3 vêtements d’action pour vos cascades de tous les jours 🌧🚲💻🏃‍♂️

Temps de lecture : 13 minutes

Publié par le 23 septembre 2021

6h50 - Un grand verre d'eau citronnée 🍋

7h00 - Session fitness dans le salon, juste pour vous sentir bien toute la journée 👊

7h30 - Rafraichissement sous la douche 🚿

7h45 - 🧘‍♂️ Méditation... ou une partie de Fortnite 🎮

8h00 - Petit-déjeuner en lisant ce roman de fiction qui vous a embarqué 📖

8h20 - Vous écrivez votre to do du jour et jetez un œil à votre planning 🗓

8h30 - Direction le travail, à vélo (ou trottinette électrique, on ne juge pas) 🚲

Homme en casquette et blouson bleu tenant un vélo.

Casquette, hoodie, blouson, chino et sneakers BonneGueule. Lunettes Salt Optics.

Vous avez bien vos clés ? Elles sont en sécurité dans votre poche zippée.

Ce que vous portez ? Vous l'avez enfilé en 15 secondes et vous n'avez même pas regardé s'il pleuvait.

Vous n'avez pas besoin de penser à tout ça car notre nouvelle capsule de vêtements prend la relève. Elle est là pour que vous puissiez profiter pleinement de votre quotidien, tout le temps et par tous les temps.

La première partie arrive ce samedi 25 septembre avec :

  • Un pantalon technique et déperlant. Il sera toujours prêt. Et dans un tissu made in France 🇫🇷
  • Un nouveau chino gris anthracite. Polyvalent et stretch pour courir dans les escaliers.
  • Un tee-shirt en lin et laine Reda Active. Pour votre prochaine course contre la montre 🏃

Top départ pour les présentations !

Les superpouvoirs, on préfère les cacher

Un bon tee-shirt doit savoir rester modeste

Homme en tee-shirt, lunettes de soleil et casquette.

Casquette, tee-shirt et chino BonneGueule. Lunettes Salt Optics.

La promesse des tee-shirts techniques est alléchante. Ils régulent la chaleur corporelle, ils sont absorbants, ils ne prennent pas les odeurs et on peut les porter plus d'une fois sans les laver.

Avec tous ces pouvoirs, on se demande :

"Pourquoi on ne porte pas que ça ?"

Pour avoir la réponse, il suffit d'aller faire un tour sur Google. Ces tee-shirts ont souvent une matière sans âme, lisse, unie et surtout avec cette brillance typique des tee-shirts de sport. Ce qui fait qu'on ne peut pas les porter avec grand-chose d'autre que des vêtements... de sport.

En face, les reliefs et nuances de certains tee-shirts en coton nous en mettent plein les yeux... mais aussi plein le nez après une journée à courir après le succès.

Du coup, il y a ceux qui optent pour le maillot magique qui ne les laisse jamais tomber et ceux qui refusent de laisser tomber le style.

Notre réponse, ça a été de proposer notre ligne de tee-shirts dans une luxueuse laine mérinos de chez Reda Active. Ils ont de suite été très appréciés et acclamés.

On aurait pu se contenter de ce succès, mais chez BonneGueule, on aime aller encore plus loin. Comment améliorer cette laine mérinos de chez Reda Active qui coche déjà toutes les cases ?

En y ajoutant une autre fibre naturelle pleine de ressources…

Homme en casquette et en tee-shirt.

Casquette et tee-shirt BonneGueule.

Quand le lin rencontre la laine mérinos

Qui a dit qu'Avengers était le plus grand crossover de l'histoire ?

Voilà, on vous a spoilé un des secrets de ce tee-shirt : des matières naturelles qui, en plus d'être agréables à regarder, ont des propriétés très intéressantes.

Pour ceux qui veulent parler en chiffres : c'est un mélange 51% lin, 49 % laine mérinos. Un match presque ex-aequo qui se déroule chez notre fournisseur italien Reda.

Homme en tee-shirt et veste bleue.

Workwear jacket, tee-shirt et pantalon BonneGueule.

Système de refroidissement intégré

Le saviez-vous ? Le lin a une fibre creuse. Cette dernière emprisonne ou libère l'air suivant la température extérieure, régulant ainsi celle de votre corps.

Quant à la laine mérinos, elle fait de même en gardant ou laissant filer l'air entre ses fibres.

Autoséchage

Le lin peut absorber jusqu'à 20% de son poids en humidité sans changer de sensation au toucher. La laine, elle, va jusqu'à 35%.

Vous avez fait un 100 mètres, comme ça, sur un coup de tête ? Ça tombe bien, la fibre de lin sèche vite aussi.

Et maintenant, attention ! Anecdote barbante mais intéressante pour frimer à un apéro de congrès scientifique dans 3, 2, 1...

Veste, jogpant et sneakers BonneGueule. Montre Lip.

En fait, le lin est absorbant grâce à ses pectines.

Une pectine, c’est un polymère : une macromolécule présente sur les parois de la fibre de lin permettant de créer des liaisons hydrogènes entre ces dernières. Une liaison hydrogène étant une liaison moléculaire impliquant un atome d'hydrogène. C'est donc grâce aux pectines que les fibres se maintiennent entre elles.

Si le lin a cette capacité d'absorption, c'est parce que les pectines sont hydrophiles. En d'autres termes, elles ont très soif. Voilà !

L'ami de votre nez

Une fois l'humidité absorbée, elle est vite évacuée sans que le lin ou la laine ne préservent de bactéries malodorantes. Grâce à cette propriété antibactérienne, elles retiennent donc peu les mauvaises odeurs.

Ce tee-shirt pourra donc sauter la case machine à laver de temps à autre. On n'y sentira que du feu 🤫

Le lin a la main verte

Parce que ça a son importance, il faut préciser que la culture du lin :

  • consomme peu d'eau. Souvent, l'irrigation naturelle fournie par la pluie et les nappes phréatiques lui suffit
  • produit très peu de déchets, en impliquant beaucoup de recyclage dans son cycle de production
  • est même bénéfique pour les sols et retient 3,7 tonnes de CO2 par hectare

C'est dans ces tiges qu'on extrait la fibre de lin. (Crédit photo : Claudia Meyer).

Reda active, next level du mérinos

C'est un peu comme passer du Reptincelle au Dracofeu

Reda, c'est un des derniers grands filateurs-tisseurs italiens. On peut dire qu'avec la laine mérinos, ils ne plaisantent pas. Je suis allé jeter un œil par moi-même il y a 2 ans et je peux vous dire que ça filait droit.

Je vous préviens, mon reportage fait 3000 mots. Comme on est entre hommes pressés, je vais vous résumer la recette.

Faites monter la crème de la crème du travail de la laine pendant plusieurs décennies, saupoudrez avec quelques innovations en technique de filage et vous obtenez le mérinos Reda Active.

  • Un fil plus doux avec une meilleure élasticité. Très agréable à porter
  • Une meilleure résistance à l’usure et à l’entretien. Car oui, parfois vous devrez le laver
  • Une matière qui prend très bien la lumière. Ça lui donne son petit côté luxueux

Ce dernier point, c'est sans doute sa plus grande différence avec un mérinos classique. Il apporte de très beaux reflets à ce mélange laine/lin.

carte traçabilité

De nos jours, il est souvent impossible de retracer avec précision l’origine des fibres d’un vêtement. 

En intégrant toute sa chaîne de production, Reda a rendu la traçabilité de sa laine possible et c’est important de le souligner.

Le filateur possède trois fermes en Nouvelle Zélande. Certifiées ZQ, elles répondent à des normes sur la qualité des fibres, le bien être des animaux, l'impact environnemental et la responsabilité sociale.

Et si c'est la question qui vous vient en tête : oui, c'est mulesing free.

Pour s’assurer que chaque fibre de laine de nos tee-shirts provienne de ces élevages éthiques, Reda contrôle tout à chaque étape de production. Et ce n’est pas une mince affaire.

Sac laine

Chaque sac de toison est tracé du début à la fin.

Il est cultivé et filé en Lituanie.

Ensuite, Reda tricote le tee-shirt en Italie et notre atelier habituel le monte au Portugal.

Si quelqu'un veut s'y frotter...

...Eh bien il peut.

Certains peuvent se demander si laine et lin font un mélange solide. Ils ont bien raison, ça nous donne l'occasion de vous apprendre des choses !

Le test martindale, vous connaissez ?

Homme en casquette.

Casquette, tee-shirt et pantalon BonneGueule. Lunettes Salt Optics.

Les fabricants utilisent cette méthode pour tester la résistance d'un tissu à l'abrasion. Sur une machine, un disque abrasif tourne rapidement sur lui-même pour soumettre l'échantillon à des frottements importants.

Le résultat de ce test, c'est le nombre de tours au bout duquel on constate un premier déchirement.

Quelques ordres de grandeur : pour notre chino Axel en coton/élasthanne de chez Velcorex, c'est 10 000 tours. Pour notre pantalon en flanelle de laine Augustin, c'est 10 000 tours. Pour notre jogpant Cappio taupe en flanelle très résistante, c'est 18 000.

Pour ce tee-shirt, Reda a si bien travaillé cette matière qu'elle atteint des 20 000 tours.

Pour vous situer encore mieux et pour radoter avec une anecdote déjà partagée, dans le milieu de l'ameublement qui prend communément ce test en référence, on commence à entrer dans la catégorie des "tissus à usages très intensifs" pour les lieux publics et les collectivités à partir de 20 000 tours.

Homme en casquette et tee-shirt

Casquette, tee-shirt et pantalon BonneGueule. Lunettes Salt Optics.

Le test Martindale débouche aussi sur un score de pilling. Vous avez saisi qu'il s'agit de tester la résistance au boulochage. Ce score va de 1 à 5, 5 étant le meilleur avec quasiment aucune bouloche. Pour ce jogpant, le résultat est entre 4 et 5 contre 2 à 3 pour une flanelle classique.

Je crois qu'on peut le dire : ce mélange laine/lin est particulièrement durable, à condition d'en prendre soin évidemment. Pas de briques dans le sac à dos, ni de combat de judo 😉

Sinon, tant qu'on parle technique, le poids est de 180g/m2. Une épaisseur moyenne. Si vous avez suivi le chapitre sur la thermorégulation, vous savez déjà que vous pourrez le porter toute l'année.

Mur en béton.

Ce motif a son petit secret

À partir de maintenant, lisez en chuchotant svp

Les mélanges laine/lin de chez Reda sont souvent très beaux mais unis. Et comme vous le savez, on aime quand les matières ont de la variété à se mettre sous l'œil.

Un jour, notre équipe produit est tombée sur ce jersey graphique. C'était une belle surprise.

Homme en tee-shirt.

Une texture tout en richesse !

Du coup, ils se sont demandé :

Comment Reda fait pour obtenir des microrayures si irrégulières et avec un tel niveau de détail ?

La réponse les a tellement étonnés qu'ils ont demandé la confirmation deux fois par e-mail.

Homme dans une ville.

Blouson et jean BonneGueule. Lunettes Salt Optics, sneakers Converse.

Au départ, les rouleaux de maille en laine et lin sont écrus. Reda les plonge entièrement dans la teinture et c'est là que la magie opère : le lin et la laine ne prennent pas la couleur de la même manière.

Ce motif est donc issu du comportement naturel des fibres, tout simplement !

Pour finir, il y a autre chose qui nous a orientés vers ce bleu marine texturé.

Tee-shirt et pantalon portés sur un homme.

Tee-shirt et pantalon BonneGueule.

À l'inverse des tee-shirts à l'aspect trop technique, il se porte aussi bien dans des tenues sportswears que casual.

Homme en blouson en cuir en ville.

Blouson et jean BonneGueule. Lunettes Salt Optics, sneakers Converse.

Voilà, vous savez tout sur notre nouveau tee-shirt et si vous voulez en savoir encore plus, posez-nous vos questions plus bas 👇

Sur le chemin, je vous dis quelques mots sur notre nouveau chino puis Benoît vous dévoile notre pantalon technique !

Guide des tailles

Cliquez ici pour découvrir le guide des tailles ce tee-shirt en laine mérinos - lin Reda Active !

Ce chino vous suivra partout

De l'entretien d'embauche au cours de poterie

Homme en pull dans un décor urbain.

Pull en cachemire et sneakers BonneGueule. Lunettes Salt Optics.

Commençons par une rapide session révisions sur notre chino Axel :

  1. C'est un essentiel polyvalent qui se porte aussi bien avec un blazer qu'avec un sweatshirt
  2. Son sergé de coton a 3 % d’élasthanne pour pouvoir monter les marches d'escalators deux par deux
  3. On y a caché deux poches zippées pour que vous puissiez le faire sans égarer vos clés
  4. Son épaisseur moyenne est adaptée à chaque saison

Poche zippée d'un chino.

Porte feuille en cuir dans une poche arrière de chino.

EGO, tisseur de fils peignés

Une qualité passée au peigne fin

EGO, c'est le fournisseur italien de nos tissus de chinos.

On a fait appel à lui pour ses fils compacts : grâce à une technique de filage, ces fils peignés sont particulièrement lisses, denses et donc doux et résistants.

Comme à notre habitude, on a questionné sa traçabilité à fond pour être le plus transparents possible avec vous :

  • Le coton vient des Etats-Unis
  • Le filage se fait ensuite au Pakistan
  • Le tissage, la teinture et le finissage sont réalisés en Italie

Ensuite, le tout est monté dans notre atelier habituel en Roumanie.

Il est en matière grise

Une couleur béton pour votre vestiaire

Homme en tee-shirt blanc.

Chemise en denim, tee-shirt blanc et chino BonneGueule.

Pour tout vous dire, c'est notre premier chino gris. Pourtant, on trouve cette couleur moderne et simple à associer. C'est une base efficace pour faire tourner d'autres teintes dans vos tenues.

Disons qu'on attendait le bon moment 🤷‍♂️

Et cette capsule aux couleurs urbaines, c'est le moment idéal !

Pull en en cachemire et chino en coton.

Pull en cachemire et chino BonneGueule.

Homme en lunettes, pull en cachemire et chino dans une ville.

Pull en cachemire et chino BonneGueule. Lunettes Salt Optics.

Dans les gammes d'EGO, on a trouvé un anthracite profond et assez sombre pour pouvoir jouer les camaïeux avec du gris clair par exemple :

Hoodie, casquette et sneakers BonneGueule.

Chino et sneakers olive.

Sneakers en Ventile et chino BonneGueule.

Guide des tailles

Cliquez ici pour découvrir le guide des tailles ce chino dans ce nouveau coloris !

Notre nouveau pantalon urbain et technique

Présenté par Benoît

Homme enjambant une barrière.

A vous l'aventure !

Cela faisait longtemps que je souhaitais sortir un pantalon dans un tissu technique de haute volée ET urbain. Notre dernière sortie dans cette veine, c'était notre pantalon en tissu Schoeller, sorti en… 2015.

Six ans plus tard, avec mon expérience en plus sur ce genre de pièces, nous voici de retour avec un pantalon "technique" qui réserve de nombreuses surprises…

Laissez-moi vous présenter un pantalon :

  • incroyablement stretch (dans toutes les directions)
  • durable
  • à séchage rapide
  • un aspect urbain impeccable, qui ne fasse pas penser à un tissu de randonnée

Et dans un tissu made in France !

L'autre histoire secrète de ce pantalon…

Cela faisait un moment que Geoffrey me réclamait un pantalon pour faire du vélo, sa nouvelle passion.

Il lui fallait un pantalon ayant toutes les qualités citées ci-dessus. Et c'est maintenant chose faite ! Geoffre, ce pantalon t'est dédié.

Tissu technique et résistance

Choisir des matières stretch et qui peuvent aller dans la ville, c'est possible, mais dès que vous souhaitez une matière très durable, qui ne bouloche pas et garde sa tenue dans le temps, là ça devient une autre paire de manches.

Pourquoi un tel enjeu sur la résistance me demanderez-vous ?

Tout simplement parce que vous allez porter ce pantalon très souvent ! Dès qu'on a un pantalon très confortable et ultra-polyvalent, croyez-moi, il devient très vite votre pantalon par défaut, celui que vous allez le plus porter.

Et dans un usage intensif, vous devez avoir une matière qui dure dans le temps. J'ai eu un effet l'expérience de matières stretchs que j'ai portées intensivement qui ont fini par boulocher rapidement. Ce n'était pas ce que je voulais ici.

Mais où trouver un tel tissu ? En France bien sûr !

Un tissu technique du français Sofileta

Un acteur centenaire et français du tissu technique

Eh oui, la France comporte un fournisseur français de tissus techniques qui a fêté ses 100 ans en 2011 ! Quand je dis "fabricant de tissus techniques", ce n'est pas une expression employée à la légère.

En effet, en plus d'une branche "mode et sport", Sofileta fabrique des tissus contre les flammes, les arcs électriques, ou même certaines agressions chimiques utilisés par les pompiers et l'armée par exemple.

Ils proposent même des tissus pour des usages médicaux ou l'aéronautique.

Ils ont donc une immense expertise du "vrai" tissu technique, et, à mon plus grand bonheur, ils développent beaucoup la gamme "mode et sport".

Ils ont une référence de tissus qui me plaît beaucoup, crée spécialement pour un sport où il y a de forts enjeux de stretch, de séchage rapide, de résistance et… d'image habillée et élégante !

Ce sport qui présente de telles contraintes, c'est évidemment l'équitation.

Tissus techniques et chevaux (si, si)

En effet, les cavaliers ont besoin de pantalons leur permettant une grande liberté de mouvement (ne serait-ce que pour se mettre en selle), un séchage rapide car c'est souvent un sport d'extérieur, une résistance face aux frottements répétés sur la selle, et d'avoir un rendu visuel "élégant" comme l'exige le dress code de ce sport.

Le tissu qu'ils ont mis au point pour ce sport est tellement abouti qu'il convient finalement dans pleins d'autres domaines que l'équitation.

Et c'est ce tissu que nous avons choisi pour ce pantalon !

Quelles sont les qualités de ce tissu ?

La liste est longue !

Carte d'identité de ce tissu

  • Origine des fils : Italie
  • Tissage : en France ! 🇫🇷
  • Poids : 270 g/m2
  • Composition : 88% polyamide 12% élasthanne
  • PFC Free

Un stretch incomparablement confortable

Oubliez tous les jeans et les chinos que vous avez portés avant, ça n'a rien à voir !

Le stretch apporte un confort incroyable à ce pantalon et ne sera jamais un frein pour vos mouvements. Que ça soit assis, accroupi, ou en train d'enchaîner les marches d'escalier, c'est un bonheur à porter.

La liberté de mouvement et le confort sont totales !

Pour nos clients les plus fidèles possédant déjà notre pantalon stretch de 2015, vous ne serez pas dépaysé, c'est le même type de confort : exceptionnel.

Un séchage (très) rapide

Comme je l'ai écrit dans le passé, le pantalon waterpoof pour un usage urbain n'existe pas (et n'existera sans doute jamais), à moins que vous soyiez prêt à suer en intérieur et sacrifier de la respirabilité.

Ce pantalon va donc se mouiller sous la pluie, comme n'importe quel autre pantalon, mais il va sécher très très vite.

Bien plus vite que n'importe quel vêtement en coton.

C'est très flagrant quand vous le sortez de la machine à laver, il est bien moins humide que vos autres vêtements.

Ne vous inquiétez pas, il va sécher extrêmement vite !

Par exemple, pour m'être pris une énorme averse récemment avec pantalon :

  • au bout de 20 min : il est déjà très peu humide,
  • moins de 60 min après l'averse : il est sec.

Je suis la même philosophie que certains pantalons militaires : je préfère avoir un pantalon respirant qui sèche très vite, très polyvalent, qu'un pantalon imperméable peu pratique quand il ne pleut pas. Je détaille longuement cette philosophie du "cook yourself dry" dans ma vidéo sur le PCU.

Si vraiment vous tenez à lui appliquer un traitement déperlant, vous pouvez toujours lui appliquer un produit spécial au moment du lavage. Le procédé est un peu plus contraignant qu'un lavage classique , mais les gouttes d'eau ricocheront sur votre pantalon !

Un tissu réellement durable

Etant donné que c'est un tissu créé pour l'équitation, il est durable, bien plus que certains tissus stretchs qui ne vieillissent pas très bien.

Il a un score de 50 000 tours au test Martindale, une méthode qui mesure la résistance à l'abrasion.

C'est un score vraiment conséquent, quand on sait que la plupart des tissus en polyester ne tiennent pas les 25 000 tours.

Pour vous donner une idée, dans le milieu des tissus d'ameublement, c'est encore plus que le score que l'on attend d'un tissu qui doit résister à un usage très intensif, comme un canapé d'hôtel.

Il a également un score de 4/5 au test de boulochage, ce qui augure une belle longévité !

Un tissu à l'aspect urbain

C'est un point sur lequel je suis très vigilant : à quoi bon chercher le tissu ultime si c'est pour avoir un pantalon trop outdoor qu'on ne peut mettre avec rien ?

Il fallait donc un vrai aspect urbain, qu'on puisse porter sans problème avec une chemise en oxford par exemple.

C'est donc un tissu avec une armure sergé, qui présente un dessin oblique, un peu comme sur un denim. Et contrairement à d'autres tissus techniques, il a un aspect mat, qui le fait aisément visuellement passer pour du coton.

Pourquoi un pantalon bleu marine ?

De part sa matière, c'est un pantalon franchement "tout terrain", qu'on peut porter dans de très nombreuses occasions, y compris en voyage.

Dans ces moments là, on aime avoir un pantalon qui peut aller avec le maximum de sa gare-robe, que ça soit avec un sweat, un pull en laine, des sneakers, des brogues, un manteau habillé ou un perfecto.

Il doit se fondre absolument partout, et pour ça le bleu marine reste une couleur imbattable !

Les finitions atypiques de ce pantalon

Savez-vous à quoi sert un soufflet à l'entrejambe ?

Des pinces à l'avant

Oui, vous avez bien lu. Habituellement, c'est une finition courante dans le prêt-à-porter classique, mais pas dans des vêtements avec des tissus techniques.

Et ici, ces deux pinces ajoutent une touche visuelle plus "citadine" à ce pantalon.

Un soufflet à l'entrejambe

Là c'est l'inverse : c'est une finition très courante dans le vêtement technique/outdoor mais rarissime dans du vêtement urbain, alors qu'elle fait complètement sens sur une matière stretch.

Au lieu d'avoir 4 coutures qui se rejoignent à l'entrejambe comme un pantalon classique, il y a un losange cousu.

Il permet de bien répartir la tension quand vous êtes en mouvement et soulage considérablement les coutures, afin d'éviter qu'elles se défassent.

Des poche zippées secrètes

C'est comme nos autres chinos : dans la poche gauche, vous avez une poche zippée pour des petits effets personnels qui doivent être bien sécurisés.

Sur les deux poches arrières, il y en a également une qui est zippée, là aussi pour sécuriser complètement vos effets personnels.

Des poches en mesh

Afin d'avoir un séchage rapide et une bonne évacuation de l'humidité, une partie des poches sont en mesh : cela assure une bien meilleure ventilation que des poches classiques.

Le guide des tailles

Cliquez ici pour découvrir le guide des tailles de votre pantalon le plus confortable.

Comment vous procurer nos nouvelles pièces ?

Rendez-vous sur notre e-shop ou dans nos boutiques de Paris 3eParis 6eLyonBordeaux et Lille.

Et pour ne rien louper de nos lancements, inscrivez-vous ici :

Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées. J'aime aussi le techwear, les matières japonaises, le sport et le thé.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.