’ai pu faire de vrais progrès qu’en APPRENANT que telle couleur va avec telle et que telle couleur ne va pas avec telle… Le vrai problème est que cela m’empêche de prendre de vrais risques sur les couleurs. Si je porte un vêtement bleu j’ai tout de suite envie d’en prendre un autre marron, si j’en porte un vêtement Kaki j’ai envie de mettre du beige etc. Et quand je veux « prendre des risques en couleurs » les 3/4 du temps ça ne donne que ce sentiment que quelque chose ne va pas sans savoir quoi.

    Any ideas ? 😉

  • Nestou2

    Ce qui me manque cruellement c’est une nana ;).
    Elles seules sont capables de voir tous ces petits détails auxquels nous ne sommes jamais attentifs.
    Ensuite, j’ai pas du tout une taille manequin et je me demande souvent si ma taile existe ou si les modèles présentés m’iraient …
    Enfin, si je laisse de côté que j’habite Marseille et qu’il est très compliqué de commander les marques des boutiques parisiennes, le plus compliqué c’est le budget.
    Je suis allé à monop voir les fameux pulls en cachemire … Très beaux mais si j’en veux 3 ou 4 pour passer l’hivers, c’est pas possible :((

  • David

    La multiplicité des contextes dans lequel je porte mes vêtements : boulot, sorties, …
    Trouver des pièces adaptables dans plusieurs contextes sans tomber dans des tenues sans saveurs 🙂

  • Modz

    Ce qui me freine c’est de trouver des grosses pièces (Manteaux par exemple) qui soient à la fois uniques et mettables avec la plupart de mes vêtements.  Comme ces pièces sont chères j’ai peur de me tromper et d’acheter une pièce que je mettrais peu.
    Ce qui me freine également c’est de sortir de ma zone de confort en ce qui concerne les assemblages de vêtements.
    Merci pour tout ce que vous faites et continuez comme ça!

  • A Lab

    Savoir si ça vaut le coup de passer autant de temps/argent sur son look… C’est sympa et ça fait du bien de temps en temps, mais ce n’est pas l’essence de l’être humain. Bon à Paris, pas trop le choix vu la pression sociale… 
    Et ya un ptit risque d’uniformisation, « être à la mode » = respecter des canons que vous reprenez. J’aime beaucoup ce que vous recommandez, mais c’est limité à un look « bobo parisien » non ?

  • Valentin Witschi

    Salut!

    Le vrai frein, c’est surtout savoir où acheter des produits avec un bon rapport qualité prix en étant étudiant quand on habite pas à Paris (mais a Strasbourg) où il y a des marques moins connues mais plus qualitatives..
    Sinon continuez comme ça, vous faites du vrai bon boulot!

  • Franck

    Ce qui me freine le plus, ce n’est plus de savoir ce qu’est la qualité ou où trouver les différents type de vêtements, c’est plus de savoir si la taille me correspond bien, notamment pour les achats sur le net (n’habitant pas la capitale…)

  • Toom

    J’ai vraiment du mal à trouver des vêtement dans lesquels je ne flotte pas. Je fais 1,71 m pour 50 kg. J’ai l’impression que les marques préfèrent faire un peu plus grand pour être sûr que son client rentre dedans.

  • Dextery

    Ce qui me freine, la peur de ne pas savoir insérer une pièce forte sans que ça paraisse « de trop » ou « mal intégré ».

  • vincent deferrieres

    Ce qui me freine : 
    – Avoir des basiques mais ne pas savoir avec quoi les assortir. 
    – Faire le mauvais choix en termes de cardigans, de jeans ou d’accessoires pour faire avancer mon look 
    – Quelles types de matieres choisir
    – Peur du gros investissement qui ne sert à rien 

  • Benjamin

    Ce qui me freine le plus pour progresser c’est arriver a trouver une combinaison de vêtements qui me plait (notamment en ce moment avec un trench beige) mais aussi a faire des tenues pas trop contrastées entre cheveux et peau (repris ici : https://www.bonnegueule.fr/assortir-les-couleurs-arretez-de-vous-prendre-la-tete-part-ii/ )

  • Davthe1

    Merci pour la vidéo !
    Ce qui me freine le plus, c’est que j’habite dans une ville de province et qu’il n’y ait pas autant de choix par chez moi qu’à Paris, capitale de la mode s’il en est, par exemple.

  • David Wolf

    Il faut des prophètes bonne gueule dans chaque région là ! Vous faites du favoritisme en conseillant des boutiques parisiennes qui n’existent que dans la sphère capitale. 
    Plus sérieusement, essayer d’attraper des volontaires un peu partout pour faire du repérage dans des villes. Un p’tit guide qui permet aux nouveaux arrivants de prendre conscience qu’est ce qui se trouve ou non dans le ville et donc éviter des achats par internet qui se soldent par des renvois liés à des tailles inadéquates !
    Bref :
    Ce qui me freine moi c’est trouvé vos marques ailleurs que sur le net ! 

  • Benjamin.V

    Ce qui me freine ce n’est plus le fait que je n’essaye pas des vêtements qu’auparavant je n’aurais jamais daignai porter mais plus sur mon consumérisme constant. Oui car en ce moment je n’arrête pas de penser qu’il me manque quelque chose (cela est vrai en un sens) mais d’une façon trop systématique qui m’empêche d’apprécier un essayage bien commencé. En bref je crois que je réfléchis trop …

  • Benoit

    Tout d’abord, ce qui me freine aujourd’hui dans ma progression d’évolution de look est je pense la peur de l’échec (ce qui est humain), la peur du mauvais choix (même sur les basics) au niveau de la coupe (d’autant plus que je suis grand et mince…)et de la qualité du produit. Je suis en quête permanente de conseils pour pouvoir avancer et limiter les erreurs.

    Pour finir, merci à vous pour tout ce que vous faites pour vos lecteurs. Continuez comme ça !

  • Charlago59

    Ce qui me freine le plus est d’habiter loin de Paris, en ayant en plus un budget très serré.
    J’en reviens à ne m’habiller presque que chez Monoprix, et du coup, je reste cantonné aux basiques.

  • Lucas

    Ce qui me freine :
    – le manque de basique
    – la peur d’investir dans des pièces fortes et de faire un mauvais choix ne sachant pas réellement vers quel style je veux me diriger.
    – de constamment trouver refuge vers les marques que vous conseiller afin d’être quasi sur de ne pas me planter. (J’ai passé une semaine à NYC, j’étais perdu sans marque européenne !)

    Un grand merci à vous pour votre travail.

  • Robin

    Je ne sais pas prendre mes mesures, donc chaud pour commander sur internet. apprendre à prendre ses mesures soit même serait d’une grand aide, mais je trouve rien de potable niveau explication…

  • Gary

    Ce qui me freine le plus, c’est sur à 100% que c’est l’argent. En effet, j’ai beaucoup d’idée et d’imagination, mais pas assez de budget pour pouvoir avoir tout ce qui m’intéresse… 

  • Thiboh

    c’est vrai qu’on a besoin d’être guidés dans la jungle du prêt à porter où les dérapages sont si nombreux! toujours difficile de trouver la qualité et le style sans se faire avoir!

  • Etant étudiant, c’est malheureusement mon budget…..du coup je rempli ma garde-robe petit à petit (je suis encore au stade des indispensables, donc j’économise pour m’offrir ces pièces en soldes, 1 voire 2 pour chaque soldes….bref doucement mais sûrement!). Sinon merci pour cette vidéo, toujours de bon conseils !!

  • Arnaud86

    Ce qui peut le plus freiner c’est de trouver les bonnes boutiques près de chez soi car difficile d’acheter sur internet et de trouver la bonne taille la bonne coupe et pour les échanges c’est bien souvent contraignant : plus la bonne taille délais long pour livraisons et retour.

  • Théo Chahine

    Ce qui me freine le plus c’est penser ne pas avoir suffisamment de basique, et surtout de bon basique, ainsi que savoir si ce que j’achète représente un bon rapport Qualité/Prix.

  • Jimmy

    Ce qui me freine le plus c’est que je suis étudiant et donc que je dois patienter avant d’acheter dû à un budget serré pour les belles pièces. Mais comme vous le dites, vaut mieux acheter peu et bien, que trop et mal 😀

  • jallone

    Ceci est une « VERITABLE » Révolution !
    Pour ma part, ce qui me freine le plus pour aiguiser mon oeil (Sécurité, Créativité …) est qu’il manque une rubrique « Lookbook » qui suggère des pièces à assembler  et surtout qu’il manque une rubrique « Guide des tailles » sous forme de tableau. (Bloquant pour l’acquisition des collaborations BG vs …). Merci pour tout, car mes habitudes de consommation ont vraiment changées (Terminé les Hugo Beurk, Dolce & co … de piètre qualité).

    Vous êtes AWESOME les gars

  • Michael

    Ce qui me freine le plus :  le prix !

  • SmithJunior

    Ce qui me freine pour le moment c’est la définition de mon style.

    Une fois qu’on a fait le ménage dans ce qu’on avait, qu’on commence à acheter les basiques, sortir de la zone des unis en haut unis en bas demande plus d’éducation du goût, de temps et de moyens ! 

    ps: pinterest est très intéressant pour ça ! 

  • Happyfab

    Super video, les gars!!! Pour ma part, le frein à la progression est le manque de boutiques avec des marques bon rapport Q/P dans le pays ou je vis. Cela empeche de se constituer une bonne culture de base en terme de qualité de came correctement pricée.

  • Maxime

    Moi ce qui me freine le plus, c’est la phrase « ça fait bien sur lui, mais je n’imaginerais jamais ça sur moi! »

  • Ce qui me freine le plus, c’est ce que j’appelle « l’effet mannequin ». J’ai tendance à acheter la panoplie complète exposée en magasin. Du coup, à part m’habiller comme ce qu’à fait l’employé(e) du magasin, je ne sais pas quoi faire de chaque pièce séparément…

  • misterp9326

    Il me semble, que ce qui me freine le plus c’est mon manque d’assurance qu’en au fait d’essayer de nouveaux types de vêtements, qui pourtant, pourraient apporter un plus à ma manière de m’habiller ^^.

  • Antoine

    Le peu de boutique sur Lille et tous ce que j’ai acheté sur internet je n’ai pas gardé.
     

  • joker

    moi ce qui me freine le plus pour progresser aujourd’hui c’est mon budget petit budget lycéen. j’ai beau prendre vos conseil et d’acheter dans les premier prix maix a la fin sa reviens toujours asez cher

  • Pour moi, mon frein le plus grand est de tomber sur des marques au bon rapport qualité/prix. La mode masculine étant souvent (toujours?) plus chère que la mode féminine, je souhaite acheter de la qualité à des prix raisonnables (ex : pas 40€ dans un simple T-Shirt)

    En tout cas, merci à BonneGueule pour tout ce que vous faites.

  • Maximecaronlulz

    Ce qui me freine le plus actuellement, c’est de savoir exactement comment juger de la coupe d’un vetement. La frontiere entre l’ajusté et le moulant n’est pas loin …

  • Bonhommenmous

    Bon travail les gars !

  • Misutsu

    Bonne chose que de se lancer dans un émission pour mieux présenter des idées et styles vestimentaires, même si pour une première tentative c’est forcément hésitant, sans oublier le son des enregistrements en extérieurs qui est dégueulasse.

    En ce qui me concerne, un aspect élémentaire qui me pose toujours problème lorsque vient l’heure de choisir mes vêtements est l’harmonie des couleurs. Pas seulement le fait de sélectionner dans ma garde-robe les couleurs qui s’associent le mieux, mais le faire par vêtement; associer la couleur des chaussures ou sneakers avec quoi ? Le t-shirt avec quoi ? La veste avec quoi ? Je crois que je m’attache trop à vouloir faire un rappel de couleur quand cela n’est pas nécessaire, ce qui du coup me donne l’impression  d »enfermer ma silhouette entre deux éléments de même couleur.

  • Je suis avant tout freiné par des limites que je me fixe. Bonne Gueule m’a beaucoup aidé à savoir ce qu’est la qualité, mais j’ai encore le réflexe de toujours me tourner vers des marques conseillées ici, disons que j’ai encore du mal à évaluer la qualité moi-même.

  • Erwan

    Salut,
    Pour moi le plus difficile actuellement, c’est de reconnaître un vêtement de bonne qualité et savoir si son prix est cohérent.