Paris et la mode en région : une vraie différence ?

Paris et la mode en région : une vraie différence ?

Pendant mes études, je faisais quasiment chaque semaine l’aller-retour entre Paris et Tours, sans compter les petites escapades régulières dans des petits villages aux alentours. Je pense donc avoir un regard objectif entre la mode parisienne et la mode en région, étant donné que j’avais un pied entre les deux.

En plus de ça, en bon petit blogueur de mode homme, j’ai toujours été extrêmement attentif à la manière dont s’habille mon entourage où que j’allais, que ça soit à Tours, au Pays Basque, en Bretagne ou même dans le sud de la France. L’habillement chez l’homme, et plus particulièrement le fait d’aller au-delà des clichés habituels, m’a donc toujours intéressé.

Je vous partage donc ici le fruit de quelques unes de mes réflexions sur le sujet, car je suis souvent un peu énervé d’entendre des clichés à côté de la plaque, que ce soit de la part de franciliens ou de gens en région (voilà, c’est dit) :

Les ruelles d’une ville moyenne comme Tours (135.00 habitants)
proposent un choix de vêtements très satisfaisant.

« Il y a Paris, et le reste… »

Ah, ce grand classique auquel j’ai régulièrement droit ! Je mentirai si je disais qu’il n’y avait strictement aucune différence entre les deux. Mais l’erreur consiste à penser qu’il y a une ville meilleure que l’autre, alors qu’en fait, elles sont juste différentes.

Je dirai que la différence fondamentale entre Paris et la région, c’est la conception même sur ce qu’on entend par le fait de « bien s’habiller ».

En région, j’ai l’impression que « bien s’habiller » signifie « s’habiller classe » (avec tout ce qu’il y a de plus ou moins heureux derrière le mot « classe »), c’est-à-dire porter des pièces emblématiques d’une garde robe masculine : des belles chemises, des beaux souliers, une belle veste… Avec ces pièces, on vous dira que vous êtes « bien habillé », même si dans certains contextes, bien s’habiller est déjà de trop… y compris à Paris d’ailleurs.

Par contre, je ne suis pas sûr que porter un cuir Rick Owens ou des boots CCP en région vous vaudra des compliments sur le fait d’être bien habillé. On vous dira que vous avez un style, que vous l’assumez, mais assez rarement que vous êtes bien habillé.

Blouson gradiant de Rick Owens.

Des boots CCP pour un look pointu qui peut parfois être trop pointu.

À tous ceux qui n’habitent pas Paris, demandez à vos amis ce qu’est un homme bien habillé pour eux, et vous verrez.

À Paris, « bien s’habiller » est quelque chose de bien plus large, tant il y a des milieux sociaux et des cultures différentes concentrées dans une seule ville. D’un côté, il y a des prestigieux tailleurs qui profitent du regain des hommes pour l’art sartorial, mais de l’autre côté vous avez aussi des hommes qui veulent aller au-delà d’une simple veste et se tourner vers des créateurs ou des boutiques beaucoup plus pointues… quand d’autres rejettent en bloc les vêtements haut de gamme (et croyez-moi, il y en a beaucoup) !

Là est, à mon sens, la différence entre Paris et les régions.

Ce qu’on ne vous dit jamais sur la mode parisienne…

Si vous pensez qu’il y a de forts clivages entre Paris et le reste de la France, laissez-moi vous dire que là où ces différences sont les plus marquées sont au sein de… Paris elle-même.

Il y a une telle variété de style, de milieux sociaux différents, qu’il est impossible de parler d’une seule mode parisienne, là où il en existe une multitude ! Et avec souvent des styles bien stigmatisés (le style hipster/friperie qui polarise tant par exemple).

Parfois, ce sont ceux qui n’habitent pas à Paris qui se montrent les plus corrosifs envers ce qu’ils appellent le « style parisien » (c’est-à-dire, ce qui arrive si vous avez le malheur de mettre une écharpe légère avec une belle veste et des beaux souliers). Donc ne parlez plus d’une seule mode parisienne, c’est beaucoup trop générique.

Deuxième point important, l’immense majorité des parisiens ne s’habillent pas plus différemment qu’un habitant de région lambda. Dès que vous sortez des quartiers haut de gamme/branchouilles/hypes, vous rencontrez plein d’hommes en Celio, en Zara, en H&M, en Jules, etc. Prenez tous les hommes dans une rame de métro et mettez-les sur une place d’une autre ville que Paris et je vous assure que bien malin sera celui qui arrivera à dire qu’ils habitent à Paris…

Je ne m’habille jamais comme ça, même pas pour sortir.

Il faut vraiment arrêter avec ce mythe qui voudrait que tous les parisiens ont un style impeccable (sans compter que je ne connais que très peu de parisiens pur souche, la plupart sont venus à Paris pour leurs études).

Et vous savez quoi ? La plupart n’ont parfois jamais mis les pieds dans une boutique du marais ! Alors non, tous les parisiens ne portent pas du APC, du Renhsen, du Rick Owens ou du Dior. Et ils ne font pas leur jogging en sneakers Lanvin.

L’une des boutiques les plus pointues de Paris se cache derrière cette porte.
Sauriez-vous la trouver ?

Et concernant l’accès aux vêtements haut de gamme en région ?

Croire qu’il n’y a qu’à Paris qu’on trouve que des vêtements haut de gamme est une erreur monumentale. Je vais être très clair là dessus : des boutiques haut de gamme, il y en a dans toutes les grandes villes de France.

Alors certes, les sélections sont plus ou moins réussies, mais il y en a quand même.

On peut tout à fait trouver du Hermès ou du Commune de Paris à Tours, du Dior Homme à Deauville, du Rick Owens à Lille, du Wooyoungmi à Toulouse ou du Faliero Sarti à Avignon. Il va sans dire que c’est d’autant plus vrai pour les marques du milieu de gamme !

Il suffit de savoir chercher, de regarder les points de vente des marques dont on parle sur le blog, et parfois de ne pas hésiter à envoyer un mail à la marque pour avoir les adresses des points de vente.

Je conseille quelques techniques simples pour trouver les meilleures adresses de votre ville (les lecteurs du BonneGueule Book les connaissent bien) : se promener en centre-ville, passer par une rue différente que d’habitude, ou demander aux vendeurs des boutiques quelles sont leurs boutiques préférées, permettent de tomber sur des perles (et pas que en mode masculine, mais aussi des lieux pour écouter de la musique ou boire un verre).

Il suffit d’avoir les yeux grands ouverts et d’être curieux. Par contre, si vous vous êtes convaincu qu’il n’y a rien dans votre ville, vous vous mettez littéralement d’énormes oeillères : comment remarquer la petite boutique de créateur sympa au détour d’une ballade si vous partez du postulat de base qu’elle ne peut pas exister ?

Et encore, je n’ai pas parlé des tailleurs et des bottiers excellents qui se trouvent hors de Paris, et chez qui vous pourrez apprendre beaucoup. À ce propos, je vous invite fortement à regarder les parties « Tailleurs » et « Bottiers » du forum DePiedEnCap, vous vous apercevrez que des artisans d’excellence, il y en a partout, et que Paris est bien loin de monopoliser les talents.

Alors s’il vous plaît, faites-moi plaisir, mettez-vous en tête que dans votre ville il y a encore plein de perles inconnues qui ne demandent qu’à être découvertes, et arrêtez de penser que c’est Paris ou rien d’autre ! D’ailleurs, si je rentre tous les week-ends à Tours, ce n’est pas un hasard ;)

Ajout de Geoffrey : Avant de penser « région », pensez « contexte social »

Pour terminer l’article, n’oubliez pas que quand on parle de s’habiller en fonction de son environnement, c’est à la fois une question de « lieu » mais aussi et surtout de contexte social. Si vos potes ont des cultures très « street » et vous aussi, ça ne sert à rien de chercher à vous conformer à un style qui n’est pas le votre : vous pouvez être trop habillés à Paris tout comme vous pouvez ne pas l’être assez en région.

Regardez simplement autour de vous, usez de bon sens, et vous ne devriez pas être perdus.

 
Qui est Benoît ?

Fondateur de BonneGueule depuis 2007, j'aide les hommes à construire leur style. Mes préférences en matière de mode masculine couvrent un large spectre de marques et de budgets.

Mon gros du travail se porte essentiellement sur la perception de la mode par les hommes. Et bien évidemment, je suis un inconditionnel du Ricard.


 
  • Léa

    Quel plaisir de se retrouver dans les petites ruelles de la Place Plum. C’est peut-être ce qui me manque le plus vivant désormais dans la capitale, la proximité avec les petites boutiques, les petites perles.
    Très bel article en tout cas, très pertinent.
    Merci de m’avoir permis une petite escapade dans les rues tourangelles, qui me remémorent toujours de bons souvenirs, modaux et humains.

  • Arsène

    Il est même parfois si difficile de trouver son bonheur sartorial à Paris qu’on en vient à faire son shopping à Londres ;-)

  • http://www.bonnegueule.fr/ Geoffrey – BonneGueule.fr

    hello,

    merci pour ton retour

    pour le comparatif, je ne pense pas, mais un jour peut-être ! (ce serait plutôt comparatif US / FR, vu qu’on commence à faire des choses là-bas tout doucement : kinowear.com)

  • The Print Fix

     » Avant de penser region, pensez contexte social », tout est dit!

    Petite note de la part d’une francaise expatriee a Londres: Les gens ici ont une haute idee de l’elegance francaise, en particulier parisienne, alors que tout le monde s’habille pareil meme dans la capitale! Et comme il est dit dans un article precedent, la moindre audace est gratifiee de regards curieux voire carrement hautains.

    C’est vrai que ls folies londoniennes n’ont pas toujours d’heureux resultats, mais prendre des risques ca paye avec un peu d’experience.

    Vous pensez faire un article comparatif France/Londres un jour?

  • Erwann

    Excellent article !

    Habitant à Tours pour mes études (ah la place Plum’…), je vous aurais insulter de buveur de vodka il y a 2 mois car je ne trouvais rien comme boutique intéréssantes autres que le PAP grand public.
    Puis j’ai dû faire visiter la ville à mes parents qui se rendait à Tours pour me voir, j’ai donc marché au hasard des rues et découvert pas mal de boutiques avec par exemple, une boutique Loding. C’est là que je me rend compte que j’ai loupé pas mal de chose dans cette ville mais aussi à Nantes où je ne m’aventure plus assez dans les ruelles croyant tout connaître.

    A mettre entre toute les mains !

  • http://twitter.com/parisian60 Walid AM

    A paris …. faux

Recent Posts
Les chaussettes pour homme Royalties (visite de l'atelier Broussaud + interview)

Les chaussettes pour homme Royalties (visite de l’atelier Broussaud + interview)

19/07/2014 • Les chaussettes sont trop souvent oubliées... Sans doute parce qu'il est franchement difficile de différencier une bonne paire d'une mauvaise. Du coup, nous avons malheureusement ...lire la suite

Comment réussir une campagne de crowdfunding ? + test Léo et Violette

Comment réussir une campagne de crowdfunding ? + test Léo et Violette

17/07/2014 • Léo et Violette, c'est une jeune marque de maroquinerie qui fait des sacs pour le quotidien : là ou le fonctionnel et l'esthétisme ...lire la suite

Comment porter un sweatshirt ? (feat. le BGBJ-01/02)

Comment porter un sweatshirt ? (feat. le BGBJ-01/02)

15/07/2014 • "Trop jeune", "trop street", "trop large", "trop coloré" : il est intéressant de voir que le sweat n'est pas encore dans tous les ...lire la suite

BonneGueule x Benjamin Jezequel : deux sweatshirts en molleton japonais

BonneGueule x Benjamin Jezequel : deux sweatshirts en molleton japonais

10/07/2014 • Pourquoi je porte très peu de sweatshirts ? Parce que je n'ai jamais été convaincu par l'offre actuelle pour trois raisons : soit le ...lire la suite