La liste de Noël de la Team BG

La liste de Noël de la Team BG

Eh oui, chaque année on remet la même chose. Il est temps de vous montrer la liste des cadeaux de Noël de la Team BG, histoire de vous inspirer si vous manquez d’idées (mais pas d’argent). C’est parti !

Geoffrey

Bon, c’est noël ? Le moment où tous les rêves sont permis ? Ou vu que j’étais archi-hyper-sage à écrire plein d’articles, tous mes vœux seront exaucés ? Donc je peux me lâcher totalement sur la sélection ? Alors okay, je me lâche, mais vous l’aurez cherché !

Car le truc qui me fait vraiment (vraiment) trop envie, c’est cette seconde yaourtière veste en karang de chez DROMe :

DROMe c’est une marque récente, mais qui trouve son histoire dans les hauts faits de la peausserie italienne des années 80. Son fondateur Ferrero Rosati a d’abord créé Santa Croce en Toscane : une entreprise qui a révolutionné le travail du cuir et notamment des peaux de reptile avec un procédé de tannage qui permet d’assouplir et d’alléger les peaux (jusqu’alors assez rigides) sans pour autant les fragiliser.

Cette veste-là a une coupe bombers, coupée dans du karung. Le karung est un serpent d’eau, sans écailles et bien adapté à l’élevage. La peau ressemble davantage à un cuir très fin et imprimé avec des petits poinçons. Tout ça pour dire qu’on ne retrouve par le côté très bling bling des peaux à écailles comme le python ici (cliquez sur les photos pour les agrandir).

Seul soucis, son prix : 2.300 €. A vot’ bon coeur, m’sieurs dames.

Bon Geoffrey,tu redescends sur Terre maintenant ?

Bon d’accord. Il y a un truc que j’aime bien aussi, ce sont les tasses Pantone (oui oui, l’éditeur de couleur dont je vous parlais dans un article récent). Les mugs sont assez chers aussi (15 € sur les sites de déco français), mais en fouillant sur eBay on peut les trouver autour de 8 € l’unité, ce qui devient accessible. Et il y en a dans plein de jolies couleurs : ça ravive un intérieur.

On termine avec un dernier joli cadeau d’intérieur : un plaid en laine d’alpage de chez Arpin. Arpin est un fleuron du textile français : c’est une filature française, spécialisée dans la production de draps de laine, avec des savoirs-faire parfois très techniques.

Ils proposent également des vêtements et des articles de décoration d’intérieur (test des boots et des pulls pour bientôt, dans la montagne alsacienne !), et notamment ce joli plaid, assez accessible au regard de la haute qualité du produit.

Benoit

Bon, je vais être honnête avec vous, la question des cadeaux de Noël a toujours été très épineuse pour moi. Mais, après avoir réfléchi sans relâche, voilà ce que je veux pour Noël :

Le manteau en cuir the viridi-anne à 2000$, parce que je le mettrai jamais :

Une pièce qu’on ne mettra jamais, mais un imaginaire qui travaille :
parfait pour rejouer le rôle de Bane, aller couper du bois,
faire un pélerinage à Lift Japan, ou encore
empester la fumée du barbecue entre amis.

Un casque Parrot Zik, parce qu’il est Made in France ! (eh oui, je commence à y prendre goût). Problème : son prix : 349 €. Remarque, c’est moins cher qu’une MGBG – 01 et c’est le même prix qu’un infâme Beats By Dre, la qualité française en plus.

D’après ce que j’ai pu voir, il est vraiment très bien !

Un ensemble en céramique pour couper tranquillement les blancs de poulets pour les soirées fajitas, les échalottes pour la petite sauce, les tomates cerises pour les salades d’été, et surtout, les citrons verts pour les mojitos :

Une bouteille de pastis Henri Bardouin. Croyez-moi ou non, j’ai découvert ce pastis haut de gamme à… Montréal, où j’avais été subjugué par la richesse de ses arômes. Je n’étais d’ailleurs pas le seul : j’avais même dû planquer la bouteille la première soirée où je l’ai sortie, car elle partait vraiment beaucoup trop vite.

La bouteille ultime pour les bons copains !

Une fontaine à Jaegermeister : l’objet le plus débile/onéreux qui soit, mais qu’on est tellement fier de montrer aux bons copains… Mais bon, étant donné que je ne bois quasiment plus, j’ai bien peur qu’elle prenne la poussière :(

Ça va littéralement amener des bons copains et faire tomber les filles.

Les magnifiques ankle boots de layer-0, à presque 600 $ :

J’aime beaucoup la couleur des lacets.

Un aller-retour à Montréal, parce que cette ville continue inlassablement à me manquer. Il y a un an, presque jour pour jour, je profitais plus que jamais de la qualité de vie québécoise, faite de sérénité et de moments simples.

Le Plateau, quartier dit « branché » de Montréal, les québécois plaisantent
régulièrement sur le fait qu’il y a trop de français dans cet endroit,
mais qu’est-ce qu’on y est bien…

Et un magnifique smoking bleu nuit Brioni, qu’on ne mettra jamais, mais qu’on sera très fier d’avoir dans sa garde-robe dans le cadre d’un improbable « au cas où… ». Le prix ? Ah, plus de 4 400 € !

Tout simplement sublime.

Et enfin, parce que j’en ai plus besoin que je le pensais, un sac à dos Penfield (merci à Milone du forum qui l’a repéré), à 65 £ :

Gil

Pour ma part, je compte me faire plaisir avec quelques pièces du créateur autrichien Carol Christian Poell, tant sur le travail des idées que sur la façon quelque peu… expérimentale de les exprimer (les vêtements CCP sont rarement confortables et donnent une démarche quasi vampirique une fois portés) :

CCP gloves

Pièces d’une sexualité inouïe (et oui – ça polarise, ces gants !), CCP a toujours été quelque peu extrême sur ses accessoires, qui complètent parfaitement les pièces principales de leur tenues en leur insufflant une petite touche qui fait toute la différence (mains et pieds). Inutile de vous dire que vous risquez de passer pour un « agresseur de petite vieille » dans le métro avec la satisfaction qu’on ne vous emmerdera pas avec des prospectus à la sortie.

CCP scar stitched jacket

Un blouson de ce qu’il y a de plus classiques dans sa forme (en apparence), comporte de subtils détails comme la matière sublime (cheval ou bison selon l’année de production), les boutons originaux, et les surpiqûres qui lui donne cet aspect brut, un peu malsain et singulier. Le fit est quelque peu étranges tout comme les proportions (un peu comme enfourner l’armure de pégase façon chevalier du zodiaque). C’est rigide, c’est sexe, c’est CCP.

CCP dipped sneakers

Ma panoplie ne serait pas complète sans ces petits tennis plongés et immergés dans du mélange pâteux de résine / pétrole. Parfaites pour aller boire un petit coup avec Benoît dans un maid café, et marché dans les ruelles du Tokyo à 2H du matin en recherche d’un petit izakaya ouvert qui nous servira du saké.

Abonnement à la gym pour 1 an

Tout comme Ronaldo qui aura finalement réussi son régime Dukan via une émission de télé-réalité, et pour paraphraser notre coach national « Maradona » : « va pousser ta fonte ». Un corps sain, un physique correct (sans jouer au body-builder), c’est comme recevoir un petit texto sympa de votre copine : on n’en demande ni plus ni moins. Vos chemises vous remercieront.de dire non à Quick et Mcdo.

Vacances de paresse + séries coréennes

Prendre du temps et mater quelques saisons de séries où l’eau et la rose ne font plus qu’un, me lever à 10H du matin, bref avoir du temps pour soi. Lorsqu’on apprécie les petites choses de la vie, celui-ci vous le rend bien.

Valéry

Vivant pour quelques mois au Cambodge, je vais beaucoup lorgner sur les collections Printemps / Ete 2013 pour faire le tour des pièces un peu icôniques:

Espadrilles

Si j’ai d’abord considéré que les espadrilles étaient beaucoup trop traditionnelles et vieillottes : je dois avouer que c’est bien la meilleure solution pour garder les pieds au frais lors des grosses chaleur : c’est aussi assez habillé pour passer sans problèmes avec un chino en lin.

Comme je n’y connais rien, je prendrai la paire suggérée dans l’article de Vincent : les Pascale Doulet (oui, c’est Noel).

Chino en lin

J’en avais déjà fait faire un en Chine. Je reprendrai la même coupe dans une agréable couleur rouge brique.

Gants de boxe

Rien n’est plus désagréable au cour de boxe cambodgienne que d’enfiler ses mains dans des gants dégoulinants de la sueur d’un autre. On se sent déjà assez crade comme ça à la fin d’un entraînement, alors autant porter quelque chose de plus confortable et… personnel :-)

Aparthé snob : Des double monk de John Lobb

John Lobb, c’est le bottier londonien qui chausse notamment le Prince Charles. Vous l’aurez compris, la qualité est exceptionnelle. Leur modèle William, c’est la double monk de référence : une paire à la fois plus originale que les éternelles derby et richelieu et avec une longévité exceptionelle, aussi bien en terme de fabrication que de style.

Rémi

Du matériel de rasage

C’est à mon tour ? Eh bien, je pars du principe qu’un homme doit être le plus élégant possible et dans toutes les occasions.

C’est pour ça que je mets sur ma liste du matériel de rasage de chez TrueFitt & Hill. Créée en 1805 à Londres , cette entreprise à d’abord été un de ces fameux Gentlemen’s Barber Shop qui font le charme de l’autre siècle dans cette ville et ce pays qui regorge encore de traditions.

Aujourd’hui, c’est l’un des plus célèbres et il est fréquenté par des membres de la Famille Royale et de nombreux dignitaires importants. Réputé pour la qualité de ses produits, la finesse de ses onguents et crèmes. Tant qu’à faire, prenez le meilleur.

Un blaireau et un bon rasoir, une crème de rasage, un baume apaisant. Un homme prétendant à l’élégance devrait toujours en être équipé.

Un nœud papillon

Accessoire à mes yeux essentiel pour l’élégance, et pourtant souvent mal porté. Vous le trouvez pré-noué et vous n’avez qu’a clipser l’élastique pour le porter. Je le préfère « à nouer », pour perpétuer la tradition. Et si possible un peu « jeune », dépoussiéré des convenances parfois bien trop sobres.

Alors j’ai choisi Léon Flam, pour la matière pas « précieuse ». Ils utilisent la même toile de coton que pour leurs fameux bagages. Un côté plus brut pas déplaisant et un jeu de couleur assez sympa une fois noué. C’est par ici.

Des sous-vêtements de qualité

L’élégance ça se passe aussi au niveau de ses sous-vêtements. On en parle pas souvent sur BonneGueule donc je prends un peu de place ici pour parler d’une marque qui fait pourtant son bonhomme de chemin depuis bientôt cinquante années.

Taper dans du haut-de-gamme en sous vêtements n’est pas une mauvaise idée en soi. En effet, on se retrouve souvent avec des chaussettes qui tiennent mal le lavage, des boxers détendus, des couleurs rendues fades ou qui, passée la journée dans la chaussure, sont déjà beaucoup plus pâles.

Le concept de la marque Pier Juan c’est d’utiliser des matières naturelles et tout ça. On commence à connaître ce genre de discours mais pour les sous-vêtements, je ne connaissais pas vraiment. Je reconnais que ça marche plutôt très bien. Le modal, utilisé dans certaines chaussettes et pour les boxers est anti-transpirant et dans les longues journées de marche sous le soleil (c’était il y a quelques mois déjà je vous l’accorde), ça n’est vraiment pas un luxe.

Pour aller plus loin, j’ai même testé des chaussettes « anti-bacteriennes » (dis donc c’est glamour BonneGueule). Et après la première journée dans le métro et sur le bitume Londonien, je dois bien reconnaitre qu’aucune mauvaise odeur n’a été à déplorer. Les bactéries étant responsables de l’odeur : CQFD. Confort amélioré dans mes sneakers, je peux enfin les retirer sans me faire jeter des trucs au visage.

Proposant donc une gamme assez variée, des textiles sympas et même des chaussettes fines en laine, Pier Juan c’est un peu une de ces marques qu’on a oublié mais qu’on aimerait bien voir prendre plus de place dans l’offre masculine. Quitte à mettre un peu plus d’argent dans un boxer, la prochaine fois au lieu de prendre celui avec le gros logo connu sur l’élastique, réfléchissez deux minutes et vous aurez peut être envie de tester. En tout cas, moi c’est fait, et c’est validé.

Jonathan

Chers lecteurs, mais aussi cher Père Noel, cher Compte à la BNP et chère Maman,

Ne sachant pas encore lequel de vous quatre à le plus de pouvoir sur la satisfaction de mes désirs, je me permets de vous adresser ce courrier à tous les quatre. J’espère que vous saurez m’en excuser, mais je sais que l’esprit de Noel qui vous anime arrangera tout. Quoiqu’il en soit, rassurez-vous, je vous aime tous les quatre autant… Du moment que vous me donnez tout ce que je veux,  nous sommes d’accord !

Cette année, vous le savez, je n’ai pas été sage. Mais cela n’importe pas beaucoup car j’aurai quand même des cadeaux de toute manière (esprit de noël, esprit de noël on n’oublie pas svp) !

Pour commencer, pour Noël, je voudrais un génie magique, pour avoir encore plus de cadeaux :

Ah non, je ne peux pas car ça ne s’achète pas et que vous n’avez qu’une MasterCard pour me rendre heureux. Bon, suivant alors.

Sous le sapin, vous serez gentil de déposer une paire de chaussures. Des Lanvin en Python sauraient ravir mon coeur de joie.

865 euros. Oui 865 euros Madame BNP et alors ? Trop cher ? Bon, je lâche pour cette fois, mais ça ne se passera pas comme ça. je vais écrire à M. Hollande ! La gauche est au pouvoir, alors je veux plus de solidarité, non mais faudrait pas qu’elle oublie ses valeurs de distribution celle-là !

Donc comme il faut bien se rabattre sur quelque chose, je saurai me contenter des Low Boots Phantom de Pete Sorensen.

Ensuite, je veux…. je veux… un canard ! Pas une photo, pas un oreiller en plumes, pas non plus une statuette ! Un vrai canard ! Un col vert chatoyan ! Quoi de mieux qu’un canard ! C’est beau, ça fait des oeufs (d’ailleurs pour l’occasion, je veux un mâle parce que c’est plus joli, mais qui fait des oeufs : débrouillez vous comme vous voulez !), et ça chante. Non, mieux, ça cancane ! Vous serez gentil de fournir la laisse avec, que je puisse aller promener mon ami, qu’il prenne l’air de temps en temps.

Seul petit bémol, merci de l’offrir sous forme d’oeuf, pour qu’il me prenne pour sa maman. Oui, John veut être une maman canard pour Noël. Vous voyez que j’ai un grand coeur et que je mérite des cadeaux !

Enfin, pour sortir mon canard, il me faut une tenue adéquate. Et comme je suis très made in France, j’ai craqué pour la tenue à 669 euros de Mascotte de Paon Majestueux !

Vous remerciant par avance de votre générosité,

Jonathan, l’ami des fées et des canards.

Florian

Bonjour tout le monde !  Je suis le petit dernier à avoir rejoint cette team très sympa de passionnés.

En premier, je pense naturellement au café du matin pour se mettre en jambe pour la journée. Pour tout café qui se respecte, il faut une tasse digne de ce nom. Pour la petite histoire, cet ensemble de mug montre le voyage d’un cercle dans l’histoire de l’art et ses courants artistiques. Cette forme simple qui passe du cercle au carré. Ce pack est en vente sur l’e-shop de Sixpack France.

Bon les mug accompagné d’un café c’est bien, mais ça n’aide pas à être au top pour les fêtes et affronter cette nouvelle année en toute confiance.

Je dois vous avouer que j’ai une légère addiction pour les noeuds papillons que je porte plusieurs fois par semaine. J’aime tout particulièrement un styliste parisien, Laurent Desgrange qui est un peu ovni sur ce type accessoire en réalisant des noeuds papillon plus dingues, les uns que les autres.  En voici un sur lequel, j’ai flashé, chic et original. A noter que vous pouvez directement allé acheter une de ses créations.

Je continue dans cette lignée, en vous proposant une paire de derby que je trouve fun et décalée.

Pour finir, je reviens sur quelque de plus terre à terre. Oui, le football est une autre de mes passions que je pratique depuis tout petit. Je sais, personne n’est parfait. Fervent supporter des gunners depuis de nombreuses années, je rêve d’aller voir un match dans cette enceinte magnifique malgré la période difficile que traverse le club. In Arsenal, we trust !

Greg

Noël, c’est avant tout l’occasion de se ressourcer auprès des siens, de prendre du recul et de se recentrer sur ce qui est essentiel dans la vie. Une fois n’est pas coutume, je voudrais donc ouvrir une courte parenthèse en ces temps de fête et de partage. Le monde est loin d’être parfait, mais si nous ne voulons pas laisser des champs en ruines pour faire jouer nos enfants, nous devons agir, ne serait-ce qu’avec des petits gestes du quotidien. En privilégiant la production locale, par exemple. Prendre conscience, c’est déjà changer les choses.

C’est pourquoi j’aimerais attirer brièvement l’attention sur une région particulièrement touchée par la crise, et même si les médias nous en parlent de temps à autre, on finit par s’habituer aux images et oublier que la situation reste précaire et peut basculer à tout moment. Vous l’avez compris, je parle bien entendu du vestiaire de notre équipe de foot parisienne. Certes, nous terminons premier de notre groupe en compétition européenne, et nous avons littéralement anéanti nombre d’insignifiantes équipes provinciales qui ne sont rentrées sur le terrain que pour éviter les sanctions disciplinaires du forfait, mais comme vous le dirait Mozart ou Picasso, cette somme vertigineuse de talents est aussi un fardeau à gérer. Mes pensées vont donc à nos stars, symbole d’altruisme (sept passes décisives uniquement pour l’avant-centre suédois) et de magie dans nos cœurs. Et c’est bien là le sens profond de Noël.

Plus légèrement, si le Babbo passe par la capitale avant de retourner pioncer, je pourrai trouver usage de quelques pièces de cuir fonctionnelles pour protéger le pied de l’homme moderne :

En combinant astucieusement les deux paires ci-dessous, je pourrai même rendre un vibrant hommage à Pedro Miguel :

Mais le lascar à traîneau, c’est comme les rumeurs de Cri-cri la Déprime et du Mou à Paris, tu te dis que ça serait dingue, mais tu n’y crois pas vraiment, et au final t’as que dalle comme prévu.

Ou pas.

Nicolas

Le pantalon qu’on enfile dans les vrais salons de massages en Thaïlande. Il s’agit d’un genre de bermuda avec un nouage particulier. Le cotton est super léger et la coupe très ample, c’est hyper agréable.

Parfait pour les barbecues en été.


Joyeux Noël à tous ;)

 
Qui est Benoît ?

Fondateur de BonneGueule depuis 2007, j'aide les hommes à construire leur style. Mes préférences en matière de mode masculine couvrent un large spectre de marques et de budgets.

Mon gros du travail se porte essentiellement sur la perception de la mode par les hommes. Et bien évidemment, je suis un inconditionnel du Ricard.


 
  • http://www.bonnegueule.fr/ Geoffrey – BonneGueule.fr

    c’est une question de pratique ^^ Google Image en tête !

  • Lionel

    Bonjour Geoffroy,

    Très bon article, vraiment :) Et cette veste la comédie humaine est magnifique :O

    Pourrais tu me donner le lien pour trouver tous ces petits mannequins asiatiques ?? Elles sont très jolies :)

  • http://www.bonnegueule.fr/ Geoffrey – BonneGueule.fr

    idem pour Richelieu, mais je crois que même les marques se trompent ^^

Recent Posts
Comment porter une pièce forte ? Quel est le sens du beau ? (avec Luisa Via Roma)

Comment porter une pièce forte ? Quel est le sens du beau ? (avec Luisa Via Roma)

20/04/2014 • Disclaimer - Nous avons été contactés par le site e-commerce italien Luisa Via Roma, qui nous a proposé de tester ses services et ...lire la suite

La revue du web du mois de mars - #18

La revue du web du mois de mars – #18

17/04/2014 • C'est reparti pour une revue du Web, avec encore une fois un pastis panaché des meilleurs articles que nous avons lus au mois ...lire la suite

A quoi s'attendre en fonction de son budget vêtement ?

A quoi s’attendre en fonction de son budget vêtement ?

15/04/2014 • Cette fois-ci, voici un article un peu plus court que la moyenne, dont le but est de synthétiser les différentes gammes de qualité ...lire la suite

Comment porter le blazer d'été (feat. le BGMD-02) ?

Comment porter le blazer d’été (feat. le BGMD-02) ?

11/04/2014 • Dans la première partie de l'article, Benoît va vous expliquer tous les points techniques que vous devez savoir à propos de ce blazer ...lire la suite