Reportage : Aigle, des bottes françaises au concept store pointu

Temps de lecture : 3 minutes

Vous êtes nombreux à nous poser des questions sur Aigle, particulièrement sur la transformation de la marque et la qualité des pièces (particulièrement sur les pièces d'outdoor).

Nous avons donc décidé de vous (re)présenter la marque et de faire un petit reportage, orchestré par notre cher Long Bui Thai (Macari), avec qui je suis parti aux aurores à Châtellerault, leur site historique de fabrication de bottes.

Une transformation récente

En 2006, Aigle accueille un nouveau directeur artistique, Gideon Day. Ancien de chez Chevignon, cet amoureux de workwear est ensuite parti chez Paul Smith, où il était en charge du design de toute la divison sportswear.

Son rôle : injecter un design plus pointu dans la marque (c'est d'ailleurs lui qui a dessiné la boutique des Champs-Élysées).

Gideon a donc fait un travail énorme chez Aigle, car pour beaucoup, la marque faisait encore uniquement référence aux parkas à la coupe ample que nos papas portaient les jours de pluie, alors que ce n'est plus du tout ça aujourd'hui.

Aigle a déjà bien commencé à se réinventer, notamment grâce à des collaborations avec Liberty, Agnès b. et même Kitsuné ou Nigel Cabourn. La marque reste d'ailleurs fidèle et à ses racines, et à son ADN technique et pratique.

C'était tout le challenge de Gideon que d'y apporter une touche plus créateur...

aigle x nigel cabourn

Veste issue de la collaboration avec Nigel Cabourn

Aigle a donc pour objectif de faire cohabiter mode et fonctionnalité dans ses vêtements, parmi les pièces à manches, en utilisant des matières techniques (comme le Gore-Tex).

Les vêtements d'inspiration vintage, si chers à Gideon, ont vu leur silhouette s'affiner, tout en gardant le côté pratique déjà très présent (plusieurs poches, lanières de transport, etc).

David Lamarche, directeur commercial chez Aigle.

David Lamarche, directeur commercial chez Aigle.

David Lamarche (le nouveau directeur commercial) nous en parlait récemment : il souhaite continuer à travailler la botte, qui est le produit phare, mais aussi des pièces à manches (parkas notamment). C'est encore un beau terrain d'exploration pour Aigle.

Des bottes parfois très créatives

Concernant la botte, j'ai été étonné des efforts d'Aigle pour y insuffler de la créativité. En effet, j'ai été surpris de voir que certains modèles se paraient de cristaux Swarowski, d'imprimés, ou même de tatouages sur les modèles femmes.

On est loin de la botte purement fonctionnelle aux couleurs ternes.

Comme vous pouvez le voir, on peut en faire des choses avec une botte !

Dans ce reportage, tel Fred de C'est pas Sorcier, je vous montre comment les bottes sont fabriquées (du pain de caoutchouc à la botte finale !), et pour le coup, vous allez voir que le terme "fait main" est amplement mérité.

L'Atelier Aigle

Aigle a également rencontré deux passionnés du beau produit, Didier Defnoun et Bertrand Deborn, fondateurs de VCR (Vintage Clothing Retail).

L'amour du beau produit a conduit Aigle et la boutique VRC à fusionner pour donner l'Atelier Aigle, qui propose une sélection de produits iconiques Aigle, aux côtés d'autres marques historiques comme Levi's ou Edwin.

Nous avons eu l'occasion d'interviewer Bertrand, n'hésitez pas à passer à la boutique qui se trouve au 38, rue Yves Toudic, dans le 10ème à Paris.

Et vous pouvez retrouver d'autres informations sur Aigle sur leur site.

Benoît Wojtenka Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.
Et j'ai quelques lubies : le sport en salle, le techwear… Et j'adore le thé sous toutes ses formes, que je bois à raison de plus de trois litres par jour.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.