📢 Annonce : des vêtements BonneGueule pour femmes !

Temps de lecture : 7 minutes

Publié par le 24 avril 2019

« Mais quand est-ce que vous faites la même chose pour femmes ? »

Cette phrase, nos conseillers en boutiques me la remontent incessamment depuis des mois.

J'ai pu le constater de mes yeux, nombre de nos clients viennent en boutique accompagnés de leur copine/fiancée/épouse, et elles sont très curieuses de notre histoire.

Moi-même, c'est une question qu'on m'a posée des centaines de fois :

« c'est super ce que vous faites, vous avez prévu des vêtements pour femmes ? Ou sinon, vous avez des marques équivalentes à nous recommander ? »

Eh bien figurez-vous qu'à chaque fois, je me suis aperçu que j'avais du mal à répondre.

Mais je leur disais :

« Attendez, avec toutes les marques femmes qui existent, il doit bien y en avoir quelques-unes qui font des vêtements avec l'approche BonneGueule quand même ! »

Et on me répondait que non, que des marques féminines qui se proclamaient "transparentes" refusaient de dévoiler les noms de leurs fournisseurs de tissus, ou qu'elles avaient décidé de fabriquer en Chine plutôt qu'au Portugal pour des raisons de prix mais en parlant de savoir-faire...

Dès les premiers signaux, on a demandé aux équipes de collecter les retours concernant une demande féminine. Il y en a eu plein ! Cliquez sur l'image pour voir la version HD.

Parfois je conseillais timidement quelques marques, mais certaines me répondaient :

« Non non, mais on veut une marque qui utilise aussi des matières japonaises et italiennes comme vous, et qui prend la peine de les expliquer. Ça existe ? »

Et là, je n'ai pas su quoi répondre…

Dernière anecdote : il n'y a pas plus tard qu'une semaine, Geoffrey et moi étions interviewés pour l'émission "Le Gratin" de Pauline Laigneau, la fondatrice de Gemmyo.

Dans la salle, il y avait une vingtaine de personnes, dont seulement trois hommes. Et là, j'ai été très surpris des femmes présentes, qui étaient venues spécifiquement pour BonneGueule, sensibles à notre démarche.

Entre BonneGueule et les femmes, il se passait décidément quelque chose…

Dans le plus grand secret, avec Geoffrey, on décide de se poser autour d'une table et de réfléchir sérieusement à l'éventualité d'une capsule de vêtements pour femmes.

Plus on discutait, plus on se rendait compte que notre approche — éprouvée depuis plus de dix ans — faisait sens pour de la mode féminine.

C'est avec beaucoup d'excitation (et un peu de nervosité aussi) qu'on est fier de vous annoncer le lancement de notre capsule femme !

Les matières japonaises ont une "âme" que j'ai très envie de vous faire découvrir !

Petite particularité : ce projet, on avait tout un tas raisons de NE PAS le faire :

  • ce n'est pas du tout une priorité
  • on n'a pas réellement d'audience féminine
  • notre clientèle masculine risque de croire qu'on devient une marque pour femmes
  • on a moins de connaissances sur la mode féminine que sur la mode masculine
  • en interne, cela va brouiller l'équipe de les lancer sur la piste féminine alors que le focus est sur notre marque masculine
  • trop de travail pour le pôle produit, qui est déjà très occupé avec nos collections actuelles,
  • c'est l'inconnue totale en ce qui concerne la manière dont ce projet va être accueilli,
  • etc.

Le plus grand des voyages commence toujours par un premier pas croquis… Lao Tseu

Mais dans la vie, il y a un moment où si on croit en ce qu'on fait, il faut le faire, je ne vous apprends rien. Et souvent, on est surpris de l'effet papillon qui se produit avec certains projets, simplement parce qu'on y croit suffisamment.

Et ce projet, on y croit. Et c'est donc avec une certaine nervosité qu'on a décidé d'appuyer sur le bouton "START"…

Geoffrey et moi face à cette capsule femme.

Cette capsule femme en trois questions

Quelles seront les pièces ?

Il y aura trois pièces différentes, à la tonalité nettement estivale ! Pour en savoir plus, inscrivez-vous à notre newsletter dédiée à cette capsule en bas de cet article.

Quelle est la date de sortie ?

Ces pièces seront entièrement dévoilées le jeudi 13 juin, puis, elles seront disponibles dans nos boutiques à Paris, à Bordeaux, à Lyon et sur notre eshop le samedi 15 juin.

On peut en savoir plus ?

Oui, et pour éviter d'allonger la taille de cet article, je vous enverrai tout plein d'infos par mail, il suffit de s'inscrire en bas de cet article !

Maintenant, il est temps qu'on vous explique ce qui nous a motivé dans ce projet un peu fou…

Par exemple, ce genre de selvedge avec du grain a toute sa place pour une jean femme !

Un truc qui m'a énervé…

J'ai rencontré beaucoup de personnes "travaillant dans la mode" qui m'ont dit que les femmes recherchaient de la quantité et du prix (à savoir : le plus bas possible), et moi je pense que beaucoup veulent à présent de la qualité et de la transparence.

Eh oui, je suis fatigué de cette caricature de la consommatrice que je n'ai que trop entendue.

En gros, la femme serait :

  • une shoppeuse compulsive,
  • accro à la frénésie de la fast fashion,
  • qui ne veut que de la quantité car…
  • incapable de discerner la qualité,
  • et n'en voyant d'ailleurs pas l'intérêt.

Ça me met hors de moi, car ce n'est pas du tout ce que j'ai constaté autour de moi. Évidement tous les profils existent, mais on ne peut pas généraliser.

Voilà la représentation d'une femme achetant des vêtements que nous voulons combattre.

Et ça me rappelle mes débuts sur BonneGueule, où on me présentait le client homme comme quelqu'un d'insensible aux beaux vêtements et aux savoir-faire, pour qui le moindre achat était une corvée et jamais un plaisir.

Ces dernières années m'ont prouvé que c'était une image d'Epinal éculée.

A l'instar de notre audience masculine, moi je crois que de plus en plus de femmes aspirent à :

  • une consommation plus réfléchie, moins quantitative mais bien plus qualitative
  • des pièces réellement expliquées, et pas juste une liste à puces de trois lignes pour dire qu'il y a un boutonnage dans le dos et des manches courtes
  • une réelle transparence sur les matières utilisées et les lieux de fabrication

Et c'est exactement ce qu'on veut apporter via cette capsule femme.

Car les femmes se sont rendu compte que la fast fashion était une course à la nouveauté, aux discounts, à la quantité, mais trop rarement à la qualité.

C'est un peu ce qu'on veut voir quand une clientèle féminine rejette petit à petit la nourriture industrielle et transformée, pour s'intéresser au bio et au local.

Ou quand elle remplace les objets en plastique chez elle par du bois, du verre et du métal, plus durables et plus beaux.

Ce sont ces femmes là que nous voulons toucher, car ce sont les plus à mêmes de comprendre notre démarche, expliquée en vidéo dans notre manifeste.

J'adore les japonais, car ils sont les seuls à faire des tissus irréguliers comme ici, on est en plein dans le wabi-sabi, cette philosophie de la beauté imparfaite.

Notre expérience dans le choix des tissus

Pendant des années, on a déniché des matières italiennes et japonaises, dont la plupart sont d'ailleurs utilisées par les grandes maisons de luxe.

Beaucoup de nos lecteurs ont été sensibles à un tissu de chemise tissé en Italie, ou à un denim selvedge tissé au Japon sur une vieille machine.

Moi je les aime ces tissus, car ils ont une âme, ils ont une histoire à raconter ! Voilà ce qu'on veut mettre en avant, ce qu'on veut partager avec cette capsule femmes :

Pourtant, auprès des marques pour femmes, on n'en trouve pas tant que ça.

Alors que la mode féminine est censée être plus mâture que la mode masculine, j'ai été très surpris de voir que ces tissus étaient :

  1. rarement utilisés dans la mode féminine ("c'est trop cher à utiliser puis de toutes façons la cliente ne verra pas la différence")
  2. et quand c'était le cas, jamais expliqués en profondeur, à part quelques lignes de description ("de toutes façons, ça n'intéresse pas la cliente, elle ne veut pas prendre le temps de savoir ce qu'elle achète, elle veut juste un prix barré")

Avec cette capsule femme, c'est aussi notre amour de ces belles matières qu'on a voulu VOUS transmettre, car ces tissus méritent d'être présentés, expliqués, portés et… adorés !

Et on va vous expliquer tout ça, mais un peu plus tard.

Des tissus de Candiani, un fabricant italien (j'ai visité l'usine) très pionnier dans le jean "propre" !

Comment rester informé en priorité ?

J'ai encore une tonne de choses à vous raconter sur cette capsule. Le choix de nos fournisseurs, de nos tissus, les détails et les finitions, bref, vous parler un peu des coulisses.

Mais ça, j'ai envie de le faire par mail, car c'est un format plus "intime" que j'aime beaucoup, et qui permet d'intéressants échanges.

Dans les semaines qui vont suivre, jusqu'au lancement, je vous enverrai quelques mails personnels dans lesquels je vais entrer dans le détail.

Pour ne pas manquer notre future capsule femme, inscrivez-vous ici :




Important : 3h après publication de l'article, vous êtes 670 à vous être inscrits, c'est bien plus que ce que nous imaginions. Donc si vous êtes une femme et que vous voulez être en première ligne pour notre première capsule, je vous conseille vraiment de ne pas attendre.

Voilà les sujets que j'aborderai (entre autres) par mail :
  • quels sont les trois vêtements que nous prévoyons de sortir
  • pourquoi ces choix là, d'où viennent les tissus,
  • les finitions et les détails que j'aime bien, et que j'aimerais voir plus souvent chez les marques femmes
  • ce que j'attends d'une marque transparente
  • et plein d'autres choses encore !

J'ai hâte de commencer !

Ah, dernière chose : j'adore les newsletters avec du beau contenu, non intrusives, qui m'enrichissent et m'apprennent des choses.

Soyez assurées que je vais tout faire pour que nos échanges de mails soient du même acabit.

À très vite de l'autre côté,
Benoît, Geoffrey et toute l'équipe

Crédits photo couverture : DEA / ICAS94 / Contributeur/De Agostini Editorial/Getty Images

Benoît Wojtenka Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.
Et j'ai quelques lubies : le sport en salle, le techwear… Et j'adore le thé sous toutes ses formes, que je bois à raison de plus de trois litres par jour.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.