Test : les costumes De Fursac

Test : les costumes De Fursac

Parmi les marques sur lesquelles j’avais des a priori, De Fursac en faisait le plus injustement partie. En effet, sa campagne de communication avec les basketteurs (et des coupes droites, très droites) avait marqué les esprits. Pourtant, elle date de 5/6 ans ! Soit une éternité dans le monde de la mode masculine.

Maxime (de Modissimo), décidément en avance, avait déjà remarqué le renouveau de la marque… en 2010 ! On doit cette nouvelle image à Franck Durand (Atelier Franck Durand), en charge de la direction artistique des images du lookbook et de la campagne. Depuis, toujours selon Modissimo, la marque a connu une très belle ascension que l’on n’avait pas forcément creusée chez BonneGueule.

C’est bien dommage, car De Fursac fait preuve d’un goût très sûr dans le choix des matières. Voyons ce que ça vaut sur deux costumes testés par Geoffrey et moi-même.

Un peu d’histoire

De Fursac est une bonne vieille marque française de plus de 35 ans (naissance en 1973, à… Saint-Pierre De Fursac, dans la Creuse, créée par Simon et Bertrand Laufer). La marque s’appelait auparavant « Monsieur De Fursac ».

Et ce n’est que vers la fin des années 2000 que De Fursac négocie ses premiers tissus exclusifs avec des grands tisseurs italiens, dont la filature Cerruti (que Geoffrey avait visitée en Italie). À ce sujet, il y a une très belle série de vidéos que vous devez absolument voir :

La marque va continuer l’évolution de son image avec un nouveau logo, des points de vente complètement redessinés, et bien sûr des coupes modernisées (une coupe droite pour les gens bien bâtis, et une autre plus cintrée, que je trouve très juste). Aujourd’hui, l’univers de marque se veut épuré et minimaliste, mais avec encore et toujours l’accent sur les matières (et les matériaux, en ce qui concerne les boutiques).

La coupe des costumes De Fursac

IMG_0083

 Je porte un costume De Fursac, des chaussures National Standard gentiment
prêtées par L’Exception, une chemise et une cravate Husbands.
Avis à ceux qui ont peur des plis :
c’est normal d’en voir ici, puisque je suis en mouvement.

Il est important de noter, comme je l’ai dit plus haut, que De Fursac propose pour ses costumes deux types de coupes : une coupe classique et une coupe cintrée, dite « Slim Fit ». La coupe classique est effectivement… très classique. Un cintrage à peine prononcé et une silhouette assez standard. À moins d’être assez costaud (ou d’avoir un peu d’embonpoint), je ne recommande pas spécialement cette coupe, car elle est tout ce qu’il y a de plus « normale ».

Par contre, en ce qui concerne la coupe Slim Fit (celle que vous voyez en photo), c’est totalement autre chose…

C’est là que la surprise opère quand j’essaye la veste : c’est très bien coupé. Le 48 est parfait et bien cintré.

Si je voulais chipoter, je pourrais dire qu’il y a un excédent de volume microscopique au niveau de la poitrine (c’est trois fois rien, il faut vraiment faire attention pour le remarquer), mais il faudrait être de bien mauvaise foi pour dénigrer le cintrage très réussi de leur costume… Et les revers sont bien plaqués sur la poitrine, juste comme il faut.

Le dos est propre et net, rien à redire (dos plat, pas d’amas de matière ni sous les aisselles, ni sous le col). Les épaules sont bien nettes également.

Quant au pantalon, il est bien ajusté. Un vrai costume pour jeunes cadres. J’ai beaucoup apprécié le fait que la veste soit assez courte, et je la porte régulièrement avec un jean.

Dernière chose : n’oubliez pas que De Fursac fait aussi du 44 en veste.

IMG_01088

Je crois que la photo parle d’elle-même… cintrage parfait.
Cela se remarque aux légers plis de tension,
qui partent tout en douceur de chaque côté du bouton central.

La coupe du pantalon est exactement dans la même veine que celle de la veste : assez fittée (ouverture de jambe : 18,5 cm). Le pantalon est dans la tendance du moment, c’est-à-dire court, avec un revers apparent. Je ne suis pas spécialement fan de pantalon de cette longueur car je la trouve peu pratique, surtout dès que vous vous asseyez.

Mais précisons quand même que j’ai des jambes assez longues, je fais un bon 34 en longueur de jean. Pour tous ceux qui font du L32, ou qui sont fans de cette coupe très italienne, ce sera parfait.

IMG_00766

Si vous avez de beaux souliers, ils seront bien mis en valeur !

La coupe du pantalon se veut bien fuselée, ce qui allonge visuellement la silhouette. Pour autant, vous noterez qu’à aucun moment le pantalon ne vient mouler la jambe. C’est une coupe idéale pour les morphologies standard.

La matière De Fursac : ici un mélange laine et cachemire

IMG_0102

 L’intérêt de cette flanelle, c’est qu’elle met très joliment en valeur les cravates tricotées avec une texture particulière. Notez le revers fin que j’apprécie beaucoup.

C’est là où on a la plus grosse plus-value chez De Fursac. Les matières sont très belles.

Non seulement elles sont très jolies, mais elles arrivent à apporter un côté original qui reste très facilement portable et de bon goût. Des gris mouchetés se mêlent à de jolies flanelles à l’aspect unique. Les tissus ont un aspect hyper qualitatif. Je vous assure que le choix des matières est excellent, c’est d’ailleurs l’une des spécificités de la marque.

De plus, De Fursac est très proche de la filature Cerruti, et celle-ci leur développe bon nombre de tissus exclusifs (le dirigeant de De Fursac est ami avec Nino Cerruti).

Sur mon costume, c’est un tissu exclusif en laine avec 4% de cachemire de la manufacture TG di Fabio. J’adore ce genre de tissu type flanelle (pour rappel, une flanelle est un tissu légèrement gratté pour former un duvet, ce qui en adoucit la surface) :

IMG_0119 copie

C’est un gris très facile à porter !

Les finitions

Concernant les finitions, elles sont tout à fait standard dans cette gamme de prix : une veste semi-entoilée, des boutons en plastique cousus sur pied, et des boutonnières propres (fermées au niveau des manches).

De ce côté-là, pas grand chose de neuf à signaler, la coupe et la matière sont autrement plus intéressantes que les finitions. Mais la confection reste acceptable à ce niveau de prix.

Petit détail que j’aime bien cependant : les boutons des manches se chevauchent légèrement (trait assez typique du style italien).

Test du costume De Fursac de Geoffrey (coupe slim fit, mélange laine et soie)

Je me suis moi aussi tourné vers une coupe slim fit, cela dit, dans une matière assez originale. Je vous en dis plus tout de suite.

Comme Benoît, je constate tout d’abord que les vestes sont très bien coupées, avec des revers relativement bien plaqués sur une morphologie standard :

costume de fursac laine soie

Je tiens ici à souligner la qualité du service de retouches maison, à qui j’ai demandé de faire passer le pantalon du 46 au 48. Sur des marques sérieuses comme De Fursac, on peut en effet agrandir ou rétrécir la taille ou le cintrage du costume de plus ou moins une taille (il y a un peu de tissu laissé à cet effet).

Bref, rien de neuf sous le soleil, mais les retouches étaient très bien faites, que ce soit à la taille ou pour les ourlets. Ces derniers sont renforcés avec une bande de tissu bien propre autour de la cheville, pour ne pas que les zips des bottines ne décousent l’ourlet au fil du port (rien de plus désagréable quand on ne porte presque que des bottines ou des sneakers hautes).

Revenons-en à la coupe après retouches : la silhouette globale est harmonieuse, j’ai juste tendance à trop remplir les cuisses (non imputable à la marque).

costume de fursac

Costume De Fursac, chemise Maison Standards,
Noeud papillon Natural Born Elegance, et bottines Tabuba.

J’ai opté pour un costume 70% laine / 30% soie, qui présente de jolis reflets bleutés. La soie donne un côté mat à la matière, mais la teinte reste profonde. Autre originalité très vue en ce moment, le tissu est moucheté avec de petites particules blanches emprisonnées dans la matière. C’est définitivement un rendu que j’aime beaucoup.

veste de costume homme

costume revers

costume matiere originale

L’épaule est très naturelle (= peu de padding). Tout est coupé très proprement. Remarquez en particulier la tête d’épaule : le biceps ne creuse, ni ne bosse, la tête de l’épaule. C’est ce rendu que vous devez obtenir quand vous choisissez un costume. Et c’est impératif :

epaule costume

Les boutonnières sont sympas. Un test de flamme (en brûlant le bouton de rechange avec une flamme) révèle que ce n’est pas de la corne. Mais ça faisait vraiment illusion, et pourtant j’en vois beaucoup des boutons… À noter que le plastique sur les boutons n’est pas toujours un problème : dans mon cas, cela permet d’avoir des boutons légèrement translucides, un peu comme si c’était de l’ambre très sombre.

boutonniere chevauche

L’intérieur est bien fini. C’est soigné. Un bon point de plus :

doublure de costume

J’ai choisi de porter ce costume avec deux matières qui contrastent beaucoup par rapport au drap de laine/soie : une chemise en oxford, et un noeud papillon en laine/cachemire. Au final, on a des matières qui vont bien ensemble par leurs couleurs, mais qui s’opposent grâce aux fameux contrastes de matières (que nous vous rabâchons à longueur d’articles).

Vous l’avez compris, les rendus s’opposent : la laine/soie a un rendu sec, l’oxford a un côté rugueux, et le noeud en laine/cachemire apporte un côté bien plus doux, visuellement parlant. On a aussi une opposition entre des surfaces unies, mouchetées, et à motifs. Pensez à acheter des vêtements avec des textures différentes, si votre garde-robe est jusqu’à présent remplie de vêtements unis et d’aspects plus simples.

N’ayez pas peur de sortir de temps à autre de vos habitudes quand vous choisissez des matières.

D’autant que, paradoxalement, les débutants se risquent davantage sur des couleurs improbables (que même moi je n’achèterai jamais), que sur des textures qui sortent de l’ordinaire (pourtant très faciles à porter, la preuve en image).

noeud papillon natural born elegance
costume homme

En somme, même avis que Benoît : finitions standards, mais très bonne coupe et craquage total sur la matière : elle est de qualité, et le rendu visuel est exceptionnel (il faut vraiment la voir en vrai !).

Conclusion

De Fursac est exactement le genre de marque dont on n’a que trop peu parlé sur le blog. Pourtant, pour ceux qui ont un budget aux alentours des 600 € (ou moins si vous avez la patience d’attendre les soldes ou les ventes privées, très bien pourvues chez De Fursac), c’est un très bon choix en termes de costume. Par exemple, le premier prix de costume en 100% laine est à 585 euros, c’est vraiment intéressant.

Pensez bien à demander la coupe Slim Fit ! L’avantage, c’est que la marque est bien distribuée hors de Paris, vous pourrez donc facilement la trouver si vous habitez en région.

Je vous invite fortement à regarder le reste de la collection, qui est de très bon goût et se porte facilement. On a particulièrement remarqué de très beaux manteaux, tout aussi bien positionnés que les costumes. Et des chemises bien positionnées, mais sans plus. Encore une fois, le rapport/qualité prix ne surprend pas, si ce n’est sur les matières sélectionnées (notons cependant que De Fursac est généreux en soldes).

Dernière chose : n’oubliez pas de vous inscrire dans le fichier clients de De Fursac afin d’être prévenu des ventes privées à -40% qui arrivent dans l’année (vous êtes prévenus par SMS si vous le souhaitez).

Merci à Jacques Shu (responsable presse de De Fursac) et à Stéphanie Ferey (directrice marketing) pour leur sympathie et pour ce test.

 
Qui est Benoît ?

Fondateur de BonneGueule depuis 2007, j'aide les hommes à construire leur style. Mes préférences en matière de mode masculine couvrent un large spectre de marques et de budgets.

Mon gros du travail se porte essentiellement sur la perception de la mode par les hommes. Et bien évidemment, je suis un inconditionnel du Ricard.


 
  • Julien

    Ah dommage.

  • Jonathan Theng

    Si tu ne trouves pas, c’est que c’est la collection hiver.

    Jonathan

  • http://www.bonnegueule.fr/ Geoffrey – BonneGueule.fr

    pourtant ça a l’air assez cintré, mais oui, c’est très en fonction des morphologies, toutes les marques ne les traitent pas de la même manière (ce qui est une bonne chose car personne n’est vraiment construit pareil)

  • Pascal

    C’était une veste de la collection de l’année dernière.

    Similaire à celle ci :

    http://www.defursac.fr/fr/mode/e-boutique/vestes/P-veste-slim-fit-coton-v3boky-b625-30.htm?variantId=3510946976712(DeFursacMasterCatalog)

    Les vestes de zara me vont mieux ( au niveau des manches) pour mon gabarit.

  • http://www.bonnegueule.fr/ Geoffrey – BonneGueule.fr

    peut-être as-tu pris l’autre coupe (celle qu’on déconseille hors morpho bien baties, dans l’article)

Recent Posts
La revue du web du mois de mars - #18

La revue du web du mois de mars – #18

17/04/2014 • C'est reparti pour une revue du Web, avec encore une fois un pastis panaché des meilleurs articles que nous avons lus au mois ...lire la suite

A quoi s'attendre en fonction de son budget vêtement ?

A quoi s’attendre en fonction de son budget vêtement ?

15/04/2014 • Cette fois-ci, voici un article un peu plus court que la moyenne, dont le but est de synthétiser les différentes gammes de qualité ...lire la suite

Comment porter le blazer d'été (feat. le BGMD-02) ?

Comment porter le blazer d’été (feat. le BGMD-02) ?

11/04/2014 • Dans la première partie de l'article, Benoît va vous expliquer tous les points techniques que vous devez savoir à propos de ce blazer ...lire la suite

BonneGueule x Melinda Gloss, le retour : la veste d'été MGBG-02

BonneGueule x Melinda Gloss, le retour : la veste d’été MGBG-02

08/04/2014 • Crédit musique : Theophilus London - Why Even Try ft. Sara Quin Plus d'un an après notre première collaboration avec la marque Melinda Gloss (et ...lire la suite