Mes 6 pièces indispensables pour sillonner la France en van – La checklist de Jordan

Temps de lecture : 3 minutes

Publié par le 29 juillet 2020

Cet été, nous vous aidons à faire votre valise. Et "nous", c'est Benoît, Nicolò, David et moi-même. Chacun vous propose deux destinations et la valise qui va avec.

Benoît a inauguré cette série en vous emmenant dans son Pays Basque natal !

Nicolo lui a emboîté le pas avec son séjour sportif et dépaysant en Bretagne.

David a renchéri avec l'Italie.

Quant à moi, je vous propose un périple en van aménagé avec la liberté pour seule maîtresse ! Départ de Paris, direction la Provence et retour. Y'a plus qu'à ouvrir les yeux. Et vous à cliquer sur play.

Je suis le type qui veut toujours être au hublot. Y'en a qui s'en foutent éperdument de l'endroit où ils sont assis dans le train, l'avion, le bateau. Moi, pas du tout.

Si je réserve un vol, je me prends le hublot. Si je réserve un train, la fenêtre. Si j’écope du siège couloir et ne connais pas la personne, je me raisonne. Si je la connais, je négocie. Parfois j'impose.

Je suis le type qui veut toujours être au hublot. Je ne sais pas d'où ça vient. Pourtant dans la vie, je suis le type coulant qui s'adapte et n'impose rien aux autres.

Ma copine connaît bien le manège. La plupart du temps, elle cède. Parfois, elle me tient tête juste pour faire valoir son droit le plus strict de disposer du siège qui lui est attribué. Parfois aussi un peu pour me narguer.

Femme au hublot d'un avion

La hantise de toute ma vie : me retrouver entre deux fenêtres...

La raison qui me pousse à vouloir le hublot est simple : pendant tout le trajet, je regarde le paysage. Mais pas d'un œil distrait comme font les gens d'ordinaire. Je le dévore, je ne veux pas en perdre une miette. Si quelque chose m'intrigue, je vais le scruter, l'étudier et tourner la tête à mesure qu'il passe. Je veux voir les vieilles baraques derrière les arbres, s'il y a un chien dans cette cour et qui aboie après le train, je veux voir les vieux sur les bancs, si ce champ a été labouré, je veux essayer de voir si des choses clochent ici, là et partout, combien de tâches sont sur cette vache.

C'est mon seul vice. Ça et les pantalons trop courts.

Vous comprenez l'exaltation qui me saisit à l'idée de sillonner la France en van aménagé ?

Une destination : la route

route goudronnée à travers la campagne

Le contexte est particulier puisque ce sont des vacances mobiles. Voilà les étapes :

  • Départ de Paris en début d'après-midi
  • Arrêt dans le Morvan où nous passerons la nuit autour d'un lac (Les Settons ou Saint-Agnan pour tout vous dire)
  • Ensuite on traverse le Roannais puis c'est l'Ardèche : Vallon-Pont-d'Arc
  • De là, on vadrouille : Gorges du Verdon, Moustiers-Sainte-Marie et toute une flopée de villages les plus beaux les uns que les autres
  • Des lavandes à Valensole
  • Encore d'autres villages
  • Puis on remonte gentiment en passant par le Lac d'Annecy, ou bien celui du Bourget moins connu.
  • Selon le temps, on regagne Paris, ou bien on s'arrête ailleurs, en Bourgogne par exemple.

Si, fin juillet vous vous trouvez en Provence et qu'un van Mercedes Marco Polo vous dépasse avec du Rolling Stones à plein volume, c'est nous. Promis, on partagera nos chips et nos chipos.

1. Mes sneakers blanches Vans

Prendre des basiques. C'est le conseil numéro 1 que je donnerais à ceux qui veulent faire une valise sans se prendre trop la tête. C'est ça où composer 13 tenues pour 13 jours. Ce n'est pas impossible, c'est même tout à fait réalisable. Seulement, quand vous serez sur place, vous vous rendrez compte que vos envies seront différentes ou que les tenues prévues ne correspondent pas au temps qu'il fait.

Ces Vans blanches pour trois raisons :

  1. Je n’ai pas peur de les défoncer. Elles sont déjà bien bien sales.
  2. Elles vont avec absolument tout.
  3. Elles sont très légères.

2. Des t-shirts à foison (Bronson MFG, BonneGueule, Big Union...)

La stratégie est simple : prendre quelques t-shirts et les laver à la main quand il le faut. Les t-shirts, ce sera mon vêtement de base parce que c’est pratique et que si je les abîme, ça coûte bien moins cher qu’une belle chemise.

Des chemises, y’a des chances que j’en apporte aussi car j’aime beaucoup en porter alors que ce n’est pas nécessaire. Un peu comme Indiana Jones ou Antoine de Maximy. Une chemise de couleur vive par exemple.

EDIT : Depuis, j'ai réellement fait ma valise et j'ai emporté six chemises avec moi !

3. Maillot de bain Hartford

Un maillot de bain, ça me paraît évident. J’adore la couleur de ce Hartford que j’avais trouvé en soldes sur Mr Porter en 2019. Quand je me baignais avec dans les eaux turquoise des Philippines, ça en jetait pas mal.

Mais c’est aussi tout indiqué pour un plongeon dans les Gorges du Verdon.

Une fois que j’aurai un peu le teint hâlé, ce sera superbe. Enfin superbe !, j'y vais fort. Disons que ce sera harmonieux.

4. Pull merinos Drapeau Noir

Faut quand même prévoir une petite laine pour les soirées fraîches. On ne sait jamais. Je prends le pull blanc car il ira avec tous mes autres vêtements. Col rond pour la même raison. C’est une maille assez lâche, assez ajourée donc parfaite pour ce moment de l’année.

5. Pantalon Mr P.

Il me faut un pantalon pour le soir quand les moustiques voudront me bouffer tout cru. Celui-ci est assez ample, c’est un Mr. P. La matière est belle, en coton-lin mais que la matière soit belle, on s’en fout pas mal car je projette de le porter plutôt le soir quand on ne pourra pas la voir. Bon, je me connais : je le porterai sûrement un peu en journée. Admirez les micro-chevrons de mon futal les gars !

6. Short Polo Ralph Lauren vintage

C’est clair qu’il me faut des shorts et bermudas. Oui, les deux. Comme on voyage dans un van, il faut que le short ne soit pas trop serré. Ce short Ralph Lauren vintage est un taille 34 alors que je fais du 32. J’ajuste avec une ceinture. Y’a plein de place aux cuisses, j’ai l’impression de ne rien porter quand je le porte. Je me sens libre.

Allez toi, tu viens avec moi toi.

7. et 8. Bonus :

Tout ce qu’il y a chez Snow Peak, marque japonaise qui excelle dans l’équipement d’extérieur mais pas que. Je vise surtout cette veste légère et imperméable qui me serait bien utile en cas de pluie inopinée :

Blouson court vert à zip

 

Et ces lunettes Jacques Marie Mage pour y voir quand la nuit tombe et que je conduis le van alors que ma copine est complètement endormie à l’arrière. J’aurais pas l’air cool dans mon van avec ça ?

Lunette turtoise à verres jaunes

Pour bien s'habiller quand il fait chaud, je vous invite à regarder notre dossier. Et pour plus d'adresses en France, notre podcast Les Congés Payés est tout indiqué.

Jordan Maurin Jordan Maurin

Adepte des romans d’Ellroy et de Vian, j’essaie de vivre ma vie le plus artistiquement possible (comme le disait Glenn O’Brien). Fervent défenseur du pantalon blanc (Squarzi président !), j’aime le vêtement quand il donne confiance et ne déguise pas. Pour moi, s’habiller différemment, ça veut dire se donner le droit de penser différemment.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.