Comment choisir son jean ?

Comment choisir son jean ?

Incontestablement le jean est le vêtement le plus porté dans nos vertes contrées… mais il est surtout le vêtement le plus mal porté par la grande majorité.

Car le choix d’un jean est plus compliqué qu’il n’y paraît. Couleur, délavage, taille, coupe, longueur, poches,… forment un ensemble de détails qu’il faut vérifier avant tout achat afin de ne pas se retrouver avec un jean qui ne ressemble à rien dans le temps. En effet, le jean moyen du français moyen est souvent trop large, avec une toile cheap, et parfois le bas est même déchiré : vous devez éviter ça !

L’entretien du jean n’est pas non plus à négliger, ce point sera également abordé. Ce point est important, tant on voit des jeans complètement massacrés à cause de mauvais lavages. Ne négligez pas l’achat de ce précieux basique.

Cet article se veut le plus complet possible. Des parties de cet article que nous devions aborder ont déjà été traitées par d’autres sites, d’où les liens que vous pouvez voir.

APC travaille bien le denim… mais pas que !

1. Le choix de la couleur et du délavage

C’est en général la première impression qu’on se fait sur un jean et qui détermine si ce dernier plaît ou pas.

Tout d’abord, oubliez les jeans clairs, ça fait cheap et c’est moche. [edit : ça n’a pas changé depuis, il est toujours très difficile de trouver de beaux jeans clairs, particulièrement en prêt-à-porter grand public, d’où mon conseil des les éviter autant que possible]

Corollaire : plus le jean est foncé, mieux c’est…

…car d’une part c’est beaucoup plus classe, et d’autre part -contrairement à ce que l’on pourrait penser- les jeans bleu sont peu répandus, souvent plus chers et donc moins porté par la majorité des gens. [edit : je rappelle, cet article a été écrit avant l’avènement des jeans bruts… Mais à l’époque, quand ils étaient beaucoup moins répandus, c’était très élégant et distingué.]

Et puis l’intérêt d’acheter un jean brut est de le voir se dévaler en fonction de votre morphologie, lui donnant ainsi une touche unique et authentique.

Cependant, il existe une infinité de bleu, dont certains vraiment cheap. Alors penchez-vous vers les bleus nuit avec si possible des reflets sur le tissus… Les belles toiles ont de légers reflets presque métalliques caractéristiques, mais cela demande un peu d’observation.

Une fois la couleur choisie, le délavage est également très important. Rien n’est plus élégant qu’un très beau jean brut, mais si délavage il y a, il doit être très modéré et progressif, pas la peine d’acheter des jeans délavés à coup de litre d’eau de javel, c’est très laid. L’exception, ce sont les délavages complexes de quelques grandes marques qui font vraiment dans le jean premium : Drkshdw, PRPS, Kohzo… mais votre carte bancaire risque de chauffer.

Zoom sur un délavage complexe de qualité
avec un jean Rick Owens DRKSHDW

Jean Kaporal : il ne tient pas longtemps la comparaison face au jean précédent

Malheureusement, on trouve rarement de beaux jeans délavés à moins de 150 €, même Diesel peine à sortir des délavages le moins artificiel possible.
C’est une caractéristique des jeans cheaps d’être clairs et délavés n’importe comment : il suffit d’aller chez Celio ou Jules. Faites un tour au marché un dimanche matin : vous aurez l’occasion d’en croiser beaucoup.

Note : Couleur foncée, pas de délavage (ou délavage très progressif et discret) : ces conseils sont restrictifs mais sont une excellente base pour éviter les fautes de goût.

2. Vérifier les détails

Une fois le jean repéré, il va falloir l’analyser de près pour vérifier tous les détails importants qui permettent de différencier à coup sûr le grain de l’ivraie.

Il est nécessaire de savoir pourquoi un jean semble cheap ou au contraire d’excellente qualité.

Commençons par les coutures, les points doivent être serrés et bien nets, de tailles égales. La plupart des jeans bon marché sont cousus n’importe comment avec des points irréguliers. Le fil a parfois une fâcheuse tendance à s’effilocher à cause de sa mauvaise qualité. La médiocrité des fils est d’ailleurs un fléau silencieux dans le PAP, qui touche aussi les grandes griffes, comme ce jean Kozho (jeans japonais de luxe) qu’un ami avait acheté. La toile et la coupe étaient parfaites, rien à redire là-dessus, mais les fils se sont désagrégés en très peu de temps.

Plus d’infos sur le jean haut de gamme ici.

Il fait le malin sur sa voiture,
mais même les coutures d’un Kohzo peuvent se désintégrer…

La couleur du fil a également une importance primordiale. Il faut qu’elle soit travaillée de manière à être assortie au reste du jean. Rien de pire qu’un fil marron qui jure avec le reste du jean (ceux qui ont déjà vu des jeans Carrefour comprendront de quoi je parle…).

Autre chose : un de mes jeans Chevignon a 3 coutures sur le côté, l’une rouge foncé, la deuxième orange foncé et la troisième jaune foncé. Le fait qu’il y ait plusieurs couleurs dans les fils utilisés est un bon indicateur de qualité.

Des petits détails sympas peuvent apparaître sur les jeans haut de gammes, comme les passants de la ceinture en cuir.
Au niveau du tissu, la maille doit être la plus fine possible. Cet article sur bespoke parle de la finesse du tissus d’une chemise… Eh bien pour les jeans, c’est un peu pareil. Plus la maille est serrée, plus le jean paraîtra de bonne qualité.

jean H&M

 

La maille du jean est bien resserrée et uniforme, un bon point.
[edit : de mémoire, il s’agit d’un jean brut de chez… H&M. Si la toile est effectivement régulière, elle ne prend pas la lumière et reste terne, ce qui indique une qualité moyenne. La marque fait effectivement des jeans bruts corrects pour le prix, mais la teinture est très mal fixée, prenez garde à votre canapé en cuir blanc.]

De même, les mailles du tissage doivent être non seulement serrés mais également régulières afin d’avoir la surface la plus lisse et la plus uniforme possible. Car c’est l’uniformité de la toile qui fait la beauté du jean. Alors soyez à l’affut des toiles cheaps qui comportent souvent des fils de grosseurs irrégulières…

Il y a une marque que j’apprécie pour son rapport qualité/prix, c’est NU Jeans : ils font des jeans en coton bio. Je dois reconnaître que le rendu est particulièrement agréable. Pour ne rien gâcher, ils sont étonnamment bien coupés, et je vous recommande chaudement le modèle « Le Gérard » (désolé à tous les Gérard)

Le top du top reste les toiles japonaises reconnaissables grâce au liseré rouge à l’intérieur (le fameux denim Selvedge), comme Renhsen, et dont Edwin s’est fait une spécialité :

selvedge

Une belle toile brute, ça ne se commente pas.

3. Quelle coupe de jean pour ma morphologie ?

Maintenant que vous avez repéré un beau jean sur les étalages, il va être nécessaire de l’essayer et de vérifier la coupe.

Les principales coupes de jeans sont :
- bootcut : le jean est légèrement évasé à la cheville

 

Ce jean est très légèrement bootcut.
[edit : Cette coupe est passée de mode et c’est bien dommage : elle était très utile pour les silhouettes allongées qui ont de grands pieds. Mais nul doute qu’elle reviendra à la mode dans quelques années.]

-         normal fit : il s’agit d’une coupe droite normale, qui convient bien aux hommes forts. Je la déconseille pour les grands maigres, on a vite l’impression qu’ils flottent dans leur jean.

 

- semi slim : la coupe à la mode en ce moment [edit : et qui l’est toujours !]. Le jean est légèrement resserré au niveau des cuisses et de la cheville. Pour ce genre de coupe, il est vital d’acheter le jean un petit peu serré à l’achat, car il va beaucoup se détendre. Si vous avez du mal à récupérer votre téléphone dans votre poche les premiers jours, c’est tout à fait normal. (Lisez aussi cet article sur le jean semi slim)

Un jean Max Raw de chez Acne : notez comme la coupe semi-slim agrandit
la silhouette sans pour autant faire des jambes en allumette

[edit : Attention, ne confondez pas avec les jeans slims qui sont bien plus resserés. On a plus l’impression de voir un collant porté qu’un jean : ils sont passés de mode et c'est tant mieux].

En fonction des marques, les coupes ont des dénominations différentes ou sont cachés par le nom d’un modèle. Je pense notamment à Diesel qui s’est fait une spécialité de donner des noms exotiques à tous ses jeans.  Mais il existe une infinité de coupes qui dérivent toutes de ces 4 coupes de base.

Maintenant laquelle choisir ? C’est comme l’alimentation, il faut un peu de tout. Inutile de s’arrêter sur une coupe, l’idéal est d’en avoir plusieurs en stock et d’avoir le choix, même si la coupe basique reste le semi-slim (ET NON LA COUPE DROITE). Alors faites-vous plaisir. [edit : Conseil simple mais sous-estimé, il est vraiment important pour la construction de votre style de se vêtir avec plaisir, sinon ça ne sert à rien].

Une fois la couleur, le délavage et la coupe identifiée, reste à vérifier plusieurs points au niveau de la taille.
Et c’est ce point-là qui est le plus compliqué.

[edit : Gill a répondu aux lecteurs avec un autre article pour choisir un jean. D'autant qu'en relooking homme, c’est vraiment le point qui fait buter le plus de clients]


4. Choisir la bonne taille de jean

Commençons par la taille:le jean doit parfaitement tenir sans ceinture (la ceinture est là uniquement pour habiller une tenue), il doit faire quelques plis au niveau des chevilles (c’est à peine si on doit apercevoir vos chaussettes quand vous êtes assis). En général, à l’essai, le jean remonte assez haut au niveau des fesses. Ne vous inquiétez pas : il se fera naturellement à votre morphologie.

Concernant les tailles, il existe deux systèmes:
-le système « français »: 38,40 etc… Ce système à l’inconvénient d’avoir la plupart du temps une palette moins large et de ne pas tenir compte de la longueur des jambes.
-le système « américain » qui prend en compte la longueur et la largeur.

W=largeur au niveau de la taille
L=Longueur, c’est aussi simple que ça !

Maintenant, vous ne vous perdrez plus dans les rayons

5. Entretien du jean

ATTENTION : Même si les fabricants de jean essayent de vous faire croire le contraire, les jeans deviennent de plus en plus moches au fil des lavages (bien qu’ils s’embellissent avec le port). Donc commencez déjà par les laver à l’envers à froid… et lavez-les le moins possible. Changez souvent de jean, mettez-en un différent tous les 1 ou 2 jours, rangez-le et remettez-le un peu plus tard. N’hésitez pas à retourner votre jean et à l’aérer comme une couette de temps en temps, ça lui fera le plus grand bien.

Je sais, c’est au début difficile de ne pas laver son jean plus d’une fois tous les 3 mois, mais croyez-moi : l’aérer sur votre balcon la nuit suffit amplement. Ce n’est pas plus sale que ça, et des études conduites sur les jeans bruts l’ont démontré.

edit : voici les photo d’un jean Renhsen, choisi à la bonne taille, après 6 mois de port, et en ne le lavant que 2 fois :

e

Ce n’est pas encore fini !

Pour vous aider à passer de la théorie à la pratique AVEC ZÉRO RISQUE (d’autant que le jean est une pièce qui dépasse 100 euros), nous avons crée tout un Guide d’achat dans le Guide BonneGueule (vendu 27 euros, plus de 300 pages).

Si vous le suivez… il est impossible de se tromper.

 
 
  • thefighter

    Ah d’accord je viens de comprendre, merci

  • http://www.bonnegueule.fr/ Geoffrey – BonneGueule.fr

    le point de chainette, c’est quand ça fait la petite chaîne :
    http://3.bp.blogspot.com/-Si6CO7wUpbs/UAc5x1NC1aI/AAAAAAAAGDI/VJpvIDKGCJI/s1600/N%2526F+AW13+17+%2528Copier%2529.png

    mais ce n’est pas vraiment important, car de toute façon il faut faire un ourlet la plupart du temps pour que le jean soit à ta taille

  • http://www.bonnegueule.fr/ Geoffrey – BonneGueule.fr

    hello, à ce prix-là, c’est pas mal en termes de qualité. Mais aucune idée de la coupe par contre…

    Très bon week-end,
    Geoffrey

  • thedeb

    J’ai vu un gars à la caisse chez Celio se ramener avec un jeans, le vendeur « vous l’avez essayé? » lui « non c’est bon je connais ma taille ».. je crois pas qu’il ait lu cet article..

    mdr

  • http://www.bonnegueule.fr/ Geoffrey – BonneGueule.fr

    non, perso je m’inquièterai plus par rapport à la javel !

  • michael69

    Salut

    j’ai fais tombé un peu d’eau de javel très dilué sur mon jeans APC brut que je n’ai jamais lavé en 1 ans et prit de panique je lai balancé dans la baignoir pour lui faire prendre un bain.

    Apparament il n ‘a pas souffert de la javel qui etait heureusement tres dilué a l’eau mais est ce que le fait de lui avoir faire prendre un bain n ‘ a pas stoppé le processusse de vieillissement de la toile en fixant la teinture ?

    merci pour vos conseils

Recent Posts
Interview de Fary l'extra-terrestre : de l'humour au style

Interview de Fary l’extra-terrestre : de l’humour au style

23/04/2014 • Fary, dit "l'extra-terrestre", pour son style hors du commun et son humour décalé, est le nouveau poulain de Jean Marc Dumontet (qui produit déjà ...lire la suite

Comment porter une pièce forte ? Quel est le sens du beau ? (avec Luisa Via Roma)

Comment porter une pièce forte ? Quel est le sens du beau ? (avec Luisa Via Roma)

20/04/2014 • Disclaimer - Nous avons été contactés par le site e-commerce italien Luisa Via Roma, qui nous a proposé de tester ses services et ...lire la suite

La revue du web du mois de mars - #18

La revue du web du mois de mars – #18

17/04/2014 • C'est reparti pour une revue du Web, avec encore une fois un pastis panaché des meilleurs articles que nous avons lus au mois ...lire la suite

A quoi s'attendre en fonction de son budget vêtement ?

A quoi s’attendre en fonction de son budget vêtement ?

15/04/2014 • Cette fois-ci, voici un article un peu plus court que la moyenne, dont le but est de synthétiser les différentes gammes de qualité ...lire la suite