Le guide du tatouage homme – conseils et idées pour choisir un tatouage

tatouage homme
|

Disclaimer : dans la série des Guides BonneGueule (comment choisir une montre, bien choisir un parfum homme, ou comment choisir ses lunettes), nous accueillons aujourd’hui Manuel qui est non seulement un confrère blogueur mais aussi le créateur d’un tout nouveau blog dédié à une autre de ses passions : Culture Tatouage. Apprenant le lancement de son nouveau site, je lui ai proposé d’écrire un guide, et il a eu la gentillesse d’accepter. Manuel c’est à toi !

Il serait bien prétentieux d’écrire le guide ultime du tatouage pour homme, tant le sujet est vaste et surtout personnel.

A l’instar de la mode homme où peu ou prou, on a du style ou on ne l’a pas, le tatouage est une pratique tellement subjective qu’il est bien difficile de faire émerger des standards précis.

Pour autant, si le tatouage est avant tout une pratique intime, il révèle aussi bien des choses sur la personne qui l’arbore.

La démocratisation du tatouage de ces dernières années a vu aussi apparaître nombre de charlatans à la pratique plus ou moins douteuse. Parce que le tatouage est avant tout quelque chose d’irréversible, nous vous proposons donc quelques conseils de bon sens pour aborder cette étape de la façon la plus sereine possible.

La préparation du tatouage : hygiène et santé

Étape primordiale lorsque l’on choisit de se faire tatouer, les conditions d’hygiène sont à faire respecter impérativement par votre tatoueur. Vous devez fuir comme la peste tout professionnel qui ne respecte pas l’ensemble de ces règles ou qui répond évasivement à vos questions.

La réalisation d’un tatouage est, en effet, un acte agressif pour la peau, qui doit être réalisé dans des conditions aseptiques (pas besoin de conditions stériles).

Voici quelques règles qui vous permettront de voir si votre tatoueur est quelqu’un de sérieux.

  • Les aiguilles : celles-ci sont à usage unique et doivent être ouvertes, devant vous.
  • Les gants : le port de gants à usage unique est lui aussi indispensable. Ces derniers doivent être retirés dès lors que le tatoueur est amené à toucher un objet étranger à la réalisation du tatouage en cours.
  • Film plastique : il est recommandé d’utiliser un film plastique pour protéger le plan de travail, la lumière, les caps ou encore le vaporisateur contenant la solution antiseptique.
  • L’endroit : le lieu où le tatoueur officie doit être relativement protégé. Nul besoin d’être dans une salle d’opération mais il vaut mieux éviter de se faire tatouer juste devant la porte du salon où toutes les 5 minutes quelqu’un entre pour dire bonjour…

Le tatouage fait-il mal ?

Oui et non.

Si vous allez vous faire tatouer pour la première fois, apprenez à répondre à cette question, on vous la posera tout au long de votre nouvelle vie de tatoué ! :-)

De façon générale, la sensation la plus proche du tatouage pourrait être celle d’une aiguille que l’on nous enfonce dans la peau, de façon extrêmement précise et répétée.
Pour certains, le tatouage s’apparente à une sensation désagréable alors que la douleur sera pour d’autres quasiment insupportable.

Quel endroit choisir pour un premier tatouage ?

Là encore, une question cruciale lorsque l’on se fait tatouer pour la première fois. Il y a quelques années, l’omoplate, le bas du dos ou la cheville étaient les emplacements les plus populaires pour une première pièce. Depuis quelques temps, que l’on soit un homme ou une femme, le tatouage poignet est devenu un endroit incontournable. Le renouveau du tatouage old school et du style rock sont l’une des causes de cet engouement. Il est vrai que cet endroit est plutôt approprié car il est tout à la fois discret et voyant.

Pourtant comme nous le verrons par la suite, en fonction de vos goûts bien sûr, nous conseillons d’attaquer par une pièce importante lorsque l’on est un homme. Ceci afin d’avoir un tatouage qui dure dans le temps. Dans cette optique, les bras et le dos sont, de loin, les meilleurs emplacements pour se faire tatouer (peu douloureux, ils permettent aussi aux tatoueurs d’exprimer tout leur talent).

Quelques idées de tatouage…

La symbolique du tatouage

Chaque style de tatouage possède sa propre symbolique, qu’il s’agisse du tatouage japonais, biomécanique, tatouage chinois ou réaliste, chacun d’entre eux possède des codes qu’il est utile de connaître. Libre à vous ensuite de vous affranchir de ces codes et de mélanger les styles, du moment que vous savez ce que vous vous faites tatouer !

Longtemps délaissé, le tatouage old school connaît de nos jours un formidable renouveau, en particulier dans les pays anglo-saxons. Amy Winehouse en était une fière ambassadrice.

Nous vous proposons de faire un petit focus sur ce style de tatouage, pour le reste, RDV sur le site Culture Tatouage !

Le style de tatouage old school se caractérise par des contours épais, de fortes ombres noires et l’utilisation de couleurs vives primaires.

Les dessins old school tirent souvent leur inspiration de thématiques des années 50 et 60 comme les dessins de pin-up, de roses, de tigres ou encore de symboles militaires et maritimes.

En voici quelques symboles forts :

  • Le tatouage pin-up : le symbole de la pin-up dans le tatouage old school tire son origine du monde de la marine. Les femmes étant interdites de séjour à bord des bateaux, les marins avaient pris pour habitude de se faire tatouer des femmes afin d’avoir le plaisir d’une compagnie féminine !
  • L’ancre marine : elle est synonyme de sécurité, d’espoir, de salut ou encore d’espérance…
  • La cerise : elle symbolise l’amour physique, charnel et sensuel. Du temps des marins, leurs femmes se faisaient tatouer un moineau portant à son bec une cerise, ce qui signifiait que leur cœur était pris.
  • La fameuse toile d’araignée : elle est le symbole des rebelles et du refus de l’ordre établi. Pour l’anecdote, on avait coutume de dire que les marins qui n’étaient pas en mer passaient leur temps accoudés au comptoir du bar, on leur disait donc qu’une toile d’araignée allait leur pousser au coude.

L’ultime étape : prendre soin de son tatouage

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, un tatouage n’est jamais figé. Comme votre peau, il évoluera dans le temps. On a tous en mémoire ces tatouages verdâtres (aka le tatouage de taulard) où l’on ne reconnait plus ni le motif, ni l’écriture…

Plusieurs facteurs sont donc à prendre en compte pour le vieillissement de son tatouage :

  • 1. Le tatoueur : si votre tatoueur vous a piqué de façon précise, avec la bonne encre, votre pièce aura moins de chance de s’étaler dans le temps et restera donc lisible.
  • 2. L’emplacement : selon l’endroit où vous choisissez de vous faire tatouer, votre tatouage évoluera plus ou moins vite. Plus l’emplacement sera sollicité par des frottements, plus votre tatouage se verra fragilisé. Les endroits comme la plante des pieds ou des mains sont à bannir pour le tatouage car ils sont soumis à de très importants frottements. Ou alors, il sont à choisir en connaissance de causes.
  • 3. L’importance de la pièce : plus un tatouage est petit, plus celui-ci aura le risque de perdre en lisibilité. Quand on est un homme, autant affirmer son choix et se faire tatouer une bonne fois pour toutes ! :-)
  • 4. La couleur : pour un tatouage en couleurs, il est inévitable que l’éclat du tatouage diminue avec le temps. Le tatouage en noir et gris permet de diminuer ce risque. Encore une fois, cela dépend bien sûr du style de tatouage que vous souhaitez arborer.
  • 5. Le soleil : ennemi juré du tatouage, le soleil et ses rayons UV sont à bannir ! Bon nombre de novices se pressent de dévoiler leur tatouage dès les premiers rayons de soleil… C’est pourtant une très mauvaise idée car le soleil entraîne un vieillissement accéléré de votre tatouage. Une seule solution : l’écran total !

Pour toutes ces raisons, si vous souhaitez garder l’éclat de votre tatouage, il faudra hydrater régulièrement votre peau avec une crème type Nivea voire Bépanthène (si vous avez la peau très sèche) et surtout éviter le soleil ou appliquer de l’écran total dès les premières expositions.

En conclusion, le tatouage est avant tout une démarche personnelle. Il n’existe pas de bons ou mauvais tatouages, chacun d’entre eux revêt une symbolique particulière pour la personne qui le porte. Réussis ou ratés, uniques ou non, le tatouage vous caractérise et dit quelque chose de vous.

En revanche, il existe de bons et de mauvais tatoueurs, à vous de faire le bon choix en suivant nos quelques conseils !

On ne pouvait pas publier un article de tatouage sans au moins une photo de Levy :
c’est pas bon pour le karma de Gill.

rajout de Geoffrey :

Tatouage et style vestimentaire

Lors d’un relooking de cet été, j’ai eu l’occasion d’échanger avec Julien qui est, comme Manuel, un mordu de tatouage : l’ensemble de ses bras est tatoué. Confronté à une problématique nouvelle (intégrer les tatouages dans le style vestimentaire de Julien), j’ai pas mal réfléchi, alors voici quelques réflexions sur le sujet :

Le tatouage est une excellente opportunité pour créer un contraste de style dans une tenue. Si vous avez une tenue très propre, il apportera une touche plus virile et décontractée à l’ensemble. On s’est donc orienté sur des pièces simples et bien coupées, avec la possibilité de remontrer les manches pour jouer sur les tats en été. De manière générale, si le tatouage apparaît dans votre tenue, prenez-le en compte comme s’il s’agissait d’un accessoire : ne surchargez pas outre mesure avec des bracelets, montres, colliers…

Tatouage et morphologie… Dans le cas d’un physique très longiligne, il concentre le regard ailleurs que sur la minceur de la silhouette (cela marcherait aussi avec quelqu’un de très (trop ?) costaud). C’est donc un truc qui peut être utile pour des physiques qui sortent un peu des sentiers battus. Bien entendu n’allez pas vous faire un tatouage pour cette seule raison, mais gardez tout de même cela en tête.

Enfin, il est toujours bon de le souligner : gardez vos tatouages pour vous dans le milieu professionnel. Je sais que c’est dommage que des recruteurs, des clients ou des collègues puissent s’arrêter sur ce détail pour vous juger, mais c’est quelque chose d’inévitable, alors tenez-en compte et ne vous tirez pas bêtement une balle dans le pied.

Levy n’a rien compris à ce que je viens d’écrire, mais c’est pas si grave que ça…

Un grand merci à Manuel de Culture Tatouage.

Vous recherchez aussi des conseils en mode homme ?

Découvrez le Best of de BonneGueule… ou notre livre papier : le bien-nommé Guide de l’Homme Stylé… Même Mal Rasé.