Les desert boots urbaines : idées de tenues #2

|

Comme promis (sauf que ça m’a pris 2 mois et non pas quelques jours), voilà des idées de tenues smart/casual intégrant des desert boots (pêle mêle des Opening Ceremony, COS ,APC et Kitsuné )

Quelques tenues desert boots décontractées

On commence donc avec une tenue particulièrement réussie à l’esprit à la fois formel et casual.

Formel de par le type de pièces portées: blazer gris, chemise blanche et boots marrons.

Casual de par la nature des pièces: d’abord un blazer impeccablement coupé Kitsuné, très court. La chemise est entièrement boutonnée, une tendance particulière qu’on appelle « air tie » et qui se retrouve souvent dans les styles suédois.Les boots quant à elles apportent une touche de couleur à la tenue

Les proportions sont parfaites: la largeur des revers de la vestes coincident bien avec les pans du col de la chemise.

Pour parler des desert boots, qui sont quand même le sujet de cet article, elles remplacent avantageusement d’éventuelles derby/richelieu en renforçant le côté casual de la tenue grâce à leur matière, leur couleur et le contraste blanc/marron clair

Les semelles (en gomme ici ) et les lacets blancs permettent un rappel appréciable ->

Voici une tenue issue du lookbook APC avec un duffle-coat parfaitement coupé. Le pantalon blanc forme une liaison simple, sans nuances mais qui fonctionne et permet un rappel efficace des couleurs. Le blanc met aussi davantage en valeur la matière des desert boots.

La  semelle des desert boots amène un rappel simple mais pertinent avec  les brandebourg du duffle coat qui méritent d’être mis en valeur : ils sont en bois et témoignent de la qualité de la pièce ->

La preuve (en image) que l’importance des couleurs est… à relativiser

Les deux prochaines photos ont une chromie relativement pauvre, mais les tenues jouent énormément sur la variation de matières et de motifs

Un haut très chargé aussi bien en terme de couches (tee shirt manches longues, cardi et manteaux), de motifs (une superposition de rayures horizontales qui marche, ce n’est pas toujours le cas et il est facile de ressembler à une illusion d’optique ambulante en réessayant la même chose) et de couleurs. Il fallait donc bien des desert boots un peu ternes pour à la fois calmer ce haut tout en conservant un aspect décontracté ->

Certes connotée clown et à ne pas reproduire n’importe comment, cette photo est pour moi équilibrée car elle arrive à faire cohabiter plusieurs pièces fortes dans une même tenue.

Si vous remplacez le haut par quelque chose de plus sobre (genre blazer noir chemise blanche), l’attention est focalisée sur les desert boots qui éclipseront le reste. De même si on enlève les desert boots en les remplaçant par une paire à la couleur plus classique, celle-ci passera probablement inaperçue ->

Un style plus estival, pas grand-chose à en dire, si ce n’est le pantalon retroussé et le chemise entièrement boutonnée qui laisse encore une fois un mélange casual/formel ->

Pareil avec une photo de rue. Niveau décontraction la chemise chambray un peu froissée remplace avantageusement la chemise à carreaux ->

Il est aussi intéressant de laisser l’ourlet apparent en portant des desert boots avec un jean, en particulier lorsque celui-ci a une trame selvedge.

Pour moi, l’ourlet apparent laisse sur cette photo une impression de travail supplémentaire en rajoutant une couleur sobre qui fait transition entre la chaussure et le jean , un rappel (la semelle avec la couture du jean) et enfin une touche de style et d’originalité avec la trame selvedge, comme qui dirait un détail qui fait la différence (tout le monde ne porte pas de jeans selvedge)

En plus de tout ça, il n’est pas rare qu’un ourlet apparent permette un tombé plus harmonieux (comprendre des plis moins disgracieux) sur la chaussure ->

Bref, pour faire une synthèse de ces tenues, on peut dire que les desert boots urbaines s’intègrent bien dans des tenues casual et faussement formelles (mais des Opening Ceremony n’auraient par exemple rien à faire dans une tenue costume cravate de travail)

Le travail sur les coupes est rarement prononcé  et elles sont souvent simplement ajustées.

Laisser un commentaire
  • Jo

    Daccord. Merci beaucoup !