Dossier : Achetez vous des vêtements de mauvaise qualité ? (et « surtout pas trop chers »)

Temps de lecture : 5 minutes

Il existe dans le monde de l'achat comme en séduction, des mythes coriaces, à la limite du cliché, et qui perdurent depuis la nuit des temps.

  • "Achète des trucs pas chers, de toute façon, ça se détériorera un jour"
  • "Si tu achètes des marques, c'est un bon signe de qualité"
  • "Moi, j'ai une ceinture Armani à - 70 %, et tout le monde m'a déjà complimenté dessus".

Parmi ceux-ci, le classique "j'économise en temps de crise" qui pourrait presque être un tube de Florent Pagny, recyclé comme un emballage de big mac par n'importe quel revendeur flairant le bon coup facile... Et le client qui fait son difficile. Exit donc, le temps béni du client béat et heureux et place à la crise et son lot d'angoisses existentielles face à des concombres et les étiquettes de prix à la virgule près. Aujourd'hui, les collectifs de la mode masculine ont parfaitement compris qu'à moins de vous flatter comme un renard du haut de votre perchoir, il n'auront pas votre fromage (et la crémière qui va avec, tant qu'on y est).

Les vêtements masculins n'obéissent pas aux règles les plus élémentaires et se distinguent de la gamme féminine par un manque évident dans leur liberté de choix. Soit c'est cheap, soit c'est super cher. Point. Vous trouverez très peu de compromis dans le domaine intermédiaire. Et vous verrez pourquoi acheter en gros, ça fait cher le kilo.

Le but de cet article n'est pas de vous faire acheter plus cher, mais d'apprendre à acheter de la qualité à prix correct. En commençant par éviter les endroits qui vous poussent à la faute comme un défenseur découpeur de jambes qui frôle le carton à chaque occasion.

Observons donc les différents lieux :

Dans la réalité, les hommes n'existent pas sur cette photo.

"Les magasins d'usines sont géniaux pour les discounts de grandes marques"

Le fait que l'un des plus grands site de déstockage (la vallée village) se situe à une station RER du Disneyland aurait pourtant dû vous mettre la puce à l'oreille. Et vous avez bien raison : le Mickey ici, c'est vous. Entre des touristes angoissés à l'idée de rater une occasion de sortir leur carte bleue, des stocks à demi-écoulés depuis X années et collections périmées d'articles que personne n'a jamais réussi à vendre, à votre avis, où se trouve donc la perle rare perdue dans ce grand bleu ?

Préférez les soldes classiques de votre magasin, qui lui saura au moins vous proposer quelque chose de moins indécent. Que ce soit au Bon Marché, au Printemps Homme, voire aux Galeries Lafayette, allez dans des endroits tenus par de vrais pros, et dîtes vous qu'au moins, ils ont un acheteur professionnel et des garanties qui vous évitent de bien mauvaises surprises (la possibilité de faire des retours par exemple).

Essayez de trouver une chemise dans cette photo. Bonne chance.

"Les marchés aux puces renferment des trésors qu'il faut découvrir au détour d'une promenade"

Je ne sais pas pour vous, mais moi, le seul moment où je vais aux puces, c'est le dimanche. Et en famille. Le principe des puces, c'est bien de vendre des choses qui ne vous servent plus et de marchander à ne plus en finir non? Oh, et puis entre les étalages de sandwichs / kebab, mélangés avec des bouquins collection bibliothèque rose et coquine, et les articles électro ménagers à 10 % de leur prix ? Non, il y a des affaires bien plus intéressantes à faire...

.

.

Comment ça vous n'avez pas "trop" envie d'y aller ?

"Les brocantes, ça cache forcément des pépites car personne n'y va"

Et vous savez ce qu'il y a de plus génial dans tout ça ? La poussière qui les recouvre. Laissez donc aux spécialistes du bois leur métier et leur lunettes d'experts à la miami, et arrêtez de les embêter avec des marques d'habits dé-mo-niaques.

Pourquoi n'essayez vous pas tout simplement les ventes privés organisés ? En vous inscrivant par exemple sur Adele Sand et en achetant un carte de membre à l'année, vous aurez accès à des marques bradés à 60 % comme du Margiela / Lanvin / Sandro (en ce moment)....

Votre copine a perdu son sac. Et là, c'est le drame pour le retrouver.

"La classe, les friperies, c'est du vintage, du style, pour pas cher ! D'ailleurs on le voit sur les blogs !"

Surtout qu'une friperie, ça revend surtout des fringues usées et parfois pas du tout lavées (bonjour l'hygiène). Les friperies agissent en compléments lorsqu'on a maîtrisé un style. La plupart regorgent d'ailleurs de vieux articles moisis mal dégrossis et organisés en tas comme un banc de sardines en perdition. Normal, ici le pêcheur, c'est vous. Donc il va falloir mettre votre filet à l'eau comme un vrai matelot. En plus d'aider le proprio à dégager son stock importé des pays de l'est, et de le payer pour ça, ne le remerciez pas, c'est naturel.

Au sein de cette multitude de boutiques pseudos branchées, il y a bien 2 friperies sur Paris qui sont potables et qui sortent des sentiers battus et que je vous recommanderais volontiers (merci à Junior de CUC qui est le premier à en avoir parlé) :

  • Kiss me Olga, 45 rue de Turenne 75003 Paris
  • Episode, 12 rue Tiquetonne, 75002 Paris (célèbre pour ses German Army Trainers, dit GAT pas chers à 25 euros).

Un piège tentant s'est glissé sur cette photo. Sauras-tu le retrouver ?

"Internet, c'est super facile, et j'achète tout à distance"

Moi aussi figure toi. Sauf qu'entre les sites comme Sarenza ou encore Yoox,  t'as intérêt à mettre ton chapeau d’Indiana Jones et prendre une lampe pour éclairer ces longs couloirs de solitudes. Internet, c'est grand. Et ce n'est pas ta souris et la crampe aux doigts qui te diront le contraire. Non, à moins de connaître ta taille, le prix estimatif de l'affaire (-10 % sur 1000 euros, youpi) et les frais de ports dans ton pays + ceux des douanes (surprise !), tu as parfaitement raison.

Exception faite sur quelques sites où il est pratiquement impossible de commettre de fautes de goûts :

  • Très bien shop, qui est une référence en matière de fringues casual. En période de soldes, c'est le top.
  • Forward Forward, site version deluxe du célèbre Revolve Clothing, cette vitrine située à Los Angeles regorge d'articles biens choisis. Utilisez le coupon "tulip" pour 10 % de moins supplémentaire en plus de vos frais de ports gratuits. Cherchez les fringues de Robert Geller. Non, non, le plaisir est pour moi.

Plus d'articles sur l'achat des vêtements

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.